Commentaires en ligne 


33 évaluations
5 étoiles:
 (29)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ah oui !
Je ne pense pas me tromper en disant que c'est tout simplement leur meilleur album. Allez, je temporise en signalant que le Live in Japan n'est pas mal non plus.
Du bon vieux hard rock à fond les ballons, idéal pour découvrir ce que c'est que cette musique bitrange autant qu'hézard...
A tout à fait sa place à côté...
Publié le 7 décembre 2007 par Gaetan Ryckeboer

versus
1 internaute sur 7 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un classique des Deep Purple
Quand j'ai découvert les Deep Purple, j'avoue que c'était un des albums qui m'interessait le plus, ne serait-ce qu'à cause de "Smoke on the water".

Mais j'avoue qu'après avoir écouté d'autres opus, comme Fireball ou encore In Rock, cet album est moins "sacré" qu'il me semblait au premier abord.
Publié le 6 janvier 2011 par Bezies Frederic


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ah oui !, 7 décembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Je ne pense pas me tromper en disant que c'est tout simplement leur meilleur album. Allez, je temporise en signalant que le Live in Japan n'est pas mal non plus.
Du bon vieux hard rock à fond les ballons, idéal pour découvrir ce que c'est que cette musique bitrange autant qu'hézard...
A tout à fait sa place à côté de Sergent Pepper, des Beattles et le IV de Led Zeppelin. Comment ça le raccourci est rapide ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel !!!, 17 septembre 2003
Par 
Chatillon Xavier "vavik" (Afrique du Sud) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (CD)
Un album mythique que l'on croyait avoir écouté sous toutes ses coutures, ultra, archi-connu...Et bien non ! Grâce au format SACD multicanal (la stéréo simple étant franchement peu différenciable d'un CD 16 bits classique, cf. les très décevants Police...), c'est une toute autre interprétation que l'on découvre, pour peu qe l'on soit équipé d'une lecteur et d'un ampli compatibles avec les 6 entrées analogiques nécessaires ! Quelle puissance, quel souffle, quelle répartition entre basses, aigus et médiums. Rien à voir avec deux canaux stéréo bien plats... Le mixage est artistiquement parfait et la répartition sur les cinq enceintes et le caisson de basses très convaincante - car c'est bien-là l'éventuel écueil du multicanal lorsque le mixage est raté...Un album à posséder absolument dans sa SACD-DVD Audio-thèque (je ne vois pas vraiment la différence de qualité, à moins d'avoir l'oreille absolue !)...pour un prix modique. Et en plus, nous Français en avons le privilège - car cet album sous ce format n'est pas disponible sur les sites British et Américains (pour ces derniers, uniquement en DVD-Audio...) les plus spécialisés - pour un prix qu'Amazon a fixé raisonnablement...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un mythe, une légende, que dis-je, un monstre sacré... jouissif !, 26 août 2009
Par 
elvisisalive "Good Old Time" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Puisqu'il ne nous est pas donné la possibilité de chroniquer cette nouvelle version 2012 de Machine Head, je me permets de compléter ici mon commentaire initial, posté il y 3 ans et portant sur l'édition remasterisée de 97.

1972-2012, 40 années nous séparent de la parution de Machine Head... 40 bougies, cela méritait bien un coffret... 4 CD + 1 DVD audio et un livret de 60 pages, c'est ce que contient ce coffret anniversaire. Sur le papier, c'est du caviar en perspective... sur le papier uniquement car dans les sillons, c'est du réchauffé.

Et oui, désolé de devoir briser les rêves les plus fous des fans de cet album mythique... Je m'explique.

Primo, les versions remasterisées en 2012, fussent elles proposées en format « Quadriphonique SQ Stéréo » (CD 3), n'apportent pas grand-chose de plus que le remaster de 97 (Machine Head (2 CD)), déjà quasi parfait.

Deusio, le second CD reprends, in extenso, la version remixée en 97 par Glover, que nous possédons tous déjà... et que je n'ai personnellement jamais pu encadrer ! Lorsqu'un illuminé donne un coup de cutter sur une toile de maître, là, il y a du monde pour hurler au scandale... mais quand c'est Glover qui souille Machine Head, y'a plus personne pour s'indigner !!!

Tertio, le remaster en DVD audio, fusse-t-il en 4.1, DTS, Dolby et tout le toutim... (n'en jetez plus !) est d'une inutilité totale... comme la plupart des DVD audio qui fleurissent dans les éditions bonus de nos albums préférés réédités. Ce n'est que mon humble avis mais franchement, a-t-on vraiment besoin d'un format DVD pour écouter un album de rock de 1972, déjà bien dépoussiéré par de multiples remasterisations ?

Les deux points positifs à mettre au crédit de ce coffret, sont le livret, assez consistant et bien documenté, mais surtout le CD live In Concert '72. Un live capté en mars 1972 à Londres soit bien avant les concerts japonais de Made in Japan (captés en août 72).

Les setlist anglaise et japonaise présentent toutefois pas mal de similitudes : démarrage en trombe avec Highway Star, Strange Kind Of Woman et Lazy qui s'étirent tous deux sur près de 10 minutes, l'indéboulonnable Smoke On The Water, Space Trucking et ses 20 minutes de digressions sonores...

Par contre, ni Child In Time, ni Black Night, ni Speed King sur In Concert '72. En lieu et place on a droit à Never Before et Maybe I'm A Leo, deux excellents titres de Machine Head. On regrette l'absence, sur l'un comme sur l'autre, de Pictures Of Home.

Côté son, ma préférence va au live japonais, plus puissant, plus chaud, plus compact, plus... rock... Peut-être parce qu'après des dizaines d'années d'écoute et de passion, l'objectivité n'est plus de mise. Mais le son de In Concert '72 reste très bon, supérieur à bien d'autres livraisons live ultérieures de Deep Purple (Live In Denmark 72, Phoenix Rising ou l'indécent California Jamming...).

Au final In Concert '72 est un très bon live du Pourpre Profond, suffisamment différent de Made In Japan pour justifier son achat, tout du moins pour les fans de Deep Purple. Sauf que 45 pour 1 CD de 9 titres live et un livret de 60 pages, c'est pas donné... D'autant que ce In Concert '72 est également disponible en double vinyle (In Concert '72 - 40ème Anniversaire (Double Vinyle)) pour un peu plus de 20 euros... et là, c'est carrément cool car un live de Deep Purple en 1972, ça s'écoute forcément en vinyle !!!

Pour conclure, je précise que Machine Head reste toujours mon album préféré des Deep Purple, même après 25 ans d'écoutes (je n'ai que 37 ans...). Et je le place régulièrement sur la plus haute marche de mon top 3 des meilleurs albums de tous les temps... Oui mais ça ne m'empêche pas de garder un peu de lucidité sur cette énième réédition, bourrée de gadgets.

La version remasterisée de 2012, voire même de 1997, agrémentée de In Concert '72 aurait été largement suffisante, et bien moins agressive pour nos bourses.

Et voici mon commentaire originel sur l'édition de 1997 :

Un mythe, une légende, que dis-je, un monstre sacré... jouissif !

En l'an de grâce 1972, Deep Purple allait marquer au fer rouge l'histoire du rock en publiant une oeuvre unique et intemporelle : Machine Head.

Cet album venu d'ailleurs, est au rock ce que Ferrari est à l'automobile : bestial, primaire, puissant, rutilant, grisant et bandant, ça décoiffe à chaque écoute. C'est simple, en 35 ans, on a pas fait mieux. En effet, Machine Head atteint la perfection absolue : chaque titre est un sommet du rock. A commencer par le génialissime Highway Star, rugissant comme un V12 et donnant à entendre deux des plus célèbres solos de l'histoire du rock : John Lord à l'orgue Hammond et le maître Richie Blackmore à la guitare. Maybe I'm Leo et Never Before n'ont pas pris une ride. Space Truckin' et Pictures Of Home restent des incontournables des concerts du groupe. Il y a biensûr Lazy et son inimitable intro jazzy et le monstre... Smoke On The Water. Que reste-t-il à dire ou à écrire sur ce titre ? Rien si ce n'est qu'il est loin d'être le meilleur de l'album mais que son célèbrissime et simpliste riff de guitare est aujourd'hui une institution, un monument historique qui mériterait de rentrer dans le patrimoine mondiale de l'UNESCO. Même le titre bonus When A Blind Man Cries est devenu un classique du groupe.

L'édition du 25ème anniversaire de l'album parue en 97 offre une remasterisation impeccable, en revanche, le second CD proposant l'album remixé par Glover relève de l'hérésie pure : difficile d'adhérer à une nouvelle version d'un album aussi mythique. Ce second CD n'est ni plus moins qu'un acte de vandalisme qui équivaut à dessiner des moustaches à la Joconde !!!.

Pour conclure, Machine Head est l'album de rock à posséder impérativement, un chef d'oeuvre absolu, stratosphérique, qui envoie l'auditeur dans un autre monde et enregistré par un groupe à son apogée, touché par la grâce, limite extra-terrestre. A écouter sans aucune modération jusqu'à s'en faire péter les tympans s'il le faut... Attention, lévitation probable pendant l'écoute ! Ma note est sans appel : 20/10 !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Y'a de la fumée dans les waters !, 6 juin 2012
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Fin 1971,Deep Purple est à Montreux en Suisse pour enregistrer son nouvel album. Sont-ce les circonstances (enregistrement dans un hôtel avec un studio mobile) ou l'influence helvétique, mais le résultat est un monstre d'efficacité, d'une précision d'horlogerie.

Commençons dans le désordre par "Smoke on the water" (allusion au feu lors du concert de Zappa dans cette ville).Intro: un riff d'enfer d'une efficacité redoutable et d'une pseudo facilité très trompeuse, re-riff doublé(avec un peu d'orgue? difficile à dire),charley-rolex,caisse claire et rickenbacker,ça groove un max! Hammond syncopé et Guillan d'une voix bluesy et rugueuse donne l'ambiance,refrain imparable et Blackmore nous gratifie d'un de ses plus beau soli, la note tirée à la fin qui retombe en plein sur le riff, un genre de mouvement perpétuel, un morceau d'école, à réecouter des centaines de fois,inoxydable!

L'album débute par un autre morceau d'anthologie:"Highway Star", locomotive lancée à toute vapeur,mais des breaks quasi chirurgicaux, Guillan éructe,festival Ian Paice (ces roulements,cette frappe, à la fois carrée et totalement débridée) puis un solo d'Hammond orientalisant,dérapages harmoniques contrôlés, puis à la fin LE solo de Ritchie, doublé sur une autre tonalité(tous les apprentis guitaristes s'y casseront les dents à cause de cette particularité)

Bon, on souffle un peu avec "Maybe i'm a léo", boogie lent, peut-être la composition la plus faible de l'album,mais solo de Blackmore et son vibrato magique, précision et feeling incroyable, Jon Lord nous offre aussi un joli solo de piano électrique.

"Pictures of Home".La guitare se fait violon,super riff d'orgue, syncopé à souhait, Guillan dans un registre soul, Lord explore ses connaissances de l'harmonie classique,descente de basse très energique de Glover, final tournoyant dans un duel Hammond-Stratocaster de toute beauté.

"Never before", super swinguant,aurait pu devenir un hit, section rythmique d'enfer,Ian Guillan à son apogée (petites réminiscences Beatles dans le refrain).Un morceau compact, ramassé, une petite boule d'énergie, Purple dans toute sa splendeur!

Après "Smoke", Lazy, autre futur cheval de bataille en concert. Jean-Sébastien Bach à branché une disto sur son orgue à Leipzig et nous offre une intro majestueuse, relayée par Jon Lord quand ça vire au jazz,la basse et la batterie posent les jalons et Blackmore commence le solo le plus difficile et le plus jouissif qui soit. Une mise en place époustouflante, pas une note de trop, la strato s'élève vers la voie lactée, encore un peu d'hammond bien senti et Guillan entre en scène; un boogie d'enfer, dialogue avec la guitare, harmonica et Ian vocalise dans les surraigus, et on en remet une couche,rythmique impeccable et fin bluesy pour calmer les esprits (Fainéants?).

"Space truckin'", boogie spatial et halluciné, on ne sait plus qui de la basse, guitare et orgue, joue quoi.Un groove d'enfer, prétexte à un super solo de batterie (accompagné de wha-wha),concis et exemplaire. tout le monde se lache dans un tourbillon diabolique.Un album magique,chaleureux, l'apothéose du Pourpre Profond...

Acheter de préférence la version deux CD avec les remix très interessants et "When a blindman cries", blues inédit, étonnant par sa douceur et sa sensualité.

Allez, n'en jetez plus la cour est pleine!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un "must" qui n'a pas pris une ride, 19 décembre 2005
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Après le tonitruant et apocalyptique « In rock » et le demi échec de « Fireball », Deep Purple se devait de frapper fort. Mais là, ça tient du knock out ! Rarement album de rock ne fut plus parfait que celui-là. Le son, d'abord, bluezy, groovy, avec cet orgue moelleux et sauvage à la fois, la guitare limpide de Blackmore, la voix de Gillian, plus maîtrisée mais toujours aussi puissante, le ronflement lourd et swinguant de la basse, et bien sûr, l'inventivité constante de Ian Paice à la batterie toujours sur le coup, rapide, alerte, créatif, insensé !

Parfait aussi par les morceaux qui le composent, équilibre parfait entre rock, blues, hard. Passons rapidement le menu en revue. « Highway star » déboule à cent à l'heure, avec les hurlements de Gillian et les deux solos orgue/guitare. Imparable. Un must. « Pictures of home » rapide comme l'éclair, avec une intro dynamite de Paice à la batterie. « Never before » que j'adore plus que tout, morceau parfait par excellence, par sa construction, son feeling country rock, ses changements de tempo. La seconde face aligne trois classiques : « Smoke on the water » morceau d'anthologie, dont la célébrissime intro nous épatera toujours par sa simplicité et son efficacité. Mais le reste vaut le détour ! « Lazy » le boogie rock enflammé, à la construction originale (longue intro à l'orgue, puis les solos, l'harmonica, et enfin le chant, avant le feu d'artifice final) suivi de « Space trucking » où Gillian vocalise comme un diable sur le tempo ultra speedé de Paice.

Et on rajoute pour cet édition « When a blind man cries » sublime blues lumineux à faire chialer un Hell's Angel. Le CD1 propose ces titres légèrement modifiés par rapport au vinyle, grâce aux prises oubliées en studio. Le résultat est magnifique, les titres plus longs, sans fondu, et son impeccable. Le CD2 est une redite du premier, moins dispensable, avec des arrangements récents. Peu importe, l'important est de retrouver en remasterisé ce chef d'oeuvre intemporel du rock, débauche de rythme et d'énergie, d'une grande cohérence, enregistré, rappelons-le, dans les couloirs d'un hôtel de Montreux, après l'incendie du casino abritant le studio. Pour plus de détails, écouter « Smoke on the water », titre écrit sur le vif pour conter l'évènement.

"Machine Head" , près de 35 ans plus tard, garde toute sa fraîcheur, et son efficacité. C'est prodigieux. Et pour ceux qui ne connaissent pas, achetez ensuite "Made in Japan" pour y retrouver les versions live. Vos tympans vous diront merci, s'ils s'en remmettent !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 a sweet Child in Time...., 17 juillet 2012
Par 
Darko (Bretagne - France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Notre général de l'armée morte, le bien nommé Général Bag, m'apprenait cet après midi le décès de l'estimé Jon Lord, organiste en chef du Pourpre Profond. Que de souvenirs partent en fumée sur l'eau avec cette disparition...Le voici en chemin, l'orgue Hammond B3 en bandoulière, pour rejoindre le paradis du Métal, déjà bien pourvu en frères forgerons...

