undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 janvier 2015
Ce livre est assez intéressant mais très global et s'applique aux principes généraux qui devraient participer du fonctionnement de ces services.Quelques informations peu connues lui donnent la touche du spécialiste "maison". Je conteste l'aspect manichéen du fonctionnement du service en interne même si pour certains ces comportements ont été appliqués. Pas tous les gens et agents de la boite ont été soumis au chantage ou contraints ou "manipulés" pour exécuter en toute confiance des missions. On a l'impression que tous et toutes sont soumis aux autorités occultes des services renseignements (auquel cas comment sont choisis ceux qui les dirigent, qui gouvernent le(s) pays ..cela rejoindrait alors la théorie d'une élite qui met en place une gouvernance mondiale etc...)
Ceci étant il y a des pays qui ont besoin de protéger leur économie, leur territoire, leurs institutions par des moyens "limite" au plan légal et donc font appel aux services "secrets" pour ne pas être en contradiction avec leurs propres lois...Cela reste à lire pour la présentation originale de ce sujet et pour les références bibliographiques...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet ouvrage sur les services secrets est tout à fait inquiétant car il concentre son propos sur l'intelligence domestique, c'est à dire la protection ou le contrôle des citoyens par ses propres services secrets même dans les société démocratiques. On n'est pas dans le politiquement correct et on pourrait même à juste titre se dire que si les services secrets contrôlent aussi bien les opinions, les médias et leurs propres agents, un tel ouvrage n'aurait jamais du paraître!!

Le recrutement des agents fait froid dans le dos. L'auteur défend l'idée que la majorité des recrutements sont hostiles, c'est à dire qu'ils consistent à pousser des individus à bout, en détruisant littéralement leur vie jusqu'à ce qu'ils n'aient d'autre choix que de rejoindre les services secrets et leur être soumis à vie. Les mêmes méthodes appliquées à des citoyens jugés gênants pour l'état sont qualifiées d'assassinats sociaux plutôt que physiques et seraient pratiquées dans notre pays. On pense au discrédit incroyable qui tombe parfois sur des personnalités en vue. Et si tout cela etait effectivement orchestré? Sommes nous manipulés à ce point? L'ouvrage donné beaucoup de détails sur les méthodes mais manque cruellement d'exemples. Certes, il semble difficile de révéler des coups des services, mais tout cela reste donc théorique même si c'est raconté de façon implacable.

Le chapitre sur la manipulation des foules laisse aussi sur sa faim. Il n'est qu'une introduction au sujet et ne donne pas réellement une impression d'efficacité, sans doute par ce sûil insiste largement sur ce qui n'est pas possible et se réfère à d'autres ouvrages de référence pour les réelles techniques de manipulation. Mais j'aime assez l'idée que ces people sans talent qui fascinent l'opinion publique sont en réalité des agents involontaires de contrôle du reve social des sociétés démocratiques.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 août 2014
Quand on a lu des auteurs comme Gustave Le Bon, Vladimir Volkoff, ou encore Edward Bernays (voir son livre « Propaganda », récemment réédité), on se doute bien que la puissance publique, à l’époque contemporaine, ne peut plus se tenir à l’écart de tout ce qui touche à la propagande ou à la manipulation des masses… Et le grand mérite de ce livre est de montrer l’universalité de l’application de cette considération, qui n’est donc pas l’apanage exclusif des «méchants» dictateurs, nazis ou communistes: s’il y en a qui en doutent encore, il n’est besoin que de se rappeler que Bernays précède historiquement Goebbels ! Car, s’il traite bien de services secrets, l’auteur semble spécialisé plus dans ceux qui ressortent du ministère de l’Intérieur (regroupés en France sous la DCRI) que de la Défense Nationale (espionnage extérieur) : contre-espionnage, intelligence domestique, influence etc…
La première partie évoque des grandes généralités organisationnelles sur les services : c’est assez superficiel, et pas toujours exempt d’une certaine exagération caricaturale, comme en témoigne le passage sur « l’agent qui ne cesse de l’être que les pieds devant », déjà relevé dans un commentaire précédent. La partie sur le fonctionnement est plus intéressante, avec en particulier les techniques de manipulation utilisées par les services pour s’assurer la collaboration consciente ou non des sources ou agents. Enfin, le chapitre sur l’influence détaille l’action politique de l’intelligence domestique sur les masses… Que ce soit par le noyautage de groupes contestataires, la surveillance et le contrôle de toute communication ou encore par la création et diffusion (occulte) de slogans ou effets de mode, tout est fait pour que la société civile n’évolue pas en dehors des principes politiques en vigueur et ce, même avec une apparence de démocratie.
Les acteurs évoluant dans ce milieu doivent faire preuve d’une grande discipline et d’un parfait cynisme, comme en témoigne l’exemple historique, relaté par l’auteur, des bolcheviks qui ont conservé tout le personnel de l’Okhrana, la police secrète tsariste qui luttait contre les révolutionnaires, pour l’incorporer dans la Tchéka, le nouvel équivalent soviétique : les employés ont fait le choix de continuer à exercer le métier qu’ils aimaient, en servant les nouveaux maitres…
Parce que c’est mon premier ouvrage sur Kindle, je laisserai aussi un petit commentaire sur ce support : alors que je craignais au départ la perte du lien affectif avec l’objet livre, j’ai finalement été séduit par les possibilités de prises de notes, de recherche rapide par les liens automatiques et par un vrai confort de lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 avril 2015
Tous les français devraient lire ce livre et savoir ce que font nos services secrets !
Il se passe des choses très graves sous nos yeux sans que personne ne veut (ou ne peut) les voir !
C'est une vraie omerta qui règne en France sur ces sujets !

Chris
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 novembre 2013
Ce livre ne couvre pas tous les types d'espionnage, il traite surtout de la sécurité intérieure et pas l'espionnage en direction des pays étrangers. La sécurité intérieure, c'est la DGSI en France, la Sûreté de l'Etat en Belgique ou le MI5 en Angleterre. Le livre traite de la sécurité intérieure en général sans mentionner les services secrets de pays spécifiques. Il y a 2 parties dans le livre, la première explique le fonctionnement de ces services secrets et la deuxième traite de la manière dont ils influencent et manipulent la société. La première partie est.. étonnante. C'est l'anti roman d'espionnage. Elle donne envie de ne JAMAIS s'approcher des services secrets. Les personnes qui en font partie sont mal payées, mal considérées, manipulées et font un travail le plus souvent très fastidieux. C'est assez ennuyant à lire. Mais c'est très crédible, la réalité doit vraiment ressembler à cela et on est loin, très loin de l'imagerie de James Bond. L'auteur a dû vivre dans ce milieu et on voit bien qu'il n'en garde pas que de bons souvenirs ! Contrairement à la première partie, la deuxième ne m'a pas paru crédible du tout. Elle explique que les services secrets manipulent les médias, la culture, les groupes d'influence et pratiquement tout ce qui nous entoure. Par exemple le contenu d'un reportage ainsi que le moment où il est diffusé peut être manipulé par les services secrets pour faire passer certaines idées. C'est possible, mais si on suit l'auteur, tout serait manipulé de la sorte, y compris dans les pays démocratiques. C'est à faire pâlir d'envie les anciens du KGB... Evidemment comme il s'agit de manipulations secrètes, l'auteur ne donne aucune preuve de ce qu'il avance. Et il conclut par: "Les services secrets sont les pouvoirs exécutifs de demain ; ils le sont déjà dans bien des cas". Rien ne m'a paru crédible dans cette deuxième partie. En conclusion, j'ai noté "2" uniquement pour la première partie, ennuyante mais qui donne une vue originale des services secrets.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 25 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2013
Alors, je pense avoir acheté et lu pas mal de ce qui se pouvait se faire en terme de livres sur les services secrets français. Pour résumer et expliciter les caractéristiques de ce livre en particulier :

Un Agent sort de l'ombre : DGSE Service Action, de Pierre Martinet
Introduction très intéressante (qui date certainement un peu) au Service Action de la DGSE. Un livre qui se lit bien, comme un roman policier (Pierre Martinet a fait éditer des romains d’espionnage par la suite et ça n’est pas un hasard), et qui éclaire un peu sur le métier parfois ingrat de ces hommes d'action.

25 ans dans les services secrets, de "Pierre Siramy" (Maurice Dufresse)
Intéressant en ce sens où ce livre explicite bien l'aspect administratif et la lourdeur des services secrets français. Cet ouvrage, qui est plus difficile à lire, est important à découvrir pour ceux qui envisageraient de passer les concours administratifs pour travailler Boulevard Mortier. Cependant, ce livre écrit par un ancien haut-fonctionnaire me laisse un drôle d'arrière-goût car il me fait plus penser à un moyen de régler des comptes avec d'anciens collègues dont certains sont explicitement nommés.

Une vie dans l'ombre, de Thierry Jouan
Certainement le livre sur la DGSE qui m'a le moins intéressé. Il ressemble plus au résultat d'une thérapie d'un ancien de la DGSE - qui en profite pour régler des comptes lui aussi - qu'à un livre sur les services secrets. L'auteur nous livre ses états d'âme et a la fâcheuse habitude de ponctuer beaucoup de ses phrases de "bondieuseries" (grâce à Dieu, je prie pour, Dieu va m'aider etc...) qui m'ont presque gâché le plaisir de la lecture (mais bien entendu c'est personnel).

L'espion du Président, Didier Hassoux, Christophe Labbé, Olivia Recasens
Intéressant du point de vue de la relation que la DCRI a pu avoir avec le monde des politiques. Le livre est plutôt moyennement écrit et me semble extrêmement orienté politiquement ce qui ne le place pas dans ma top liste de livres à recommander pour ceux qui s’intéresseraient aux services secrets.

La sagesse de l'espion, de Alain Chouet
Excellent. Sobre, bien écrit, facile et rapide à lire. Le livre permet de prendre du recul sur ce métier sans tomber dans la divulgation de secrets de polichinelle ou sur le sensationnel.

Quand à Missions, méthodes, techniques spéciales des services secrets au 21e siècle, je dois bien avouer que c'est peut-être mon livre préféré (dans ce domaine). Il n'est pas simple à lire, ce qui est du à la quantité impressionnante d'informations dispensées. Comme les autres personnes qui ont laissé un commentaire, je reste assez circonspect par les chapitres sur l'influence mais je me demande en quelle mesure ce qui est rapporté est vrai ou exagéré tant les "révélations" font froid dans le dos, bien que certaines ne me surprendraient qu'à moitié (les auteurs ne citent que très rarement des noms ou des faits qui se sont réellement produits mais il n’est pas bien compliqué de faire le lien).
Pour ceux qui ont lu le livre : cet ouvrage ne serait pas lui-même une tentative de propagande noire orientée contre les services secrets occidentaux ? Après tout, les auteurs sont soit anonymes soit ils utilisent un pseudonyme (Jacques LEGER) et le contenu de ce livre (techniques de manipulation, d'asservissement, d'influence/de propagande) pourraient alimenter un certain nombre débats sur la liberté et la démocratie ;-)
Plus sérieusement, je serais curieux d'en savoir plus sur les auteurs de ce livre pour tenter de tirer le vrai du faux.
En attendant, si sceptique que je sois, je me sens un peu plus armé pour analyser les évènement récents liés à l'utilisation d'armes chimiques en Syrie et en particulier la diffusion auprès du grand public sur un portail internet par le ministère de la défense de rapports déclassifiés de la DRM/DGSE ainsi que de vidéos choquantes. Les lecteurs du livre pourront voir ici un cas concret liés aux chapitres de la fin du livre (je ne dis pas ici que c'est mal ou que c'est bien, je constate juste, du moins je tente de faire un lien entre la théorie et la pratique).

Quoi qu'il en soit, mis à part quelques fautes d'orthographe et quelques imprécisions (comme par exemple dans une note de bas de page ou l'auteur explique que le Grand Orient de France prône l'athéisme alors que justement le GODF ne fait que prôner que la liberté absolue de conscience - différence majeure) je conseille fortement ce livre.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 juin 2014
super livre, le passage sur l'élimination sociale est éloquent... en le lisant deux questions se posent: mais que fait la police ? et: l'embauche de sociopathe dans ce type de services moisis est elle inéluctable ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 octobre 2014
Ce livre éclaire vraiment sur ce que sont et font les services de renseignements, bien loin des pseudos témoignages d'anciens qui brodent et se vantent.

Il décrit très bien les différents types de personnages que l'on rencontre, le cynisme des officiers traitants, les rouages et les pièges dans lesquels on enferme certaines personnes, qui ont le malheur de "savoir des choses" à dire ou à taire, jusqu'à les détruire moralement pour obtenir d'elles ce que l'on veut. Comme implanter des photos pédophiles dans leur ordinateur, puis les menacer de scandale public si elles ne font pas ce qu'on leur demande.

L'ouvrage fait des allusions à peine voilées à certaines affaires un peu anciennes que le lecteur n'aura pas de mal à décrypter; ce qui l'éclairera aussi sur la manipulation de l'information par les média qui savent souvent mais se taisent.

Un livre à lire par tous les décideurs, y compris les chefs d'entreprise... et aussi "les démocrates éclairés"...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 mai 2015
Un livre à la fois intéressant et effrayant.
Intéressant parce qu'on apprend plein de choses et effrayant parce qu'il décrit précisément les méthodes des services secrets.

Seul bémol: le nombre de fautes d'orthographes des pages 39,..., 136, 138, 154, 206, 222 etc...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 août 2013
Un livre intéressant à lire pour les passionnés de ce monde dit "secret".
Par contre, je suis déçu par la qualité littéraire. Il y a énormément de fautes d'orthographe (pluriels pas accordés, ponctuation,...). Je ne les ai pas comptées mais il y a en moyenne 1 à 2 fautes par page. Ceci n'est pas acceptable.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé