undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

156
4,3 sur 5 étoiles
Black City Parade
Format: CDModifier
Prix:7,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

16 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 mars 2013
Fan, fan, fan... tombée dedans quand j'avais 9 ans à l'époque de l'aventurier... J'ai 40 ans et rien à changé, il y a plein de groupes dont je me suis lassée mais Indo c'est différents, ils savent se renouveler. Nicola est quelqu'un d'hyper cultivé qui nous surprend toujours à travers ses textes. Putain de groupe !!!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
18 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pour ce qui est de l'album, les choses sont claires: De Berlin à New York, de Montréal à Belfast, ce douzième album d'Indochine nous emmène aux 4 coins du monde, un monde qui, comme souvent avec le groupe, couleur noir sang. Pourtant, d'après Nicola Sirkis il s'agit de l'album «le plus optimiste» du groupe. Ce qui frappe dès la première écoute, c'est la production, proprement décoiffante, on s'en prend vraiment plein les oreilles, ce qui est plutôt bienvenu quand on sait que les guitares, particulièrement présentes sur l'album, plombent de riffs bien trouvés, la new-wave du groupe.

Les refrains, calibrés pour être repris en choeur lors des concerts, gagnent encore en puissance, et c'est spécialement vrai sur «Le fond de l’air est rouge» (souvenir du printemps érable et des manifestations étudiantes au Québec en 2012). Toujours en parfait accord avec l'actualité du moment, et en prise directe avec les questions qui secouent notre société le groupe, avec "College boy", dénonce l'homophobie latente, non sans rappeler le "troisième sexe" auquel il faisait référence il y a déjà 25 ans de cela. Sur "Wuppertal", le groupe remercie ses fans, fidèles depuis tant d'années, contre vents et marées et tout particulièrement contre les médias qui, plus d'une fois, auront voulu enterrer le groupe. On constate à quel point cet entreprise a été un échec retentissant, tant, avec ce Black City Parade, Indochine semble plus en forme que jamais.

Musique puissante et élégante, trouvailles mélodiques imparables, refrains fédérateurs et ultra efficaces, une nouvelle fois, après les excellents Paradize (2002), Alice & June (2006) et La République des Météors (2009), Indochine prouve avec superbe qu'il est définitivement LE groupe français de ces (déjà) 30 dernières années.

Outre le Note Book (type Moleskine) 100 pages griffé « Black City Parade», le Poster « Black City Parade», les 2 stickers et les 3 bonus tracks déjà présents sur la version double CD de l'album, tout l’intérêt du coffret réside dans les 15 premières minutes du film, à sortir très bientôt en salle, qui revient sur la genèse de cet album magnifique. 15 petites minutes dans l'intimité du groupe, alors en pleine phase de composition, 15 minutes qui devraient mettre en appétit tous les fans du groupe de Sirkis.

Evidemment, l'ensemble est présenté dans un luxueux coffret, véritable écrin précieux à l'image de la musique et des textes du groupe.

CREW.KOOS
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 février 2013
Ce n'est que mon avis, mais après plusieurs écoutes, j'adore, les sonorités me plaisent vraiment. Je n'ai pas beaucoup d'albums Indochine, j'ai Paradize, Alice & June et La République des Meteors. Paradize est l'album le plus vendu (pour l'instant) et c'est celui qui m'a le plus marqué. Dans tous les albums que je viens de citer, il y a de magnifiques chansons et d'autres assez moyennes (surtout sur Meteors je trouve), par contre ce dernier album se montre beaucoup plus régulier, avec des chansons vraiment différentes les unes des autres mais toutes très travaillées. Chaque titre apporte son originalité, et je pense, que Black City Parade est le disque le plus abouti d'Indochine. Mon seul regret, c'est l'absence d'un vrai duo, un duo digne de la chanson Le Grand Secret.

Toutefois, je conseille cet album vraiment superbe.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 février 2013
Encore une fois avec Indo, à la 1ère écoute, on se dit "pas mal mais sans plus". A la seconde, on se dit "finalement, c'est bien" et à la 3ème, cet album se révèle excellent. Et on se projette déjà dans la tournée qu'on attend impatiemment. Et gourmands, on ira voir Indo 3 ou 4 fois. Et en 2014, à la fin de la tournée, frustrés, on va se dire "quelle chance on a eu d'aller à ces concerts, et le prochain, c'est quand ? Pour revenir à cet album, il y a déjà des petites musiques qui viennent trotter dans la tête : memoria, colllege boy, le messie et dans quelques jours, au fur et à mesure de l'apprentissage, ce sont d'autres qui prendront le relais, peut-être "thea sonata" ou "wuppertal". C'est la force d'Indo, à chaque écoute, la perception est différente, et on se surprend à chantonner une autre mélodie. Sur ce disque, seul "trashmen" détonne, mais ce sera probablement l'intro du concert. De toute façon, merci à Indo pour ces moments magiques.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
De Berlin à New York, de Montréal à Belfast, ce douzième album d'Indochine nous emmène aux 4 coins du monde, un monde qui, comme souvent avec le groupe, couleur noir sang. Pourtant, d'après Nicola Sirkis il s'agit de l'album «le plus optimiste» du groupe. Ce qui frappe dès la première écoute, c'est la production, proprement décoiffante, on s'en prend vraiment plein les oreilles, ce qui est plutôt bienvenu quand on sait que les guitares, particulièrement présentes sur l'album, plombent de riffs bien trouvés, la new-wave du groupe.

Les refrains, calibrés pour être repris en choeur lors des concerts, gagnent encore en puissance, et c'est spécialement vrai sur «Le fond de l’air est rouge» (souvenir du printemps érable et des manifestations étudiantes au Québec en 2012). Toujours en parfait accord avec l'actualité du moment, et en prise directe avec les questions qui secouent notre société le groupe, avec "College boy", dénonce l'homophobie latente, non sans rappeler le "troisième sexe" auquel il faisait référence il y a déjà 25 ans de cela. Sur "Wuppertal", le groupe remercie ses fans, fidèles depuis tant d'années, contre vents et marées et tout particulièrement contre les médias qui, plus d'une fois, auront voulu enterrer le groupe. On constate à quel point cet entreprise a été un échec retentissant, tant, avec ce Black City Parade, Indochine semble plus en forme que jamais.

Musique puissante et élégante, trouvailles mélodiques imparables, refrains fédérateurs et ultra efficaces, une nouvelle fois, après les excellents Paradize (2002), Alice & June (2006) et La République des Météors (2009), Indochine prouve avec superbe qu'il est définitivement LE groupe français de ces (déjà) 30 dernières années.

CREW.KOOS
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 février 2013
Ce nouvel album est bien le meilleur du groupe depuis Danceteria,les amateurs de new wave electro pop rock
seront ravis,cet album condense le parcours d'Indochine depuis ses débuts.
Comment ne pas résiter aux merveilleux COLLEGE BOY,LE FOND DE L'AIR EST ROUGE,TRAFFIC GIRL,EUROPEANE(qui clos l'album)
Le titre éponyme est une autre grande réussite,l'entêtant single MEMORIA se dévoile après plusieur écoute,
NOUS DEMAIN pièce rock échevelée de l'album,le midtempo de THE SONATA superbe,la bombe electro BELFAST
en fera danser plus d'un,LE MESSIE (a prendre au second degré)est un bel hommage a ELI ET JACNO.
Petit Bémol pour l'insipide ANYWAY et le disc bonus qui ne sert a rien(trois bonnes Bsides).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 avril 2013
Mémoria m’avait laissé une bonne impression, sans plus. Une chanson dans la continuité du groupe, aucune accroche particulière, pas de formules évocatrices qui restent en tête (ce que j’aime dans leurs textes), la recette qui marche. A la première écoute de l’album, mon sentiment est le même. Je voulais une petite claque, la magie n’opère pas. J’écoute une deuxième fois, c’est encore un échec, les chansons défilent, aucune ne m’accroche. La troisième fois, je m’y suis mise à fond, sans rien faire à côté, juste avec la musique et les paroles sous les yeux, à l’affût de l’air, de la petite association de mot qui va enfin faire mouche… Mais, finalement, même les chansons qui m’entraînent un peu plus tombent dans l’oubli sitôt qu’elles s’achèvent.

Il paraît que Nicola Sirkis s’est musicalement dépassé. Le son est bon, certes, mais l’ensemble reste fade, trop vu, revu, retourné et détourné. Plus intime, plus mélancolique ? Je suis passée à côté. Les références à des films, à des auteurs ne manquent pas mais le style trop évasif, trop épuré de l’ensemble ne les honore pas. Quelle importance de citer du Sylvia Plath quand tout sonne assez vide ? Ce n’est pas en me gargarisant de comprendre tel ou tel clin d’œil que la magie opèrera, elle devrait pouvoir s’en passer aisément, comme elle le faisait avant.
J’espère voir Indochine sur cette tournée, bien sûr, mais je reste assez déçue. Quand je regarde les critiques enthousiastes, j’ai l’impression de passer à côté d’un truc génial, ce qui me frustre un peu cependant, si au bout de trois écoutes l’impression reste la même, je suppose qu’il est inutile de batailler, l’amour ou désamour d’un album a généralement quelque chose d’assez radical.

Black city parade est sympathique mais ça restera de l’Indochine d’arrière fond. Je le laisse de côté, j’en retourne à La République des météors (que je trouve étrangement sous-estimé) en attendant le prochain
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 mai 2013
je ne regrette pas d'avoir acheté le cd, de très belles chansons à texte dans la continuité du groupe, il permet de les écouter avant de les voir en concert!
un petit mot pour la polémique sur le clip soit disant très violant, je le trouve très bien fait et évidement choquant puisque le problème de la violence en milieu scolaire est bien réelle et a fait encore une victime il n'y a pas si longtemps que çà , et bravo à Indochine qui ose en parler intelligement (une maman de 4 enfants)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mars 2013
bon refrain, musique tres noire comme indochine c'est le faire, pas du tout deçu par cette album, ou j'invite à tous de l'écouter en boucle pour se rendre compte qu'il bon.
seul point qui me derange pourquoi avoir fait un double cd avec bonus, ceux-ci aurait largement pu intégrer l'album
pour exemple salomé pourrait largement etre un single plutot qu'un titre bonus, mais cela n'engage que moi.
petite colère contre ceux qui ont mis des critiques détestables, ok si on aime pas indochine rien ne saire sert de mettre des commentaires sur amazon lol persuadé qu'il n'ont pas acheté l'abum, d'autres sites permette de dialoguer ...ok les paroles sont souvent pas très riches mais c'est de l'indo ca toujours été ainsi et là là là et viens là retourne toi etc c'est de l'indo pur et c'est pour ca qu'ont les aime.
enfin n'en déplaise a certain ils sont là depuis + de 30 ans et ont des fans de 14 à 50 ans.
merci indo à bientot sur scene bercy j'espere car stade de france trop nul pour des concert eh! nicola prend en note regarde mylene farmer l'a compris. ;)
merci a amazon reçu le jour de la sortie de l'album contrat reussi.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 mars 2013
Livraison rapide bien emballé.
Ce produit me convient tout à fait.
Produit collector à avoir pour tous les fans d'Indochine il est vraiment très bien fait et le visuel est top!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Putain De Stade
Putain De Stade de Indochine (CD - 2011)