undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles14
3,6 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
4
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:16,46 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 août 2015
Scorsese ne renouvelle pas le regard que nous pouvons porter sur les Evangiles : Jésus a quelques moments de faiblesse dans ce film comme dans les textes "fondateurs" ; certes, Scorsese en imagine deux autres, dans les 5 premières minutes (originales), puis à la fin ; mais c'est tout, pour le reste, il est fidèle au texte, il représente sans broncher les miracles, la guérison d'un aveugle, l'eau transformée en vin etc, et il ajoute même un nouveau miracle, Jésus donnant son coeur au sens littéral (arrachant de sa poitrine un organe saignant). Le metteur en scène s'adresse ici aux chrétiens exclusivement, à la différence par exemple de la série Corpus Christi de Prieur et Mordillat (parue ultérieurement) que l'on peut voir avec intérêt même si on n'est pas croyant, ou croyant d'une autre religion.
Que Scorsese donne le beau rôle à Judas, cible de l'antisémitisme chrétien pendant 2000 ans, ne signifie pas que l'antisémitisme a disparu : il s'est déplacé vers les compagnons zélotes du Judas "scorsésien" : ces méchants hommes assassinent Lazare ressuscité, pour effacer les preuves de la divinité de Jésus. En inventant cet épisode (absent des Evangiles), Scorsese brouille les cartes sur le plan historique, car les zélotes résistaient au pouvoir romain, et ceux qui dans les Evangiles s'opposent à Jésus (le Sanhédrin) sont au contraires des Juifs qui soutiennent le pouvoir colonial romain.
Un anachronisme total qui va bien avec ce zeste d'antisémitisme : "Dieu n'est pas un Israélite" dit Jésus aux Juifs qui se déclarent ses ennemis ; jamais Jésus dans les Evangiles ne dit cela ; c'était un juif pieux, il ne pouvait même le penser.
Le choix d'un Jésus blond aux yeux clairs surprend dans un film qui tente par ailleurs d'être fidèle à la réalité historique. Ceux qui se moquent de Jésus ont le teint particulièrement foncé... On se demande pourquoi... Qques astuces du metteur en scène pour valoriser Jésus : à part la blondeur, quand presque tous les autres acteurs sont bruns (même Pilate, authentique Européen, n'est que châtain, quant aux soldats romains, qui pourraient être blonds, ils sont casqués...), il y a les cheveux longs (tous les autres hommes ont les cheveux courts), les vêtements clairs (tous les autres acteurs sont habillés en sombre).
Le christianisme est la religion la plus répandue dans le monde. Scorsese vole au secours de la victoire. C'est sa conception du métier d'artiste ; tant pis.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2005
N'écoutez pas ceux qui hurlent au sacrilège sans même avoir vu le film et faites vous votre propre idée. Selon moi en tous cas, jamais un film ne nous aura montré une vision aussi compatissante et humaine du christ. L'interminable gestation du film, les multiples pressions de la part d'instances religieuses effrayées par le sujet, rien n'aura pu empêcher le cinéaste de réaliser un grand film. L'indéniable qualité visuelle et de l'interprétation, la magnifique création musicale par Peter Gabriel, tout concourt à faire de ce film un moment rare de cinéma.
0Commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2015
Un petit geste du vendeur a transfiguré un simple achat sur internet en cadeau... Merci à ce dernier.

Le film de Martin Scorcese en partie inspiré par le livre "La dernière tentation" de Nikos Kazantzakis peut choquer, surprendre, sembler blasphématoire... Ayant lu le livre, j'apprécie la mise en image du cinéaste.
Ayant lu aussi l'évangile je me réfère au récit de la dernière nuit du Christ au jardin des Oliviers" Père, écarte de moi cette coupe !" et à cette déchirante plainte du haut du Golgotha "Mon père, pourquoi m'as-tu abandonné !"
Bref j'ai aimé ce film...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2016
ce film m a bien amuse - non pas par derision mais cette tentation est originale, incongrue et donne a reflechir sur le sens que l on choisi de donner a sa vie - bien sur, Jesus etait "tenu" de realiser les propheties mais il accepte avec bonheur a son destin - je le recommande a ceux qui prenne la vie du bon cote !!!!
emballage et envoi sans probleme
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2012
Martin Scorcese donne une nouvelle dimension au personnage de Jésus. Celui-ci est plus humain qu'il n'est construit dans la tradition chrétienne catholique. Plus proche de nous, il n'en est pas moins tiraillée par ses questionnements, ses aspirations, ses obligations. Un film que j'ai vu plusieurs fois et dont j'admire la construction. Cordialement.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2015
Je découvre ce film tardivement, mais quel choc !
On découvre un Christ très humain finalement, tel que je l'imagine. Elu de Dieu oui, mais un homme parmi les hommes, avec ses faiblesses et ses tentations: cette présentation me va, on est loin d'un Christ "aseptisé" par les écrits. C'est certainement la description la plus juste, soutenue par une interprétation de premier ordre. Le film met bien en lumière la tentation et les deux chemins qui s'offrent à cet homme. Il ne deviendra réellement Christ qu'à la toute fin. Un film troublant à bien des égards.

La qualité technique du blu-ray est renversante avec une image de toute beauté, très précise.
Ici pas de paillettes ni de cuivre étincelant pour le casque des Romains : tenues et habitats, jusqu'au choix des figurants le réalisateur reste sobre, l'ensemble est très beau de naturel . On est pas loin du "Nom de La Rose" sur ces trois points.

Je recommande vraiment, même si je peux comprendre que certains croyants rejetteront l'oeuvre.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2014
4 étoiles pour ne pas mettre 5 car la perfection n'existe pas . Film mystiqur, bouleversant et profondément humain en même temps; le tout servi avec une des meilleures bandes originales qui soit , quelle maestria de Peter Gabriel
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2015
bof bof bof
L'histoire est ce qu'elle est.
Mais je n'aime pas du tout ce film, ça sonne faux .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2014
Certes le film n'est pas parfait même si sa qualité est rare! On retiendra des effets qui se veulent lyriques ou symboliques et qui tombent souvent à plat. La scène du cercle ou Jésus parle avec Satan et son esprit personnifié par un lion est complètement ratée. Les passages où Jésus effectue ses miracles sont souvent dignes d'un film fantastique et à confondre miracle et magie on s'y perd un peu. Pourtant malgré ses défauts ce film est un superbe moment de cinéma. Scorcese essaie tant bien que mal d'humaniser le Christ via des tentations éventuelles, une certaine mégalomanie et même souvent un état proche du "border Line". C'est superbe et le film pose de vraies interrogations. Sans sombrer dans la provocation il nous offre sans doute son oeuvre la plus personnelle et la plus poétique. La montée du mont Golgotha vaut à elle seule le détour! On y voit même des disciples parler comme des capitalistes. Datant de 1988, il est vrai que ce film reste toujours sulfureux! Avant d'être le messie Jésus est montré comme un homme tout simplement. Et ses interrogations sont les nôtres finalement! Interprété par un Dafoe littéralement possédé par son rôle "La dernière tentation du christ" est un film qui marque! On soulignera aussi une partition de Peter Gabriel des plus magnifiques et un étonnant David Bowie en Ponce Pilate. Le bluray bluffant de détails est splendide ! L'image remasterisée est de toute beauté. Un achat indispensable pour tout mystique ou admirateur de Scorcese.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 février 2012
Très bon film... avec un charme désuet...A voir ! (ne pas se laisser décourager par le début du film, qui ressemble fort à un "peplum" classique...)
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)