undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles50
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le scénario de « Populaire » reprend les grandes lignes de la légende mythologique de Pygmalion : Louis Echard (Romain Duris), un assureur de Lisieux qui ne semble s'épanouir que dans son travail, prend sous son aile une jeune secrétaire a priori dénuée de tout talent, Rose Pamphyle (Deborah François), dont il a remarqué la capacité à taper extrêmement vite à la machine à écrire. Il se met en tête de l'entraîner, de la transformer et de la mener jusqu'au titre de championne du monde de vitesse dactylographique. Mais, bien évidemment leurs relations prennent d'autres dimensions dès que l'amour va venir les compliquer.

Tout l'intérêt du film vient du contexte dans lequel il se situe, reconstitué avec minutie, fraicheur et poésie : les années 50 triomphantes, les aspirations des femmes de l'époque à s'émanciper, la gaité, la beauté, la classe et le style d'années de prospérité insouciantes, après les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale, les prémices de la modernité dans un monde encore sans télévisions, téléphones portables ou ordinateurs. Le film joue avec humour sur le grand écart entre cette époque, si proche, mais si lointaine, encore innocemment machiste et notre grisaillante société actuelle. L'univers, aujourd'hui totalement désuet, des concours de vitesse dactylographique est lui aussi habilement mis en valeur. D'une manière plus générale, l'ambiance, l'élégance et l'omniprésence des cigarettes, caractéristiques des années 50, sont restituées avec un charme absolu sans autre arrière pensée que la beauté d'une belle histoire, digne des comédies américaines de cette époque. La brève scène au cours de laquelle Romain Duris lit son journal dans son fauteuil au coin du feu, vêtu d'un sublime costume taille haute, pendant que Deborah François tape frénétiquement à la machine, vient couronner cette véritable reconstitution des codes et des mœurs de l'époque.

Les deux acteurs principaux sont absolument parfaits (il n'y a pas d'autre mot). Duris film après film montre qu'il ne joue jamais dans le moindre mauvais film, ou bien qu'il les transforme suffisamment par sa présence pour les rendre bons. Dans les seconds rôles, Bérénice Béjo (elle n'est pas vraiment un second rôle) et dans une moindre mesure, Eddy Mitchell et Miou-Miou font également la démonstration de leur immense talent. Le film est une vraie réussite, qui plaira sans doute avant tout à ceux suffisamment (assez) âgés pour apprécier avec nostalgie un regard tendre vers le tournant des années 50 et 60. Rythmé, drôle, subtil, « Populaire » semble s'achever même un peu trop vite, lorsqu'apparait le générique de fin.

Sympathique clin d'oeil : le boîtier DVD contient une photographie dédicacée de Rose Pamphyle !
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2014
Au delà de la prouesse technique pour la reconstitution de ces années là (quel superbe travail) et de la musique du film qui semble avoir été composée à la même période (et des morceaux qu'écoutait ma mère...) il y a un travail d'acteur et de réalisation impeccables. Romain Duris est au top, comme toujours ("soupir") mais j'ai été enchantée par la prestation de Déborah François. La transformation, ou plus exactement l'évolution de son personnage au long du film est excellente. Touchante quand il le faut et drôle aussi (la chute à vélo...) Quelle actrice !!!
Bravo aussi à Régis Roinsard, coup d'essai... coup de génie.
Lorsque je regarde ce film, plein de tendresse et de poésie, je me sens aussi bien que lorsque je me promène sur les sentiers de randonnée. Je me laisse entraîner par les dénivelés de l'action, par l'air de la musique, par les sentiments dégagés par les personnages et je le regarde comme je contemple les paysages, je me laisse imprégner par l'ambiance qui s'en dégage. Et lorsque c'est fini je n'ai qu'une envie, c'est d'y retourner.
Vous avez besoin d'une grande bouffée d'air pur ? alors foncez !!!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2013
C'est un film excellent que j'ai vu au cinema recemment et que je voulais donner comme cadeau et garder dans ma collection de films a regarder. Il est a la portee de tout le monde, jeune ou plus age.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2014
Un film plein de légèreté que j'ai trouvé plutôt original, très drôle, ce n'est peut être pas au goût de tous mais pour ma part j'aime beaucoup et ne m'en lasse pas! J'aime les comédies à fond romantique, je trouve que les français sont bon dans ce domaine, je trouve ce film bien moins cucul que les célèbres Coup de foudre à Nothing Hill et autres Bridget Jones (Bien que certaines comédies US soient sympas -heureusement car il n'y a presque plus que ça-).
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voilà un film bien sympathique, plein de fraîcheur et de rose comédie, de charme rétro et de rouge fantaisie.

Après un départ certes un peu lent, l'histoire trouve son rythme, par petites touches veloutées.
D'abord cadencée, puis enlevée, bien loin des mélopées, l'action évolue au rythme du clavier, avec dextérité.
Tandis que cognent les marteaux, et après que la jeune dactylo eût songé à claquer la porte, elle met la dernière main à ce qui la touche, bravant la peur et sans trembler, vous en serez frappé.

Avant de mettre un point final à ce conte de fée des temps récents, l'auteur laisse son empreinte, frappée au coin du bon sens, sans escarmouche, pour composer cette satire légère qui, avec le temps, gagne en romanesque.

Alors, si cette douce comédie sied à vos prunelles, touchez-en un mot, sans faute, à vos sténos.

Et à la fin de l'envoi, je touche...
33 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2013
Voilà une petite comédie sympathique, bien jouée par le toujours impeccable Romain Duris et la pétillante Déborah François, sublimée par ce rôle. On a l'impression qu'elle sort directement de ces années 50!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
Une ambiance surannée, une reconstitution d'époque plutôt bien réussie, une histoire burlesque et bien menée, voilà les ingrédients d'une comédie bien faite. Si on veut être rationnel, ce qui n'est pas toujours opportun, il est difficile après une demie heure de comprendre les motivations de notre assureur même si de toute façon nous ne sommes pas dupes, on imagine que tout cela se terminera bien, mais qu'importe il ne reste plus qu'à se laisser prendre par les événements du récit. Notre couple gentiment terrible s'échange des propos décalés, il faut noter que les dialogues pas pléthoriques cadrent bien avec le contexte de cette époque, comme la mode vestimentaire. Qui des deux s'en sort, je ne sais pas, d'ailleurs la question n'est pas là, car l'histoire est le prétexte d'une analyse pleine de retenue un peu acidulée, sur le comportement amoureux.
Parmi les acteurs, que des gens bien et qui jouent très bien. La composition et le jeu de Déborah François sont particulièrement réussis, sa palette est grande et personnellement je ne l'imaginais pas aussi "craquante". Pour notre Romain Duris, il est tel qu'il faut qu'il soit, franchement qui voir d'autre que lui ? Une mention particulière pour Bérénice Béjo qui apporte une légitimité à ce mélo avec une grande classe. Idem et bravo pour chacun des "seconds" rôles. Pour finir, images, musique, montage sans faille. Conclusion, le choix de Rose par notre assureur qui se fait son transfert pour la performance était le bon et un petit clin d'œil vers l'évolution des machines à écrire avec cette fameuse petite boule qui a révolutionné le monde !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2013
Une comédie merveilleuse jouée formidablement bien. Nous retrouvons dans ce film une époque que je regrette !! Romain Duris et Déborah François trouvent une place à la hauteur. La mise en scène est au point avec un retour vers les années 60 sans faille. Très bon moment de cinéma à regarder sans modération.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2014
Souvenirs, souvenirs et un air de jeunesse pour tous les amortis et même plus.
La machine à écrire était bien lourde à porter pour avoir l'honneur le plaisir et l'avantage d'accompagner mademoiselle à ses concours de dactylographie ...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2013
For other Francophile English speakers out there, please note that the product description is incorrect - this disc is not for all regions. After paying much and a long wait to have it shipped to America, I found that it would not play in my Blu Ray player. It required some technological wizardry to be able to play it which would not be for the faint of heart. Those with a region-free Blu Ray player should have no trouble.

Also note that for those whose French isn't that good, there are no English subtitles. This will afford you ample opportunity to improve your French comprehension. The product description is accurate on this point, though, but forewarned is forearmed.

The film is very enjoyable, though; highly recommended.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)