undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
The Human Division
Format: Format KindleModifier
Prix:8,01 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A L’issue de « La dernière Colonie », la Terre avait pris conscience de tout ce que l’Union Coloniale lui avait caché et refuse depuis d’avoir affaire à eux.

Le problème est que la supériorité des Terriens sur les autres espèces extra-terrestres reposait justement sur un flux massif et régulier de soldats et de colons.

Cet avantage a donc disparu mais pas les inimitiés que l’Union Coloniale s’est attirée par sa politique de la canonnière et du fait accompli.

Les ennemis de l’Humanité sont donc légion et certains des dirigeants les plus lucides de l’Union Coloniale redoutent même que cela ne signe la fin de l’Humanité, à moins que de Conquérants les hommes ne deviennent soudainement des … Diplomates.

Hé oui, la survie de l’Union Coloniale et vraisemblablement de toute l’Humanité dépend maintenant de sa capacité à négocier d’égal à égal avec les autres, d’envisager des échanges équitables voire même désavantageux.

Ce roman à feuilletons, une douzaine de nouvelles plus ou moins liées, illustre la nouvelle Diplomatie de l’Union en se focalisant sur une équipe de Diplomates peu renommée mais qui résout ses problèmes de façon imaginative et peu conventionnelle. Ce qui leur vaut les missions les plus difficiles !
Il s’agit de l’équipage du vaisseau « Clarke », en particulier du très ingénieux Lieutenant des Forces de Défenses Coloniales Harry Wilson, du Diplomate falot Hart Schmidt, du Capitaine Sophia Coloma et de l’Ambassadeur mal embouché, Ode Abumwe.

Et c’est cette équipe du « Clarke » qui révèlera graduellement l’incroyable machination qui pousse le Conclave et l’Union Coloniale à la guerre.

Quant aux feuilletons non-consacrés au « Clarke », ils viennent éclairer la situation de l’Union en illustrant le fonctionnement et le danger que représentent les colonies « sauvages » humaines mais aussi en révélant les manipulations, coups tordus et autres négociations secrètes à l’œuvre au sein de l’Union Coloniale.

Vous serez témoins d'un immense coup monté, mais par qui, réponse hélas au prochain roman dans cet univers, certainement le plus gros défaut d'un livre plutôt réussi.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En ma qualité de fan de l'univers du vieil homme et la guerre, je m'étais réjoui d'apprendre qu'enfin on allait pouvoir lire la suite de la dernière colonie.
Après l'accident industriel nommé Zoé, après quelques pochades SF plus ou moins réussies (plutôt moins à mon sens) c'était une très bonne nouvelle.

Malheureusement mon enthousiasme a vite été douché en apprenant qu'il s'agissait d'une suite de nouvelles. Mais en fait c'était juste le moyen pour l'auteur de nous livrer un roman disparate et inégal, même s'il ose prétendre qu'il a été plus difficile à écrire que ses autres romans dans ses remerciements. (On reconnait bien là le fumiste intelligent, champion du désamorçage).
De plus, on n'y croise pas la famille Sagan / Perry, les nouvelles étant portées par d'autres personnages, que j'ai trouvé au démarrage plutôt inintéressants. Les premières nouvelles m'ont même laissé de marbre.
Comme souvent, Scalzi se laisse aussi aller à pas mal de facilités. Je pense en particulier aux chutes des épisodes 7 (The Dog) et 13 (skydiving), cousues de fil blanc : dès les premières pages de ces nouvelles, on sait exactement comment elles vont se terminer. Il y a aussi de grosses failles dans certains raisonnements, comme par exemple le fait que la terre soit laissée à la merci de n'importe quelle attaque, sans aucun moyen de défense, dans la dernière histoire.
Heureusement, au fil des nouvelles, Harry Wilson, Hart Schmidt et d'autres prennent de l'épaisseur, et deviennent plus agréables à suivre.
C'est toujours du Scalzi : c'est donc souvent drôle, les dialogues sont pleins de malice, il y a de très jolis moments (comme la nouvelle dans laquelle le falot Hart Schmidt rentre à la maison pour les fêtes), de l'action, de l'aventure spatiale.
Certes les différentes races peuplant la galaxie semblent toujours un peu trop humanoïdes, mais l'auteur ne s'est jamais préoccupé de ce genre de détails.
Reste l'intrigue globale, qui est excellente, mais qui a le gros défaut de ne pas trouver de solution à la fin du recueil...

On a donc au final avec "la Division Humaine" une reprise en douceur par l'auteur de sa série phare, avec toujours beaucoup de talent et toujours pas beaucoup de sérieux. En espérant qu'il parvienne a nous sortir une vraie suite rapidement. Après tout ce travail de background, l'auteur à de quoi nous offrir un très grand livre. Faut il encore qu'il s'en donne les moyens.
99 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juillet 2015
La suite de la série Old Man's War, avec d'autres personnages, est comme auparavant très bien réussie.
Il est très difficile d'en sortir et de se coucher tôt avec un tel auteur !!
De nouveaux personnages font leur apparition, et de nouvelles situations plus proches des deux premiers tomes, mais avec toujours des rebondissements et une fin de chaque histoire très compliquée à deviner l'avance.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 août 2013
Well thought and well written on the earth vs Colonies saga.
John Scalzi reveals that Earth and the Colonial Unions have different agendas and that the Universe is a lot more complex than the Old Man's War let us know.
A very entertyaining good read.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
The Last Colony
The Last Colony de John Scalzi
EUR 7,31


The End of All Things
The End of All Things de John Scalzi
EUR 11,99