Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 REM au sommet de sa puissance, 25 mai 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Green 25th Anniversary Deluxe Edition (CD)
Un excellent album malgré son côté disparate, clairement pour son premier album sur une Major REM a grossi le son et écrit des titres agressifs propres à enflammer les stades, mais aussi de la pop bubblegum parodique (pop song 89), peut être autant pour s'en moquer que pour rassurer les directeurs artistiques de chez Warner avec un tube facile. Pour autant ce ne sont évidemment pas les titres les plus intéressants, et cet album, comme les autres, recéle de nombreuses pépites extrêmement originales et émouvantes dans des styles différents, avec toujours ce côté étrange, surprenant, qui faisait la force de REM et qui ne se retrouve pas sur les trois derniers albums récents "Around The Sun" "accelerate" et "Collapse into Now" qui ne méritent pas plus d'une ou deux écoutes.

Avec son son puissant, parfait pour la radio comme pour les stades, Green est un peu "entre deux chaises", entre les compos indie et la volonté de grossir le son, entre rocks sombres et puissants, pop un peu neuneu (sur un seul titre, ça passe...) et l'introspection mélancolique en mode folk à mandolines (you are the everything, Hairshirt...) qui allait faire le succès de l'album suivant (out of time).

Reste une troisième catégorie de chansons, profondes, sombres et un peu effrayantes sur cet album: le magnifique World Leader Pretend qui inaugurait l'écriture sous influence Leonard Cohen, avec cordes et claviers (qui donnerait l'album "Automatic For The People" un peu plus tard, et "I remember California", vision post-apocalyptique qui ressemble plus aux futures influencs grunge de "Monster". Des titres beaucoup plus expérimentaux et audacieux que ce que l'entrée en matière laissait présager. En fait, personne n'écrit comme ça...

Un album de transition donc, pas aussi homogène que "Document" ou "Automatic"(en fait on voit mal le rapport entre les différents titres mis bout à bout) mais riches de grandes chansons hantées si on passe sur les quelques titres "conquérants". Une sorte de compil annonciatrice des différentes directions qui mènerait droit REM à des chefs-d'oeuvres aux styles très différents.

A l'époque, Green s'inscrit bien dans le sillage de "Life's Rich Pageant" , autre album punk et folk éclaté, et "Document" plus cohérent et déjà plébiscité aux USA avec le succès du tube "The One I love" (sur un malentendu, mais bon). Green ouvre les portes du succès international à REM, tournée mondiale en prime, et prépare l'explosion de "losing my religion" qui les a fait connaître deux ans plus tard auprès de tous ceux qui ne les connaissaient pas encore.

A voir absolument en complément de cet album : le DVD live (au filmage "arty") "Tourfilm", absolument unique. On y voit Stipe (le chanteur) avec un genre de crête iroquois blonde et une tresse, les yeux largement entourés de maquillage noir, dansant spasmodiquement sur les hymnes du groupe. Très différent de l'image qu'on a pu se faire de lui ensuite !

Le CD "songs for a green world" est un bon complément aussi, la set list est différente.

Pour la petite histoire, L'influence du groupe australien écolo Midnight Oil est plus que présente lors de cette tournée comme lors de la précédente, comme eux REM a à l'époque du mal à faire des albums d'un seul tenant (trop d'idées et d'influences différentes pour tenir en place) mais sur scène, c'est une tuerie. Longtemps après, on peut dire (je pense) que les compos de REM ont mieux tenu la route, ça reste passionnant. Et Midnight oil est resté un fabuleux groupe de scène alors que REM n'a pas beaucoup tourné par la suite, se consacrant aux albums studio essentiellement et refusant de promouvoir les tubes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xc0ab342c)

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit