undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles20
4,2 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:7,01 €+ 2,49 € expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Ce sixième album d'Avantasia contient son lot de titres épiques et scotchants tout comme il peine parfois à surprendre ou à émoustiller... Il y a donc du bon et du moins bon, Tobias Sammet n'a pas perdu son goût pour les refrains bien troussés, les arrangements et les mélodies accrocheuses, mais l'inspiration est inégale.
Les morceaux qui tuent : le speed et épique Where Clock Hands Freeze ou Michael Kiske chante comme un dieu (superbe refrain, mélodie classe), Invoke The Machine avec Ronnie Atkins (Pretty Maids) est également bien rentre-dedans et est l'occasion de profiter d'excellentes parties de guitare (pas forcément le point fort d'Avantasia qui n'est pas franchement un groupe "à riffs"). Par contre, le morceau Spectres, au demeurant assez sympa, ressemble trop à d'anciennes compos de Sammet pour totalement convaincre, c'est agréable mais ça ne surprend pas. Et puis, il y a les ballades "gnan-gan". What's Left Of Me avec Eric Martin (Mr. Big) n'est pas désagréable mais un peu trop pompeuse, et Sleepwalking (avec Cloudy Yang) sombre dans la popasse insipide. Alors heureusement qu'il reste Black Orchid avec Biff Byford (Saxon), morceau heavy épique assez classe, et que Joe Lynn Turner se montre convaincant sur l'enlevée The Watchmakers' Dream. La longue Savior In The Clockwork est assez intéressante et il est agréable de se promener le long de ses dix minutes de rebondissements (et de son refrain encore une fois empruntée à une autre compo d'Avantasia, Devil in the Belfry, il me semble). J'aime bien Dweller in a Dream aussi, pas extrêmement originale mais efficace (et c'est toujours un plaisir d'entendre Kiske pousser la chansonnette sur le refrain). Quant à The Great Mystery qui clôt l'aventure : pas mon morceau préféré, un peu long et mou, peut-être un peu trop Meat Loaf à mon goût.
Au final, on a un album agréable, entre heavy et rock opera, bien produit mais qui aurait pu être encore plus fort sans ses quelques moments faiblards et ses airs déjà-entendus. Petit plus tout de même, pour finir sur une note positive : la présence d'un vrai orchestre sur quelques compos. Cela ne suffit pas à faire de ce Mystery Of Time un classique mais ça apporte une petite touche classe bienvenue.
0Commentaire13 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Oui : chef d'oeuvre.
Et j'ai pris le temps avant de l'écrire.
Acheté en pré-commande sur Amazon. Ecouté deux fois par jour (au moins) depuis lors.
Autant dire que le mot n'est pas ici employé à la légère.
Avec ce nouvel album, Tobias Sammet parvient encore une fois à surpasser le précédent que l'on croyait intouchable, et ce, pour plusieurs raisons :
- Aussi cohérent, épique et ambitieux, et peut-être plus lumineux, que le tourmenté "The Wicked Symphony", "The Mystery Of Time" touche encore en plein coeur, en alternant metal mélodique direct ("The Watchmaker's Dream", "Dweller In A Dream", "Invoke The Machine"), morceaux de bravoures ("Black Orchid", "Savior In The Clockwork"), et ballades musclées ("Sleepwaking", "What's Left Of Me")
- Ca joue plus vite : trois titres rapides, et un fulgurant "Where Clock Hands Freeze" ensorcelé par l'ange déchu Michael Kiske, qui illumine aussi presque tout "Dweller In A Dream" ! Double Kiske sur cet album, du jamais vu depuis les "Metal Opera" !
- Tobias Sammet a encore des idées neuves d'écriture (le pre-chorus au piano de "Invoke The Machine")
Un dernier mot sur les guests : tous nouveaux venus (à l'exception du l'indispensable Kiske), ils font souffler, si besoin était, un vent nouveau sur Avantasia, en particulier le rugueux Ronnie Atkins, tout de rage et de puissance sur "Invoke The Machine"
Seul faiblesse de l'album, le morceau de conclusion "The Great Mystery", un peu long à prendre son envol (et c'est dommage car la fin, plus instrumentale et pleine d'éclat, est très réussie).
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2013
Avantasia et Edguy c'est un peu "ma jeunesse Metallistique". Il y a une dizaine d'années (un peu plus même), je découvrais le Heavy Speed, propulsé au sommet, à cette époque, par Stratovarius, Angra et Edguy et Avantasia.
Un période très inspiré pour le jeune Tobias Sammet, qui connait le succès avec son groupe (Edguy) et son projet (Avantasia). Que ce soit pour l'un comme pour l'autre, j'étais fan, fan de la fraicheur, fan de la musique, des compositions, des refrains accrocheurs, de l'énergie.

Depuis, Tobias Sammet s'est assagi, c'est ce que l'on entend parfois, moi je le trouve devenu légèrement prétentieux. De plus en plus. Me direz-vous ça dépend des personnalités, il peut agacer ou être admiré et sa personnalité, on s'en moque, finalement. Bin oui, la musique. Parlons en. Pas tellement de quoi craner depuis l'âge d'or d'Avantasia. Le niveau est globalement faible mais heureusement ce bon vieux Tobias a maintenant l'expérience et surtout les moyens (financiers) de pallier...

The Mystery of Time c'est comme un bon gros film américain, pour prendre un exemple. Grosse production, acteurs "stars" mais scénario très moyen...que l'on suit tout de même avec attention, car c'est beau, c'est bien fait, la production est parfois même impressionnante. The Mystery of Time, avec son orchestre symphonique. Ça en jette, moi j'adore les groupes qui enregistrent avec un orchestre, mais j'aime mieux quand les compositions sont inspirées. On a parfois l'impression que cette production dantesque et comme un coup de peinture pour cacher un mur aux couleurs délavées.
Comme d'habitude depuis un certain temps, Tobias Sammet en fait des tonnes, son chant devient même vite agaçant, et c'est dommage. Heureusement, comme d'habitude, il s'est s'entourer de musiciens et de chanteurs parmi les meilleurs.

Un album en demi-teinte, comme ma note. Mais personnellement, malgré quelques bons titres, je trouve l'ensemble fade et parfois prétentieux...pour pas grand chose.
11 commentaire13 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mai 2013
Album correct mais pas le meilleur. Seul et gros point noir : Problème de gravure à la piste 10 sur le cd bonus instrumental
* 1er : à la 28ème seconde , parasite sur la piste pendant 1 seconde
* 2eme : à 6 minutes 03 secondes , plus de son alors que le morceau dure 10 minutes 03 secondes

Dommage pour un article collector à ce prix .
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 février 2015
Dernier opus de mister Sammet ... Toujours aussi agréable de se plonger dans l'univers d'avantasia, il n'est pas de la " grandeur " d'un métal opéra rock vol un et deux, ni d'un scarecrow ou d'un wicked symphony, mais celui ci est quand même très bien réalisé, orchestre symphonique, des guests de grandes qualités toujours, les puristes regretterons tout de même l'absence d'un certain Jorn Lande ( peut être déjà occupé à réaliser son merveilleux projet Dracula, je ne sais pas ) pour résumer un bon album, de l'originalité sur certains morceaux, de belles pépites habitent tout de même the mystery of time, "Black orchid", " savior in clockwork" " invoke the machine " restent mes préférées de l'opus ...
Edition deluxe, rien à dire toujours aussi joli le packaging nuclear blast, je ne regrette en rien donc l'acquisition de cet album !
Keep avantasia !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2013
vu les précédents albums qui étaient vraiment du super bon,ce dernier malgré plusieurs écoute ne m'accroche pas.je le trouve mou du genou,pourtant il y a quand meme de belle mélodie,mais je le trouve trop linéaire.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2013
superbe album que le pepere tobias nous pond avec ce mystery of time!!! pas de faux pas, tous les morceaux sont magnifiques et orchestres de facon magistrale!!! le petit plus de cette nouvelle pepite, c est qu il devient de plus en plus genial au fil des ecoutes!! un album qui n est pas pret de quitter ma platine au plus grand bonheur de mes petites oreilles!! phenomenal of time!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2014
Je suis fan de tobias sammet donc de edguy et d'avantasia
C'est un bon album mais il ne se classe pas dans les meilleurs de tobias.
Je le recommande à se qui aime le groupe et le métal.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2014
Cette album es vraiment génial phénoménal. ..une pure merveille. .du bonheur assuré pour les fans tout comme moi....à ne pas passer à côté sa serai dommage. .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2013
Tobias Sammet a encore une fois fait du très bon boulot dans cet album. De plus c'est vraiment un bel objet. Je le recommande à tout les fans!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus