undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

17
3,2 sur 5 étoiles
Passion
Format: DVDModifier
Prix:11,78 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 juillet 2013
Firstly, please excuse that I don't speak French, hence my review in English. Fortunately, Brian De Palma seems much more appreciated as a master of his form in France than he is in the U.S. and U.K. This is an exquisite new Brian De Palma film. Passion is playful pure cinema, covering De Palma's common themes and visual styles (voyeurism, technology, obsession, manipulation, deception, guilt, beautiful femme fatale's, heightened performances, overt artificiality, deliberate tonal shifts & stylistic flourishes). Whilst the first half of the film plays as a seemingly straightforward corporate drama, replete with corporate backstabbing (with a brilliant, but frankly bonkers Pino Donaggio soft core score). All is not as it seems however, and the second half of the film takes on a completely different direction and moves into the realms of dreams within dreams and German expressionism with a trademark and quite wonderful split screen section involving Mallarmé's/ Dubussy's 'Afternoon of the Faun' ballet linking the poem/ballet to a key character and murder of another which tricks you about its timeline. There are images and adverts of the ballet shown prior to this, and the story behind Mallarmé's poem (the awakening of a faun and the faun's encounters with several nymphs in a dreamlike oration) is central to both to the plot of the story & the character & motivations of Isabella. (Donaggio's score too transforms to riff's on Bernard Hermann's dramatic strings).

Like so many De Palma films, this gets even better with multiple viewings as you realise and understand more what about what you have and haven't seen, what is and isn't real, & what is a dream or a re-awakening.

Elements of other De Palma psychological thrillers (in particular Sisters, Dressed to Kill & Raising Cain) resonate throughout this film. Overall, fantastic fun.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 février 2014
Film qui est un remake d'un film d'Alain Corneau. C'est très tortueux, l'ambiance est glauque, le climat berlinois est très bien rendu, et les actrices sont sulfureuses à souhait. Rachel McAdams et Noomi Rapace sont d'une beauté à couper le souffle!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2013
"Passion "n'est pas un chef d'oeuvre ( pour de De Palma ou en général )mais il vaut le détour pour ses actrices !
Remake paresseux et pas très inspiré de "Crime d'Amour" de Corneau le film est néanmoins superbe esthétiquement :la photographie et la lumière sont superbes ,chaque femme ayant son univers et son dégradé de couleurs (chatoyant et chaleureux pour Christine et quasi monochrome pour Isabelle ).Rachel Mac Adam est parfaite dans le rôle de la blonde forcément fatale mais c'est Noomi Rapace qui subjugue :comme toujours l'actrice est convaincante !Cela m'a surtout donner envie de revoir "Femme fatale "toujours une histoire de femme par De Palma .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mars 2013
cela faisait cinq ans que l'on attendait le nouveau De Palma...maintenant, il tourne en Europe avec des fonds européens depuis "Redacted".il vit à Paris six mois par an.
rappelons qu'il s'agit d'une relecture du film de Corneau, "Crime d'amour", quelques éléments de base sont repris mais la deuxième partie n'a plus rien a voir avec l' original.
pour ce qui est de la forme, De Palma revient aux origines "Pulsions" avec notre plus grand bonheur..
les mouvements de caméra, surtout en deuxième partie du film sont étincelants,De Palma nous gratifie d'un magnifique split screen (les deux personnages du ballet nous regardant fixement)et d'un final ahurissant qui se démarque totalement du film d'Alain Corneau .
En définitive,Passion devient une œuvre complexe, déviée, passionnante.
Heureux de retrouver De Palma toujours en pleine forme, on attend son prochain film avec impatience.Peut-être avec à nouveau Al Pacino...
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce commentaire traitera du film et non du produit DVD.

Passé un âge les réalisateurs peuvent se permettre de tourner à peu près n'importe quoi sans que la critique et le public n'y trouvent à redire . Eastwood et ses films souvent lénifiants , Almodovar qui tourne pour Cannes , Mann , Fincher et même les frères Coen ...
De Palma signe ici un film à l’intrigue et aux références Hitchcockienne . Rien de nouveau sous le soleil , l'Américain ayant passé sa filmographie à rendre hommage au génial Alfred . L'affiche , l'intrigue joue sur l’homosexualité refoulées de deux femmes rivales en amour et au boulot ... Pourquoi pas ! Les frères Watchowski avait proposé un Bound fascinant il y a quelques années .
Pourtant l'amateur d'érotisme restera sur sa faim : De Palma bande mou . C'est de l'érotisme de super marché destiné au grand public et ne pas froisser la censure .
Avec ces accessoires cheaps , ses perruques , ses godemichés stylisés , De Palma relègue son histoire au second plan alors que Kubrick traitait à fond ( sic ! ) la perversion sexuelle comme moyen d'émancipation dans Eyes Wide Shut [Blu-ray].

Le film se laisse suivre , mais la réalisation est plate , les coups de théâtre prévisibles et surtout certaines scènes font montre d'un académisme navrant . Avec 40 années de réalisation au compteur , De Palma tourne encore des scènes où la héroïne se réveille en sursaut après avoir imaginé de longues scènes de meurtres .... en rêve ...

D'autre part , à force de multiplier les hommages à Hitch un meurtre après la douche , crimes presque parfaits , oeil dans la serrure , De Palma cède à l'auto parodie . C 'est exactement le syndrome Taranntino de ces dernières années . Des passages obligés où l’histoire s'efface devant des références parfaitement inutiles.... Ailleurs , on appellerait ça du "Name Dropping" .

Enfin , il est difficile de croire à la méchanceté de Rachel McAdams qui se contente d'essayer d'imiter Tippi Hedren . Elle ne fait aucun effort pour donner un semblant de vie intérieure à son personnage . Elle se contente de jouer sa partition de garce à l'américaine : souriante , décontractée , séductrice . A l'écran , le spectateur ne voir qu'une jolie blonde qui joue à la méchante .

En face d'elle , cette pauvre Noomi Rapace dont le principal effort est d’apparaitre en sueur et sans maquillage . Le reste du temps , elle ouvre grand la bouche , les yeux et continue de jouer la victime qui finit par se révolter comme dans Millénium, le film - Trilogie , autre produit lénifiant ...

Avec sa fin complétement ratée et inutile , Passion est un film honnête mais qui porte très mal son nom . Un thriller lambda qui ressemble parfois à un téléfilm ....Contrairement à ce que les Inrocks prétendent sur l'affiche , on est très très loin du cinéma du génial réalisateur de Phantom of the paradise.
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 juillet 2013
it is remake of french movie . both main actresses are very good . 5 stars for making such a good movie :)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 juin 2013
Avant tout, il faut avertir le spectateur lambda. Si vous n'êtes pas éminemment curieux ou au fait de la filmographie de Brian de Palma, vous risquez fort de passer à côté de l'étonnant Passion.
Car le film est principalement une relecture des thèmes et obsessions de l'auteur, une réflexion sur ses propres tics de mise en scène, hérités des glorieuses 80's. L'univers de De Palma est incontestablement kitsch, mais s'avère un brillant témoin de son époque, et s'est toujours avéré d'une créativité, d'une technicité et d'une profondeur remarquable. À moins de bien connaître le style du metteur en scène et son univers, le risque est grand de ne pas pénétrer dans cette œuvre à part.
En l'état, Passion n'est pas le meilleur De Palma, mais il est le réveil bien venu (un peu convenu admettons-le) d'un artiste en souffrance depuis plus d'une décennie. On peut regretter l'absence de nouveaux enjeux dans son cinéma, le manque flagrant d'innovation, de prise de risque et un scénario globalement pas folichon, voire un peu facile, mais ce serait oublier que l'auteur qui nous intéresse ici se préoccupe essentiellement d'image, et n'a pas beaucoup d'autre intérêts que la grammaire cinématographique, sa mise en abîme et son sens. De ce point de vue, Passion est une belle réussite, saturée d'images fortes et de séquences sophistiquées (notamment un de ces split screen dont Brian a le secret), qui ravira les nostalgiques du maître et prouvera à ses détracteurs que l'artiste est loin d'être fini.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 14 juillet 2013
Retour gagnant (artistiquement) pour de De Palma, avec ce remake de "Crime d'amour" de Corneau remis au goût du jour. Au programme : ambiance feutrée et high-tech des jeunes happy few de la pub, jalousies professionnelles et sexuelles, mâles castrés et superbes gouines dominatrices (chapeau Rachel McAdams et Noomi Rapace), des écrans et des images partout (smartphones, ordinateurs, télés, caméras...) brouillant la frontière entre le réel et la fiction, mise en scène de maestro avec un nouveau split-screen de haute voltige, des travellings de dingue, un meurtre masqué franchement très réussi, quelques coups de théâtre bien sentis et un final éblouissant.

Échec commercial, mais tonton De Palma en a vu d'autres...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 juillet 2013
Remake de crime d'amour manière de Palma plutôt en forme, tant sur le plan de la réalisation que de l'intrigue.
Trio de femmes dans le monde du travail, pouvoir, séduction, et tout cela dans une ambiance bleuté et froide, avec le voyeur qui est vu, jumelles etc......, tout cela c'est du de Palma pur jus.
Le principal intérêt du film ce sont les 3 actrices, visages filmées en gros plan.
Elles sont canons, Rachel Mcadams en blonde bien tordue, Noomi Rapace en victime futée, et une Rousse super jolie que l'on reverra surement.
Bon c'est pas le film de l'année, mais ne serait-ce que de voir un maître de l'image à l'oeuvre et un casting féminin de choix.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 février 2014
Malgré tout le bien que je pense de De Palma il faut bien dire que son remake de "Crime d'amour" est bien décevant.
Noomi Rapace s'en sort pas trop mal dans le rôle d'Isabelle mais Rachel Mc Adams est bien terne en comparaison de Kristin Scott Thomas dans celui de Christine.
Et c'était bien la peine d'avoir été tourner à Berlin si c'est pour ne proposer pratiquement aucun plan en extérieur !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Effets secondaires
Effets secondaires de Rooney Mara (DVD - 2013)
EUR 9,99

Crime d'amour
Crime d'amour de Kristin Scott Thomas (DVD - 2011)
EUR 9,39

Femme fatale
Femme fatale de Antonio Banderas (DVD - 2003)
EUR 22,90