undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles27
4,0 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:130,01 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2013
D’aprés le dictionnaire, une intégrale est l’édition complète de l’oeuvre d’un artiste ; ré-intégrale ne semble pas être un terme admis. Quoiqu’il en soit, une intégrale chasse l’autre. La première intégrale CD (Quand On A Que l’Amour) parue en 1988 avait le mérite d’être compacte; 10 CD pleins à craquer, avec déjà des inédits. La deuxieme intégrale de 2003, avec ses 16 CD contenus dans une ronde et large boite à bonbons, n’était pas des plus aisée à coincer dans la discothèque (à plat ? debout ?). Pour inciter l’achat de cet encombrant objet, le bonus CD qu’il contenait présentant 26 chansons chantées par un jeune Brel pour la radio Belge en aout 1953, fut le seul à ne pas sortir séparement.
Voici donc, la 3ème intégrale de Jacques Brel (21 CD)...
On découvre d’abord un beau coffret. Une sorte de livre, format 33tr, aux épaisses pages dont on extrait (des fois laborieusement, au risque de les abimer) les CD. Il contient aussi un livret de 60 pages, illustré de trés bonnes photos de Brel. En supplément, une pochette contenant des reproductions des brouillons des Bonbons, Mon Enfance, La Chanson Des Vieux Amants, ainsi que des copies de licence et brevet de pilote.
Si cette nouvelle intégrale comporte 21 CD, c’est apparemment le resultat de réflexions au niveau de la repartition des enregistrements. En effet, alors qu’un CD peut contenir juqu’a 1:19, trois font autour de 36 minutes, le disque 15 faisant seulement 18’29’’ et à peine quatre dépassent 1 heure d’écoute. Nous sommes loin du coté compact de la première intégrale. D’autant plus que la chronologie ne peut être l’excuse dans le cas échéant, puisqu’elle n’est pas scrupuleusement respectée jusqu’au 25cm 1965.
Le Son 24/96 : une motivation pour se procurer cette 3ème intégrale. En effet, bien des titres trouvent une nouvelle jeunesse. Ceci dit, dans bien des cas, les hautes fréquences sont bien plus claires mais au depens des basses (mais peut-être est-ce une question d’équipement).
Véritablement nouveau - Récital :
CD 15 – en public aux Trois Baudets – 1957 (7 chansons)
CD 21 – en public à Roubaix (dernier recital) – 1967 (15 chansons)
Le court mais savoureux recital aux Trois Baudets nous permet enfin d’entendre Brel face au public au début de sa carrière. Le son est excellent ! A Roubaix, Brel éssaie parfois d’interpreter différement ces chansons qu’il a tant chanté sur scène, mais sans conviction.
Les enregistrements « inédits » studio.
11 versions alternatives : Quand on a que l’amour, Je ne sais pas, Litanie pour un retour. Marieke, Vivre debout, les singes, Ces gens la, La la la, Ne me quitte pas (x3). Plus une version « bruxelloise » de La Quête (répétition ?).
« Nouveautés » : La toison d’or (trés bonne qualité sonore), Le docteur (récit, apparemment enregistré sur l’ile à en juger par les cris d’oiseaux).
Mentionnons aussi 3 titres d’émissions télé : Place de la Contrescarpe, Ce petit chemin, Regarde bien petit, précédemment sortis en DVD. Notons, que peu d’efforts ont été faits pour améliorer le son des deux premiers.
Le problème majeur de cette intégrale est le manque d’information sur les enregistrements utilisés. Le livret de 60 pages se borne a citer des fragments d’entretiens avec Brel, mais les informations sur les titres compilés (date de sortie, support original) font cruellement défaut.
Par exemple, les 2ème versions (45tr) de l’Air De La Bêtise et de Je Ne Sais Pas ainsi que la 1ère version (25cm) de La Dame Patronesse sont présentées comme des « inédits ». Le CD 14, intitulé «intégralité des enregistrements radio de 1953 » contient effectivement les 26 morceaux enregistrés pour la BRT a Hasselt en août 1953, par contre l’origine de la piste 27 (Si tu revenais) n’est pas precisée (1953 ?) ; quant à la dernière piste, Le Pendu, il est claire qu’elle n’a rien a faire là, puisqu’il qu’il s’agit d’un enregistement en public pour l’émission « Club Domino » de la télévision Néerlandaise (AVRO) le 15 avril 1963.
Passons maintenant au peu qui manque à cette « intégrale »
un 45tr de 1962: Le Bigotes (version 1), Quand Maman Reviendra (version 1), Les Filles Et Les Chiens (version 2), La Parlote (version 2). Mais surtout, la merveilleuse version de Ne me quitte pas figurant dans le double 30cm « Brel Is Alive And Well and Living In Paris » sorti en 1974. Mais en ce qui concerne ce dernier titre, c’est peut-être une question de droits...
5 titres manquants, c'est peu, comparé aux précédentes "intégrales".
Un dernier point : le feuillet au dos du coffret supposé donner un appercu de son contenu. Méfiez-vous, il joue sur les mots quand il ne ment pas tout simplement. Je cite :
« 5 titres inédits en CD » dont Jean De Bruges (1963)
« 3 concerts Inédits » dont Les Adieux A l’Olympia (1966)
Jean De Bruges etait déja sorti dans le double CD « Francois Rauber – Suites d’Orchestre » le 15 avril 2013 et l’Olympia 1966 était depuis longtemps disponible en DVD. A propos de Jean De Bruges, notons que suite a une erreur de mastering, un court passage est répété (fin piste 15 La Baleine et à nouveau début piste 16 La Sirène) dans cette intégrale, alors que ce défaut ne se trouvait pas dans le CD de Francois Rauber (pistes 1 et 2).
En conclusion, trés peu d’omissions dans cette nouvelle édition. Si vous n’êtes pas trop pointilleux en ce qui concerne la chronologie et si l’absence d’info quant aux origines des chansons ne vous dérange pas, ce coffret est fait pour vous !
77 commentaires75 sur 77 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2014
Sans doute sortie trop vite après "la boite a bonbons" d'il y a quelques années, cette intégrale mérite pourtant plus qu'une place anecdotique. Principalement pour le dernier concert des adieux à l'Olympia, et le dernier concert tout court à Roubaix: d'immenses surprises. Il y a vraiment une dimension historique qui vous affecte d'une manière toute particulière à l'écoute de ces deux concerts. Cela faisait tellement d'années que Knokke était paru, lui même de qualité exceptionnelle, ces deux inédits se doivent d'apporter beaucoup de bonheur aux fans de Brel.

Pour le reste, quelques versions alternatives intéressantes, comme la deuxième version additionnelle de Je Ne Sais Pas (mais toujours pas la magnifique version orchestrée Philips que j'avais en 33t), et un livre très correct avec de belles photos.

Le format lui même est plutôt intéressant (similaire à un coffret vinyle), mais ainsi que le remarque un autre acheteur, pas très pratique pour ranger les disques.

Je regrette que les versions en flamand n'aient pas été rangées sur un CD à part, c'était déjà un reproche que je faisais à l'integrale précédente, pour moi elles n'ont qu'une valeur anecdotique et plutôt un effet irritant en fin d'albums aussi exceptionnels que Ces Gens Là et Marieke. Même remarque pour les versions alternatives.

Si vous possédez déjà une intégrale de Brel, je ne suis pas certain que celle-ci convainque tout le monde, mais ce serait dommage de ne pas l'acquérir si son oeuvre vous est moins connue. La qualité est parfaite et la sélection la plus complète qui soit à ce jour.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2014
A moins de 50 € n'hésitez plus : ACHETEZ !!!!!
Je passe sur les défauts techniques, la "substantifique moëlle" c'est l'oeuvre de Brel et la vous avez rendez-vous avec le talent ! Je regrette simplement la "n ième" compilation de Brel. Tiens, encore des inédits ...... Oui, j'ai déjà 2 intégrales, j'ai acheté celle-ci et achèterais encore la suivante si elle présente de "nouveaux inédits"......... Personne ne m'y oblige ..... c'est vrai, c'est le business et ils en profitent !!!
Mais messieurs les éditeurs de musique ne vous étonnez pas si certains tombent dans l'illégalité : j'ai acheté cet intégral 149 e (et ne le regrette pas !) alors qu'il est proposé maintenant à moins de 50 €. Réfléchissez ......
11 commentaire10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 septembre 2013
Voici la liste des inconvénients de ce coffret qui reste magique :
1 - problème de mastering sur La Baleine de Jean de Bruges et la piste suivante.Le dialogue est répété deux fois. Impardonnable pour un produit professionnel
2- range cd trop compliqué : impossible de sortir les cds des fentes ce qui entraine une usure rapide des disques
3 - range livret qui se décolle déjà
4 - certaines pistes ont une stéréo difficile alors que les anciennes versions étaient correctes (Demain l on se marie)
5 - certaines pistes studio ne sont pas inédites (l air de la betise et je ne sais pas et la dame patronesse)
11 commentaire22 sur 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2014
le son remasterisé est à lui seul une raison suffisante pour l'existence de cette intégrale. Beaucoup plus que les titres inédits, qui sont relativement anecdotiques.

La précédente intégrale, par contre, étaient extrêmement bien documentée quant aux informations relatives à chaque morceau (arrangeur, chef d'orchestre, etc.) On savait que les différences entre plusieurs versions d'un morceau étaient dues à la baguette de Michel Legrand ou à celle de François Rauber. Les seules informations qu'on a ici sont "arrangement différent", ce qui est ridicule lorsqu'on sait la relation entre Brel et ses arrangeurs. et du coup, les seules informations que nous ayons sur les versions inédites sont "version alternative". On aurait aimé savoir d'où elles sortent.
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 septembre 2013
Grand amateur de Jacques Brel, je possède les deux coffrets vinyl Philips et Barclay, la boîte à bonbons reprenant toute son oeuvre, des entretiens etc... (Disponible en coffret velours). J'ai la chance de posséder une cassette (de mauvaise qualité, hélas de "Jean de Bruges"). Dans ce nouveau coffret, on reprend des versions alternatives de mauvaise qualité, et donc sans intérêt. Des versions CD reprenant la bande son de DVD !
In fine, la seule nouveauté, ce sont trois vieux "machins" que Brel n'a jamais cru bon de voir pressés. Et pour ces trois seuls titres, on devrait débourser 150 € ? 50 € la chanson !?!?...
Un peu de sérieux et de respect du chaland s'impose ! Sorry, grand Jacques, mais je ne marche pas dans leur combine ! Combine que tu dois désapprouver, là où tu es ! Même si "gémir n'est pas de mise aux Marquises"...
1010 commentaires57 sur 71 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2014
Chez ces gens là monsieur, on n'hésite pas, on exploite... On gratte les fonds de tiroir pour ajouter des inédits sans intérêt, on vous ressort des photos vues partout, on vous tripote le son qui finit par ne ressembler à rien, on ressort des extraits d'interviews déjà utilisées dans d'autres livres et on vous met tout cela dans un morceau de carton d'où il est impossible d'extraire les CD. N'oublions pas de mettre un prix bien élevé pour donner le sentiment d'un objet de luxe.. Oui monsieur, chez ces gens là, il rapporte le grand Jacques !
0Commentaire8 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2015
5 étoiles parce que inconditionnel du " Grand Jacques" et avoir tout Brel, quel plaisir !!!
Mais un peu de déception toutefois pour la présentation des CD qui aurait méritée un meilleur conditionnement, plus pratique et surtout plus protecteur ( 2 étoiles)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
On peut lire dans le descriptif de ce produit (que je n'ais pas encore achete) :
"Pour la toute première fois, un son haute définition 24/96 !"
Vraiment??? D'apres Amazon il s'agit uniquement de CD 'normaux,' or le son en 24bit 96k n'est absolument pas possible sur un CD. Un CD peux uniquement contenir un son en 16bit/44k, loin de la 'HD' qui est mentionee dans le texte, donc hormis un possible 'remastering' depuis la derniere Integrale la qualite du son sera exactement la meme que dans l'Integrale precedente. Le son HD en 24bit/69k uniquement possible sur un SA-CD, un BluRay Audio ou DVD. Alors de qui se moque-t-on?

[Il existe effectivement des enregistrements de Brel sortis en 24bit-96k, sur le double & simple SA-CD 'Infiniment' & 'Olympia 61', maintenant introuvables, et les recents 'Brel (77)' et 'Ne Me Quites Pas [72]' en BluRay Audio.]
11 commentaire16 sur 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 6 janvier 2015
Déjà possesseur de l’intégrale Polydor 1988/1996, je pensais avoir tout entendu du génial Brel. Les années 2000 m'ont appris que non avec la sortie des 5 inédits La Cathédrale, L'Amour Est Mort, Mai 40, Avec Elégance et Sans Exigences. Tous superbes, mais rejetés à l’époque des Marquises car trop hétérogène surement.

Et puis ce nouveau coffret m'a bluffe. Il y a bien eu encore une tentative en 2008 avec un coffret "prestige" de Barclay, mais a l’écoute je n'avais pas senti le besoin de l’acquérir. Par contre cette nouvelle intégrale en 21 CD de 2013, superbement nommée Suivre l'Étoile, est un objet désirable car au contenu riche et renouvelé. Renouvelé tout d'abord grâce à la qualité sonore : apparemment de nouveaux master 24/96 ont été utilises pour optimiser l’écoute CD (16/44.1 donc) et ca s'entend. Le volume a certes été boosté, ce qui n'est pas forcement une bonne chose, mais aucune distorsion n'est a redouter, au contraire. Au casque comme sur les enceintes, la voix est limpide et la spatialisation parfaite.

Riche enfin car, en plus des 5 originaux précédemment nommes, figurent aussi les premiers enregistrements radiophoniques de 1953 : une rareté car certaines chansons n'ont depuis jamais fait l'objet d'un album. Figurent aussi quelques versions alternatives, également inconnues, ainsi que des extraits de concerts en Hollande, Allemagne et Suisse précédemment parus en 1988 mais que je ne possédais pas.

Bref : superbe coffret avec une très belle photo de couverture mais aussi un livret très réussi (mais pourquoi diable n'y a-t-il aucun mot sur le disque des extraits de concerts ?) et un son irréprochable. Pour moi l'achat de cette nouvelle intégrale a été pleinement justifié et me procure une joie immense ^_^
11 commentaire0 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus