Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 UN DISQUE ENTHOUSIASMANT PAR UN MAITRE DU CHICAGO BLUES, 25 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
Né le 1er juillet 1935 à Tunica dans le Minnesota, cet harmoniciste est increvable! N'ayant plus de voix, il passe le flambeau, et lui reste alors toute la force pour cracher ses poumons dans son sacré harmonica. Ce bluesman qui a migré à Chicago dans les années 50 possède en outre une belle carte de visite, puisque de Muddy Waters (en 1954, déjà et en 1960 à Newport, souvenez-vous!) à Sonny Boy Williamson, en passant par Howlin' Wold et Joe Willis Wilkins, avec qui n'a-t-il pas joué? Autant le dire, ce disque passionnant sent l'alcool et le whisky, la terres brûlée et les coups de soleil sur la casquette, les pieds puants qui ont trempés dans le caniveau quand il faisait trop chaud. C'est l'Amérique comme vous ne l'avez jamais entendu ou si rarement sur disque ! Musicalement, c'est impressionnant de rigueur et de sincérité, de force et de dopamine. Seul petit regret la trop grande diversité des invités (certains sont moins bons que d'autres). Cela dit, il ne faut surtout pas bouder son plaisir ! Ce disque respire l'humanité. Une belle petite claque en ces temps de conformisme bourgeois !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la balle...de Cotton., 27 septembre 2013
Par 
JEAN-CLAUDE "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
Un harmonica plaintif, passionné, puissant, énergique et acéré qui met à mal le souffle et les lippes, des notes sorties d’on ne sait où, mais promptes à te filer des sueurs palmaires, James Cotton ne peut presque plus chanter depuis son cancer de la gorge, alors le bluesman du Mississippi mise tout sur son instrument buccal, dont il apprend les rudiments auprès de Sonny Boy Williamson II. A 78 balais, chapeau, d’autant plus que ses cordes vocales sont en piteux état, si l’on s’en réfère aux quelques mots qu’il balance pour introduire Midnight Train. On en a mal pour lui.

Il en faut plus pour déstabiliser l’ex-harmoniciste d’Howlin’ Wolf et partenaire de Muddy Waters (pendant 12 ans), une force de la nature. Cotton Mouth Man (2013) tombe à pic pour le rappeler. James Cotton, né au milieu des plantations de coton de Tunica, est une des dernières légendes vivantes du blues.
Contrairement à certains de ses confrères bluesmen de la même génération, d’une stature similaire qu’on ressort des placards pour les entendre ressasser inlassablement le répertoire du genre ou leur catalogue, lui repique au truc en déboulant sur le marché avec un disque ambitieux, composé d’une majorité d’originaux (12/13) co-écrits avec celui qui produit l’album, Tom Hambridge. A 78 berges quand même… faut être salement piqué par le blues.

Compte tenu que Cotton limite, contraint et forcé, sa contribution à Cotton South Man au seul harmonica, sauf pour le dernier titre, compte tenu aussi qu’il laisse le chant libre à des invités, ce disque aurait pu lui échapper. Il n’en est rien et s’avère une probante prestation de Chicago blues et sa présence n’est pas étouffée pour autant.

Parmi ceux qui assurent le chant, Darrell Nulisch, ancien Anson Funderburgh’s Rockets et qui bosse avec Cotton depuis le milieu des années 90, est le plus souvent sollicité (Cotton Man South, He Was There, Saint On Sunday, Young Bold Women, Bird Nest On The Ground, Blue Is Good For You). Warren Haynes (Something For Me) et Gregg Allman (Midnight Train) les A.B.B de service, le bluesman Keb’ Mo (Mississippi Mud, Wasn’t My Time To Go), le multi-instrumentiste Texan Delbert Mc Clinton (Hard Sometimes) et Ruthie Foster (Wrapped Around My Heart), passée par le Warren Haynes Band, le relaient ponctuellement. Comme dit précédemment, Cotton assure le chant (il murmure surtout) sur Bonnie Blue qui clôture le disque, et ça fait froid dans le dos d’entendre cette voix qui a de la peine à être expulsée.

S’appuyant sur la propre histoire de M. Superharp Cotton, des champs de coton du Mississippi aux juke-joints du Michigan, cet opus réalisé à Nashville confirme le retour en grande forme de l’artiste, ce que laissait déjà entrevoir son disque de 2010, Giant.

Il bénéficie de la force d’un noyau de musiciens rompu au blues, comme Chuck Leavell aux claviers, Glenn Worf à la basse (et Tommy MacDonald) et Rob McNelley à la guitare, Hambridge assurant la batterie en plus de l’écriture et de la production, ainsi que du renfort de Tom Holland, Noel Neal et Jerry Porter, ses fidèles soldats sur la route. Pour être complet, signalons la présence du guitariste Joe Bonamassa sur la chanson titre. Plus blues que ça, tu meurs !

L’harmonica jouisseur et besogneux de Cotton est une constante de ce disque simple, direct et festif. Ses attaques sont affilées comme jamais. L’intensité ne décline jamais. Autour de lui partenaires et invités donnent le meilleur d’eux-mêmes, ouvrant la porte à de somptueuses ballades comme Wrapped Around My Heart. On a donc là un vrai et bon disque de blues avec des airs mémorables (Young Bold Women, Midnight Train,Saint On Sunday, Mississippi Mud, Something For Me…) qui se termine en blues acoustique (Colin Linden), sur un chant douloureux et fatigué, à bout de souffle. Il y a du Sonny Boy Williamson là-dessous.

James Cotton a certainement sorti ici un de ses meilleurs disques de toute sa longue carrière. Pour moi, c’est un régal (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Blues authentique: 100% pur Cotton!, 7 septembre 2013
Par 
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
James Cotton est un des derniers représentants du blues moderne qui vit le jour au milieu de xxeme siecle. Notre homme est agé de 78 ans, le même age que son collègue Buddy Guy, et bien que n'ayant pas la même énergie que Buddy (voir son dernier cd!), ce bon vieux Cotton nous livre avec ce "Cotton Mouth Man" un authentique disque de blues et nous prouve que lorsqu'il s'agit de souffler dans un harmonica, il demeure un des derniers grands dans le genre.

Le bluesman a convié une belle brochette d'invités pour le soutenir dans son oeuvre, mais qu'on ne s'y trompe pas, Cotton n'est en rien éclipsé par ses prestigieux accompagnateurs, il s'agit bien d'un disque tournant autour de l'harmonica ici omni-présent.On trouve donc au fil des titres, l'inévitable Bonamassa,(ben oui il est partout ce bougre!), le talentueux Chuck Leavel au clavier sur plusieurs titres,Greg Allman et sa superbe voix sur "Midnight Train", parce que Cotton a laissé les vocaux à ses invités et ne chante que sur le dernier morceau du disque. Sortent du lot "Something for me" avec Warren Haynes et le blues "Wrapped around my heart" transcendé par le voix prestigieuse de Ruthie Foster. Rien à jeter sur cet opus, et on se doit de mentionner l'excellente qualité du groupe de James Cotton et particulièrement son chanteur Darrel Nulisch.

Tiens y'a pas Beth Hart comme invitée chez Monsieur Cotton, devait pas être libre.....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 incroyable, 20 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
à déjà 78 ans passé, James Cotton nous revient avec un album de chez alligator, qui, comme le précédent est meilleur et mieux produit que ces dernières réalisations.
il ne chante plus, mais sait s'entourer de pointures (Keb Mo, warren Hayes, Darrel Nullish, joe Bonamassa)) pour une session endiablée qui fait chaud au coeur.
keep on blowin!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Frissons garantis!, 18 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
A 78 ans James Cotton n’a plus grand-chose à prouver. Il a accompagné les plus grands dont entre autres Big Mama Thornton, Janis Joplin, Howlin’ Wolf, Santana ou encore Johnny Winter et BB King. Muddy Waters fit appel à cet harmoniciste inspiré et Ô combien talentueux sur l’Immense album diffusé en 1977 et produit par Johnny Winter himself, j’ai nommé "Hard Again" que tout amateur de Blues viscéral se doit de posséder. Aujourd’hui, avec "Cotton Mouth Man", Alligator Records diffuse 13 compositions originales du maître incontesté de l’harmonica qui, dans la plus pure expression du Chicago Blues, nous livre un album puissant et immédiat. James ne chante plus beaucoup. Depuis les années 90 il se bat contre un cancer de la gorge et c’est la raison pour laquelle des invités prestigieux apportent leur contribution à cette dernière livraison. Joe Bonamassa, Gregg Allman, Warren Haynes ou Keb ‘Mo’ sont de ceux là. Ne vous m éprenez pas ! "Cotton Mouth Man" n’est pas un disque pince fesses alimentaire pas plus qu’une galerie de duos que certains artistes en panne d’inspiration commettent au crépuscule de leur carrière. Non ! Ce disque est tout sauf ça et il est surtout un brûlot étonnant d’énergie, de puissance et de passion qui vous mettra les poils des bras à la verticale. L’émotion y est omniprésente et culmine magistralement sur le dernier titre, "Bonnie Blue", où la voix ravagée et l’harmonica redoutable de James Cotton fusionnent de manière absolument poignante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 toujours aussi vert, 18 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
malgré son cancer de la gorge , il nous a concocté un fantastique album , chapeau Monsieur Cotton ! Je recommande aux fans d'harmonica
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Cotton, 27 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
Heureusement qu'il est encore la les intervention à l'harmonica envoie bien et les intervenants sont le gratin du blues d'aujourd'hui.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 JAMES COTTON, 28 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
Que dire de plus? C'est la musique que j'aime!...............C'est pour ça que j'ai acheté un second CD de JAMES COTTON!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 GENIAL, 14 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cotton Mouth Man (CD)
James Cotton entouré d'autres artistes pour le chant bien qu'il se charge d'un opus avec sa voix rocailleuse. Un pur moment de bonheur!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Cotton Mouth Man
Cotton Mouth Man de James Cotton (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit