Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo undrgrnd

Commentaires client

52
4,2 sur 5 étoiles
Delta Machine
Format: CDModifier
Prix:9,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

48 sur 55 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Déjà 33 ans que les Depeche Mode occupent l'avant de la scène pop mondiale, avec des hauts et pas mal de bas. Sounds Of The Universe paru en 2009 m'a laissé complètement indifférent, la faute à de trop nombreux bidouillages électroniques sans âme et surtout, sans mélodie... un comble pour un groupe qui a bâti sa carrière sur un sens de la mélodie unique...

C'était donc avec inquiétude que j'attendais cette nouvelle livraison studio de la bande à Gahan.

L'album s'ouvre sur Welcome To My World et son intro électro-dub... inquiétude confirmée... puis vite dissipée. La voix de Dave Gahan est de retour, martiale et intacte, la mélodie se révèle, le titre est une réussite. La suite, vite ! Angel est un bon titre avec un refrain accrocheur chanté par un Gahan décidément en grande forme. Heaven est le premier single sorti en éclaireur il y a quelques semaines. Pas le meilleur titre de l'album à mon sens. Secret To The End est le premier sommet de l'album. Tout le savoir-faire de Depeche Mode y est : rythmique, claviers, guitares, mélodie, break, voix enivrante... My Little Universe est un peu trop électro à mon goût... Slow est une superbe ballade, addictive. Broken et Soft Touch/Raw Nerve nous renvoient 20 ans en arrière. La production très 80's, le son, les mélodies font inévitablement penser aux premières compositions du groupe. Autre sommet du disque : Should Be Higher. Alone et sa grosse basse dub est également un bon titre avant le très dansant Soothe My Soul et le titre de fin, le bien nommé Goodbye. Les quatre titres bonus de l'édition « deluxe » sont du même tonneau.

13 + 4 compositions donc, plutôt bonnes, qui ne sont pas sans rappeler les productions de Depeche Mode, du temps de sa grandeur, soit la période Music For The Masses/Violator/Songs Of Faith. Et oui, halleluja ! Martin L. Gore a retrouvé son livre de recettes et la liste des ingrédients nécessaires à la composition d'une bonne chanson pop.

Mais le véritable événement de cet album, c'est le retour en grande forme de la voix de Dave Gahan. Quelle voix ! Ce n'est certes pas une découverte mais sur cet album, on a franchement le sentiment que son organe vocal s'est refait une jeunesse, sonnant presque juvénile par moment... J'ai hâte de l'entendre raisonner dans les Arènes de Nîmes, cet été.

Pour conclure, disons que ce nouveau DM est une bonne surprise, un bon cru dans sa discographie des années 2000, à classer avec Ultra et Playing The Angel.
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 mars 2015
C'est triste à dire car je les ai vraiment adulés, adorés, encensés mais là j'en peux plus. Ne vous mentez pas à vous même.

Moi qui ai adoré Depeche Mode depuis ma découverte de l'album Black Celebration, j'étais enchanté par le magistral Music For The Masses, subjugué et conquis par le crépusculaire mais très beau Violator mais franchement depuis Violator ce n'est vraiment plus la même chose. Je suis très triste de dire ça mais pour moi Depeche Mode est mort en 1991 et depuis, régulièrement, le cadavre bouge encore mais pour combien de temps...

Déjà je n'avais pas (contrairement à beaucoup de fans je le sais) apprécié le rock de SOFAD (Songs Of Faith And Devotion) ou seules 3 ou 4 chansons sortaient du lot (Walking In My Shoes et sa très bonne face B My Joy, In Your Room, Rush & Higher Love). Avec Ultra on s'enfonçait encore un peu plus (atroce et inécoutable Barrel Of A Gun) mais le disque était encore une fois sauvé du naufrage intégral par 3 titres (Sister Of Night, Freestate et It's No Good). Et là encore ils avaient une excuse, le chanteur sortait tout juste de désintox.

Mais Exciter pareil (horrible et aggressif The Dead Of Night) mais encore sauvé par (Dream On, I Feel Loved et le formidable et aérien Shine).

Mais donc depuis Violator je me suis habitué à ne plus écouter tout un album de Dépêche Mode d'un seul coup mais de n'en apprécier que 2 ou 3 titres maximum par disque et leur dernier opus Sounds Of The Universe ne faisait pas exception à la règle : j'y aime seulement Peace, Wrong (à la rigueur si je suis très indulgent) et Oh Well (sauf que là le meilleur titre de l'album est un titre bonus, quelle blague : ils se moquent du monde là, non ?).

Mais ici ouch, c'est pire il n'y a que Broken de potable et ils ne l'ont même pas sorti en single. Bref, il faut soit que Dépêche Mode se souvienne qu'ils sont avant tout un groupe de pop qui savait très bien construire de belles mélodies avec ou sans artifices (ou sinon ils faut qu'ils jettent l'éponge tout simplement).

Ce dernier disque ressemble plus à un 3ème album solo de Dave Gahan qu'à du Dépêche Mode (et j'ai beau adorer sa voix, ses albums solo sont atroces et ne m'enchantent pas plus que cet album). La question que je me pose aujourd'hui, c'est mais où est passé le génie mélodique de Martin Gore ?! Même son 1er album solo Counterfeit valait mieux que ça.

Si si rappelez-vous DM n'était pas un groupe de rock, ni un groupe de blues, mais un groupe pop à l'origine. Violator est vraiment leur dernier très bon album. Le seul depuis qui a fait illusion (enfin un peu, très peu, trop peu) c'est Playing The Angel (sublimes Precious, Nothing's Impossible et Lilian) mais Delta Machine, laissez-moi rire (ou pleurer plutôt).
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 avril 2013
Dernier bastion de cette époque révolue des années quatre-vingt où les sons de synthés clinquants inondaient les ondes sur fond de boites à rythmes frénétiques, Depeche Mode a su résister aux nouvelles modes et évoluer sans se renier. Cette longévité semble s'articuler en plusieurs points : la qualité intrinsèque des compositions, le sens de la mélodie mémorisable, le soin apporté à la tessiture sonore, un style musical prononcé reconnaissable entre mille et pourtant jamais galvaudé, une association fructueuse entre deux musiciens (comment ça : ils sont trois sur la photo ?) où chacun conserve une part prépondérante au sein du projet et qui ménage les égos, et sûrement d'autres encore…

Dernière production en date, Delta Machine ne peut décontenancer les fans, il perpétue la tradition, et il ne lui manque qu'un titre fort, un « tube », pour marquer de façon indélébile la discographie du groupe. A cet égard, il me paraît très proche de Playing The Angel ; « The Child Inside » ressemble même beaucoup à « Damaged People » ! Et le reste des titres ménage son lot de satisfactions avec une nette prédominance des tempos lents.

Après tant d'années au sommet, ces rescapés maîtrisent leur sujet ; et les charognards à l'affût de leur déclin devront encore une fois repasser !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 mai 2014
dépêche mode n'est plus à présenter. cet album est dans la dynamique du groupe. ils travaillent davantage le son, mais le dynamisme est beaucoup moins survolté. celui-ci reste un bel album mais cool.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 28 avril 2015
Je crois qu'aucun album de dépêche mode ne m'avait autant plus depuis Violator ! *assez peu de remplissage , beaucoup de trés bon morceaux !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
J'étais pas fan de DM mais là je le deviens ! superbe cd, super agréable, une très très belle découverte... donc je suis devenu fan de DM.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 octobre 2013
J'apprécie ce groupe depuis très longtemps. L'album est bon, sans plus. Si vous ne connaissez pas DEPECHE MODE, d'autre de leurs albums sont à conseiller. Comme VIOLATOR ou, plus confidentiel, SONGS OF FAITH AND DEVOTION.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mars 2014
Cet album décevra ceux qui aiment DM depuis longtemps. Pas de mensonge, n'importe quel vrai fan vous le dira, il est très dur de s'attacher à un pareil album entre le rock FM et le "blues" revu et corrigé par un M.L.Gore (de plus en plus pleurnichant dans ses compositions...) Rien à voir avec Violator ni même avec le sombre Music For The Masses ou le cultissimme Black celebration, la majorité des morceaux se cherchent beaucoup trop.

Toutefois certaines chansons sont de grande qualité ainsi que de futurs classiques, évoluant vers une maturité certaine qu'il serait dommage de rater. On voit que Dave Gahan possède énormément de talent pour l'écriture - ceux qui le suivent de par ses LP's Hourglass & co ne seront pas surpris donc. Parfois prétentieux parfois poseur, on concluera qu'il est dommage que les DM aient suivi les ignorants sinon ces critiques branchouilles et bobos du Village Voice a qui cet album semble d'ailleurs destiné...

Il n'empêche que Delta Machine frappe beaucoup moins fort que ses prédecesseurs.

*à ne pas rater une super face b du groupe: All That's Mine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 février 2014
Parfait !!Dans la ligné unique de leur style, cet album est excellent ! Les melomanes seront comblés de plaisir. Tous les morceaux sont bien, c'est un fan qui le dit !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 août 2013
à mon goût certes, mais on retrouve un peu du Depeche mode que j'aime avec notamment la superbe voix du chanteur
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Violator
Violator de Depeche Mode (CD - 2013)