undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The Phoenix Rising
Format: CDModifier
Prix:14,19 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
« The Phoenix rising » : « le phénix renaît de ses cendres ».

« Stile antico » : une nouvelle et jeune phalange britannique qui se produit exclusivement a capella, et qui a reçu de nombreux prix lors de ses disques précédents. Au sein du livret, la page consacrée à l'ensemble précise : « « Stile Antico » travaille a capella. Comme dans un ensemble de musique de chambre, le résultat musical est le fruit de la contribution artistique de chacun. »

Ce disque paru en 2013 est consacré à la musique sacrée de l'époque Tudor (fin XVè-fin XVIe siècle).
Comme le précise le livret, « ce programme présente une sélection d'oeuvres extraites des dix volumes originels de l'édition « savante » de la « Tudor Church Music », dont la pièce la plus populaire de toutes fut l'« Ave Verum » de Byrd publié en 1922 dans cette édition ».

Un climat remarquablement serein et tranquille se dégage et s'élève tout au long de ce disque consacré aux compositeurs de la Renaissance anglaise (William Byrd, Orlando Gibbons, Thomas Morley, Thomas Tallis, John Taverner - avec la pièce la plus ancienne du disque - et Robert White - contemporain et cadet de Tallis).

Une grande maîtrise du rythme, de la polyphonie et la tenue, avec de l'allant et les compositions qui tendent toujours vers un but.
Mais l'inconvénient de ces « compilations » de compositeurs relatifs à une même période est de proposer un climat un peu uniforme, avec une unité des mêmes chanteurs, et non dans le souci d'une seule oeuvre entière proposée.

S'en dégage aussi une émotion retenue et plutôt intérieure, ou de moins avec peu d'extériorité. On voudrait un peu moins de froideur au profit d'une chaleur plus expressive, qui mettrait en valeur l'élégance des chants.

Mais ma remarque et critique principale concerne le voile constant d'un ténor, avec une voix constamment en falsetto et donc moins timbrée que les autres solistes, qui dérange dès qu'on l'a décelée. La différence est flagrante d'avec les autres voix, où forcément son volume sonore reste toujours en retrait. Je ne comprends pas comment ils ne s'en sont pas aperçus.

On décèle également quelques problèmes de justesse lors de la plage 8, lors des attaques de la soprane et la basse, même si la soprane nous offre par ailleurs de très beaux aigus.
Les aigus de la soprane sont aussi un peu tendus en 9, comme sur la dernière plage (14). Forcément, on l'entend par sa tessiture plus aigue, donc très audible.
Ces défauts font que la note plafonne à 4/5.

A deux reprises, le son vient se saturer dès lors qu'on augmente le volume sonore.
A noter qu'au moins 3 soeurs (ou parenté) sont présentes parmi ce choeur de solistes : 2 soprani et une alto.

Un climat qui séduit mais qui ne reste pas exceptionnel et sature suite à des imperfections trop audibles. Très beau au début lors de la découverte, mais sans assez de relief, l'on finit un peu et même assez rapidement par s'y ennuyer. L'on espère un peu et en vain un sursaut émotif.
De plus, un beau programme proposé a capella, mais un peu distant : où l'on ne perçoit pas assez la prière invoquée et l'élan émotionnel des pupitres. Une « propreté » qui manque un peu d'audace.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
La période du règne des Tudors fut marquée par d’importants troubles religieux, partisans de l’Eglise Catholique Romaine ou de la Réforme s’opposant à la volonté du roi Henri VIII d’imposer le Schisme de l’Eglise Anglicane. Les compositeurs connurent alors bien des vicissitudes, dans le meilleur des cas chassés des abbayes et des monastères qui furent détruits en nombre, les laissant sans ressources ni protecteurs. Un certain nombre d'entre eux parvint malgré tout à échapper aux conditions parfois impitoyables de ces temps troublés, trouvant protection au plus haut niveau.
Paradoxe étonnant de cette période de la Renaissance, qui connait sur le plan politique et religieux, violence et intolérance , les Arts trouvèrent à s'épanouir partout de la plus sublime manière.
Avec les compositeurs de cette période du règne des Tudors, qui couvre quasiment tout le XVIe siècle, du précurseur John Taverner à William Byrd et Orlando Gibbons, en passant par Thomas Tallis, Thomas Morley et Robert White, s'affirme l’extraordinaire qualité de la musique vocale en Angleterre. Ces auteurs expriment leur foi dans une musique aux accents sublimes, d’une ferveur aussi chaleureuse qu’éthérée, aux lignes élégantes et épurées. Le raffinement, la complexité et en même temps la grande clarté de ces polyphonies, à l’effectif réduit, allient à la beauté de la forme, le plus haut degré d’expressivité et d’émotion.

La passion des Anglais pour la musique chorale ainsi que sa réputation d'excellence, trouvent leurs racines en cette époque lointaine. Héritier de cette tradition, l'ensemble Stile Antico qui nous livre cette interprétation, est un jeune ensemble vocal britannique, qui émerveille non seulement par la pureté et la beauté de ses voix, mais aussi par sa constante expressivité pleine d’invention et toujours au service de l’intelligence du texte.

Cet enregistrement, qui nous donne ainsi à entendre quelques unes des plus belles pièces de musique sacrée des compositeurs anglais de l’époque des Tudors, procure au plus haut degré ces sentiments auxquels nous aspirons tous, croyants ou non, et quelle que soit notre appartenance religieuse, à un moment ou l’autre : l’apaisement et la sérénité. Et montre à quel point cette musique composée voici cinq siècles, continue à nous parler et à nous émerveiller.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 octobre 2013
J'ai découvert l'ensemble Stile Antico grace à ce très beau disque que je recommande à tous les enthousiastes de la musique vocale sacré du 16 ème siècle.Installez vous dans votre fauteuil et dégustez ,les yeux fermés:quel bau moment de sérénité!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 novembre 2013
La commande est arrivée avant la date prévue et en bon état. Félicitation.
Quand à la prestation de Stile Antico, elle est remarquable tant sur le répertoire choisi que sur la virtuosité des voix.
Merci pour cette agréable écoute, vivement votre prochain concert dans le sud de la France.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mars 2014
j'ai aimé et apprécier cette article je le recommande a tous l'acheminement est parfait très bonne impression oui très comptent
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus