undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Epitome of torture ltd edition
Format: CDModifier
Prix:18,98 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juin 2013
Très bon album de Sodom, sans grande surprise toutefois. On est plus proche d'un "M-16" que de "The Sign of evil" : du thrash énergique mais encore assez mélodique, très bien produit avec un son puissant.

Pas de grande surprise par rapport aux derniers albums: Sodom reste dans son style des dernières années, qui fonctionne parfaitement. On retiendra plusieurs bons morceaux thrash ("Epitome of torture", "Shoot today, kill tomorrow"), ainsi qu'un morceau ("Katjuscha") un peu détonnant pour Sodom, avec son riff d'intro presque folk.Quelques morceaux de remplissage malheureusement ("Cannibal", "Tracing the victim") qui auraient pu être supprimés au profit d'un album plus court.

Edition limitée:
- un digipack avec un bel artwork
- un mini-poster avec une version modifiée de la pochette de l'album
- deux morceaux bonus: tous deux très bons, ils mériteraient d'être dans la version normale de l'album ("Waterboarding" figurant parmi les meilleurs morceaux du disque).

Un très bon album de Sodom donc, qui ne décevra pas les fans de longue date (sans pour autant leur apporter de nouveauté) et fera un bon point d'entrée pour les novices.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 30 avril 2013
Les légendes du Thrash européen sont en forme. L'année dernière, Kreator et Destruction nous ont sorti leurs nouvelles galettes. Cette année, c'est au tour de Sodom de faire parler la poudre.

Le groupe allemand qui est passé par des hauts et des bas, se cherchant un peu dans les années 90, est revenu à un Thrash bien incisif ces dernières années. Ce "Epitome Of Torture" est fait du même bois que les dernières sorties du groupe ("Sodom", "In War and Pieces"). Autrement dit, ça bastonne du début à la fin, ce qui est un peu la touche caractéristique de Sodom.
La pochette nous met directement dans l'ambiance. Le guerrier termo-nucléaire lourdement armé et couvert de sang n'est clairement pas venu pour nous épargner. Et ne vous fiez surtout pas à l'intro acoustique du premier titre, "My Final Bullet". Ca part très vite dans le brut de décoffrage. Sodom, c'est aussi léger que la charge d'une panzer division. C'est aussi printanier qu'un vol de stukas. C'est aussi doux que la caresse d'un lance-flammes.
"Epitome Of Torture" propose son lot de morceaux hyper speed tels que "S.O.D.O.M" (le nouvel hymne du groupe ?), "Shoot Today Kill Tomorrow", "Stigmatized". Ce dernier me rappelle un peu l'esprit du premier méfait de Sodom, le cultissime "In The Sign Of Evil". Tom Angelripper chante d'ailleurs de manière plus grave sur ce morceau, comme à l'époque.
On a bien sûr aussi du titre un peu plus lourd comme "Tracing The Victim" ou "Cannibal", construit sur un riff à décorner les boeufs. Au passage, Bernemann est toujours drôlement efficace aussi bien sur les riffs que les solos (qui savent être mélodiques comme celui de "Invokating The Demons"). "Into The Skies Of War", plus mélodique, montre aussi un peu d'accalmie par rapport au reste de l'album (des morceaux où Makka n'est pas en mode double grosse caisse du début à la fin).
"Katjuschka" nous surprend avec sa petite mélodie slave en intro. Ne vous inquiétez pas, ça ne dure pas et Sodom enchaîne avec un morceau dans la grande tradition du défouraillage en règle, à la manière de l'engin destructeur utilisé par les Russes pendant la seconde guerre mondiale dont il est question dans la chanson.

Alors c'est sûr, celui qui recherche un peu de subtilité peut passer son chemin. Mais bon, les gars, c'est Sodom tout de même. Déjà le patronyme du groupe laisse peu de place au doute quant au côté poétique du truc. On est dans le Thrash bourrin qui n'a qu'un seul objectif : vous atomiser sur place par une succession de missiles sol-sol. Vous demandez quoi d'autre, vous, à un album de Sodom ?

Sodom, c'est du solide. Les fans du groupe ne seront pas déçus par cette nouvelle livraison. Après quelques écoutes, je trouve même ce "Epitome Of Torture" meilleur que les derniers albums du groupe.
Décidément, même si la relève montre de réelles qualités, les vétérans savent encore nous sortir des albums décoiffants et montrent qu'il ne faut surtout pas les enterrer trop vite. Et c'est tant mieux !
16 / 20

PS : l'édition limitée contient deux titres bonus, deux vrais inédits, qui s'avèrent vite indispensables.

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mai 2013
Je suis exigeant quant au son de la batterie et le jeu du batteur : la prod à ce niveau est hyper importante !!
En ma qualité de Sodomaniac, je peux affirmer que Makka réalise, ici, une superbe prestation !!
Les fans de Chris Witchhunter seront rassurés par la frappe de celui-ci.

NB : cette édition limitée est indispensable à tous, les 2 bonus sont très réussis !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Sacred warpath
Sacred warpath de Sodom (CD - 2014)

5 original albums in 1 box
5 original albums in 1 box de Sodom (CD - 2015)

Persecution Mania
Persecution Mania de Sodom (CD - 1998)
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
Retrouve la sexualité de A à Z sur : onsexprime.fr