undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles15
3,5 sur 5 étoiles
Style: sans TOPO France v3 Pro|Modifier
Prix:312,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

C'est mon premier GPS "loisirs", après avoir utilisé un GPS de voiture.

Bon à savoir avant d'acheter :
----------------------------------------
' Pour s'en servir, il faut être à l'aise avec l'informatique : savoir jongler avec les périphériques, les logiciels à installer (sous mac, j'ai dû en installer 3 + un plug-in pour mon navigateur !), les arborescences des fichiers, le décompactage des .zip. Rien n'est livré "tout cuit", donc si on se contente d'acheter le GPS et de l'allumer, on tombe sur un fonds de carte livré en série, vide et nullissime, qui ne sert à rien. Et tout le reste s'installe "à la main", en y passant quelques heures.
' Il faut une carte mini SD pour y mettre les cartes qu'on va acheter / télécharger. N'importe quelle 32 Go est parfaite, sachant que la France en entier en fait en gros 3 ou 4 Go. Donc on peut faire cohabiter plusieurs fonds de carte sur son GPS.

' Avis au geeks : Garmin c'est donc le format le plus répandu avec son .gpx, ce qui veut dire qu'une fois qu'on a un Garmin, c'est la porte ouverte aux tracés déjà tracés qu'on trouve tout cuits sur le net. Un gros avantage sur les formats propriétaires de CompeGPS, qui demandent de convertir les .gpx en un format qui leur appartient, ce qui fait perdre pas mal de temps.
C'est aussi très pratique de pouvoir télécharger du format Garmin directement depuis le site de OSM Cycle Map, au lieu de devoir convertir un fichier au format OSM vers un autre format propriétaire plus rare que Garmin.
Idem pour le site geocaching.com : là on envoie directement depuis le site web sur le GPS les trésors qui nous intéressent, et ils s'installent tout seuls dans la rubrique "trésors" du Garmin. Plus facile, ,je ne vois pas.
De plus, même si les cartes Garmin coûtent une fortune (la France V3 pro fait 300€), le geek trouvera toujours moyen de les récupérer sur le net car elles sont très partagées, au contraire des marques concurrentes, bien moins répandues.

Ce qu'il y a dans la boîte
--------------------------
' Le GPS sans piles ni batterie (j'ai complété avec la batterie à 25€)
' Un petit guide de quelques pages qui indique juste comment l'éteindre et l'allumer... Et pas grand-chose d'utile à part ça, j'ai dû aller sur le site de Garmin télécharger un mode d'emploi complet en 30 pages.
' Un mousqueton qui se clippe au dos du GPS. Pas à vis, le mousqueton, hélas.

Une fois qu'on l'a acheté...
-----------------------------------
' On s'aperçoit qu'il faut que les cartes pèsent moins de deux Go pour s'installer sur la carte SD, sinon, bien qu'installées sur la carte SD, elles ne s'affichent pas sur l'écran du GPS. Autrement dit il faut couper les cartes via MapInstall en dalles inférieures à 2Go; pour la France, ça veut dire fabriquer deux cartes.

' On s'aperçoit qu'il est très pratique de préparer son itinéraire sur BaseCamp, le logiciel de Garmin qui s'installe sur l'ordinateur et qui se prend en main en 20 mn. On trace sa route par sauts de puce, puis on fixe des "waypoints" aux endroits stratégiques, ça se construit assez bien. La route se suit comme les cailloux du Petit Poucet, les waypoints sont très utiles pour rallier un point à partir de n'importe quel endroit. La seule manip compliquée est de reporter sur BaseCamp des coordonnées GPS repérées sur une Google Map, le système de cordonnées Garmin étant différent de celui de Google. Pénible mais gérable.

' A l'usage, notamment en cyclotourisme, le Garmin est fiable. Il attrape vite le signal, calcule vite les changements d'itinéraire, bippe quand il faut changer de direction. Ce n'est pas la voix mélodieuse de votre GPS de voiture, mais c'est très efficace. En geocaching, il a une précision suffisante pour m'emmener sur les trésors, j'en suis très satisfaite, il est bon à deux mètres près.

' La taille d'écran (4x6,5 cm) est suffisante pour du guidage, la manipulation de l'écran tactile est très pratique, la luminosité est très correcte même en plein jour avec les réglages d'économie d'écran activés. Il faut bien se dire que des écrans plus larges, ça existe mais ça consomme aussi beaucoup plus de pile ou de batterie...

' Il faut investir dans trois cartes si on aime le geocaching, la rando et le vélo : France V3 Pro pour de la rando amateur et le geocaching (éviter le ski de rando avec, trop de détails manquent, mais au moins on a les lignes de niveaux !), City Navigator pour que le GPS ne vous envoie pas dans tous les sens interdits de la ville (c'est ce qui se passe sinon), et OSM Cycle Map si vous aimez le cyclotourisme (celle-là est gratuite et dans les faits, comme elle est additionnée de contributions d'usagers, elle est supérieure à toutes les autres dans les villes où se pratique beaucoup le vélo, par contre elle ignore les sens interdits).

Les regrets
---------------
' le poids. Presque 150gr de plus que le CompeGPS Sportiva. Avec batterie + mousqueton je suis presque à 300g...Et obligée de prendre le chargeur de l'ipad ou un jeu de piles de rechange. Donc au final, 300g.
' ne pas pouvoir brancher la prise USB sans devoir enlever avant le mousqueton.
' Des détails ergonomiques pénibles :
- pas de molette d'accès direct pour le réglage de la luminosité
- on croit l'avoir éteint mais non, il est en veille, et la batterie se décharge. Garmin n'a pas prévu de bip pour dire qu'on l'a éteint, ou de bouton à cocher comme sur un iPhone pour valider ce qu'on veut, dommage.
- L'appareil se rallume trop facilement, une simple pression de deux secondes sur le bouton de droite !

' L'usine à gaz des sous-menus. Rien que pour changer de fond de carte, par exemple, de V3 Pro à OSM Cycle, il faut aller dans Réglages-->Cartes-->Configurer les cartes-->Activer ou désactiver celle qu'on veut, puis revenir en arrière deux fois, fermer le menu, rouvrir la carte... Aaaargh.

' On se sert assez peu finalement de la possibilité d'avoir une navigation "portrait" ou "paysage" en inclinant le GPS: on finit par se décider sur un mode, et on s'y tient avec un réglage qui force la position (hélas il faut aller fouiller dans les sous-menus pour le trouver...), car c'est exaspérant sinon de voir l'écran pivoter dès qu'on bouge la main ou la bretelle du sac à dos. J'aurais préféré un cran qui bloque l'orientation comme sur un iPad, et qui permet donc de déverrouiller facilement l'orientation selon le trajet.

Ses meilleurs usages
-----------------------------
' Cyclotouristes : C'est un bon rapport poids-taille d'écran par rapport aux autres Garmin genre Montana plus axés "geocaching" et plus lourds, avec de grands écrans et moins d'autonomie, et les Edge vraiment dédiés aux cyclistes qui ont besoin de suivre leur rythme cardiaque, mais qui se préoccupent finalement moins de l'aspect "randonnée".
L'appareil est étanche, avec un écran bien visible, avec son petit mousqueton on le clique sur la sacoche de guidon, c'est pratique.

' Geocaching : très bien aussi. Ecran suffisamment grand, et les waypoints qu'on obtient gratuitement sur Geocaching.com s'installent directement sur le Garmin dans la rubrique "Trésors". Rien à renommer, c'est "plug and play" ... une fois qu'on a installé les bonnes cartes.

' rando : pas testé beaucoup, mais le souci c'est bien sûr la précision des cartes. La Garmin France V3 Pro est une grosse blague pour qui est habitué aux détails de l'IGN Top 25. Elle ne marque pas les vieux murs, ignore le pylône GPS du canton... et les Birdseye ne reprennent pas les tracés IGN auquel on est habitués nous autres Français. Donc finalement j'ai sélectionné les quelques coins où je randonnais souvent, et fait la manip suivante. Accrochez-vous : 1°) Je fais une capture d'écran sur le site Geoportail de la partie de la Top 25 qui m'intéresse (en gros, un rectangle couvrant 3 km de long et 2 km de "haut en bas") 2°) Je sauvegarde cette capture en .jpeg, et je l'importe sous Google Earth. 3°) Dans Google Earth, je fais coïncider des tracés Top 25 IGN avec les vraies routes de la photo aériennes, et quand je suis satisfaite du résultat, je sauvegarde et je génère un fichier .kmz chez Google Earth. 4°) Je sauvegarde ce fichier .kmz sur ma carte mémoire SD, et je l'importe sur le GPS, dans la rubriques "cartes personnalisées". Compter une soirée pour faire 4 manip' ainsi. Long, pas pratique, mais gratuit.
Si vraiment un usager veut faire 100% de rando pédestre et rien d'autre, je conseillerais plutôt le CompeGPS de Sportiva qui charge directement le fond de carte Top 25 de l'IGN sur le GPS. Mon père l'a et n'en dit que du bien. La dalle fait aussi 10 km2 mais au moins on n'y passe pas la soirée.
11 commentaire|37 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2014
Après plusieurs années de bons et loyaux services une chute en VTT plus violente que les autres a eu raison d'une de mes côtes et de l’écran tactile de mon OREGON 400T. Je me suis empressé de racheter un OREGON 600. Par ailleurs, le SAV de Garmin m'ayant proposé de remplacer mon oregon 400 cassé par un oregon 400 neuf au prix avantageux de 113 € j'ai aussi accepté le deal.

J'aime sur le 400 : l'aspect baroudeur et la solidité de l'appareil (sans ironie aucune), la simplicité de son menu, la précision du GPS. Je n'aime pas le manque de visibilité de l'écran au soleil ...

J'adore sur le 600 : la rapidité de l'acquisition satellite avec toujours cette précision du GPS, la luminosité et la visibilité de l'écran, des fonctions tactiles plus puissantes comme par exemple zoomer en écartant les doigts,
Je crains son aspect moins bien protégé de l’écran (pas de rebords surélevés comme sur le 400) un menu un peu plus complexe

en somme le 600 est bien sûr plus moderne et performant, la grosse amélioration c'est surtout son écran, le 400 plus rustique un peu décevant par son écran, aura quand même moins peur de mon VTT ...
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2015
J'utilise mon Oregon 600 depuis 2 ans en randonnée (pied et ski), j'en suis moyennement satisfait
+ Le GPS fonctionne bien
- l'ergonomie est très médiocre, bien moins agréable que l'ergonomie des applications GPS android
- pas de communication bluetooth avec mon smartphone android (compatible avec les iphone je pense)
dissimulé derrière la promesse vague : <<<<Connexion Bluetooth® entre l’appareil et un smartphone compatible>>>>
- les accumulateurs NI-Mh se déchargent en 24 heures (donc si on oublie de l'arrêter le soir au refuge, plus rien le lendemain)
- pas de possibilité de programmer une période entre 2 points GPS => calcul en permanence => bouffe les accus
- le cable USB alimente l'Oregon et permet de recharger les batteries spéciales Garmin, mais pas les accus AA Ni-Mh,
donc il faut trimballer : l'Oregon + les batteries de rechange + le chargeur
- de temps en temps => plantage avec blocage, il faut redémarrer l'Oregon
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2014
Remplace mon GPS ETREX Vista HCX .
J'aime le grand écran sans reflet , la puissance de stockage des parcours .
Je n'aime pas le fait que l'on ne peut modifier un parcours route préparé sur Basecamp et téléchargé sur le GPS .
Je le recommande pour le VTT.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2015
je donne ici un avis après plusieurs mois d'utilisation principalement en vtt et occasionnellement en ballade à pied. Les fonctions GPS sont superbes et pour en tirer le meilleur j'ai acheté le pack topo france que l'on peut trouver d'occasion donc à prix correct.

le logiciel gratuit base map est au top meme s'il demande du temps à apprivoiser mais quel plaisir d'aller récupérer en france comme à l'étranger des circuits et parcours gratuits.

les points faibles : trois pour moi, écran un peu trop petit, autonomie batterie insuffisante, pas de bluetooth. Le -- ce sont les batteries, donc effectivement pas plus de 24h si on n'oublie d'éteindre son gps ie : appui long. Par contre apres reglage retroeclairage pas de soucis pour tenir 3 jours. Sur velo sinon j'utilise une batterie étanche connectée à l'oregon : reconnue et tient allumé plus de 3h donc largement suffisant pour les gros parcours. Enfin j'utilise des nimh 2000ah pour que cela fonctionne bien
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2015
Bonnes cartes, excellent écran mais l'autonomie annoncée de 25 heures n'est pas au rendez-vous même avec le mode économie d'énergie. En randonnée journalière, si l'on veut garder la trace de ses déplacements il faut penser à prendre un paire de batterie rechargeable avec soi. L'autonomie est d'environ 8 heures avec des Sanyo, Memorex ou Panasonic "ready to use".
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2015
Voici près de 3 mois que j'utilise ce produit, avec la carte France entière Topo v3. En l'absence de réelle documentation cet appareil est difficile à prendre en main : la documentation disponible (en pdf) n'est qu'une liste de fonction, sans véritable explication. Je n'ai toujours pas vraiment compris la différence entre un tracé, une navigation, une aventure...
Toutefois, j'arrive à l'utiliser (sans vraiment comprendre) et l'appareil me donne satisfaction.
La luminosité de l'écran s'adapte de sorte qu'il reste toujours utilisable, même en plein soleil.
Je trouve que la mise en veille, trop rapide (même si c'est réglable) est gênante.
Je regrette que l'on ne puisse pas accéder aux notes que l'on peut associer aux parcours avec le logiciel BaseCamps.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2015
produit expédié d'Italie et reçu en très bon état, dans les temps, avec facture.
rien à dire: tout a fait conforme
Arrive sans topographie et sans carte SIM.
Pour une meilleure utilisation: je conseille de se procurer une carte micro SIM + Topo type TOPO France V3 Pro ou equivalent.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2015
Assez bon produit mais assez compliqué pour savoir s'en servir . Une fois bien compris c'est génial
Devrait être plus intuitif .Le logiciel Garmin communicator ne s'installe qu'avec Fire fox
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2016
L'appli smartphone a été arrêté au 1er janvier. Dommage pour moi impossible donc d'utiliser en direct les fonctions d'échanges de trace avec mon iPad comme je l'espérais.

Une solution de contournement trouvée sur un forum consiste à utiliser un appareil tiers comme le Intenso Memory 2 Move Max Lecteur Wi-Fi pour Carte SD/Clé USB/Disque Dur Externe Noir en mode OTG (Oregon branché sur le port usb de cet appareil) ou en extryant la carte uSD

Sinon pensez à utiliser des cartes gratuites Open Street Map, elles sont beaucoup plus précises que la carte TOPO France vendu 400€.
Prendre la carte France + les élévations et les combiner sur l'appareil.
[...]
[...]
review image review image
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Avez-vous des questions ? Obtenez des réponses rapides d'autres clients.

Veuillez vous assurer que vous avez saisi une question valable. Vous pouvez publier votre question directement ou la modifier par la suite.
Veuillez vous assurer que vous avez saisi une donnée valide.
Voir toutes les 6 questions avec réponses.


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)