undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire FIFA16 Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

17
4,4 sur 5 étoiles
Nemesis
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:6,99 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2013
Sans Timo Tolkki à la barre, Stratovarius n'est plus vraiment le même groupe... Mais quand on entend ce que propose à présent le grassouillet Finlands, on se dit que ce n'est pas plus mal que le reste du line-up porte à présent Stratovarius. Nemesis nous est présenté en même temps que le nouveau batteur, Rolf Pilve. Et ça envoie du power metal en puissance !

Avec sa diversité de compositeurs, le groupe parvient à signer un disque varié enchaînant aussi bien les titres courts et intenses que les morceaux plus complexes avec cette touche old school inimitable. Malgré un style daté de la fin des années 90, Stratovarius "innove" avec quelques éléments électroniques genre SF, en particulier sur Halcyon Days.

Stratovarius a de beaux reste, l'envie d'un jeune loup et un futur resplendissant s'il continue à proposer des disques de la trempe de Nemesis.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
On s'en doutait déjà un peu mais là, c'est sûr : après Episode, Visions, Destiny, Infinite, Elements, Polaris et Elysium, Stratovarius aime les titres d'albums composés d'un unique mot de deux ou trois syllabes maximum. La preuve, son nouvel (et quatorzième) opus s'intitule Nemesis. Et alors, me direz-vous ? Bah... rien, vous répondrai-je. C'est juste une façon comme une autre de démarrer cette chronique. Voilà, c'est fait, entrons donc dans le vif du sujet. Vous n'êtes pas sans savoir que l'album qui nous intéresse aujourd'hui est marqué par un changement de line-up puisque le batteur Jörg Michael a quitté le combo après seize ans de bons et loyaux services. C'est donc avec le jeune et motivé Rolf Pilve derrière les fûts que les Finlandais nous reviennent, bien résolus à capitaliser sur leur retour (les sorties affluent régulièrement depuis la parution de Polaris en 2008) plutôt réussi, convenons-en.
Elysium avait surpris pas mal de monde de par sa qualité, s'imposant comme l'album le plus convaincant sorti par Stratovarius depuis bien longtemps. Nemesis peut-il réitérer la surprise ? Est-il à la hauteur des attentes engendrées par son prédécesseur ? Oui... et oui.

Dès les premiers titres, le son et le style Stratovarius sont aisément reconnaissables mais le quintet a fait des efforts et a su injecter à sa musique quelques petites variations qui lui permettent d'atteindre un équilibre habituellement difficile à obtenir : ne pas dérouter les fans hermétiques au changement tout en faisant plaisir à ceux qui n'ont pas envie qu'on leur resserve éternellement la même soupe. Bien vu. Nemesis est la confirmation que le temps où Strato s'autopompait sans vergogne, nous servait des Elements lourdingues, ratait sa reconversion avec le moribond Stratovarius (ou effectuait un retour correct mais timide avec Polaris) est bel et bien révolu. Timo a beau s'en défendre (un peu) dans l'interview, le combo s'est débarrassé de certains automatismes comme, par exemple, de la typique compo speed néo-classique avec double grosse caisse en continu, clavecin et chant ultrasonique sur le refrain. Le groupe est passé à la vitesse supérieure et, mené par Matias Kupiainen qui surpasse désormais largement Timo Tolkki dans le rôle du guitariste compositeur, n'a pas été aussi inspiré depuis un bon moment.

Abandon constitue un démarrage immédiatement plus convaincant que Darkest Hours (sympathique à défaut d'être renversant) sur l'album précédent. Un tempo entraînant sans être hyper speed non plus, un riff bien balancé, un Timo qui attaque le chant sans le prendre trop haut (bonne idée, comme ça il sera plus à l'aise sur scène lors de la prochaine tournée), et les claviers de Jens Johansson façon "choeurs" qui apportent la petite touche épique et dramatique qui fait bien... et voilà un premier titre pas révolutionnaire mais pêchu et accrocheur. Ensuite, Unbreakable démontre une certaine efficacité au niveau de la mélodie et remplit bien sa mission de single avec son petit thème (au clavier) aisément mémorisable et son refrain optimiste... même si je dois avouer ne pas être totalement conquis par ce dernier (ni par ce type de morceaux en général, ceci expliquant sans doute cela). Bien heureusement, l'album nous réserve quelques surprises et pièces de choix avec les compos suivantes. Avec la troisième, puis la quatrième piste (Stand My Ground et Halcyon Days), Nemesis prend véritablement son envol. L'album devient tout à coup plus sombre, rapide, épique et innovant dans les sonorités utilisées (notamment au niveau des claviers de Jens Johansson dont la palette de sons paraît plus large et moderne que d'habitude). Une petite baisse de régime se fait sentir avec la gentille mid-tempo Fantasy (un prochain single ?) qui me semble un brin trop classique, facile et répétitive. Heureusement, Out Of The Fog et Castles In The Air déboulent derrière pour relever le niveau. La première est très dynamique (au tempo changeant) et atteint les sept minutes, son riff rappelle assez l'ère Tolkkienne de Stratovarius et son excellent refrain fait mouche. Castles In The Air est plus posée et semble menée par les claviers de Jens Johansson. Le refrain (soutenu par des choeurs) est épique et fonctionne très bien. Dragons, malgré un certain classicisme (ce type de rythmique a été déjà largement exploitée par Strato et de nombreux autres groupes de power mélodique), reste assez efficace, alors que One Must Fall prend des risques en tentant un virage plus progressif et froid. La ballade (il fallait bien qu'il y en ait une) If The Story Is Over est assez bien faite même si elle ne m'émeut pas plus que ça. En revanche, le final que l'on doit à la chanson titre est autrement plus enthousiasmant. Le tempo s'accélère, la guitare de Matias propose une excellente rythmique (pas trop commune) et le refrain est fait pour être repris par les fans sur la prochaine tournée. Une belle conclusion rythmée et épique !

Alors non, Nemesis n'est pas parfait. Vous aurez bien compris qu'il contient, à mon sens, trois ou quatre morceaux pas indispensables... Et pourtant, il n'en demeure pas moins attrayant et globalement réussi. Il est la preuve que Stratovarius continue de bien gérer son retour sur le devant de la scène et n'est pas à court d'idées. Pour les six excellentes compos qu'il contient, une poignée d'autres qui s'écoutent bien, et quelques idées et sons qui renouvellent un peu la recette du groupe, je serais même tenté de dire qu'il est sans doute l'album le plus intéressant que les Finlandais aient sorti depuis la fin des années 90. Bien joué !

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 mars 2013
Pour ce troisième album du renouveau, Stratovarius a mis la barre très haute.

Dès la première écoute, on constate que le groupe s'essaye de de nouvelles sonorités un peu électro qui peuvent choquer le puriste au premier abord, mais au final, il n'en ai rien. Utilisées avec parcimonie, elle n'enlèvent rien a l'âme de Stratovarius, au contraire.

La batterie froide, implacable et mécanique de Jörg Michael (que j'appréciais énormément) a fait place au jeune Rolf Pilve qui fait transpirer sa jeunesse et son énergie au travers de son instrument. La batterie est plus "chaude" avec des sonorités plus "douces", plus humaines. Ça change un peu et ça fait plaisir à l'écoute.

Au niveau du chant, Kotipelto a choisi de ne pas miser sur les aigus, choix judicieux, son chant est très homogène sur tout le CD.

La qualité générale de l'album est indéniable. Pour ma part, il vient se frotter à des "Visions" et des "Infinite" au travers de la grande qualité de la quasi totalité des titres. Difficile de sortir un titre du lot plus qu'un autre...
Le style est plus violent, rapide et sombre que dans les 2 précédents opus, mais travaillé d'une main de maître !

Notons que l'édition limitée comprend 2 titre bonus : Fireborn, pas mal, mais qui aurait gagné en force avec quelques choeurs féminins pour accompagner l'air au début et à la fin; et Hunter qui, de mon avis, se révèle un poil bof comparé au reste.

Le meilleur opus de Strato depuis plus de 10/15 ans... :)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 mars 2013
A la première écoute, j'ai été assez surpris par les sonorités "électro" auxquelles le groupe ne nous avait pas vraiment habitué et que j'apprécie modérément.
Mais à part cette petite innovation, on a droit à du Stratovarius de grande qualité avec toujours des refrains accrocheurs, un savant mélange de puissance, de mélodie et d'émotions, des riffs décapants ( comme celui d'"out of the fog" qui est tout simplement génial) et évidemment des parties instrumentales de grandes qualités avec Jens Johansson et Matias Kupiainen qui se livrent à des duels claviers/guitares de haute volée.
Bref, un album que j'aime de plus en plus à chaque écoute et qui prouve que les Finlandais sont toujours au sommet de leur art.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 juin 2013
Stratovarius est un groupe que j'ai beaucoup aimé à partir
de Episode puis tout est parti en vrille : et que je te pisse dessus en plein
concert, et que je pète les plombs etc ... évidemment la musique s'en est
cruellement ressentie et ce qui devait arriver arriva : Tolki, principal
compositeur et chargé de la production studio de Stratovarius s'en est allé, ou
a été viré tout cela après avoir accouché d'un calamiteux album éponyme.

Bref, les Finlandais allaient devoir remplacer un élément
clef du groupe et trouver un nouvel équilibre en terme de leadership, de
composition, de direction artistique etc... Sur les 2 albums qui ont suivit
Stratovarius a retrouvé une parti de son standing sans non plus atteindre des
sommets.

Nemesis : Némésis était la déesse de la Vengeance et de la
Justice distributive, elle frappait la prospérité trop éclatante des mortels
qui osent se comparer aux dieux.

Visiblement des leçons d'humilité ont été tirées des
évènements qui ont conduit Stratovarius au fond du trou sur le plan artistique
et moral.

La première chanson, du Stratovarius pur jus commence très
bien, énergique, refrain accrocheur, moments assez speed, voilà qui met
l'auditeur dans de bonnes dispositions sans bousculer ses repères. On remarque
que Kupiainen, remplaçant de Tolki, a de plus en plus de place.

Puis vient Unbrekable, le hit imparable avec sa mélodie au
clavier qui fait mouche, le refrain accrocheur et chantant, les arrangements
etc, une vraie chanson Pop Metal ultra efficace.

Stand My Ground bien Heavy nous la joue franchement
néo-classique sur le solo, une chanson très réussie.

Vient ensuite la grosse prise de risque avec Halcyon Days et
sa rythmique Dance et ses sons électro. Franchement j'aime beaucoup cette
chanson, même si tout un album comme ça me gonflerait.

La suite, Fantasy et Out Of The Fog, est globalement assez
classique pour du Stratovarius, des chansons réussies des refrains accrocheurs,
des ponts et solos inspirés, une belle complémentarité entre Johansson et Kupiainen et surtout une joie de refaire de
la musique retrouvée .

Le début au piano et le chant façon ballade romantique de
Castles In The Air fait peur, on sent la ballade sirupeuse au piano arriver
mais pas du tout, encore une bonne chanson avec des choeurs très réussis.

On notera One Must Fall avec un passage très atmosphérique
évoquant un peu Pink Floyd ainsi que la très belle If the Story Is Over ainsi
que Nemesis qui conclut l'album de fort belle manière.

Aucun titre à rallonge n'est à déplorer, comme quoi quand on
a de bonnes chansons il n'est nul besoin de les faire traîner en longueur sous
prétexte de progressivité.

Il est intéressant de se pencher sur le rôle que chacun a
tenu dans l'élaboration de Nemesis et il apparaît immédiatement à la lecture
des crédits que Stratovarius à eu l'intelligence de faire confiance au cadet de
la bande, Kupiainen qui a composé intégralement 6 chansons et 2 avec ses
camarades sur un total de 11, et il apparaît également que ses chansons sont
celles que je préfère.
Ajoutons qu'en plus il s'est chargé de la production, comme c'était déjà le cas sur Elysium .

Stratovarius avait visiblement besoin de tout remettre à
plat et de surtout de sang neuf. Le départ de Tolki et de Jorg Michael aura
finalement eu des effets bénéfiques et surtout les leaders historiques Johanson
et Kotipelto ont eu l'intelligence de faire confiance au jeune de la bande qui
n'est pas seulement un très bon guitariste mais surtout, ce qui est plutôt
rare, un très bon compositeur qui a nettement modernisé le son et la musique du
groupe.

Nemesis marque donc le retour au premier plan pour
Stratovarius qui réussit à se renouveler sans perdre son identité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2013
Cet opus a des connotations surprenantes, très "electro" par moment, on sent une volonté d'évoluer vers quelque chose de plus moderne, ce qui n'est pas (toujours) forcément une bonne chose, le côté "tarditionnel et conservateur" pouvant avoir du bon. Néanmoins, hormis quelques déviations particulières, on retrouve le côté mélodique envoutant de certaines compositions bien menées, notamment "Unbreakable". Le global est assez équilibré et démontre que le groupe n'est pas encore usé et a encore de bonnes réserves en matière de créativité et d'équilibre musical.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 décembre 2013
Je suis une fan convaincue depuis leur début.
Pas objective pour un sou, j'adore cet album.
Bref, si tu es un fan et que t'es pas objectif, tu fais comme moi. Tu fermes les yeux tu ouvres les oreilles et tu te laisses embarquer dans le flots de notes stratovarien ( ça fait bizarre ce nom...on dirait presque une pathologie gynéco... hehehe). .

Et pour ceux qui n'aiment pas, ben...
Moi j'aime bien... c'est une argument à deux balles, mais...
Ce n'est que de la musique...
Vous savez les bouffons du roi, tout ça ??? ben c'est eux... Aujourd'hui on les met sur un pied d'estale, mais hier, ils dormaient avec les cochons... relativisez les gens !
Allez, vivement le prochain !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet album frise la perfection.
Tout style de métal confondu, je crois que c'est l'album de l'année !
Toutes les chansons sont sublimes, et sans exception :)
A acheter les yeux fermés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 mars 2013
Globalement du meme avis que les derniers commentaires, Stratovarius depuis Polaris a trouvé la recette pour rebondir de nouveau après la période houleuse engendrée par l'ancien leader turbulent Timo Tolkki. "Elysium" avait déjà frappé un sacré coup avec des compositions remarquables ; ce disque confirme l'embelli et l'ouverture d'esprit du groupe qui n'hésite pas à recruter de jeunes talents dans son équipe (Kupiainen, quel talent ce guitariste!! et Rolf Pilve, dernier en date); une osmose se dégage de ces 5 musiciens et ce disque en est le parfait résultat... Stratovarius va bien de l'avant en ajoutant dans ces compos des touches électroniques SF qui peuvent paraitre déroutantes au premier abord mais, finalement se melent incroyablement bien dans la musicalité de l'album.

Un bien joli album(et une superbe pochette!!)

TOP : Unbreakable (the single qui tue!) - "Halcyon Days" (frère siamois d'Unbreakable)
Du Strato pur jus : "Stand mu groun" - Dragons - "Nemesis"

4/5 dommage quelques morceaux restent dispensable)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 août 2013
que dire de cet album si ce n'est que c'est du GRAND Stratovarius!!! j'ai accroché dès la première écoute. L'album est vraiment très bon, avec des mélodies accrocheuses qui restent en tête, des passages ultra efficaces, un bon son, des musiciens qui, l'on sent, ont pris plaisir à composer ensemble.
Un très très bon album de l'année 2013!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Fright Night
Fright Night de Stratovarius
EUR 9,09

Unbreakable
Unbreakable de Stratovarius
EUR 4,95

Infinite
Infinite de Stratovarius
EUR 6,99