Commentaires en ligne 


38 évaluations
5 étoiles:
 (32)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


21 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le glorieux fantôme des années 70
J'avais acheté dans les années 70 un 33tours soldé (je l'ai gardé) avec sa pochette fenêtre "coming from reality" et quelle surprise de voir cet artiste apparaitre à la lumière des médias et sur un documentaire magique voué à la musique et à cet homme fait d'humilité: "Searching for sugar...
Publié il y a 20 mois par S. C. studio

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Revenons à la réalité
Sans vouloir porter ombrage à un homme à l'évidence sympathique et éminemment honorable, l'attention apportée à Sixto Rodriguez suite au documentaire qui lui a récemment été consacré ('Sugar Man', pas vu) et à la musique de ce film, un "best of" de ses deux seuls LPs à ce jour ('Searching...
Publié il y a 9 mois par Stan FREDO


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

21 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le glorieux fantôme des années 70, 26 janvier 2013
Par 
S. C. studio "sc" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
J'avais acheté dans les années 70 un 33tours soldé (je l'ai gardé) avec sa pochette fenêtre "coming from reality" et quelle surprise de voir cet artiste apparaitre à la lumière des médias et sur un documentaire magique voué à la musique et à cet homme fait d'humilité: "Searching for sugar man".
Né Jesus Rodriguez en 1942 à Detroit (Stooges, MC 5, Motown), cet artiste folk électrifié (d’origine mexicaine, pas facile de s’imposer alors hors Santana) n'a pas eu à vraiment parler de succès.
Cela restait confidentiel avec un 1 er single sorti en 67 ("I'll slip away" sous le nom de Rod Riguez) et 2 lp en 70 pour "Cold fact" et 71 pour "Coming from reality".
S'ensuit un début de carrière mais il ne vends pas, il survit comme il a vécu. Lui qui a travaillé dans les usines de voitures de Motor City va travailler dur sur des chantiers pour élever sa famille, peindre, faire de la maçonnerie, on est bien loin des scènes des rock stars?
Mais en Afrique du sud il est dieu, plus populaire que Presley ou les Stones et personne, surtout pas lui, ne le sait. On réédite ses disques, dont il ne perçoit rien, et toute le pays chante Rodriguez en pensant qu'il est mort sur scène. Et le voilà en 1998, ahuri de savoir que sa musique est connue, écoutée, aimée.
Visionnez le film, il est émouvant, le réalisateur a puisé la grâce de la vie dans cette histoire, celle d'un homme cultivé qui travaille comme ouvrier, croit en la vie, en l'amour, en sa famille et si peu au business musical. Aucune amertume, Sixto est impérial.

Il réapparait sans avoir jamais disparu en fait et cela fait un peu un effet de hype, le retour d'un artiste oublié, voir totalement sous-estimé. (Dans son cas David Dundas ou le merveilleux Stu Nunnery dans la chanson période Elton John seventies)
Sixto Rodriguez est donc là avec l'aide d'un fan sud-africain et d'un journaliste perspicace qui ont cru en lui et la grâce d'un film docu bien tourné, sa BO inspirée.
Rodriguez c'est un peu Dylan, Country joe, parfois Donovan, les Byrds et toute cette brochette d'artistes influencés par Pete Seeger et Woody Guthrie, toute cette contestation des années 60.
Beaux disques (les 2 premiers Cold Fact et Coming From Reality soit 24 salves de génie) à redécouvrir avec des mélodies imparables, des cuivres, des guitares acoustiques et électriques psychés, une ambiance, un son qui proviennent de ces années 70 qui débutent, moments glorieux de la contestation des jeunes contre tout ce qui était l'"establishment", moments d'insouciance et de révolte que traduisent les textes de ce bel artiste. Entre folk et rock à haut potentiel Rodriguez est de retour!

Discographie:

Cold Fact mars 1970
Coming From Reality novembre 1971
After The Fact 1976 réédition de Coming From Reality en Afrique du sud
At His Best 1977 compilation avec 3 titres inédits, sorti en Australie et Nouvelle Zélande
The Best Of Rodriguez 1982 réédition du At His Best en Afrique du sud
Live Fact 1998 cd live enregistré durant sa tournée en Afrique du sud
All The Facts 2005 3CD de Sony Music South Africa, réédition de 'Cold Fact' and 'After The Fact' plus le cd live 98 'Live Fact'.
Sugarman: The Best Of Rodriguez Sept 2005
All The Facts Sept 2009 2CD réédition de 2005 de 'Cold Fact' and 'After The Fact'.
Searching For Sugar Man (BO du film) Juillet 2012
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Au même niveau que "cold fact", 6 mars 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
Rodriguez, figure underground des sixties, croisement entre Dylan et Love sort ici son deuxième et dernier album après le chef d'oeuvre folk/rock/psyché "cold fact". A vrai dire, après l'écoute du premier album on se dit que réaliser une suite équivalente à cold fact sera très difficile. Et pourtant notre Dylan underground y arrive. On commence sur les chapeaux de roue avec "climb up my music", hit de l'album. "A Most Disgusting Song" pourrait très bien faire parti de "blonde on blonde" avec une voix décalé qui nous rapelle le dylan éléctrique. En tant que bon représentant de la contre culture underground, Rodriguez nous parle de sexe, de drogue etc...L'album part ensuite sur plusieurs expérimentations avec violon, guitare folk, mais reste toujours un peu rock/garage notamment avec "Heikki's Suburbia Bus Tour".
Rodriguez, personnage oublié des sixties revit grâce aux rééditions de ligh records et se fait connaitre "au grand public" presque 40 ans après. On remerciera la maison de réédition du très beau livret qui accompagne le cd. A posséder pour tout amateur de musique sixties cosmique!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Oh oui, gemme., 12 juillet 2013
Par 
JEAN-CLAUDE "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
J’avançais, avec force conviction, dans le commentaire affecté à Cold Fact que ce dernier n’était à mes yeux, ni plus ni moins, qu’une grande page du rock. Son deuxième LP, Coming From Reality (1971), s’il clôt le chapitre discographique du Sixto Rodriguez des 70’s, est l’autre original indispensable de sa courte et méconnue carrière américaine. Après ce coup double exceptionnel, le Dylan chicano, comme on le surnomme alors, pourtant lâché par sa maison de disques dans la foulée, disparaît des écrans radars, ses œuvres mémorables n’ayant pas trouvé preneurs à cette époque. On se demande encore aujourd’hui ce qui a pu alors faire capoter ce binôme revu à la hausse depuis quelque temps.
Grâce à deux fans invétérés, et alors qu’on le croyait mort, il refait surface, redonnant ça-et-là, quelques concerts en Afsud. La sortie, fin 2012, du film de Malik Bendjelloul Searching For Sugar Man (qui relate cette résurrection plutôt atypique dans le rock) fait le reste. Rodriguez renaît de ses cendres et dans le même mouvement, tout le monde découvre l’artiste, son folk rock juteux et s’éprend de la qualité de son maigre répertoire. Sixto (dites Sissto) est relancé ; il coule aujourd’hui des jours glorieux qui viennent contrebalancer le long silence dans lequel il s’est ensuite muré : juste retour des choses.
Donc Coming From Reality (1971) est son second et dernier album. Publié en 76 sur les terres de Mandela alors frappées par l’apartheid, sous l’identité After The Fact, il est enregistré à Londres. Sa particularité est de supplanter Cold Fact, tant il est excellentissime. Je dis bien supplanter, pourtant Cold Fact, c’est déjà quelque chose. Pour la forme, je vous remets en mémoire les pépites que sont Sugar Man, I Wonder et Crucify Your Mind notamment.
En une quarantaine de minutes, soit 8 minutes de plus que son prédécesseur d’origine pour 10 titres au lieu de 12, Coming From Reality confirme que Cold Fact ne résultait pas d’un coup de cul. Ce Rodriguez de Detroit, élevé à la dure et dans la précarité, alterne ici force et délicatesse au travers de compos qui suintent le vécu. Sa réalité comme le titre l’indique, celle d’où il vient. Le folk-rock en sort une nouvelle fois grandi. Notre malheur veut qu’il eut fallu quatre décennies pour remonter jusqu’à nous. Parce que, peut-être encore plus que Cold Fact, l’album, de son temps et commercialement parlant, fait chou blanc dans les bacs ricains. Incompréhensible d’avoir échappé à tous ceux, nombreux, qui s’intéressaient alors au genre…
Mieux vaut tard que jamais. Jamais proverbe n’a eu autant de sens. A plus de 70 berges, qu’il récolte enfin les fruits de son immense talent d’auteur-compositeur n’est que justice. On se réjouit de cette notoriété touchée du doigt sur le tard, mais que de frustration, pour le bleu-bite que j’étais en 71, de ne pas avoir pu jouir de ce jet en direct live, de n’avoir pu partager sa délicieuse substance avec les frappadingues-amis de l’enceinte du bahut Alfred Mézières.
10 titres, 10 claques. C’est le lot qui sied aux grands albums. De l’engagement, de la diversité, des textes durs et des balades poignantes… il y a largement de quoi mouiller sa petite culotte. C’est du haut niveau. Psssttt, il est depuis publié couplé avec Cold Fact… Je vous dis ça, j’vous ai rien dit, O.K ? (PLO54)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sixto, 17 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
C'est l'album de Sixto que je préfére !! l'accompagnement musical est plus élaboré que Cold Fact.
Je retrouve sur ce CD des chansons entendues à l'époque, et c'est vraiment dommage qu'il n'ai pas eu le succés qu'il méritait.
En fait, on ne pouvait pas admettre 2 Bob Dylan ( ou 2 Sixto) en même temps !!!

J'aurais aimé, afin de bien souligner la profondeur des textes, l'insertion d'une traduction en français dans la pochette.
j'ai trouvé cette dernière sur le net.

Achat conseillé, et à écouter soit sur son canapé soit pendant son footing.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bien au-dessus de Bob Dylan!, 31 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
Comme beaucoup d'entre nous, j'ai découvert cet artiste à travers le documentaire qui retrace si bien sa vie. Séduite par la BO du film, je me suis précipitée sur les albums maintenant réédités... Une pure merveille tout droit sortie d'un rêve! Le premier, Cold Fact est très accrocheur, avec le fameux "Sugar Man", mais c'est bien le second qui l'emporte: des mélodies à vous écorcher le cœur, un voix d'une sensualité inouïe, une poésie désabusée qui fait revivre les 70s' à plein.
Sobre et vivant, tout simplement...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 An other gem, 15 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
This edition is perfect, like often with this great label. Less homogeneous than Cold Fact, this second album is nevertheless a gem. Although the sound is still in Californian style, here it's more varied with touches of Soul, Psychdelism and Blues-Rock. Get it before it's depleted. Long life to Sixto.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Rendre hommage à Sixto Rodriguez, 28 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
A tous les amateurs de belle musique des années 70 : Tout d'abord se procurer le DVD Searching for Sugar Man (qui a reçu l'Oscar du meilleur documentaire !). Pour ma part ce fût un choc musical et la découverte d'une histoire humaine bien réelle et pourtant incroyable. Après cette découverte, impossible de ne pas se précipiter pour acquérir les deux seuls CD's créés par Rodriguez : Cold Fact et Coming from Réality.
On devient très vite addict mais ce n'est que du bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un grand oublié de la musique, 20 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
Bon, commencez par le morceau n10, CAUSE, et si vous n'arrivez pas a le trouver émouvant, alors abandonnez la musique, consacrez vous au jardinage, a la boxe, enfin bref, a ce que vous voulez, mais laissez les autres s'en emparer après plusieurs décennies d'oubli...;
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Revenons à la réalité, 15 décembre 2013
Par 
Stan FREDO (BORDEAUX, Aquitaine, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
Sans vouloir porter ombrage à un homme à l'évidence sympathique et éminemment honorable, l'attention apportée à Sixto Rodriguez suite au documentaire qui lui a récemment été consacré ('Sugar Man', pas vu) et à la musique de ce film, un "best of" de ses deux seuls LPs à ce jour ('Searching For Sugar Man'), dépasse probablement la mesure de la qualité artistique générale de sa musique.

Dans sa remarquable réédition par le label Light In The Attic, le 1er LP 'Cold Fact', avec ses atours psych-groove apportés par quelques pointures du son de Detroit tels que Dennis Coffey (cf. le hit 'Sugarman'), avait de quoi séduire un plus large public que celui des crate-diggers tels que David Holmes (le "vrai" re-découvreur de Rodriguez, in my book, cf. sa compilation de 2002, 'Come Get It, I Got It').

Light In The Attic offre ici la réédition du second (à ce jour) album, avec la même qualité d'exécution que pour les autres références du label : présentation digipack, excellent livret (histoire du disque, paroles et crédits des enregistrements), bonus tracks. Mais ce disque, enregistré à Londres sous la direction d'un fan, propose un climat moins séducteur que 'Cold Fact', alternant "chansons à thème social" aux paroles parfois absconses et chansons d'amour, le tout avec généralement des arrangements de violons un peu compassés.

'Climb Up On My Music' conserve agréablement (et avec humour) la direction psych-folk du premier LP. 'I Think Of You' est un autre sommet du disque : une ballade rock avec guitare en avant. Mais le reste du disque est le plus souvent peu enthousiasmant, avec un parlé/chanté un peu systématique sur des tempi de ballades auxquelles il manque généralement un "hook" distinctif.

Parmi les bonus tracks (enregistrées à Detroit un peu plus tard), 'Street Boy' revient agréablement sur le mode "groovy" avec flûte traversière et percussions.

Aux cœurs d'artichaut séduits par le concept d'artistes des années 1960/1970 "négligés mais pas morts et (récemment) retrouvés", conseillons le remarquable 'Life Is People' du britannique Bill May.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une découverte, un must, 2 juillet 2014
Par 
Resteghini (Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Coming From Reality (CD)
C'est par cet album que j'ai découvert Rodriguez...
Les chansons sont bien écrites, simples mais efficaces, pleines de sensibilité. La plupart sont des chefs-d’œuvre. Beaucoup de conviction dans l'interprétation, une certaine naïveté dans l'ensemble qui rendre l’œuvre et l'artiste touchants, émouvants.
Les arrangements sont plus présents que dans l'album précédent, sans être envahissants. La production est plutôt bonne malgré un souffle quasi-permanent qui s'entend surtout entre 2 plages. Parfois d'une chanson à l'autre on s'aperçoit que les conditions d'enregistrement et le soin apporté diffèrent.
Rodriguez est en tout cas un artiste formidable à la voix et à la sensibilité qui me font voyager loin, très loin. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi il n'a pas eu le succès qu'il mérite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Coming From Reality
Coming From Reality de Rodriguez
Acheter l'album MP3EUR 9,49
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit