undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

29
4,1 sur 5 étoiles
Les Oiseaux [Édition 50ème Anniversaire]
Format: Blu-rayModifier
Prix:21,98 €+2,79 €expédition
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

56 sur 62 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 avril 2013
Il faut vraiment qu'Amazon fasse quelque chose !!! Il est aberrant de trouver des commentaires du film en DVD pour une édition Blu ray qui n'est même pas encore sortie !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
The Birds est un immense classique au même titre que "Psychose", "Fenêtre sur cour" ou "Vertigo".
Sorti en 1963, il raconte, mais est-il besoin de le rappeler, l'histoire de la petite ville de "Bodega Bay" à 100 kilomètres de "San Francisco" qui est attaquée par une multitude d'oiseaux de toutes espèces (mouettes, corbeaux, passereaux etc...).
Le film avec Tippi Hedren, "Melanie Daniels", Rod Taylor, "Mitch Brenner", Veronica Cartwright, "Cathy Brenner", Jessica Tandy, "Lydia Brenner" et Suzanne Pleshette, "Annie Hayworth" est une adaptation d'une nouvelle de la romancière britannique Daphné du Maurier.
Ses romans "La Taverne de la Jamaïque" et "Rebecca" avait également été adaptés par Hitchcock.
Le tournage fut une vraie prouesse.
En effet, les effets spéciaux se firent grâce aux dernières techniques de l'époque et les studios Disney y contribuèrent.
Le plus difficile fut cependant de mettre en scène des centaines d'oiseaux bien réels dirigés par des dresseurs.
L'un des corbeaux qui ne supportait pas l'acteur Rod Taylor, l'attaquait sans cesse et ce dernier demandait toujours en arrivant sur le plateau si l'oiseau était là.
La séquence de la cheminée où des passereaux rentraient dans le salon des Brenner, devait se faire sans effets spéciaux mais comme les oiseaux au lieu de voler partout dans la pièce se posèrent sagement sur le canapé, les fauteuils et les autres meubles, il fut nécessaire de recourir aux trucages.
Sur les caméras, des graines étaient également posées pour attirer les volatiles.
Concernant les acteurs, il faut noter que Tippi Hedren qui tournait des films publicitaires fut remarqué par Hitchcock lors d'une scène ou elle se faisait siffler.
Le maître la repris donc comme un clin d'œil dans le long-métrage.
L'actrice fut donc contacter mais l'équipe du film ne lui dit pas tout de suite qui était le réalisateur.
Lorsqu'elle apprit qu'il s'agissait d'Alfred Hitchcock, elle eu un choc.
Pour résumer, "Les oiseaux" sont en tout point un véritable chef-d'œuvre qui se laisse regarder avec le même plaisir plus de 50 ans après.
Certains effets spéciaux ont bien sur vieilli à l'époque du numérique mais dans l'ensemble, il tiennent encore très bien la route.
On ne s'en laisse pas !!!
Bonne qualité du DVD et bonus très intéressants comme le "Making-of" où l'on apprend beaucoup de choses.
Adanson Marco.
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sorti sur les écrans en 1964, Les Oiseaux nous raconte l'histoire d'un village américain - Bodega Bay - inexplicablement attaqué par des milliers d'oiseaux qui s'en prennent aux habitants, allant jusqu'à les tuer sauvagement. Parallèlement à ces raids meurtriers se déroulent les prémices d'une histoire d'amour entre Melanie Daniels (Tippi Hedren) et Mitch Brennen (Rod Taylor) sous le regard pas vraiment bienveillant de Mme Brennen-mère.

Avec ce film, Hitchcock renoue avec le cinéma d'épouvante en collaborant avec le scénariste Evan Hunter (qui est en réalité l'écrivain Ed Mc Bain...). On y retrouve des grands thèmes hitchcockiens comme la mère abusive, la blonde glaciale ou même les oiseaux (rappelez-vous des volatiles empaillés de Psychose...).

Les effets spéciaux sont - pour l'époque - réellement impressionnants et les scènes mêlent habilement oiseaux réels, oiseaux empaillés et ombres d'oiseaux découpées dans du carton noir (cf. les scènes tournées devant l'école lorsque les corbeaux se massent sur le terrain de jeux).

A noter également l'impressionnante scène dans laquelle Tippi Hedren se fait attaquer par les oiseaux rassemblés dans le grenier : il fallut 32 angles de prises différents pour la réaliser. La rapidité des plans, la douleur et l'impuissance de l'héroïne face à ses attaquants est telle que cette terrible scène est souvent qualifiée de "métaphore du viol".

Le tournage en général fut d'ailleurs tellement éprouvant que Hedren dut être hospitalisée et remplacée pour quelques scènes.
Hitchcock présenta Les Oiseaux en ouverture du festival de Cannes de 1963 : les réactions des spectateurs ne se firent pas attendre et le public se déclara choqué par l'horreur générale se dégageant du film !

Quoi qu'il en soit, Les Oiseaux reste indéniablement un master-piece du cinéma.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 15 juillet 2015
Sans doute n'y a-t-il rien d'autre à dire sur ce film à la perfection formelle qui mêle angoisse et suspens dans un mécanisme implacable de "montée en gamme" jusqu'aux scènes finales, proprement apocalyptiques. C'est ce dernier adjectif qui me fait mettre "Les oiseaux" dans la rubrique des films fantastiques portant sur la SF car si le réalisateur ne dit rien sur les causes des attaques de ces descendants de dinosaures, il montre cependant bien que la prise de contrôle de la Terre est en route. En ce sens, Hitchcock réalise un film apocalyptique dans lequel un événement brusque va mettre hors champ les capacités humaines de contrôle. Dans ce film, tout dérape impitoyablement, les bêtes comme les humains et ces derniers ne sont pas à la fête. Je disais fantastique car nous voyons se transformer un élément de notre environnement naturel et science-fiction car nous voyons émerger d'un coup une conscience animale capable d'une intelligence redoutable pour la conquête d'un territoire.

A voir absolument... ne serait-ce que pour Tippi Hedren.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 mars 2014
Un classique du cinéma, un film culte ! La tension dans le film est énorme, les attaques des oiseaux sont impressionnantes pour l’époque, les plans de caméra bien trouvés avec une fin surprenante. Je vous jure que peu après avoir visionné le film, je me suis mis à observer les vols d'oiseaux non sans une certaine angoisse...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 avril 2014
Faire peur avec des oiseaux, la chose ne paraît pas évidente mais Hitchcock le fait avec brio et on ne compte plus le nombre de personnes qui ont eu la phobie des piafs après avoir vu ce film. Coté réalisation, Hitchcock est un label de qualité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Pas de musique, peu de travellings, des shots simples et clairs, rien de biais, que de l'essentiel...
Des cris... des chants d'enfants... Terrifiant...
Les oiseaux, n'approchez pas des oiseaux, ils vous tueront.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est un vrai plaisir de cinéphile de revoir THE BIRDS dans une édition de bonne facture (suppléments riches d'infos même si le making-of était déjà présent sur le DVD américain de 2000) et en blu-ray... Bien sûr la haute définition ne peut mettre qu'en valeur la perfectibilité d'effets spéciaux qui ont fait longtemps frissonner des générations de spectateurs, moi en tête lorsque j'étais gosse.
A part cela le travail de restauration est globalement bon (plans de visages et paysages réels ou peints par le génial Albert Whitlock), le film est au format d'origine et la V.O. mono fait de son mieux pour nous plonger dans l'angoisse (VF trop datée). Ce qui est étonnant c'est que le film n'a pas eu besoin de musique pour exister. Les cadrages précis de Hitch, la construction de l'histoire (avec cette lenteur de la première heure) et aussi la bande-son se suffisent à eux-mêmes. Les cris, bruits générés par les volatiles sont encore très efficaces sur le spectateur.
A partir d'une histoire somme toute linéaire et dont la banalité pourrait presque prêter à sourire (la romance entre Mélanie Daniels et Mitch Brenner), Hitchcock tisse un film dans lequel les symboles sont nombreux et la tension psychologique ou bien sexuelle entre certains personnage est palpable. Les OISEAUX qui attaquent, révèlent la nature de chacun et la fin du film est d'un pessimisme en avance sur son temps! C'est peut-être pour cela que l'oeuvre qui fête ses 50 ans tient encore si bien la route: pas vraiment de happy-end pour l'humanité semble-t-il...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Les Oiseaux demeure l'un de mes films préférés d'Alfred Hitchcock, si ce n'est mon préféré.
Même si je perçois aujourd'hui, en le revoyant, un certain nombre d'erreurs (ou de petits arrangements) dans le scénario, ce film reste absolument fabuleux et manie l'angoisse à la perfection. Tout en gardant intacte sa part de mystère, un peu comme le fera par exemple Steven Spielberg dans Duel.
Mais pourquoi donc ces milliers d'oiseaux se regroupent-ils ainsi de manière menaçante, contrairement à toute logique élémentaire (celle que la science et l'observation nous ont inculquée) ?

L'histoire, organisée en deux temps sous forme d'intrigue progressive et allant crescendo, est bien servie dans sa seconde partie par des effets spéciaux d'excellente qualité (au regard de l'époque) ; de même que les couleurs sont bien restituées, rendant les images tout à fait agréables au regard.
On trouve aussi, tout au long de l'histoire, une série de personnages aux comportements ou psychologies classiques dans ce genre de circonstances où l'esprit humain se révèle, dans ses forces comme dans ses faiblesses.
La dimension psychologique n'est pas absente, également, et même au coeur, des rapports entre les personnages principaux, qui vont évoluer au gré des événements.

L'ambiance de fond est, quant à elle, ponctuée savamment à la fois de silences et de cris stridents, qui alternent de manière opportune, restituant l'atmosphère d'angoisse dans sa plénitude.
Le huis clos final demeure mémorable, par les scènes qui le composent, marquant les esprits durablement et faisant des Oiseaux de Hitchcock un film que l'on n'oublie pas, que l'on a plaisir à revoir à l'occasion, par exemple lors d'un bon moment de détente en famille...
1010 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 juillet 2014
Comme c'est agréable de pouvoir crier sa joie d'avoir pu revisionner ce chef-d’œuvre dans une version restaurée à vous couper le souffle, moi qui étais peu sensible à la technologie bluray jusque-là, croyant qu'il s'agissait plutôt de marketing que de réelle amélioration de l'image, vous pouvez me croire, j'avais déjà vu au moins 5 fois ce film sur les 20 dernières années (télé et VHS), et pourtant là j'ai l’impression de l'avoir entièrement redécouvert, sursautant dans mon fauteuil à chaque assaut de ces oiseaux destructeurs, criant avec les personnages lors des scènes cultissimes.
A posséder absolument !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Psychose [Blu-ray]
Psychose [Blu-ray] de Anthony Perkins (Blu-ray - 2013)
EUR 10,06

Fenêtre sur cour [Blu-ray]
Fenêtre sur cour [Blu-ray] de James Stewart (Blu-ray - 2013)
EUR 10,99

La Mort aux trousses [Blu-ray]
La Mort aux trousses [Blu-ray] de Cary Grant (Blu-ray - 2011)
EUR 8,99