undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 juillet 2015
 Many might find Cloud Atlas a daunting movie to consume. It's probably one of the most complex narratives in movie history. But it is also the movie that keeps on giving. There is so much going on, I swear it has everything. Ev-er-y-thing.

Tom Hanks, Halle Berry, Hugh Grant, James D'Arcy, James Broadbent, Susan Sarandon, and Doona Bae play a variety of characters, and their descendants in a sprawling mega-story spanning many centuries. The South Pacific in 1849, Edinburgh in 1936 and 2012, San Francisco 1973, London in 2012, Neo-Seoul in 2144, and an island 106 years after an unspecified cataclysm feel the ripples of love, tragedy, hope, and imagination as souls are reincarnated with the teasing latent memories of their ancestors written in their DNA.

Across their chain-linked lives Hugo Weaving plays a menacing figure representing injustice determined to maintain the status quo and prevent human transcendence. But, as Dr. Ian Malcolm once said, 'life finds a way'. Humans cannot be contained, not by governments, rules, or any kind of oppression. The drive to push our species forward will always trump all kinds of evil.

The expansive story and lengthy running time will alienate casual movie-goers, and the unusual dialect in the far future timeline will either make the rest hopelessly confused or laugh childishly. I personally had no trouble understanding it. Language, like any other entity, develops or disintegrates over the years, and will especially become twisted and guttural in a world without mass media. Perhaps the haters just couldn't grasp this and decided that laughing at it was the way to endure until the credits rolled.

If you like challenging movies, if you are willing to apply yourself to a rich universe and an ingenious idea I have to admit that Cloud Atlas pays you back a thousand times. Tom Twyker's score is utterly mesmerizing. Not only is it a fascinating movie to look at but it sounds heavenly. It's the music of your dreams, and the movie it threads through is filled with magical moments that will steal your heart away and stay with you forever. I just cannot recommend Cloud Atlas enough.

Many have called it a failure, but I say it's a huge accomplishment. Few directors could have pulled it off, but the Wachowski's and Tom Twyker have delivered a profound epic of human life. Even the haters should admit that.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Film très ambitieux et parfaitement réussi que ce Cloud Atlas qui mérite d'être vu et revu en détail afin de bien apprécier tous les détails du montage, des correspondances entre les scènes. Cloud Atlas fait partie de ces films complexes qui ont connu une sortie au cinéma une sortie difficile car le traitement visuel et scénaristique ne correspond pas à la linéarité habituelle des films que nous connaissons. Pourtant, de ces histoires décousues à travers le temps, il en sort une unité profonde. Cloud Atlas est porté par cette idée qu'une même personne peut avoir un destin à travers plusieurs vies et que sa personnalité se maintient, s'améliore ou se dégrade au fur et à mesure de ces vies. Faire apparaître plusieurs vies au cinéma, c'est forcément traiter des époques différentes, assez marquées visuellement pour que le spectateur puisse bien faire la différence. De ce point de vue, le résultat est proprement époustouflant, comme l'est la transformation des acteurs qui sont quasiment méconnaissables.

On peut ne pas adhérer à la philosophie de bazar qui porte souvent les réalisateurs de Matrix mais reconnaissons que ce film laisse une impression profonde d'espérance et de rédemption future (vers qui, envers qui, le film évite ces questions comme il évite de dire l'origine des réincarnations et le but ultime). Surtout, c'est une oeuvre visuelle très accomplie, finement détaillée, maîtrisée de bout en bout. pour ma part, c'est un très grand film de science-fiction, catégorie à laquelle on peut le rattacher même si c'est limitatif.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 janvier 2015
les premières minutes du film :
1)Grand-pat raconte une histoire dans une langue étrange...
2)Deux hommes sur une plage...
3)Une conductrice sur une route...
4)un écrivain rédige une histoire...
5)un jeune homme est sur le point de se suicider...
6)dans un futur lointain, une jeune fille est interrogée...

ensuite :
2)l'histoire de Mr Ewing, 1849, Iles du Pacifique.
5)Cambridge 1936, l'histoire de Mr Frobicher, jeune compositeur homosexuel.
3)San Francisco 1973, l'histoire de Louisa, jeune journaliste.
4)London 2012, l'histoire de Timothy, vieil éditeur.
6)Neo Seoul 2144, l'histoire d'une jeune détenue.
1)"Grande Ile", 106 hivers après "La Chute", l'histoire de Grand-pat, plus jeune.

Ce sont les 31 1ères minutes du film, je n'en dirai pas plus...
-------------------------------

Durant 2 h 30, les 6 histoires se succèdent...
Certains acteurs se retrouvent dans plusieurs histoires, ce qui renforce le sentiment de "lien" entre ces 6 histoires, au cours des siècles...

Et si tout était lié ?
Et si chacune de nos actions entraînaient plusieurs possibilités de conséquences sur l'avenir ?

Très beau film, émouvant, captivant, sur de grandes questions existentielles !
Les personnages sont attachants...
Magnifique !

A voir !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2014
Les Wachowski et Tom Twyker faisant un film ensemble ? Belle association de héros du passé, devenus nouveaux has beens ! Et si "Cloud Atlas", film tout-à-fait monstrueux formellement, est une parfaite synthèse entre les visions révolutionnaires de la fratrie de "Matrix" et "V for Vendetta" et les obsessions (le temps, le hasard, etc.) du réalisateur de "Heaven" ou de "la Princesse et le Guerrier", le vieux fan trouvera forcément bien des raisons de s'en réjouir. L'ambition du projet - aussi magnifique visuellement que difficile à suivre, avec son hyper-fragmentation du récit -, l'élégance de la mise en scène, à la texture véritablement musicale (sans doute la touche Tykwer...), et la réussite de nombre de scènes de "Cloud Atlas", qui touchent au sublime, aideront sans nul doute le spectateur à pardonner la philosophie (?) indigeste qui tient lieu de thème au film ("Tout est connecté" ? Ben, voyons !), et les excès de maquillage d'une petite troupe d'acteurs auxquels on a demandé de jouer une multitude rôles : ce qui semblait une bonne idée - illustrer les échos entre personnages vivant à différentes périodes en utilisant le même acteur - se retourne contre le film, le spectateur passant beaucoup de temps à essayer de reconnaître les stars incroyablement grimées... La palme revient à mon avis à Hugh Grant, régulièrement méconnaissable ! Au final, grâce à une dernière heure vraiment convaincante, "Cloud Atlas" s'ajoute à la liste des grands films malades, des échecs finalement plus passionnants que bien des réussites plus conventionnelles.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pas évident de se plonger dans cette fresque où plusieurs histoires sont imbriquées et où passer sans cesse d'une à l'autre demande une réelle concentration. Le film mérite pourtant bien quelques efforts d'attention. Chaque destinée des principaux protagonistes joués par les mêmes acteurs influence le déroulement de l'histoire où la destinée d'un autre. C'est une œuvre ambitieuse aux images sublimes et qui réserve même quelques moments de suspens allant crescendo sur la dernière heure des intrigues. Lorsque le générique de fin se déroule, pour autant qu'on aie apprécié le film, on n'a envie de le recommencer malgré ses 2heures 40 pour apprécier tous les détails que la première vision n'a pas permis. Les maquillages sont également très réussis à quelques réserves près (surtout les faciès asiatiques maquillés qui ne font guère illusion).
Apport HD : L'impact Hd est énorme sur ce film avec un niveau de détails poussé au maximum. La magnifique photographie et les splendides prises de vues sont magnifiées par un piqué de premier ordre et un master impeccable. L'image est granuleuse (surtout l'histoire futuriste en Asie) mais sans pour autant déranger. Pour ma part, j'ai coupé les fonctions Edge Enhancement de mon lecteur blu ray et de mon ampli pour éviter les fourmillements intempestifs. Sans devoir relever le curseur de netteté de l'image de toute manière, le film est parfait et vraiment suffisamment défini. La VO HD est de très bonne tenue mais la VF DD5.1 (Warner !) est un peu plus timorée quoi que bien spacialisée.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2014
Pour moi, ce film est tout simplement excellent. Un très bon jeu d'acteur. Un fil original et très bien filmé.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juin 2013
Très bon film ! qui tourne autour de l'espoir. Différentes époques toujours avec les mêmes personnages ! c'est vraiment très bien fait on est emporté dans ce voyage .le film fait étalage de la betise humaine! de ça médiocrité ! ne reculer devant rien pour accéder au pouvoir si pour cela faut tuer pier ! les époques changent mais pas la nature sauvage de l'homme ! voilà mon petit discourt ! j'ajouterai que l'amour est toujours de la partie l'espoir en somme ! je finirai pas les belles images les décors c'est grandiose. les acteurs sont excellents.pour moi un vrai coup de coeur pour ce pur moment de cinéma !
j'espere que le BD sera a la hauteur !
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2015
It's a very good movie and an incredible steelbook. I will buy again in a heart beat no problems at all.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2013
Pour certains cela peut paraitre exagere et pourtant des films j'en ai vu des centaines

Avec son echec en salles aux USA (mais carton en video et numero un des ventes pendant plusieurs semaines),le film est sorti en France honteusement sans aucune publicite mais a tout de meme bien fonctionne tout comme dans d'autres pays d'Europe.

Je le reconnais au debut c'est difficile a suivre car on passe d'une histoire a une autre mais une fois qu'on y est quel bonheur,le visionnage en blu-ray a confirme mon impression en salles
Malgre le carton de Matrix,les Wachowski n'ont pas trouve de major pour produire leur film et ont du chercher des fonds en Europe,le film a coute 100M de dollars soit a peu pres la meme chose que le 1er Matrix

Visuellement le film est epoustouflant et les SFX sont au service de l'histoire et non pour en mettre plein la vue dans des films decerebres genre Transformers qui a coute 2 fois plus et je n'ai rien vu de tel depuis Watchmen

Je le repete ne vous decouragez pas apres les 1eres minutes car vous vous vous sentez un perdu,perseverez et vous ne le regretterez pas

Au niveau packaging c'est le meme que Argo a savoir un joli digipack,ce qui est mieux que les boitiers taille DVD,au niveau bonus rien d'extraordinaire et j'aurais bien voulu en savoir un peu plus notamment sur la difficulte du financement
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2013
Film interressant par l'originalité du scenario. Un tantinet complexe à suivre, pas d'unité de temps ni de lieu ici. Plusieurs héros dans plusieurs pays et époques. Le liens entre eux se decouvre au fur età mesure. Pour amateurs de SF
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus