undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles6
4,2 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 novembre 2003
La documentation sur ces époques lointaines tant mérovingienne, carolingienne que capétienne, tout au moins pour cette dernière dynastie pour ses débuts, principalement issue de moines ou chanoines est peu abondante et souvent peu soucieuse de rendre la parfaite exactitude des faits. Les recoupements de l'information sont rarissimes. L'historien est donc confronté à une tâche difficile. L'interprétation, la mise en doute de tel ou tel fait font parties intégrantes du travail de l'historien mais là, peut être plus qu'à d'autres époques, il se doit d'être très vigilant sur la fragilité, parfois la partialité de ses sources ou le plus souvent de sa source d'information. Yves SASSIER a su nous faire partager cette préoccupation permanente de l'historien dans cet ouvrage, et nous montrer par là, les limites de son travail.
Cette Histoire d'Hugues Capet et donc de l'avènement de la nouvelle dynastie nous est bien relatée. Elle nous montre la complexité de cette époque. Complexité multiple tant par ses alliances qui se font et défont rapidement, tant par le peu de valeur des liens "vassaliques" ou des serments qui disparaissent devant le désire d'autonomie inextinguible des "vassaux", mais aussi par la puissance et l'importance des évêques dans la société de l'époque, la confusion totale entre le religieux et le laïc, l'imaginaire et la raison.
Le pouvoir royal bien qu'amoindri dans cet univers mouvant, est pourtant convoité. Les Robertiens ne font pas exception et leur ascension nous est bien montrée, les mécanismes ayant permis le sacre et le couronnement du dimanche 3 juillet 987 de Hugues Capet, dernier des Robertiens et premier des capétiens nous sont parfaitement expliqués.
Cet ouvrage nous initie à la naissance du monde capétien, il est facile à lire et de qualité. Il comprend aussi une annexe riche en arbres généalogiques et est parsemé de cartes qui permettent de comprendre la juste influence géographique de tel ou tel.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juillet 2008
Comment un petit duc devient le roi de France.
Yves Sassier nous fait vivre dans un langage clair, l'élection de Hugues Capet, première pierre d'une dynastie qui dura 900 ans.
Il interroge les sources plus ou moins fiables, les questionne, les remet en cause, et surtout nous montre comment cet homme parvint à se hisser au sommet de cet embryon d'état que ses successeurs, n'auront de cesse de consolider pour en faire le royaume le plus puissant d'Europe. Un livre pour comprendre le début des Capétiens
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Sortie en pleine commémoration du millénaire capétien, la biographie consacrée à Hugues Capet par Yves Sassier n'a rien perdu de son intérêt.
En trois grandes parties ("Les Grands Ancêtres", "Dux Francorum" & "Rex Francorum"), Y. Sassier nous décrit le cheminement, fait de bouleversements politiques et sociaux, qui va nous conduire du décès de Charles le Gros en 888 au succès du "coup d'Etat" de 987.
L'auteur n'en a que plus de mérite si l'on veut bien tenir compte de l'indigence, de l'aridité des sources disponibles (sans parler de leur caractère parfois franchement sibyllin...)
La réussite exceptionnelle du lignage robertien mais également la personnalité d'un Hugues Capet (pourtant souvent maltraité par l'historiographie) ont permis d'arriver au couronnement du 3 juillet 987.
Un couronnement qui a lieu seulement six semaines après la mort du jeune Louis V (dernier carolingien) et un couronnement qui sonne l'avènement d'une dynastie qui régnera plus de huit siècles sur la France...
Excellent essai donc, sur la "naissance d'une dynastie"...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2009
ce livre est tout à fait passionnant surtout toute la première partie consacrée aux ancêtres de notre valeureux hugues
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 octobre 2010
Yves Sassier nous l'explique d'emblée : les sources concernant le règne du premier capétien ne sont pas très abondantes, et ne sont pas d'une grande fiabilité. L'auteur fait donc cet important travail de recul critique vis-à-vis des textes que nous a légué l'Histoire, en particulier ceux de Richer de Reims, qui dévient souvent grandement par rapport à la réalité, en confrontant les divers témoignages que nous avons de cet obscur X° siècle. La partie proprement dite concernant le règne d'Hugues Capet n'est pas très longue, puisqu'elle s'étend sur une cinquantaine de pages, le reste étant consacré, pour l'essentiel, à une analyse du règne des prédécesseurs d'Hugues, qu'ils soient Carolingiens (Louis IV, Lothaire, Louis V), ou Robertiens (Robert le Fort, Eudes), ainsi que sur l'analyse de la royauté mise en place par Hugues Capet (mutations sociales, éclatement du pouvoir, etc.): le livre s'inscrit donc dans une perspective historique, qui permet de comprendre comment Hugues Capet a su consolider le pouvoir que lui ont transmis ses ancêtres pour se faire sacrer à Noyon, vraisemblablement le 3 juillet 987. Car, ne l'oublions pas, Hugues Capet a eu deux de ses ancêtres sur le trône de France : Eudes et Robert le Fort, son grand-oncle et son grand-père. Son père, Hugues Le Grand, aurait également pu devenir roi. Et une fois Hugues sur le trône de France, même s'il a associé son fils Robert (le futur Robert II Le Pieux) à la couronne, le faisant sacrer roi la même année que lui, il lui faudra consolider son pouvoir, en particulier face aux appétits d'un des derniers carolingiens, Charles de Lorraine, qui ne renoncera pas facilement au titre suprême de Roi des Francs. La couronne est fragilement posée sur la tête du premier capétien, et rien ne laisse supposer que cette famille, bien que solidement enracinée en Neustrie depuis des décennies, et auréolée du prestigieux titre de Dux Francorum, règnera sur la France pendant près de 800 ans...Une bonne biographie des débuts, augmentée d'une chronologie, de quelques cartes permettant de mieux visualiser les zones d'influence, et d'autres documents permettant d'éclairer ce règne quelque peu obscur.

Ma principale critique négative porte sur le point suivant : par rapport au livre de Laurent Theis, qui aborde peu ou prou le même sujet, L'avènement d'Hugues Capet, le livre d'Yves Sassier se révèle un petit peu plus abscons, et plus difficilement compréhensible, en particulier pour les novices. La partie qui couvre le début de livre sur les carolingiens, les Robertiens, et autres grands personnages du royaume est parfois difficile à suivre, et aurait mérité de plus amples développements.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2003
excelent ouvrage tres bien documenté et qui facile d'acces, il nous restitue avec exactitude le haut moyen age et assension d'une famille qui posséde le prestige les alliances ( seigneurs et clergé ) et la protection divine ( apparition divine venant justifier la prise de pouvoir )sans lequel le petit duc de l'ile de france n'aurait jamais été élu
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)