undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je suis par tempérament et peut-être par spiritualité, un amoureux fou de List.
Un Lisztien instinctif comprenant le personnage dans ses élans mystiques, ses constestations sociales.
Cette volonté de créer une vie fusionnelle entre l''art et l''esprit, entre l''artiste et la société.
J''ai donc longuement hésité avec discernement avant de télécharger cette œuvre de Liszt destinée au préalable au piano, prolongement du corps et de l''âme de Franz.

Après plusieurs écoutes furtives et presque indignées que le violoncelle puisse épouser allégrement les mélodies subtiles de Liszt.
Je décidais d''acquérir cette musique comme massacrée de sa quintessence sacrée.
Et, fatigué par une longue journée de labeur, décida d''entendre l''œuvre pour me détendre.
Allongé dans mon canapé, je pensais au sourire que Liszt aurait eu à l''effleurement de sa musique.
Qu''aurait-il en fait pensé de cette interprétation fondamentalement soignée pour la création pianistique ?
Puis, dans un semi-sommeil, j''entendis les cordes de brises chanter dans les arbres et les oiseaux se recueillir dans leurs longues chevelures soyeuses.

Et je compris que toutes beautés, toutes musicalités, quelles soient interprétées par d''autres origines auxquelles elles furent destinées au préalable, demeurent d''éternelles splendeurs lorsque l''artiste poursuivant l''ouvrage met toute son âme.

Je pense sincèrement qu''il faut un esprit franciscain pour apprécier entièrement les chefs-d''œuvre lisztiens.
Il faut au moins posséder un cœur ouvert aux saveurs limpides d'une poésie de vie.
Une poésie qui procure cette joie parfaite de vivre malgré les défaites.
En une phrase se résume la pensée spirituelle de Liszt, ce grand passionné de l''Amour, la Vie et la mort, grimace souriant vers l''infini.

Liszt aurait sans nul doute apprivoisé cette nouvelle interprétation de sa musique.
Il aimait trop la beauté des choses et la douceur des rêves pour ne point les déguster.
Et n'était-il pas tzigane de sang ? Ses rhapsodies nous plongent dans ses racines, sources vitales de ses inspirations.

Il aimait certainement le violoncelle qui caresse les sentiments jusqu''en extrayant la substantifique force impressionniste que Liszt n''aurait point renié, lui le pianiste génial.

De sentiers en chemins, parcourez les sentes musicales qu'offre ce site. Et vous trouverez quelques trésors, comme celui-ci. Bonne continuation dans l''univers artistique, littéraire sur lequel vous n''êtes certainement pas entrés par hasard.

Bruno LEROY.
Éducateur Social.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 20 octobre 2014
œuvre rare et rarement jouée, pour les vrais mélomanes seulement! , chacun y trouvera l'excellence et l'exigence de rigueur tant au niveau d e la virtuosité au piano que de l'amplitude au violoncelle et par des interprètes virtuoses
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus