undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici nav_WSHT16 cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles
16
3,8 sur 5 étoiles
Prix:14,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 19 octobre 2013
Dans son ouvrage Tous les chemins mènent à Hollywood paru chez l'Harmattan consacré à l'éclectique réalisateur, René Noizet dénonce un malentendu: non Michael Curtiz (1888-1962) ne fut pas simplement l'habile faiseur prolifique de la Warner auquel la critique tend aujourd'hui à le cantonner. Il fut, il reste, intimement lié à la mythologie hollywoodienne, faisant tourner les plus grands, abordant avec un appétit gargantuesque tous les genres. En 1958, trois ans avant la fin de sa carrière qui se terminera sur Les comancheros avec John Wayne, il s'attaque à un sous genre propre au cinéma américain: le film animalier avec enfant dont les plus beaux fleurons demeurent à ce jour Jody et le Faon et Lassie. Cette histoire d'un garçonnet rendu muet après le meurtre de sa mère et pour lequel son père est prêt à tous les sacrifices aurait pu verser dans le lacrymal façon Stella Dallas. L'habileté de Curtiz, signataire à l'occasion de films plutôt durs tels Les anges aux figures sales, lui évite de tomber dans ce piège,le réalisateur se concentrant sur une double relation fusionnelle dans laquelle Linnet, le personnage qu'interprète Olivia De Havilland, fait au début figure d'intruse: celle d'un père et de son fils; celle du fils et de son chien. Bénéficiant d'un sous-texte historiquement ambivalent où se discernent, bien que la guerre soit terminée, les relents de tension entre nordistes et sudistes, The proud rebel, outre son scénario puissamment minimal, profite de la partition sans fausse note d'Alan et David Ladd père et fils à la ville. Eux seuls rendent possible l'adhésion totale à certaines scènes telle celle où Alan prend son revolver et son air le plus déterminé... Pour aller récupérer son compagnon à quatre pattes ! Seul bémol qui ne concerne pas la qualité intrinsèque de ce classique instantané : la copie dans laquelle Artus Films nous l'a présentée. Une copie trop souvent jaunâtre comportant un certain nombre d'imperfections mais avec un son globalement limpide qui permet de profiter en vo ou vost (la vf est également disponible) de l'exceptionnelle texture de voix du comédien principal.
1313 commentaires| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2013
Moins connu que les classiques avec John Wayne, Gary Cooper ou encore Robert Mitchum, celui-ci st un vrai petit bijou !
Avec Alan Ladd, aux côtés de son fils (tout jeune !), un très beau western où les rapports humains prônent sur la violence.
A rapprocher, sans contexte, d'un autre western avec Allan Ladd : L'homme des vallées perdue (Shane).
A voire et à revoir, sans limites !!!
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2013
Un western familial où Alan Ladd se fait voler la vedette par son fils David. Quelques réminiscences avec "l' homme des vallées perdues", mais la comparaison s'arrête là. Le film de Stevens est devenu un classique incontournable, celui-ci est aujourd'hui bien oublié. Sa sortie dvd bienvenue, mais tardive (le dvd est sorti en zone 2 Espagne, il y a longtemps) devrait on l'espère, apporter une relecture plus positive sur ce film sous-estimé dans la filmographie de son réalisateur.
0Commentaire| 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Généralement, la réputation du cinéaste Michael Curtiz après 1950 souffre d'un discrédit assez justifié. Aussi, ai-je abordé la vision de ce film avec un certain pessimisme sur ce que j'allais voir. La surprise n'en fut que meilleur car ce western familial avec papa gentil et fier, enfant muet, chien affectueux et fidèle et femme délaissée pouvait faire craindre le pire. Au contraire, l'histoire, sans être bouleversante d'originalité, est émouvante. la mise en scène de Curtiz est assez inspiré et les acteurs secondaires (John Carradine, Henry Hull, Cecil Kellaway, Harry Dean Stanton, Dean Jagger...) sont également au rendez-vous. En VF, en Vo et en VOST français. Avec une présentation complète en bonus.
22 commentaires| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Possèdant, en import anglais, ce beau western réalisé en 1958 par Michael Curtiz ,c'est donc sur les qualités du film lui-même que je donn e mon opinion."Le fier rebelle"(The proud rebel) peut dans un certain sens être comparé au magnifique "Shane"(L'homme des vallées perdues ) de G.Stevens .
Après la Guerre Civile ,John Chandler (A.Ladd),accompagné de son jeune fils(David Ladd),erre de villes en villes afin de trouver un médecin qui pourrait rendre la parole au jeune garçon devenu muet à la suite du meurtre de sa mère.Il arrive dans une petite ville où il est emprisonné suite à une accusation mensongère .Une fermière(La très charismatique Olivia de Havilland),veuve,se porte garant pour lui et son fils . Elle les accueille dans son ranch mais elle est harcelée par une famille de fermiers voisins teigneux qui veut la déposséder de ses terres .Je laisse aux amateurs le soin d'imaginer la suite .
C'est un très bon et très beau western d'une durée de 100mn ,filmé en couleurs, mais en 4/3 .
Un habitué des westerns,Dean Jagger ,figure dans la distribution .
En ce qui concerne la qualité du DVD anglais,si l'image n'est pas parfaite,au moins on peut découvrir dans de bonnes conditions ce western mythique.
Il faut souligner la superbe B.O. signée Jerom Moross ("Big Country "(Les grands espaces).
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2013
Ayant déja le dvd artus films en ma possession ,je puis dire que la copie dvd de the proud rebel est vraiment trés bonne ,dans son format d origine 1.33 4/3 avec de belles couleurs pastels ,la vf est d origine ,la vostf est également présente,est le film est présenter par eddy moine pendant 17 mn,de plus le packaging du film est vraiment beau .
11 commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
MICHAEL CURTIZ DELAISSE UN TEMPS SON ACTEUR FETICHE ERROL FLYNN POU FAIRE TOURNER UN *PETIT* WESTERN A LA FAMILLE LADD....PERE ET FILS SONT AU MENU DE CETTE HISTOIRE UN TANTINET LARMOYANTE AVEC DE BONS COTES CEPENDANT....UNE CURIOSITE PLUS QU UN CHEF D OEUVRE DU WESTERN...!!!!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2013
comme toujours alan ladd excelle dans ce genre de role,qui me fait penser a l'homme des vallées perdues.un homme pret a tout
pour que son fils retrouve l'usage de la parole.un trés bon film
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2013
bon film bonne interpretation, mais copie pas remasterisé couleurs chancelantes, granuleuses on dirait copié d un magnetoscope... son bas de gamme a eviter ou pour le souvenir ...
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2013
Certes,nous sommes loin du cas d'école,que représente ''Colt 45'' édité chez ZYLO.Ceci dit,ARTUS FILMS aurait pu faire un effort de restauration,''Le fier rebelle'' le méritant bien (Toutefois inférieur à ''SHANE'').En l'état,les couleurs de cette copie sont délavées,l'image manque de netteté.Bref,on regrette que ce titre ne fasse pas parti de la collection SIDONIS.
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)