Que retiendra la postérité de Deep Purple ? "In Rock" (Speed King, Child in Time, Black Night...) ou "Machine Head" (Highway Star, Smoke on the Water, Lazy...). J'ai toujours eu un petit faible pour "Machine Head", en particulier cette version 2 CD 25ème anniversaire plus que recommandable datant de 1997, mais pour moi Jon Lord restera à jamais l'organiste du magique "Child in Time"...

Salut Jon !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 THE ALBUM !!!, 11 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (CD)
Dire que c'est album cède à la facilité plutot qu'à l'audace : il faudrait se remmettre dans l'ambiance de l'époque et se rappeler ce qu'on écoutait. Pour ma part, c'est mon premier album pop que j'ai acheté avec Breakfast In America. Eh bien depuis tant d'années, il me procure autant de plaisir. Et que dire de la version magnifique de "Space Truckin'" In Concert (Two Complete 1970-1972 Recordings) dans ce live que je trouve meilleur que "made in japan". Il m'a fait prendre conscience de la beauté de ce morceau. Vraiment cet album est à posséder.
C'était l'époque où il y avait une vraie démarche pour un album, où les musiciens s'enfermaient plusierus semaines...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A RACHETER SOUS CE FORMAT, 31 janvier 2007
Par 
Ramone the Snake (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Celà ne me parait pas une folie, même si on a déjà le vinyl, la première édition CD, la K7, etc etc. Fireball avait eu aussi droit à un lifting pour son 25 ième anniversaire, et je pense qu'il était plus réussi, que celui de Machine Head. En effet, le deuxième CD n'est pas totalement indispensable à mon avis . Je n'ai jamais été fan des ré-orchestrations. Mais la première galette remasterisée, associée au superbe et copieux livret justifie à mon avis l'achat de ce bel objet, qui ne sera sans doute jamais égalé dans sa catégorie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 QUE DU BONHEUR !, 10 mars 2003
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
Que dire qui n'a pas déja été dit par tous les aficionados, chroniqueurs de tous poils depuis la parution de cet album il y a 30 ans ? Chaque morceau a quasiment atteint sa propre légende, de l'historique "SMOKE ON THE WATER" au bluesy "LAZY", en passant par les heavys et speedés "HIGHWAY STAR" (souvent repris par d'autres groupes mais jamais égalés) et "SPACE TRUCKIN'". Les musiciens ont, à ce moment de leur carrière, atteint la plénitude de leur talent, tant sur le plan des compositions que sur celui de la technique. L'intérêt principal de cette édition remastérisée est son livret bien documenté qui explique la génèse de l'album par la petit bout de la lorgnette. Par contre, on aurait aimé des out takes, car hormis "WHEN A BLIND MAN CRIES", aucun rareté à se mettre sous le dent, contrairement aux autres éditions anniversaires. Enfin, on ne va pas bouder son plaisir et écouter en boucle cette merveilleuse galette.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 UN CHEF D'OEUVRE DE L'HISTOIRE DU ROCK, 15 mars 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Machine Head (2 CD) (CD)
"Machine Head" est le dernier chef d'œuvre de la seconde période classique de Deep Purple. Les morceaux sont tous exceptionnels et chaque musicien tient des solos d'anthologie. C'est un album de référence en matière de rock. On ne dira jamais assez à quel point Deep Purple est un groupe extrêmement "groovy" , aux frontières du hard, du blues, du jazz et du progressif. Dans cet album, chaque tendance est remarquablement entremêlée. Ritchie blackmore offre des riffs de guitare qui seront les modèles de tous les guitaristes des générations suivantes: l'archétype de "Smoke on the water", la folie de "Highway star", de "Lazy", de "Space Truckin'"... La batterie de Ian Paice est féroce, phénoménale de violence et d'hypnotisme pour 1972, le travail à la basse de Roger Glover est incroyable, Jon Lord est royal à l'orgue Hammond et rivalise de virtuosité et de finesse mélodique avec la guitare. Le chant de Ian Gillan est magnifique ; là aussi, ce chanteur restera inégalé. Un album indispensable dans toute CDthèque rock!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Machine Head
Machine Head de Deep Purple (CD - 2011)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit