undrgrnd Cliquez ici Baby Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Album vinyleModifier
Prix:33,05 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 juin 2013
Le nouveau CD de Summoning qu'on attendait depuis plus de sept ans est un vrai petit bijou dans un époque oû les (bonnes) surprises sont devenues très rares.
Voilà à ce que doit ressembler le Seigneur des Anneaux en musique et les longues années d'attente ont été recompensés.
A chaque re-écoute du CD on decouvre quelque chose de nouveau, chaque chanson a été élaboré avec le plus grand soin, une suite digne de son prédecesseur "Oath Bound."
Pour moi tout simplement un des meilleurs CDs de ces dernières années et un des rares qui m'a laissé bouche-bée en l'écoutant pour la première fois.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juillet 2013
Summoning, c'est un groupe qui réalise uniquement en studio. Pas de concert, pas de live donc. Une musique composée en partie à grand renfort de samples de guitares, synthés, batterie, voix. Sauf qu'il s'agit de metal, pas de musique pop. Avec Stronghold, le groupe a fait un bond en avant, délaissant le black underground baroque de ses débuts pour une œuvre d'une puissance fabuleuse. La trame se veut black metal, à un rythme lent, mélée à une influence médiévale. Une atmosphère envoûtante. Par la suite, viendront principalement Let mortal heroes... et Oath bound, plus travaillés, et une musique épique qui remplacerait avantageusement la BOF du lord of the rings. Des albums indispensables. Avec Old mornings down, le groupe ralentit encore ses compos, qui semblent plus pop (façon de parler) avec toujours cet univers atmosphérique ponctué par une batterie lourde et incisive à la fois. On reconnaît la patte du groupe, même si ce disque parait un peu plus éthéré et simpliste que les autres. Moins marquant au final, mais toujours plaisant, il y a ce savoir-faire qui rend chaque morceau attachant. Je noterais entre 3 et 4 ce petit dernier, j'affiche 4 puisque rares sont les groupes qui procurent une telle émotion par les temps qui courent.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2013
Fan de SUMMONING dés les premières heures, ce dernier opus est tout simplement le niveau musical le plus haut atteint par Protector et Silenus sous leur patronyme commun. La musique est à la fois puissante et nostalgique, le tout dans une production exceptionnelle.
L'attente fut longue depuis Oath Bound mais à la première écoute de Old Mornings Dawn, le pardon fut donné.
L'évolution musicale de SUMMONING est telle que je recommende cet album à tous ceux qui ont rêvé dans la Terre du Milieu même s'ils ne sont métalleux.
En espérant que Old Mornings Dawn ne sera pas le dernier....
11 commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2014
J'ai découvert ce groupe via une compilation de métal symphonic et j'ai beaucoup aimé, normal car j'apprécie TOLKIEN vous me direz, ça tombe bien Summoning est spécialisé dans le genre épopée et dans le seigneur des anneaux!!
Par contre, trop de Summoning peu plomber le moral, n'en abusez pas, lol!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2013
a écouté 1000 fois pour en capter la substantifique moelle
fan du seigneur des anneaux et de black ambiant, cet album est pour vous.
je me régale de cette musique fine et ciselée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 août 2013
Strident and reedy, the sardonic tone of the medieval horns with their trade-mark obsolete sounding cachet resonate like a heathen derision of the trumpets of the Apocalypse, undermining the eschatological finitude of times in favour of the integral and circular unity of traditional balance.
Swamp-like dissonance weaved by the guitar arpeggios, on several occasions, build the tapestry to the unfolding of greater epics. The gritty and dirty sound of these profane strings are the soil of this music and feel like a reminder of its black metal roots.
The cinematographic antics of certain songs are not only a way to accentuate the narrative but seek to convey the energy of an epic scenery, like a transposition of Haendel’s Music for the Royal Fireworks on the scale of Tolkien Mythology.
The cascading voices of the Coryphaeus seem to dance hypnotized by the beauty of their polyphonic transgressions and sound to our ears like a tribute to the disharmonic beauty of Melkor’s dissenting themes.
Song 6 in particular emphasizes the active and contemplative Janus spirit of the music, where the verses of the eagle-laden orator are echoed by the ghost-like whispering of a Nyx, like an elemental suggestion embodied through Nature’s forces, the wind in the trees of some ancient forest.
The careful building and setting of moods is bound for intertwinement, forming the introspective and relaxed prelude to the triumphant and glorious development of their suggested undertones.
Like other commentators so relevantly noticed (DMU), one can only acknowledge the synthetic quality of this work, a résumé of Summoning’s career in the wake or the passing of something, a suspension through which the listener is not threated in some base logic of self-nourishing consumption impulse, but left to meditate the greater picture of Summoning’s Œuvre and hope that its unbridled spirit (by commercial dictate) may incarnate itself once again after a long sleep.
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 août 2013
Evidemment, un album de Summoning ne se choisit comme une "super production". De ce point de vue là, rien n'a vraiment changer avec les années. Tout semble fait avec du matériel bas de gamme et reste extrêmement approximatif, mais si on accepte de seulement se laisser porter par l'univers et l'ambiance, alors c'est un magnifique album qui s'écoute avec délice.
A recommander pour tous les fans du groupe et pour ceux qui sont prêts à écouter sans juger sur les "finitions".
0Commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,00 €
20,00 €
20,00 €
20,00 €