Commentaires en ligne


7 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une formidable surprise! Un roman à ne pas rater., 17 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn & the End of Days, Book 1) (English Edition) (Format Kindle)
Le monde est dévasté et des millions d'humains ont été tués depuis que les Anges sont descendus sur Terre.
Penryn Young, une adolescente de 17 ans, Paige, une enfant de 7 ans, et leur mère se retrouvent au milieu d'un combat mettant aux prises des Anges. La mère disparaît dans la nuit, Paige est enlevée par un Ange.
Penryn sait que l'Ange aux ailes coupées qui gît dans une marre de sang représente son seul espoir de retrouver sa petite soeur.

Ce que j'ai aimé:
. les personnages:
La maladie mentale de sa mère et la désertion de son père ont très tôt contraint Penryn à endosser des responsabilités d'adulte. Elle est dotée d'une grande force de caractère: elle sait ce qu'elle veut et met tout en oeuvre pour l'obtenir.
Raffe, l'ange blessé, est , dès son entrée en scène, fascinant.
La mère de Penryn reste imprévisible et on ne sait si on doit souhaiter ou redouter ses apparitions. Le lecteur, tout comme la narratrice, est assailli de doutes: que voit, que comprend la mère de Penryn?
Les Anges, dont la beauté n'a d'égal que la cruauté, révèlent des préoccupations et motivations paradoxalement triviales et "humaines".

. Le monde (post)apocalyptique décrit, est terrifiant et l'atmosphère oppressante. L'humanité lutte pour sa survie, elle a ses criminels, ses cannibales, ses résistants et ses "collabos".

. L'intrigue captivante et les développements qui s'enchaînent rapidement donnent au roman un rythme soutenu. La narratrice raconte son histoire au présent et on a l'impression de découvrir les événements en même temps qu'elle.

. Le changement graduel de la relation entre Penryn et Raffe.

. Le beau ténébreux et l'adolescente énergique ont de l'humour, leur joutes verbales apportent une note légère au récit.

. En dépit de la présence des anges et de quelques références bibliques, il est très peu question de religion. A ce propos, j'ai éclaté de rire en lisant le dialogue que vous trouverez ici: location 2770.

. L'excellente fin. J'attends la suite avec impatience.

conclusion:
Je ne regrette pas d'avoir surmonté ma réticence à lire un livre auto-publié.
Angelfall est un étonnant roman de fantasy urbaine qui flirte avec la Science Fiction. Il devrait plaire à la fois aux adolescents et aux adultes désireux de lire une histoire prenante qui met en scène des personnages complexes et uniques.
Il est le premier volume d'un série qui devrait en compter cinq.
Donnez-lui sa chance. Je doute que vous le regrettiez.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les romans "young adult" ne sont pas morts, en voici la preuve éclatante, 23 novembre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn & the End of Days Book 1) (English Edition) (Format Kindle)
-
Malgré mon âge qui s'avance sans qu'on lui demande rien, je suis toujours aussi férue de littérature "jeunesse" ou "young adult". Le gros problème est que je suis devenue difficile, très difficile. Je chipote sur la crédibilité, je ne marche plus pour la moindre carotte, j'exige des personnages sans stéréotypes, vivants et attachants, et je ne supporte pas la vulgarité et les raccourcis de mauvais goût en ce qui concerne les relations "romances"...
Alors je lis, j'apprécie un peu, je critique beaucoup, mais je ne me décourage pas. Et parfois, par miracle, je tombe sur une perle, comme "Angelfall" !

L'idée des anges me tentait beaucoup. Mais après quelques essais, et la lecture de commentaires ici ou là, il m'est bien vite apparu que le sujet était utilisé sans aucune finesse, comme un produit marketing, et j'ai rapidement laissé tomber, lassée du ressassage incessant des thèmes soi-disant porteurs...
Pourtant, des thèmes porteurs ne sont pas forcément des mauvais outils. Non, comme tout outil, des thèmes à la mode ou tout simplement archi classiques peuvent être le levain de merveilleuses histoires lorsqu'ils sont maniés par des mains adroites, sincères et authentiques.

Voilà la différence : Susan Ee est douée, pleine de talent et de personnalité. Le récit est mené d'une main de maître, avec beaucoup de rythme, avec des chapitres courts, un vrai page-turner, mais pas de ceux qui vous laissent une impression de "ça se lit facilement mais c'est pas terrible en fait..." mais avec une impression de "arghh, c'est déjà fini, je veux la suite !!".

Le début du roman jette des bases classiques et dans le vent : l'apocalypse est venue, sous formes de cataclysmes variés et de l'invasion d'anges vengeurs, cruels et destructeurs. La catastrophe est récente, quelques semaines à peine, et déjà l’écroulement dramatique de la civilisation a posé son empreinte sur l'humanité. Les rues sont encombrées de voitures abandonnées, les survivants désespérés fouillent les habitations plus ou moins en ruines pour trouver l'essentiel à la survie, craignant les gangs déjà formés qui errent le jour et les anges mauvais qui hantent les nuits.
Penryn est une jeune fille aux responsabilités écrasantes, qui doit soutenir à la fois sa mère et sa petite soeur adorée de 7 ans, handicapée. Elles prennent la fuite, chargées du fauteuil roulant de l'enfant et du chariot archi plein de la mère. Avant de gagner le couvert de la forêt où elles espèrent trouver un refuge relatif, la famille est témoin d'un terrible affrontement entre un ange aux magnifiques ailes blanches et un groupe d'opposants de guerriers ailés.
La petite soeur est enlevée, la mère en fuite et Penryn se retrouve associée avec l'ange qu'elle croit mortellement blessé pour lui soutirer des indications sur l'endroit où a pu être emmenée sa petite soeur.

Tout ça vous semble fleurer à plein nez le déjà vu ? Oui mais non. A partir de ces bases classiques, utilisées à foison par les romans jeunesse à la chaîne de qualité parfois discutable, les romances centrées sur l'action et la violence ou encore les thrillers, l'auteur nous offre une histoire nuancée, rythmée, touchante, horrifiante et passionnante.
Les difficultés familiales de l'héroïne et ses étonnantes capacités à survivre et à se battre ne tombent pas comme un cheveu sur la soupe. Sa personnalité et ses facultés résultent d'une enfance douloureuse à aimer, supporter et surveiller sa mère : celle-ci est folle, paranoïaque et schizophrénique, aimante pourtant, terrifiante aussi. Cette réalité jamais sous-estimée est l'un des moteurs fascinants de l'intrigue - et parfois même à l'origine de scènes horriblement drôles ou horribles tout court.

L'héroïne, pleine de courage et de loyauté, de charme sans s'en soucier (ou encore un classique, mais pas frelaté ici) est très attachante, une rareté avec ce genre de profil. Le récit est écrit à la première personne du singulier et est régulièrement teinté d'un humour qui m'a beaucoup plu, sous forme de clins d'oeil.
D'une façon générale, ce livre, plutôt court et bourré d'action, n'est pas avare de petits-détails-qui-font-tout. L'ensemble est sobre et riche à la fois. Et si certaines choses pourraient paraître des raccourcis peu crédibles à un lecteur typé adulte exigeant, la qualité de l'ensemble n'en souffre absolument pas, donnant une impression soit de simplification assumée (dans le cadre d'une lecture digeste) soit dans l'idée d'une volonté assumée (les explications viendront plus tard).

Il y a bien une promesse de romance dans ce livre, entre les deux personnes attendues : la belle jeune fille en détresse et l'ange vengeur... en détresse d'ailleurs lui aussi !
Mais là où les auteurs se précipitent à jeter en hâte sans aucune finesse les bases d'une rencontre ad hoc pour décrire ensuite avec abandon la relation intime du couple, Susan Ee ne bâcle pas bêtement : la relation entre Raffé et Penryn évolue avec une crédibilité absolue, avec beaucoup d'émotion, de drôlerie et de délicatesse. C'est une réussite absolue à mes yeux, un équilibre rarissime de nos jours, où les éditeurs semblent souvent céder à l'attrait du roman vendeur qui gave - aux dépens du livre intelligent qui se savoure.

Ainsi la romance n'avance-t-elle pas à grands pas, du moins en acte, car l'émotion est là. L'intrigue est basée sur la survie en milieu hostile et surtout sur les découvertes que fait Penryn sur ce nouveau monde qui a basculé si vite.
On découvre l’organisation d'une résistance, ainsi que celle des nouveaux dominants de ce monde post-apocalyptique et on commence à deviner l'horreur qui couve, jusqu'à l'apothéose finale : là où ce genre de roman s’essouffle poussivement, laissant traîner des fils gros comme le poignet pour la sacro-sainte suite de la non moins sacro-sainte trilogie réglementaire, Susan Ee fait fort !
Attention aux jeunes lecteurs imaginatifs, les dernières pages du livre sont très réussies dans l'horreur, celle qui fait regarder sous son lit le soir avant de dormir...

J'ai refermé ce livre avec bien des regrets, dont celui de ne pas pouvoir me jeter illico sur la suite !
Il ne nous reste plus qu'à espérer que ce livre soit bien traduit en français et, franchement, à moins d'un aveuglément honteux, cela devrait être le cas très très vite !
(le dernier à l'avoir édité sera une chauve-souris déplumée)

Remarque : après un tour sur le blog de l'auteur, j'ai appris que les droits avaient été rachetés pour adapter le roman au cinéma (par Sam Raimi, Rob Tapert and Good Universe) et que la série était prévue pour 5 tomes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fascinant, 13 décembre 2012
Par 
Atahana (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn & the End of Days Book 1) (English Edition) (Format Kindle)
J'ai lu ce livre d'une traite: Susan Ee nous plonge en deux pages dans le coeur du sujet: la lutte déspespérée d'une jeune fille de 17 ans pour sauver sa soeur dans un monde post-apocalyptique, où les anges ne sont pas les sauveurs de l'humanité mais plutôt des exterminateurs.

Le personnage de Penryn est bien dessiné: jeune fille qui a mûri trop tôt du fait d'une histoire familiale très spéciale, elle a un instinct de survie et de combat prononcé. A la fois forte sans être surhumaine ou chanceuse, altruiste, ce premier tome (car je suppose qu'une suite est prévue) nous donne envie de voir quelle jeune femme elle peut devenir.

Le récit est très axé sur l'action mais arrive néanmoins à nous livrer quelques passages d'introspection afin de nous aider à comprendre ce qui a forgé le caractère de l'héroïne.

J'ai trouvé qu'il y avait quelques invraisemblances dans les derniers chapitres: disons en tous cas que l'attaque finale me semble un peu trop facile...

Des combats, quelques scènes d'horreur, un ange mal en point obligé de se laisser "aider" par Penryn, une jeune fille pas si en détresse que ça, une mère déjantée, tous les ingrédients sont là pour nous faire passer un excellent moment.

Cela fait plusieurs mois qu'un livre ne m'avait pas autant plu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Wow!, 25 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Broché)
Angelfall was a great surprise for me. I'm not really into angel stories but this one swept me off my feet.
Sasan Ee is an author to follow, I can't wait to find out what's coming in book two!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un mythe des anges revisité pour mon plus grand bonheur ! ici, les anges sont les méchants, les humains les victimes., 27 mars 2014
Par 
lire-une-passion - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn and the End of Days Book One) (Broché)
http://lireunepassion.blogspot.fr/2014/03/penryn-et-la-fin-du-monde-tome-1.html

Comment ne pas craquer devant une couverture aussi belle ? C'est la première question qui m'est venue, quand le livre a été annoncé. Et quand le résumé est arrivé, j'ai su qu'il me le fallait. Oui, j'ai un faible pour les anges et les démons. Je crois que ce mythe ne me décevra jamais, que je serai toujours partante pour de nouvelles histoires à ce propos. Et pour le moment, Angelfall confirme cette idée.

La fin du monde est arrivée. La faute à une seule race, que l'on croit innocente depuis la fin des temps : les anges. Eh oui, dans ce livre, les anges sont le mal, la race à abattre, contre qui se défendre, se battre et se cacher. Ils sont descendus sur Terre et ont tout détruit. Depuis, c'est l'apocalypse, et les humains tentent de se protéger et de survivre dans ce nouveau monde dévasté.

C'est le cas de Penryn, dix-sept ans, qui lors tentative d'échapper une nouvelle fois à ses ennemis, voit sa sœur handicapée se faire enlevée devant elle. Dès lors, elle n'aura qu'un seul but : la délivrer et la sauver des griffes des anges. Même si elle doit s'allier à l'un deux. A contrario, Raffe est un ange privé de ses ailes, qui doit tenter de survivre comme tel, comme un simple humain. Tout le monde sait que pour un ange, vivre sans ses ailes est presque signe de mort. Et pourtant, il va devoir faire avec.

L'alliance entre les deux m'a de suite plu. Même plus que ça ! J'ai pris plaisir à les suivre, mais surtout lire leurs échanges peu amicaux et remplis de sarcasme. Penryn, malgré le fait que sa petite sœur soit loin d'elle et prisonnière, elle ne tombe pas dans l'oubli ni dans la tristesse. Bien sûr qu'elle a peur pour sa sœur, mais elle ne perd pas espoir. Et c'est ça que j'ai le plus apprécié chez elle : son caractère fort qu'elle tente de garder coûte que coûte. Elle prend les bonnes décisions, est très réfléchie, mais a contrario, va au-devant du danger, sans forcément s'en rendre compte. Et lorsque c'est le cas, il est déjà trop tard.

Même si j'ai adoré Penryn, je dois bien avouer que mon coup de cœur va à Raffe. Raffe, ou l'art et la manière de changer quelque chose d'important en banal. De ne rien prendre au pied de la lettre. De s'irriter quand on lui sauve les fesses. D'être mystérieux sur ce qu'il est vraiment, ou plutôt qui il est. Bref, le garçon que j'aime dans un roman. Il a aussi beaucoup de sarcasme, et comme je disais plus haut, les échanges entre les deux sont parfois vraiment géniaux. J'ai gloussé à plusieurs reprises, preuve que j'étais vraiment dedans et que les joutes étaient inattendues pour la plupart.

Parlons maintenant de l'intrigue. Je l'ai trouvée très bien ficelée et entretenue du début à la fin. Je n'ai ressenti aucun relâchement, j'étais prise dans l'aventure du début à la fin. L'auteure maîtrise parfaitement les descriptions de lieux ou encore de personnes, à tel point que j'en suis admirative. Surtout un passage que j'ai trouvé vraiment bien argumenté, qui se trouve vers la fin. Il est tellement bien expliqué, qu'on a l'impression d'y être et croyez-moi, c'est pas forcément une bonne nouvelle ! Mais je dois dire que c'est le gros point fort de l'histoire : les descriptions sont vraiment là, jusqu'au petit truc qui pourrait paraître futile et qui en fait est aussi important qu'autre chose.

La fin, je dirais plutôt les cinquante dernières pages, est tellement prenante qu'on ne peut pas la lâcher, même pour boire un coup. Car oui, j'avais soif, mais l'action et le suspense étaient tellement présents, que j'ai pas réussi à décrocher de mon livre. Je ne peux pas vous en dire trop, juste que ces dernières pages étaient pour moi magiques. J'ai eu peur que ça s'essouffle et que je sois déçue de cette fin, mais non, bien au contraire ! L'histoire monte crescendo, et on a qu'une peur : que l'auteure nous fasse une fin insoutenable, qu'on devra garder en mémoire jusqu'au tome 2 ! alors, le fait-elle ? Je vous laisse le découvrir par vous-même.

En résumé, un mythe des anges revisité pour mon plus grand plaisir. Une originalité d'avoir choisi de prendre des anges comme méchants et des humains comme victimes de leurs attaques. Deux personnages principaux tout aussi intéressants l'un que l'autre. Des descriptions hautement intéressantes à tel point qu'on a l'impression d'être à la place de Penryn, pour parfois notre plus grand malheur. Une plume délicate, qui permet une lecture fluide et des pages qui défilent vite. Une fin très prenante qui pousse à lire le tome 2 dans la foulée. Bref, un premier tome parfaitement réussi. J'attends la suite avec grande impatience !

Justine P.

« _ Où est-ce qu'ils ont emmené ma sœur ?
Une émotion presque imperceptible passe dans ses yeux, mais disparaît avant que j'aie eu le temps de l'identifier.
— Comment veux-tu que je le sache ?
— Parce que tu es une de ces saloperies puantes.
— Oh... Tu viens vraiment de me blesser, là.
Ce petit jeu semble l'ennuyer. Je me sens presque gênée de ne pas avoir une autre réplique à lui balancer.
— Tu as dû remarquer que je n'étais pas exactement en très bons termes avec les autres gars ?
— Ce ne sont pas des gars. Ils n'ont rien à voir avec des humains. Ils ne sont que des minables génétiquement modifiés, exactement comme toi.
En fait, lui et ses compagnons ressemblaient beaucoup plus à des adonis vivants, aux visages divins et aux présences toute aussi divines. Mais sous l'apparence, ils ne sont que de sales asticots.
— Des minables génétiquement modifiés ?...
Il hausse ses sourcils parfaitement dessinés comme si je venais de rater mon examen d'insultes. »

« Un homme est étendu dans le couloir qui mène à la cuisine. Sa chemise déchirée découvre son torse nu. Six couteaux à beurre plantés en cercle pointent de sa poitrine. Quelqu'un a dessiné au rouge à lèvres rose un pentagramme puis fiché ces couteaux au bout de ses branches. Du sang coule le long des lames. L'homme contemple son poitrail ravagé comme s'il n'en revenait pas de ce qui lui arrive.
Maman va bien.
Je ne peux m'empêcher de me demander si c'est une bonne chose, vu ce qu'elle vient d'infliger à ce pauvre bougre. Elle délibérément épargné son cœur pour qu'il saigne lentement à mort. »

« Je ne me le suis jamais dit jusqu'à maintenant, mais je me sens fière d'être humaine. Nous sommes bourrés d'imperfections, faibles, confus, violents, et nous avons énormément de problèmes à gérer. Mais je suis fière d'être une Fille de l'homme, dans l'ensemble. »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 A Must Read !, 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn and the End of Days Book One) (Broché)
Premier livre captivant le deuxième autant. Maintenant j'attends avec impatience la suite. Je vous le recommande vivement- très bonne découverte
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 different, 10 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Angelfall (Penryn and the End of Days Book One) (Format Kindle)
Un livre intéressant avec des personnages différents et une histoire surprenante. Les anges sont plus que des êtres créé par Dieu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit