Commentaires en ligne 


13 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 The devil put Alice in chains
En 2009, avec Black Gives Way to Blue, Alice in Chains signait un retour aussi inattendu que convaincant et la prestation de William Duvall au chant n'y était certainement pas pour rien. 4 ans plus tard, AiC sort son second album sous cette formation et c'est peu de dire que le bougre était attendu. Si Black Gives Way to Blue se situait dans une relative...
Publié il y a 14 mois par crew.koos

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Alice, oui bon...
Après l'album de la renaissance d'AIC "Black Gives Way To Blue", plutôt réussi, je m'attendais à mieux. Et mieux ça serait moins de Jerry Cantrell solo et plus du GROUPE Alice In Chains. En effet, si la voix de Cantrell soutenait à merveille celle de Layne Staley, sutout sur les derniers enregistrements avec Layne, Jerry semble être...
Publié il y a 13 mois par L. yvan


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Alice, oui bon..., 27 juin 2013
Par 
L. yvan "navynord" (Lille, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Après l'album de la renaissance d'AIC "Black Gives Way To Blue", plutôt réussi, je m'attendais à mieux. Et mieux ça serait moins de Jerry Cantrell solo et plus du GROUPE Alice In Chains. En effet, si la voix de Cantrell soutenait à merveille celle de Layne Staley, sutout sur les derniers enregistrements avec Layne, Jerry semble être devenu le "lead singer" avec DuVall en soutiens, alors que ce dernier a un potentiel énorme comme il le prouvait sur "A Looking In View" sur l'album précédent où il chantait enfin en solo.
Non sans rappeler MJ Keenan il se révelait vraiment excellent, bien meilleur que Cantrell, et annonçait un nouveau style pour AIC.
Hélas, j'ai toujours ici , et encore même plus que pour le précédent, l'impression d'écouter un nouvel opus solo de Cantrell, avec DuVall en pièce rapportée....
Certes, les averses de riffs plombés sont bien là, les mélodies uniques d'Alice aussi, mais rien de la trempe d'un "Grind" ou d'un "Rooster" ici.... Bref, ceux qui pourraient encore découvrir le groupe avec cet album devraient aimer, les autres attendront le suivant en réécoutant leurs vieux albums...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 The devil put Alice in chains, 27 mai 2013
Par 
crew.koos (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (Téléchargement MP3)
En 2009, avec Black Gives Way to Blue, Alice in Chains signait un retour aussi inattendu que convaincant et la prestation de William Duvall au chant n'y était certainement pas pour rien. 4 ans plus tard, AiC sort son second album sous cette formation et c'est peu de dire que le bougre était attendu. Si Black Gives Way to Blue se situait dans une relative suite logique de la carrière du groupe et de celle, solo, de son désormais unique leader Jerry Cantrell, The Devil Put Dinosaurs Here, sans rien lâcher de la profonde et nostalgique mélancolie propre au groupe, permet d'entrevoir, entre les riffs lourds et lancinants immédiatement identifiables, quelques nuances de lumière.

Comme on l'avait écrit à l'époque de Black Gives Way to Blue, la voix de Duvall, proche de celle de Layne Staley a aussi un petit quelque chose de Maynard Keenan qui permet quelques remontées en surface aériennes. Mike Inez à la basse et Sean Kinney à la batterie, indéboulonnables, donnent toujours, tout au long des 67 minutes de l'album (comme à la grande époque le disque est pratiquement plein), un groove difficilement définissable.

Tous ceux qui ne considérent pas uniquement AiC comme un groupe de grunge/metal mais savent aussi qu'au détour d'un Sap/Jar of Flies ce dernier s'était aussi révélé grandiose en acoustique, devraient être conquis par Voices, Low Celling ou encore Choke. Quant au reste, précédé par les 2 singles imparrables que sont Hollow et Stone, l'album tient toutes ses promesses sabbathiennes avec des titres comme The Devil Put Dinosaurs Here, Hung on a Hook, Pretty Done ou Lab Monkey, tout en descente aux enfers lancinante et plombée.

Finalement, sans pouvoir compter sur l'effet de suprise qui avait accueilli la sortie de Black Gives Way to Blue, le groupe se sort parfaitement de ce (toujours difficile, selon l'expression consacrée) second album, même si l'auditeur à l'oreille de lynx regrettera un ou 2 égarements, facilement excusables et déja excusés (en ce qui me concerne).

CREW.KOOS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 God Put AIC Here!, 5 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Quatre ans après BLACK GIVES WAY TO BLUE, Cantrell et cie sont de retour avec ce THE DEVIL PUT DINOSAURS HERE tant attendu. Et quel plaisir! Fort d'un line up désormais bien rôdé (et notamment sur scène) et d'une (al)chimie parfaitement maitrisée, AIC nous propose un nouvel opus dont il a le secret, foutrement lourd, sombre ("Hollow" ou le génial "Phantom Limb")et mélancolique ("Choke" et toutes ces harmonies vocales qui font la richesse du groupe). Le talent de Cantrell, l'âme du groupe, n'est plus à démontrer, et comme sur le précédent album, il s'impose comme le lead singer sur presque tous les titres (Duvall reste néanmoins un formidable sidekick!). On pourra sans doute reprocher la longueur de la galette (presque 70mn), deux,trois morceaux un peu faciles, mais THE DEVIL PUT DINOSAURS HERE est un très bon album qui est loin de faire tâche dans la maigre discographie de ce géant du rock.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 La vraie renaissance, 13 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
J'admets préféréer le Alice in Chains de cet album que les vieux album. Me demandez pas pourquoi. Je trouve les morceaux plus approchables, plus finis, le nouveau chanteur n'est peut être pas Layne Staley, mais il est extrèmement brillant. Frabnchement un album qui tourne très fréquemment dans ma platine, avec en plus des textes très engagés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 vinyle alice n chains, 4 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (Album vinyle)
très bel objet, un super album, des vinyles magnifiques, avec un effet 3D qui ajoute un certain charme à l'objet
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Alice in chains ? really ?, 11 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Fan de la première heure du groupe, j'avoue être fort déçu de cet album qui ressemble plus à un projet solo de M. Cantrell qu'à du Alice In Chains.
Là où certains fans dénigrent tout nouvel effort sous l'excuse de n'avoir fait le deuil de l'illustre Layne Staley, j'ai suivi la progression de son guitariste fondateur et de ses projets solo (Boggy Depot, Degradation Trip Volumes 1 and 2)ainsi que la reformation de son groupe avec le timide William Duvall. Je dis timide car depuis Black Gives Way To Blue, son intervention en tant que nouveau chanteur n'est pas clairement établi. Si dans le précédent opus on pouvait découvrir le potentiel du nouveau chanteur sur Last of my Kind désormais son intervention ne se limite qu'à des cœurs avec le guitariste. Les riffs sont là, l'ambiance grunge sale et dérangée aussi mais Alice in Chains n'est plus (pour le moment). Ne reste qu'un énième projet de M. Cantrell qui monopolise le chant sur l'album dont seul, lui semble être le capitaine. En tant qu'album de Jerry Cantrell je lui mettrais 4 étoiles mais en tant qu'Alice in Chains la note est beaucoup moins clémente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un album qui fait plasir, 9 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Je connaissais le groupe depuis longtemps, j'ai été complètement conquis par le son à la fois moderne et ancré dans ce que le groupe fait de mieux, pour moi un genre de grunge-stoner bien massif. Le mix des voix de Jerry Cantrell et William Duval est original et donne un son nouveau à l'ensemble. J'avais mis le groupe de coté depuis Dirt et le Live Unplugged sans pour autant l'ignoré, mais avec cet album je redécouvre que je n'aurais jamais du écouter autre chose.
Bref, des titres qui tabassent, des mélodies qui font du bien, un son de guitare qui décolle la tapisserie, une caisse claire qui claque comme j'aime, et une basse qui racle les fonds marins.....Je recommande vivement!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une autre réussite pour Alice, 4 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Quatre ans après le magnifique "Black gives way to Blue", Alice in Chains revient avec "The devil put dinosaurs here". Les sonorités sont rapidement reconnaissables et ça commence avec les morceaux les plus lourds de l'album (les deux très bons "Hollow" et "Pretty done" suivis de "Stone"). L'oppressant "Lab monkey" est une des meilleures chansons du disque et montre le talent toujours intact de Jerry Cantrell pour créer des atmosphères menaçantes.
Cet album est dans la directe continuation de "Black gives way to Blue" et comporte plus de chansons calmes, plus ou moins sombres mais absolument toutes réussies : "Voices", "The devil put dinosaurs here", "Scalpel", ou "Hung on a hook". L'album finit sur une très belle note avec "Choke", mon morceau préféré, dernière ballade chargée d'amertume.
Duvall est plus présent qu'auparavant et son entente avec Cantrell semble avoir progressé. D'une manière générale, les compositions sont moins sombres et offrent moins d'ascenseurs émotionnels que "Black gives way to Blue". Malgré une qualité indéniable, on n'atteint donc pas les sommets du précédent album. "The devil put dinosaurs here" reste cependant un superbe album d'Alice qui mérite très largement les cinq étoiles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très belle édition 2x pictures, 19 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (Album vinyle)
Très belle édition 2 picture disc dans une pochette transparente avec une feuille-cover pour les titres et crédits, l'album est plus difficile d'accès que le précédent et me rappelle l'album éponyme (le chien à 3 pattes). The Devil Put Dinosaurs Here ne bénéficie pas de riffs ou mélodies évidentes, il faut plusieurs écoutes pour entrer dans cet univers plus étrange que Back Gives way to blue...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une pure merveille de grunge rock, 28 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Devil Put Dinosaurs Here (CD)
Amateur de ce grand groupe depuis ses débuts, je ne pensais pas qu'il survivrait au décès de Layne Staley, en le remplaçant par William Duvall, dont le timbre de voix, est très éloigné de ce dernier. Sur "Black gives way to blue", Duvall était mixé en retrait, mais sur ce nouvel album, il fait des merveilles, en harmonisant parfaitement sa voix avec celle de Jerry Cantrell. Ecoutez cette magnifique chanson, qu'est "Hung on the hook", pour vous en convaincre, et que dire des parties de guitares de Jerry Cantrell, si ce n'est qu'elles sont très inspirées, mélodiques, et lourdes à souhait."The devil put dinosaurs here" est un excellent album d'Alice in chains, et j'espère simplement, qu'il ne faudra pas attendre encore quatre ans, pour écouter la suite de ce très bon album.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Devil Put Dinosaurs Here
The Devil Put Dinosaurs Here de Alice in Chains (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit