undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite nav_TPL0516 cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 décembre 2015
Avec cet Ultraviolet les natifs de Savannah avaient fort à faire car succéder à l’excellentissime Spiral Shadows étaient difficile voir tout bonnement impossible. Ce qui ressort de cet opus c'est la volonté d'expérimenter et de ne pas se reposer sur ses acquis en nous proposant un mélange de sludge light, de stoner burné, le tout teinté d'une touche psychédélique pop et de cold wave. Le tout peut à la lecture sembler indigeste et curieux mais ça fonctionne...en partie.
L'album est inégal et le très bon côtoie des morceaux moins inspirés. En fait, j'ai l’impression que c'est un patchwork d'idées. On sent le déséquilibre de qualité et d’inspiration dans les compositions. Pour certaines, on sent même qu'ils ont déroulé la recette "Kylesa" avec plus ou moins de succès. Attention, il y a de très bonnes choses et on en peut pas leur reprocher de faire du surplace.
Néanmoins l'album n'est pas complètement cohérent malgré tout leurs efforts fournis. Ce qui change aussi c'est la place grandissante du chant et surtout celui de Laura. Bien qu'elle s'époumone aisément "we're talking", quand il s'agit de faire dans le mélodique, elle ne s'en sort pas si mal malgré quelques fausses notes. Ça sonne comme une rencontre entre Blondie et This Mortal Coil.
Parlons un peu des morceaux. "Exhale": riff ultra crasseux mélange de fuzz et de saturation sur ping pong de chants gueulés. "Unspoken" et son introduction psychédélique et dark à souhait porté par un chant de spectre de Philip qui de sa voix grave nous gratifie d'une incantation chamanique. "Grounded" et son riff lorgnant vers Down période "Nola" sur fond de spirale psyché. "We're talking this" urgent, enragé, violent malgré le pont planant et que dire du refrain c'est monumental! Mon morceau favori.
"Long gone" aux sonorités très cold wave et tribales ce qui n'est pas incompatible. Puis le bijou "steady breakdown" superbe morceau de cosmique rock à l'ancienne. Après je trouve que la seconde partie du disque c'est un peu plus en dessous mais efficace tout de même.
En fait, j'adore Kylesa mais force est de constater que le niveau est un ton au dessous malgré des fulgurances dont ils ont le secret.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2013
Voici une sortie qui mérite toute notre attention. Je m'explique. Un disque qui respire le psyché à plein poumons, tiens, une référence, je dirais sans hésiter Doremifasollatido de Hawkwind, et plus récemment Farflung. Le ton est très tourmenté, et ça ne respire pas la sérénité tout au long des différentes plages, mais qu'importe, on n'est pas là pour se rassurer, juste pour écouter du bon métal psyché, guitares tranchées, basse ronronnante. Aucun des musiciens ne tire la couverture à lui, c'est d'ailleurs la marque du psyché, et c'est l'ensemble qui sonne merveilleusement bien. Tous les ingrédients sont là pour faire de cet opus un de mes préférés de cette demi-année.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2013
Album fidèle aux derniers, rock, tribal et voir sludge. Les chants sont de plus en mélodiques avec la chanteuse guitariste. Tout comme la musique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)