undrgrnd Cliquez ici Toys Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles35
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

" Le plus joli conte jamais recensé – depuis Métamorphose en bord de ciel, du moins. La plus croquignolette petite chose, délicieuse poésie, ravissante histoire d’amour. C’est sucré mais jamais collant, coloré sans faire mal aux yeux, passionné et tendre sans devenir gnangnan. Au fond, c’est juste l’histoire d’une fille qui disparait quand on l’embrasse et d’un poète-inventeur qui voudrait bien la revoir.

« Oui ! Une vraie connasse, ça me ferait tellement de bien. Que je puisse me venger comme un cow-boy à la con ! »

Mais ça vous jazze du Vian entre les lignes, ça joue un peu comme un orgue de Barbarie dans une ruelle et puis ça vous embrasse au chocolat."

La Fiancée du Libraire
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mathias Malzieu enchante son public avec son monde peuplé d'êtres tout à la fois bizarroïdes et sacrément attachants. Ses histoires, souvent retranscrites en version musicale avec son groupe Dionysos, permettent au lecteur de s'envoler dans des contrées fantastiques empreintes de jolis maux et de jeux de mots toujours aussi excitantes.

Si les deux premiers "véritables" romans ("38 mini-westerns" étant une compilation de petites histoires) constituent des réussites épatantes tant l'alliance de poésie, de fantastique et de sensibilité fonctionne à la perfection, le précédent "Métamorphoses en plein ciel" était décevant, avec une écriture boursouflée où Malzieu semblait se forcer à rester dans son univers qui se voulait féerique mais n'avait plus grand chose de magique.

Avec ce nouveau roman, le doute était donc légitimement permis, d'autant que d'un point de vue musical, Dionysos se fait très discret... Les premières pages ne génèrent guère d'espoir, et le lecteur se croit de nouveau immergé dans une histoire certes fantastique, mais surtout sans réel intérêt, avec un plus petit baiser jamais recensé comme fil conducteur. Et les pages défilent, et l'ennui se fait de plus en plus présent. Encore une fois, l'idée de départ ne semble être qu'un prétexte pour enfiler des poncifs sur l'amour, l'ensemble se retrouvant maquillé par quelques jolies périphrases ou circonlocutions bien léchées.

Et soudain, contre toute attente, aux alentours de la moitié du livre, la magie opère de nouveau : Malzieu simplifie son récit, le rendant brutalement plus réel, ce qui permet à son univers féerique de parfaitement se mélanger avec un fond plus concret. C'est exactement cette "formule" qui avait permis à "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" d'être aussi proche de la perfection, et c'est ce qui sauve (largement) le dernier roman du chanteur dionysien. Dommage qu'il ait fallu s'infliger une première moitié un peu surannée pour en arriver là, mais ne boudons pas notre plaisir : Mathias Malzieu est encore capable du meilleur. Et ça, c'est tout simplement super chouette !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout comme dans "La mécanique du coeur", Malzieu nous plonge dans un univers d'une inventivité incroyable avec un talent de conteur indéniable.
Une belle histoire, des personnages originaux, attachants... Malzieu joue avec les mots comme avec des notes de musique, ré-inventant l'écriture... Et le tout donne un petit conte très réussi.
0Commentaire7 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 30 août 2013
Lorsqu’un musicien comme Mathias Malzieu prend la plume (d’autres romans sont déjà à son effectifs) cela donne un conte onirique et pétillant.
Mêlant l’univers d’Amélie Poulain et celui de L’écume des jours de Boris Vian, Le plus petit baiser jamais recensé nous transporte par son ambiance très poétique et son style enchanteur. Dans cette histoire, vous rencontrerez un perroquet détective privé, des arbres sur lesquels poussent des harmonicas et des chocolats aux dons très particuliers.

"Le plus petit baiser jamais recensé.
Un millième de seconde, pulpe et duvet compris.
A peine une effleure, un origami. »

Le héros de cette histoire, qui se présente lui-même comme étant un inventeur-dépressif, va vivre l’expérience la plus étonnante de sa vie. Il va tomber amoureux d’une jeune femme avec qui il va partager le plus petit baiser jamais recensé, car celle-ci au premier contact de leurs lèvres va devenir invisible.

« Il existe des femmes dont le mystère s'évente d'un seul coup lorsqu'elles se mettent à rire.
Comme si quelqu'un allumait des néons de salle de bains au milieu d'une forêt de conte de fées.
Toi, tu fais pousser des forêts de conte de fées dans un bouquet de néons. »

Aidé d’un vieux détective privé et de son perroquet pisteur, le jeune homme va tout tenter pour retrouver cette femme dont la plus petite apparition lui aura redonné le sourire et la joie de vivre.

« Tes yeux sont trop grands, on voit ton cœur à travers quand tu ris. »

Les mots et le style fantaisistes de l’auteur nous offre un très beau voyage poétique, avec certains passages de toute beauté. Aucune description n’est banale, elle est toujours accompagnée d’une explication imagée et loufoque.

« A quoi ressemble-t-elle?
- je ne l’ai presque pas vue, mais j’ai senti qu’elle était très belle.
-vraiment très belle?
- aussi précisément belle que l’horloge parlante donne l’heure juste ».

C’est là d’ailleurs que le livre est intéressant car j’avoue avoir été un peu déçue par l’intrigue. Son originalité de départ est sa force, mais elle perd un peu de son intérêt dès lors que cette « quête du Graal » est terminée.
J’ai adoré lire ce livre pour sa forme, ses jolies phrases et sa poésie mais je me suis lassée avec vite de l’histoire et des personnages. Dommage.

« J’ai voulu croire que tu n’étais qu’un sparadramour mais lorsque tu as commencé à te décoller de moi, j’ai eu plus mal encore que si on m’arrachait la peau avec une fourchette à escargots."

Un joli livre à découvrir tout de même pour son style fantaisiste et travaillé.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Alors que je trouve que Malzieu tourne un peu en rond avec Dionysos (le dernier Bird 'N' Roll était un peu simple), Malzieu l'écrivain continue de me surprendre.
En commençant par Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi, l'auteur avait abordé un sujet éminemment personnel (la mort de sa mère), extrêmement dérangeant, et presque trop triste à vrai dire. Puis ont succédé des fantaisies superbes (notamment La mécanique du coeur) en ligne avec son premier recueil (38 mini westerns (avec des fantômes)). Et le voici ici de nouveau dans un registre qui semble extrêmement personnel. Je ne saurais dire si Mathias Malzieu s'est inspiré de sa vie sentimentale, mais c'est l'impression que le livre donne.
Toujours aussi fantaisiste, le livre est cependant plus crédible et plus proche de la réalité que les dernières productions de l'auteur (Métamorphose en bord de ciel était complètement délirant), malgré des inventions et idées toujours aussi fantasques. Bien sûr, on ne peut pas s'empêcher de penser à l'univers de Vian, que Malzieu rejoint sur de nombreux points de vue: mots-valises, néologismes, expressions prises au pied de la lettre, sexualité abordée de façon directe (mais pas crue), musique à tous les étages (comme chez Vian, les rues ont des noms de musiciens) et monde à la fois réel et fantasmé. Sauf que l'univers de Malzieu se situe dans les années 2010 et que le bonhomme aime le rockabilly et le skate... Bref, une version moderne du maitre (et un peu moins littéraire, ne nous mentons pas), qui fait du bien au coeur et au cerveau.
On ressort de la lecture (assez rapide) joyeux, plein de rêves en tête, et une grosse envie d'en lire plus.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2016
J'aime bien l'univers de Mathias Malzieu, à la fois féérique, poétique, fantastique et quelque peu douloureux. Ce livre se lit très rapidement. Je n'ai pas autant accroché que Laëti, mais si on aime faire travailler son imagination, on aimera ce livre ;)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mai 2013
Autant le dire, c'est du Malzieu tout craché, et les adeptes apprécieront. Toujours cette poésie, cette imagerie onirique. C'est bien écrit, pour peu qu'on apprécie le genre.

Après, c'est quand même assez léger, la trame de fond manque un peu d'originalité, mais disons qu'il compense ça avec son talent pour "poétiser" l'ensemble. Disons que c'est une délicieuse petite friandise, un curieux mélange de Lewis Caroll, Burton, Amélie Poulain, et de Charlie et la chocolaterie....

Je crois que l'histoire peut toucher bon nombre d'entre nous, parce que la question que le livre pose, c'est "peut-on aimer à nouveau quand notre passé amoureux nous a laissé un trou dans le cœur?"

En soi, le thème est simpliste, mais Malzieu sait y apporter sa patte et on ne s'ennuie pas (d'autant que le livre est plutôt court....)

Ce n'est pas mon Malzieu préféré, mais ça reste délicat et frais.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2014
J'avais offert ce petit livre qui peut se lire d'une traite à ma fiancée, qui adore Mathias Malzieu. Elle a dévoré le livre d'un traite. C'est une très belle histoire qu'elle recommande donc vivement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 août 2014
Ce livre est poétiquement farfelu ou étrangement poétique.
L'imaginaire, l'amour et la poésie se mélange pour donner un livre qui se savoure comme ce plus petit baiser jamais recensé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2015
Livre d'aventure et de fantaisie dans le monde de Mathias malzhieu plus gai que ces précédent et plus vivant. Belle émotions et envie de le retrouver dans une aventure.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles