Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A la gloire de Ferdinand Ier de Médicis et Christine de Lorraine, 26 mai 2013
Par 
Jaamuna - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Pellegrina (CD)
Avec ces intermèdes de la Pellegrina c'est tout le faste des fêtes grandioses de la Renaissance italienne qui revit sous nos (yeux) oreilles grâce à cette réédition bienvenue d'un enregistrement de 1988.

Ces intermèdes ont été composés pour être intercalés dans la pièce « La Pellegrina « de Girolamo Bargagli, jouée au Palais Pitti à Florence, lors des festivités du mariage de Ferdinand Ier de Médicis, Grand duc de Toscane avec Christine de Lorraine, en 1589.
C'est l'équipe la plus talentueuse possible qui fut réunie pour les composer et représenter :
Cristofano Malvezzi, Antonio Archilei, Emilio de Cavalieri, Luca Marenzio Giulio Caccini, Cristofano Malvezzi, Giovanni de Bardi, Luca Marenzio, Jacopo Peri pour la composition musicale des 6 intermèdes (plusieurs d'entre eux en furent aussi les chanteurs). Bernardo Buontalenti fut requis pour la décoration qui comprenait des machines volantes, des décors à transformation, l'intervention d'un dragon crachant le feu et bien d'autres attractions.

La musique et les chants servirent bien entendu de support aux danses les plus raffinées codifiées par les grands maîtres Fabritio Caroso et Cesare Negri dans leurs traités, respectivement « Il Ballarino » et « le Gratie d'amore ». Et il suffit de fermer les yeux, se laisser bercer, pour imaginer se dérouler les bassa danze, passamezzi et autres saltarelli.
Et ce qui était représenté s'inspirait de la mythologie grecque tout en faisant référence aux mariés.

Ils eurent tellement de succès que, paradoxe, ce furent les 5 actes de la comédie de Bargagli qui firent figurent d'interludes entre les intermèdes successifs.
Et le succès fut tel que le Duc Ferdinand commanda des reprises et ordonna à Malvezzi de publier la musique. Malvezzi mit 2 ans à restituer méticuleusement cette édition. C'est donc à l'un comme à l'autre que nous devons d'en avoir gardé la trace et de pouvoir les entendre aujourd'hui.
Que dis-je "les entendre" ?... Je devrais plutôt dire nous en délecter. L'harmonie des sphères, premier intermède, donne parfaitement le ton. Tout est un pur divertissement et cela ne saurait être en aucun cas l'ancêtre de nos opéras, comme certains se plaisent à l'écrire, car la forme et l'intention en sont totalement différentes. Déjà par ce que les pièces instrumentales, chantées, s'enchaînent sous forme de tableaux vivants indépendants et sans progression.

Mais venons en à cet enregistrement lui-même de 1988, qui fut le premier, suivi par des enregistrements de Paul van Nevel (1998) et Skip Sempé (2007), autres versions intéressantes.
Cette production, dirigée avec beaucoup de soin par Andrew Parrott à la tête de son Taverner Consort and Players, présente selon moi l'avantage considérable de bénéficier de 2 solistes hors pair, Emma Kirkby et Nigel Rogers au mieux de leur forme, qui sont tous deux des références dans ce répertoire de « musique ancienne ».
Chacune de leur intervention est pour moi merveilleuse. Ecoutez là par exemple dans le début du premier intermède « Dalle piu alte sfere » c'est un timbre de voix pur et angélique qui m'émerveille.
Ecoutez le par exemple dans « dunque fra torbide onde » où sa voix (Nigel Rogers) est dédoublée par l'echo, un summum de raffinement.

Que dire de plus ? Bien entendu pour aimer il faut être familiarisé avec la musique de la Renaissance, ça va de soi.
Et pour terminer je suggère, quand vous écouterez ces intermèdes , de les faire « sonner » avec éclat (ça ne s'écoute pas en sourdine) ... ils le méritent vraiment.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Pellegrina
La Pellegrina de Andrew Parrott (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit