Commentaires en ligne


44 évaluations
5 étoiles:
 (27)
4 étoiles:
 (12)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour en pleine forme
Ce disque s'est fait longtemps attendre : 8 ans... A la première écoute, une seule envie nous envahit : le réécouter.
Avec cet album, Deep Purple prouve qu'il a encore quelque chose à dire, ce qui n'était pas évident après plus de quarante ans de carrière.
Les compositions sont fraîches, très...
Publié le 9 mai 2013 par GCG

versus
3.0 étoiles sur 5 UN ALBUM MOYEN
Pour tous ceux qui on suivi leur travail depuis le début, la satisfaction n'est pas totalement au rendez-vous, on parle d' autre chose dans cet album qui reste néanmoins agréable à découvrir.
Publié il y a 4 mois par ERIC RENAUD


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur depuis Purpendicular, 29 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Deep Purple revisite son style et ce grâce à Don Airey bien présent et ce n'est que du bonheur !
Le clavier est partout. Il semble, dans ce troisième opus qu'il enregistre avec Deep Purple, avoir pris du galon ou plutôt de l'assurance. Cela fait plaisir d'entendre l'orgue Hammond, typique de l'univers purpelien, retrouver sa place. Don Airey s'impose et c'est tant mieux.
Mais il n'y a pas que cela, les rythmes, les gammes orientales, les interventions classifiantes du synthé, les breacks, les chorus de basse de Glover qui ne fait pas que de la figuration et la voix de Gillan qui, miracle, est bien plus présente et en forme que lors du dernier opus "Rapture of the Deep".
Ian Paice toujours aussi bleuffant, reprenant d'ailleurs quelques rythmiques entre-aperçu déjà dans "In Rock".
Seul Steve Morse est égal à lui-même mais bon, il avait déjà fusionné avec Deep Purple dès le premier album "Purpendicular"
L'album est globalement inespéré, digne du groupe en espérant que nous auront droit à quelques morceaux sur scène autres que ceux déjà entendus depuis deux mois tel s Uncommon Man A Simple Song ou Above and Beyond.
Album au niveau d'un In ROck, Perfect Stranger ou Purpendicular.

Acheté en vinyl bien sûr mais aussi en cd/dvd uniquement pour la partie dvd, bémol pourquoi ne pas ajouter la partie dvd dans le vinyl ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 FORMIDABLE, 4 mai 2013
Par 
Pascal Creton "CRETON PASCAL" (FRANCE/LILLE) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Je sais il a fallu attendre 7 ans, déjà RAPTURE OF THE DEEP était excellent, on retouvait
l'esprit DEEP PURPLE époque Blackmoriènne
ici c'est pareil, et différent à la fois, on retouve l'esprit '70 (MACHINE HEAD sur certain titres
le son de l'orgue HAMMOND ( vraiment DON AIREY était le seul qui pouvait remplacer 'Feu JON LORD)
d 'ailleurs l'album lui est dédié
ici la version limitée est accompagné d'un dvd interview ( non traduit MERCI, encore un manque)
+ 2/3 titres audio inutiles LIVE ou remix
l'album en lui-même est excellent avec des climats rock prog, heureusement, il n'ont pas refait
le coup de l'album( passe-partout) BANANAS certainement( pour moi l' album le plus décevant
même si il y a quelques bons titres
je pense que le groupe termine sa carrière avec cet album , il y aura du LIVE et DVD bien évidemment
du bon travail , je suis ravi, vrai fan que je suis
MERCI les Gars
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A les vieux, 18 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What ?! (Téléchargement MP3)
Toujours égales à eux même avec les années en plus. Ne soyons pas trop rigoureux...
Que fera nolwen leroy dans 40 ans...hi hi hi
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du très bon Deep Purple !, 18 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD)
Enfin ! Le nouveau Deep Purple est arrivé.Un Opus Géant à l'image du groupe qui fait là un des meilleurs disque en la matière.Ravi des titres à écouter en boucle pour le fan que je suis depuis plus de 40 ans !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 enorme !!!, 17 mai 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD)
DEEP PURPLE frappe un grand coup avec cet opus enorme il montre qu'avec les annes la hargne et le talent reste intact , GILLAN chante à merveille à posseder l'un de leur meilleur album depuis leur retour en 1984 bravo messieurs
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Now What?!, 22 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Il y a bien longtemps qu'il n'y a plus de fumée sur les eaux du Lac Léman, à Montreux. Plus de 40 après, DEEP PURPLE nous gratifie d'un nouvel album judicieusement intitulé Now What?! Ce CD fait la part belle à l'orgue en hommage à Jon Lord, membre originel, décédé le 16/07/2012 et à qui cet album est dédié. En évitant les aigus, et usant de quelques effets, la voix de Ian Gillan surmonte bien les épreuves du temps. L'album est groovy à souhait, bluesy par moment. Don Airey, aux claviers, est omniprésent sur des morceaux comme "Bodyline", "Above and Beyond" alors que Steve Morse impose sa signature avec un jeu de guitare plaintif sur "Blood from a Stone" et "Uncommon Man". "Above and Beyond" se démarque aussi par son air martial et pompeux, alors que le titre "Vincent Price" nous déroute, ayant du mal à identifier DEEP PURPLE, titre qui sonne résolument moderne, dans la pure veine Metal témoignant de la capacité de notre dinosaure à s'imposer encore aujourd'hui. Un trés bel album qui confirme que le nom de DEEP PURPLE est bien gravé dans le marbre, un maitre de l'anthologie du Hard Rock qui continue à résonner au son de l'orgue Hammond, participant à sa marque de fabrique . DEEP PURPLE souvent imité mais jamais égalé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur depuis..., 2 novembre 2013
Par 
Cousin Hub "Cousin Hub" - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
8 ans que Deep Purple n'avait sorti un album studio... La même durée qui sépare « Perfect Strangers » (1984) de « Come Taste The Band » (1976), autant dire une éternité... On ne l'attendait plus ce disque, pensant que le vieux groupe allait terminer son honorable carrière en écumant les salles des fêtes du monde entier, de Jakarta à Bombay en passant par Angoulême. D'ailleurs, Deep Purple avait-il encore quelque chose à dire ? Pas sûr... Ses trois précédents disques « Abandon », « Bananas » et « Rapture Of The Deep », sans être foncièrement mauvais, n'étaient pas à la hauteur de la légende. Tout juste montraient-il un savoir-faire jamais démenti, mais questions composition et production, les vieux routiers étaient en roue libre. Ces fainéants magnifiques poursuivaient leur petit bonhomme de chemin, parcourant la planète sans véritable direction ni but avoué, sauf jouer soir après soir des standards de 40 ans d'âge. Deep Purple était en définitive devenu son propre tribute-band, avec Steve Morse à la place de Ritchie Blackmore et Don Airey en doublure de Jon Lord. Tous les spectateurs des concerts récents de Deep Purple s'accordaient pourtant à dire que, sur scène, le groupe du batteur Ian Paice (dernier membre d'origine) était plus frais que jamais. Comment diable un groupe aussi inspiré sur scène avait-il autant de mal à concrétiser quelque chose de neuf ? Deep Purple n'a jamais été un groupe de studio. De tout temps à jamais, ces anglais ont accouché de leurs albums au forceps, contraints par leurs managers et maison de disques. Leur raison de vivre, c'est avant tout la scène. C'est ainsi qu'en autonomie totale ces dernières années, sans producteur ni leader charismatique, Deep purple était dans l'incapacité de produire quoi que ce soit. S'il n'avait fortuitement rencontré Bob Ezrin, nul doute qu'il n'aurait toujours pas donné de successeur à « Rapture Of The Deep ». Et surtout pas un album de la trempe de « NOW What ?! »...
Car oui, je le dis sans détour, « NOW What ?! » est un album important, sans doute le plus réussi de toute la période de reformation (depuis 1984), meilleur que « Purpendicular » et « Perfect Strangers » donc. Inespéré... Je suis conscient que la bande à Gillan n'aurait jamais réussi cela tout seul et que Bob Ezrin, cosignataire de tous les titres, a sa part de responsabilité dans la réussite artistique de ce disque. Non seulement, ce dernier a le meilleur son de toute la discographie purpleienne, mais ses compositions sont toutes bonnes, voire excellentes pour certaines. Un album très varié, aux styles diversifiés et pourtant très homogène à l'écoute. A tel point que je l'écoute d'une traite à chaque fois. Il dure quand même une heure ! Aucun album postérieur à « Perfect Strangers » ne m'avait fait cet effet (et encore à l'époque de « Perfect Strangers », j'étais jeune, donc moins exigeant). Je trouvais toujours quelques morceaux médiocres que je zappais régulièrement. C'est flagrant sur « The Battle rages on », « The House Of the Blue Light", "Rapture of the Deep" ou "Abandon"... Il y avait toujours un "ventre-mou", des « fillers » comme on dit. Ceci à cause d' un manque de direction artistique évident. Pas de cela ici ! Ezrin a mené sa barque comme il l'entendait, retenant les meilleures idées du quintette, rejetant les moins bonnes pour conduire le groupe à construire des morceaux parfaits. Ainsi, « NOW What ?!" est différent dans la discographie purpleienne. Moins spontané, plus réfléchi... Le plus progressif de Deep Purple...
Attention, ce n'est ni du King Crimson, ni du Yes ! Pourtant, la plupart des morceaux disposent d'éléments propre au rockprog, sans en être à 100%. Et ee n'est pas pour nous déplaire...
Déjà, c'est depuis « Burn » l'album où les claviers sont le plus mis en valeur. Tous les claviers et pas seulement l'orgue hammond typique ! Un festival de moogs, de Fender Rhodes, d'orgue... : Don Airey est à la fête. Comme si la disparition de Jon Lord lui avait rendu sa liberté, celle qu'il avait à l'époque de Colosseum II dans les années 70. Don Airey n'est plus la doublure de Jon Lord : il est enfin lui même avec quelques influences bien assimilées comme celles de Rick Wakeman, Keith Emerson ou encore Ray Manzarek. Nous y reviendrons. Parallèlement, Steve Morse se fait un peu plus discret. Ses interventions s'intègrent mieux aux compositions : ses solos sont plus courts, mieux pensés et construits. L'expérience Flying Colors a du avoir un effet bénéfique sur son jeu. Aucun « shred » à la Dixie Dregs n'est à déplorer ici. Les fans purs et durs de guitare seront sans doute un peu frustrés, mais priorité à la cohérence des compositions. Les longs solos, c'est pour la scène ! La basse ronde de Roger Glover est très présente dans le mix alors que la batterie de Ian Paice moins démonstrative que sur « Rapture » est d'une précision redoutable avec une prise de son remarquable. Cohérence. Efficacité. Reste un point d'interrogation. Quid du chant de Ian Gillan ? Magnifique chanteur dans les années 70, hurleur pathétique dans les 80's, parfois aphone et pas toujours juste ces derniers temps, comment se débrouille t-il ici ? Dès le premier titre, les doutes sont levés. La voix de Gillan sonne merveilleusement bien. Ezrin a fait des miracles : on a l'impression que Big Ian a rajeuni de 30 ans !!!
La première chanson s'intitule « Simple Song » et est loin d'être simple. Pour la première fois, Deep Purple n'ouvre pas son album par un boulet de canon. Ce sont sur de doux accords de basse, puis un solo aérien de Steve Morse que s'amorce « NOW What ?! », signe du changement avec un Gillan qui vocalise à la perfection : « Time it does not matter. But time is all we have you think about... ». Réaliste le Ian... Cette ballade en trompe-l'oeil mute à la seconde minute en une composition puissante et majestueuse plus typique de l'art de Deep Purple avec la présence d'un orgue hammond turgescent. Belle mélodie. « Simple Song » s'achève doucement comme elle avait commencé. 4'37. Un morceau que je considère comme un mini « Child In time »... La construction de « NOW What ?! » est très bien pensée : 3 morceaux ambitieux ; 2 plus légers ; 3 ambitieux ; 2 plus légers ; 1 mini épique horrifique et une reprise de rock'n roll. Pas de temps mort, aucun ennui. Le second titre s'intitule « Weirdistan » et il s'agit d'un morceau étrange, orientalisant, un peu déstructuré et dissonant comme Purple sait si bien en faire (« strangeways », « soon forgotten », « sun goes down ») avec un solo de moogs à la Yes. « It's beautiful », chante Gillan... et il a raison. La première phase de l'album se conclut par un « out of Hand » extrêmement puissant et syncopé, toujours dans une ambiance arabisante à la manière des morceaux « The Battle Rages On », « Rapture Of The Deep » et « Perfect Strangers ». Gillan excelle dans ce genre de titre. La guitare incisive de Steve Morse fait de nouveau mouche ici.
Le temps est venu de détendre l'atmosphère et Deep Purple balance enfin son brûlot : « Hell To Pay » (2d single), morceau hard-rock typique et sans originalité. « It's gonna be hell, hell to pay ! » reprenent en choeurs de gros barbus avinés. Ca devrait fonctionner en live, d'autant que Don Airey fait ronfler son orgue à la manière de Jon Lord sur "Mandrake Root". Efficace. Suit « bobyline », bonne petite chanson groovy et syncopée comme le Deep Purple Morsien sait si bien en balancer. Dans le genre, il n'a jamais fait mieux. Le riff est excellents, les solos de gratte et d'orgue aux petits oignons et le refrain bien accrocheur. Chapeau !
Après l'amusement, retour aux choses sérieuses avec trois épiques qui s'éloignent des contrées habituelles. « Above and Beyond » a été écrit en hommage à Jon Lord et pourtant musicalement ça n'a rien à voir avec l'organiste à moustaches. Ce titre grandiloquent est typiquement morsien, assez folklore du middle-ouest avec de grosses réminiscence de Kansas. Là encore, magnifique mélodie superbement chantée . On peut regretter la relative absence de solos dignes de ce nom, laissant entrevoir une base rythmique par trop répétitive. « Blood From a Stone » qui suit est un long morceau lancinant posé sur une ligne de basse obsédante (identique à celle de « You Keep On Moving ») et qui rappelle les ambiances de « Riders on the Storm » des Doors, du fait de l'utilisation d'un Fender Rhodes atmosphérique et jazzy. Manzarek (RIP) sort de ce corps !! Gillan chante de manière grave et détendue et ça le fait ! Et que dire du solo de Steve Morse ? On dirait carrément du Stevie Ray Vaughan ! Magique, vraiment... Mais le meilleur vient ensuite avec « Uncommon man », le titre le plus long du disque et sans conteste mon préféré. Tant qu'à faire, ils auraient pu dédier ce morceau à Jon Lord. Cette fresque hors du temps s'ouvre par la guitare aérienne de Morse (et ce pendant presque 3mn !) sur des nappes de synthés, du genre Pink Floyd (« Shine on you crazy diamond ») avant que ne démarre la chanson sur un riff de synthés médiéval et « trompettant » à la ELP/Minimum Vital, rapidement repris à l'unisson par la guitare. Très, très grand morceau. « It's good to be king » déclame Mr Universe... Eh oui, avec de tels morceaux comme celui-ci vous êtes indétrônables !
Zou, il est maintenant revenu le temps de faire bouger le bas du corps. « Après vous », messieurs dames. Gros riffs purpleien Mark VIII, mélodie passe-partout, à première-vue rien de neuf... Sauf qu'arrive sans crier gare un développement instrumental hypnotique intergalactique à la Alan Parsons où la basse de Glover mène la danse alors que les deux solistes excellent dans leurs chassés-croisés. La chanson suivante est la ballade formatée habituelle depuis « haunted ». Une chanson très réussie destinée pour les radios US, hyper produite et accrocheuse : « All The Time On The World » (1er single). Très jolie, apaisante (sans être molle pour autant), elle est complètement adaptée à la voix actuelle de Gillan, plutôt grave et profonde.
Après tout ce miel, un peu de piquant et d'amertume ne ferait pas de mal. C'est chose faite avec l'oppressant et horrifique « Vincent Price » (3ème single) qui rappelle à la fois Black Sabbath et Alice Cooper avec sa grosse dose d'orgue d'église et de chaeurs fantomatiques. Un mini épique excellent avec un Morse en état de grâce et un Gillan parodique qui le termine par un hurlement..., le seul qu'il pousse sur « NOW What ?! ». Pour détendre l'atmosphère, un bonus a été rajouté : « It'll be me », un petite reprise de rhythm and blues, sympathique, mais sans grand intérêt.
Avec « NOW What ?! », Deep Purple prouve de bien belle manière qu'il est de nouveau capable d'offrir un album à la hauteur de sa réputation. On est d'accord, « NOW What ?! » ne peut prétendre égaler les historique "In Rock" et "Machine Head". Mais par bien des aspects, il peut allègrement rivaliser avec « Fireball » et « Burn », tout en surpassant « Who Do We Think We Are » et « Stormbringer ». Pas mal pour un groupe qui fête ses 45 ans cette année !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Vieux briscards, 8 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Je les appelle les vieux briscards car la moyenne d'âge du groupe est bien avancée et ça se ressent dans la musique mais j'aime toujours autant, même les aller-retour de Ian Guillan. Je regrette le départ de Ritchie Blackmore mais j'apprécie le jeu de Steve Morse. Le plus fidèle, le plus stable c'est Ian Paice, un batteur hors pair qui me fait vibrer à chaque coup de baguette. Gardons en mémoire John Lord qui est parti sans terminer son oeuvre, Tomy Bollin qui a fait un court passage et les quelques autres comme Glen Hugues (très bon bassiste) sans oublier Evans, Simper, Coverdale, Turner et j'ai gardé le meilleur pour la fin, Roger Glover qui a mis le groupe définitivement sur orbite avec son génie pour avoir trouvé le titre universel : Smoke on the water... Je dis "Encore et encore"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Extra !, 6 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
CD commandé le vendredi 26 et reçu dès la sortie officielle en France, le lundi 29 avril. Donc livraison super rapide. Le cd est excellent, belle qualité sonore et le dvd est super.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une leçon de musique, 12 juillet 2013
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Now What?! (CD + DVD) (CD)
Même pas juste une leçon de rock! Non, les vieux tiennent la dragée haute à tellement de formations que c'en est impressionnant de maîtrise et de métier. J'imagine que peu de monde pensait que les papys pouvaient encore remuer nos oreilles avec une telle ferveur! Après "Rapture Of The Deep" qui mettait la barre bien haute, Deep Purple enfonce le clou avec ce pourrait bien être son ultime album studio. Quelle sortie ce serait après quasiment un demi-siècle d'existence et une carrière discographique comportant certes quelques canards boiteux mais qui ferait pâlir d'envie n'importe quel jeunot débutant avec un instrument et ayant des rêves de succès!
Franchement, "?!" est un régal! A ranger à côté des meilleurs essais du groupe depuis toujours!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Now What ?!
Now What ?! de Deep Purple
Acheter l'album MP3EUR 9,59
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit