Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Rÿche est de retour mais n'est ce pas trop tard ?
La plus grosse surprise de cet album, même si à l’écoute des récentes prestations scéniques de cette formation, on s'en doutait un peu, c'est le retour du son originel du combo de Seattle.

Depuis "Promised Land", même si personnellement je trouve encore quelques bonnes choses dans "Q2K" et dans "Tribe", il faut reconnaitre que...
Publié il y a 13 mois par RS

versus
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 QUERELLE D'HERITAGE
Au jour d'aujourd'hui 2 formations se disputent la "Licence" Queensryche :le combo à Geoff Tate et le groupe qui a sorti le disque qui nous intéresse ici.
Le "son" et le style de ce groupe, forgé dans les premières années, sont si particuliers que c 'est déjà une gageure de remplacer un chanteur comme tate, à...
Publié il y a 13 mois par Holydiver


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Rÿche est de retour mais n'est ce pas trop tard ?, 25 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
La plus grosse surprise de cet album, même si à l’écoute des récentes prestations scéniques de cette formation, on s'en doutait un peu, c'est le retour du son originel du combo de Seattle.

Depuis "Promised Land", même si personnellement je trouve encore quelques bonnes choses dans "Q2K" et dans "Tribe", il faut reconnaitre que le Rÿche n'était plus qu'une ombre, celle de Tate, qui avait fini par prendre les commandes d'un navire fantôme et à la dérive.

Ainsi la meilleure nouvelle qu'on pouvait attendre chaque année, n'était pas l'annonce d'un nouvel album, mais malheureusement l'espoir d'une séparation afin d'arrêter l'hémorragie artistique de ce grand nom du métal progressif.

Les choses ne se passant jamais comme on le prédit, c'est une rupture aussi violente qu'inattendue, qui nous amène aujourd'hui à comparer deux travaux diamétralement opposé :

- d’une part, celui d'un homme démasqué, aigri, à l'esprit revanchard même pas assez franc pour faire passer clairement son message à ses anciens compères en appelant « Frequency Unknow » l'album de sa version toute pourrie du Rÿche, celui d’un leader devenu omnipotent pleurant de s'être fait volé ce qu'il avait fini par croire à lui, celui d'un chanteur à la voix évanouie arrivant même en bonus (sic) à sa galette nauséabonde à massacrer quelques-uns des plus beaux hits du groupe (Balaise Môsieu Tate !),

- d’autre part, celui de 3 des membres fondateurs - même si ils faut reconnaitre que ce sont les 2 absents, De Garmo surtout, et Tate qui ont apporté beaucoup dans les succès du groupe (« Operation Mindcrime », « Empire », « Promised Land ») - celui des héritiers, des gardiens du temple, et ils le prouvent ici, en nous offrant un album digne de ce qu’on attendait d’un tel groupe.

La première chose qui saute aux oreilles, c’est la voix de Todd La Torre, proche de celle de Tate – c’est parfois très troublant – mais apportant ses propres couleurs, en particulier sur « Spore ». Seconde chose, c’est d’ailleurs sur ce morceau qu’on le ressens le plus, il y a eu un énorme travail au niveau de la section rythmique.

L’ensemble de l’album est cohérent, il s’écoute et se réécoute avec plaisir. Les fans de la première heure retrouveront l’identité sonore des débuts (« EP », « The Warning » et encore un peu de « Rage for Order ») mais clairement il manque des mélodies sortant du lot. La maitrise technique est là, le retour aux sources se ressent dans ce que propose les musiciens, mais où sont les brulots mélodiques d’antan ? De plus même si la production artistique fait sonner l’ensemble de façon moderne, ne sommes-nous pas en présence d’un style de métal dépassé ?

Bref malgré les qualités indéniables de cette galette, je reste sur ma faim. Je pense que Tate, jusqu’à Tribe, apportait encore cette touche de progressif qui manque cruellement ici. Quant au déficit dû à l’absence de De Garmo, il n’est plus à démontrer.

Je classerai donc cet album comme celui d’un premier essai prometteur d’une nouvelle formation, et j’attends avec impatience le suivant afin de savoir si il faudra continuer à vivre en écoutant le passé, ou bien s’émerveiller de nouvelles pépites...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Back in black, 26 juin 2013
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensrÿche (CD)
Il y en a des choses à écrire sur Queensrÿche ces temps-ci ! Des pages entières même... Mais je vais tâcher de m'en tenir à l'essentiel, à savoir la musique proposée aujourd'hui par ces vétérans non plus menés par Geoff Tate (qui fait son propre Queensrÿche de son côté et a sorti Frequency Unknown il y a deux mois) mais par le chanteur Todd LaTorre. Alors que le Taterÿche se prend une bonne volée de bois vert, probablement plus descendu en flamme à cause de l'attitude pour le moins controversée de son leader qu'à cause de l'album lui-même (qui, à mon humble avis, n'est ni une réussite, ni une bouse), voici la livraison des anciens acolytes de Geoff (Wilson, Rockenfield, Jackson et Lundgren) accompagnés du fameux Todd LaTorre, qui signe là sa première participation officielle à un disque en tant que vocaliste puisque son passage chez Crimson Glory n'a malheureusement pas débouché sur l'enregistrement d'un album.

Trente ans après Queensrÿche, le premier EP, voici Queensrÿche, l'album. Difficile de ne pas y voir un clin d'oeil au passé d'une part, et le symbole d'un nouveau commencement d'autre part. Le groupe ne s'en cache pas, il a clairement envie de revenir à une musique plus en phase avec ce que de nombreux fans attendent de lui. La tournée entamée depuis quelques temps ne s'articule qu'autour des cinq disques sortis par Queensrÿche entre 1983 et 1990 et ce nouvel effort est annoncé comme celui sur lequel ces messieurs auraient tenté de recapturer l'essence de leur glorieux passé. Démarche sincère ou opportuniste ? Il ne m'appartient pas de trancher. Par contre, je peux vous décrire ce disque tant attendu et vous dire si, à mon avis, il tient ou non la route.

Avec l'intro X2, l'ambiance est sombre, très Terminator dans l'esprit. Puis arrive Where Dreams Go To Die, un titre comme Queensrÿche n'en avait pas produit depuis bien longtemps. Le couplet surprend par son calme (pour un morceau d'ouverture dont l'intro est plutôt sombre et heavy) et le refrain, plus enlevé, propose une envolée épique convaincante. Voilà un démarrage d'album qui annonce la couleur en se démarquant de toutes les dernières productions sorties par Queensrÿche depuis deux bonnes décennies. Et ce n'est que le début. Il est difficile de ne pas penser à des albums comme Rage For Order à l'écoute de Spore. In This Light est un morceau mid-tempo à l'excellent refrain qui rappelle le début des années 90 (l'ère Empire et ses fameux Jet City Woman et autres Another Rainy Night). La suite comporte le fameux Redemption disponible sur le web depuis un moment ainsi que quelques titres plus heavy et rapides comme Vindication, Don't Look Back et Fallout... On pense aux 80's, aux 90's, à Operation: Mindcrime, on retrouve l'atmosphère du Queensrÿche old-school, avec un chanteur dont la voix ressemble à s'y méprendre à celle du Geoff Tate de l'époque (avec un petit zeste d'agressivité supplémentaire décelable à quelques endroits).
Les clins d'oeil au passé sont nombreux. On retrouve la chanteuse Pamela Moore qui a déjà participé aux Mindcrime (enfin, c'est vraiment pour le symbole tellement sa prestation passe inaperçue) sur la très sombre (et belle) ballade A World Without, il y a le style des morceaux déjà évoqué plus haut (plus heavy, avec le retour des duos de guitare, quelques orchestrations), la production signée James Barton (qui avait déjà collaboré avec le groupe sur Operation: Mindcrime et Empire, la courte durée de l'album (trente-cinq minutes) qui renvoit au début des années 80...
Cet opus contient suffisamment de titres réussis pour séduire ceux qui ont été déçus par l'évolution de Queensrÿche depuis bientôt vingt ans, même s'il lui manque encore un petit quelque chose pour complètement (me) convaincre... Une conclusion plus forte qu'Open Road (ballade heavy qui est cependant loin d'être une mauvaise chanson) ? Un peu plus de magie ou d'émotion peut-être ?

Quoi qu'il en soit, ce disque suscite en moi des sentiments antagonistes. D'un côté, il renoue avec le Queensrÿche de la grande époque, et il est difficile de ne pas admettre qu'il le fait plutôt bien. D'un autre côté, il donne forcément une impression de régression. Queensrÿche, à la base, c'est quand même un combo en constante évolution. Jusque-là, aucun album ne ressemblait à un autre, il y avait ce goût de la prise de risque, de la remise en question, parfois pour le meilleur, mais aussi (depuis un moment) pour le pire. N'empêche que cet album fait du bien. Et en même temps, je ne peux m'empêcher de penser qu'il ressuscite un passé certes autrement plus enthousiasmant que tout ce que le groupe a sorti ces dernières années, mais dont l'effet "vent de fraîcheur" et les aspects novateurs se sont estompés puisque nous sommes en 2013. C'est là tout le paradoxe de ce cru. Après, on peut aussi décider d'arrêter de se prendre la tête et se dire que Queensrÿche est un album réussi et qu'accessoirement il est agréable de pouvoir à nouveau dire du bien de ce groupe. C'est mon avis mais il ne sera pas forcément unanimement partagé. Il y aura ceux qui penseront que ce disque est celui qu'il aurait fallu sortir après Empire et qui se réjouiront donc de ce retour. Mais il y aura également ceux qui reprocheront au groupe de faire machine arrière, qui affirmeront que Queensrÿche sans Geoff Tate (dont on peut dire qu'il reste assez fidèle à sa ligne de conduite, même s'il a un peu durci le ton avec Frequency Unknown) n'est plus vraiment Queensrÿche, et qui reprocheront à LaTorre de n'être qu'un clone de Tate. Mon opinion est faite : je ne sais pas qui gagnera la bataille juridique en novembre prochain et qui aura le droit de continuer à appeler son groupe Queensrÿche, mais sur un plan strictement musical, je pense que le groupe qui fait l'objet de cette chronique a remporté une victoire indéniable. A vous de vous faire votre propre idée.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Qonfortablement Qlassique, 11 septembre 2013
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
Alors que l'autre 'Rÿche, celui du démissionnaire forcé Geoff Tate, semble vouloir poursuivre l'évolution continuelle que la formation connut depuis sa fondation au début des années 80, celui des trois autres membres originels restants (Rockenfield, Wilton & Jackson) se regroupe sur ses fondamentaux, sur ce que, pensent ces estimables musiciens, les fans attendent de leur groupe... Si tant est que qui que ce soit attende quoi que ce soit d'un groupe à la réputation bien écornée par les ans et les errances artistiques.

Pour ce faire, ils ont commencé par engager un clone (Todd La Torre, ex-Crimson Glory, groupe souvent décrit comme un Queensrÿche de seconde division, justement), un petit Tate-bis pas encore vocalement amoindri par le poids des ans. Exactement, en somme, ce qu'Iron Maiden avait refusé de faire quand Judas Priest ne s'était senti d'autre choix au départ de leurs chanteurs/frontmen respectifs, le choix de la facilité, un choix qui valide l'éponymie d'un titre impliquant que s'il s'agit bien la d'un nouveau départ, d'une nouvelle ère autant qu'un retour aux sources... C'est donc bien le Queensrÿche classiquement Metal qui nous revient ici.

Oui mais, étant donné le spectre musical notablement éloigné d'une base Heavy Metal qu'on a pu constater lors de la carrière du groupe originel, ce revirement, ce ressourcement illusoire est-il bien digne de la formation ? La question est légitime et la réponse probablement négative parce que, justement, c'est par cet élargissement stylistique que Queensrÿche a défini son style... Concrètement, ici, c'est à The Warning, Operation: Mindcrime et Empire (les claviers en moins) qu'on pense et que les trois membres restant ont visiblement voulu coller au plus près. Ceci dit, avec une production tout à fait adéquate et des chansons de belle qualité, l'album convainc plus souvent qu'il ne déçoit. De fait on retrouve sans peine, malgré l'absence d'un Tate et d'un DeGarmo maîtres es-songwriting de l'époque que cet album évoque, la patte Queensrÿche. avec des refrains chantants, des riffs recherchés mais efficaces et l'aisance habituelle d'une paire rythmique de haute-volée.

Une fois l'écoute de l'album achevée, l'impression demeure longtemps qu'on a eu en fait droit à quelques outtakes déterrés de sessions datant du caeur des années 80. Ce qui est loin d'être désagréable et satisfera probablement les fans du combo. On ne peut cependant que regretter la totale absence de surprise du nouvel album d'un groupe nous en ayant réservé souvent. A ce petit bémol près, marginal mais pas sans importance, Queensrÿche 2013 est une affaire qui roule admirablement bien.

Cd 1
Album
1. X2 1:09
2. Where Dreams Go to Die 4:25
3. Spore 3:25
4. In This Light 3:23
5. Redemption 4:16
6. Vindication 3:26
7. Midnight Lullaby 0:55
8. A World Without 4:10
9. Don't Look Back 3:13
10. Fallout 2:46
11. Open Road 3:55

Cd 2
Bonus
1. Queen of the Reich (Live) 4:34
2. En Force (Live) 4:21
3. Prophecy (Live) 4:09

Todd La Torre - vocals
Michael Wilton - lead and rhythm guitars
Parker Lundgren - lead and rhythm guitars
Eddie Jackson - bass, backing vocals
Scott Rockenfield - drums, percussion, orchestral arrangements
&
Pamela Moore - vocals (on track 8)
Andrew Raiher - violin, additional orchestral arrangements
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Retour gagnant, 29 juin 2013
Par 
B. thierry (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
En faisant connaissance avec ce groupe en 1984 en écoutant l EP, j'ai tout de suite adopté ce groupe.
Une chose que je n'aurai jamais imaginer en écoutant les fantastiques premiers albums: un autre chanteur que Geoff Tate dont j'ai été un fervent admirateur et l'absence de Chris de Garmo, l'un des principaux compositeurs.Il faut dire que chose rare, l'effectif est resté stable de 1984 à 1997, donnant l'impression que ce groupe resterait unis jusqu'à la fin.
Puis Chris est parti suite au controversé HINF (déconcertant mais très bon musicalement).Le groupe y à survécu, avec difficultés...
Aujourd'hui, c est Geoff en personne qui n'est plus là, regrettable mais ce dernier à semblé entraîné le groupe vers son univers musical, préférant confier l'écriture à des membres extérieure: il en à résulté des albums moyens avec toujours de bon morceaux, mais on attend autre chose d'un groupe de cette classe..
Bon, je ne vais pas vous refaire l'histoire du ryche, et m'intéresser au présent album: un album de Queensryche composé et joué par les membres de queensryche, en voila une bonne nouvelle!!.
1er point, nouveau chanteur, et là, c'est une réussite tant il assure.Le timbre de Todd n'est pas très éloigné de celui de Geoff, ce qui est bon pour le style du groupe, mais ce n'est pas juste un clone car il à ses propres nuances.
2em point, la musique.Là, c est une baffe car je ne pensai plus réécouter le groupe à ce niveau. Du début à la fin, c 'est inspiré, bien jouer et le tout s'écoute sans ennuis.Tout les titres sont bon,d'ou un sentiment d'uniformité, c 'est pour cela a mon sens qu'aucun titres ne semblent sortir du lot.
J'ai néanmoins une préférence pour SPORE, puissant et inspiré avec un bon refrain et WORLD WHITHOUT un magnifique titre sombre agrémenté d'un beau solo planant.Cette composition et magnifique et me rappel les grandes heures du groupe.IN THE LIGHT et le titre le plus calibré pour la radio et rappel les heures d'empire. Des morceaux plus rapides comme DON T LOOCK BACK, FALLOUT et son terrible solo de Wilton. VINDICATION et le morceau auquel j'accroche le moins, pourtant il est bon, démarrage ultra rapide, verset sombre avec un travail remarquable de scott, mais il me semble qu il manque un petit quelque chose et que ce titre aurait pu être meilleur (mais là je devient peut être un poil trop exigeant!!!)Je ne presente plus REDEMPTION et son riff béton,et WHERE DREAM GO TO DIE alternant le calme et les passages épiques fait un bon morceau d'ouverture. Reste OPEN ROAD qui conclut de bien belle manière cet album: on y retrouve l'émotion et les sonorités typiques du ryche (du i will remenber dans la voix, un solo très empire).
L album est il parfait? Bien sur, on peut lui reprocher d'être court et certains parlent de régression.Je pense qu'il s'agit avant tout d'un repositionnement du groupe dans son style musicale et donc que l'expérimentation aurait été hasardeuse.IL faut laisser au groupe le temps de se reconstruire.Pour la durée, pareil 2/3 morceaux de plus auraient fait du bien, certains morceaux auraient pu être rallongés et développés mais le résultat est bon, n'est ce pas l'essentiel!!Alors on sera un peu plus exigeant pour le prochain album!!!
Petites imperfections, donc pourquoi 5 étoiles? Ce serai effectivement 4.5 pour ma part, mais j'ai arrondit au point supérieur pour le FU de Geoff tate (qui contient malgré tout quelques bon titre), alors je fait pareil pour Queensryche pour équité!Mais enfin, pour moi, Queensryche vous avez devinés qui c'est!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur est à venir !!, 27 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
Franchement ça fait des plombes qu'on l'attendait ce retour aux sources...moi je suis de ceux qui ont tous les albums de ce groupe mais qui est toujours resté sur sa faim depuis Promised Land qui est leur dernier bon album...

j'aurais été curieux d'entendre leur version d' operation mindcrime II car je suis sûr qu'il aurait été meilleur, car même si j'adore Geoff Tate il faut dire qu'il a toujours été un despote et pour avoir fait partie du fan club et les avoir rencontrés 3 fois backstage, j'ai toujours été surpris de voir qu'il faisait bande à part des autres, autant les autres étaient proches dans les loges , lui restait seul dans son coin, aucune connivence avec ses acolytes, le malaise couvait depuis de longues années et maintenant le groupe est libéré et pourra pleinement s'exprimer.

Pour ceux qui parlent de régression, je prendrais pour exemple Metallica qui pour moi avait atteint son meilleur niveau avec " and justice..." et même si le black album fut leur plus grand succès, ce fut le début de la fin et les load et reload furent des grosses daubes et que c'est avec un retour aux sources avec death magnetic qu'ils ont retrouvé le chemin du succès...parfois il vaut mieux reculer pour mieux sauter.

Longue vie à cette version du groupe qui pour moi est la seule qui peut revendiquer l'âme de ce super combo

Je terminerai par dire que je les ai vus cette année à Mons au PPM Fest et je peux vous dire que ça fait des années que je ne les avais pas vus aussi spontanés et complices sur scène et je comprends mieux pourquoi Tate ne voulait plus chanter les anciens morceaux comme queen of the reich...il n'en est plus capable par contre Todd La Torre est frais comme un gardon et il assure grave
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 QUERELLE D'HERITAGE, 27 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
Au jour d'aujourd'hui 2 formations se disputent la "Licence" Queensryche :le combo à Geoff Tate et le groupe qui a sorti le disque qui nous intéresse ici.
Le "son" et le style de ce groupe, forgé dans les premières années, sont si particuliers que c 'est déjà une gageure de remplacer un chanteur comme tate, à mon sens, Todd Lattore relève le défi de manière remarquable.Pour les compositions on chemine également sur une ligne de crête et la section rythmique originelle fait le job et le fait bien, ainsi que le jeune guitariste qui assure.
Les morceaux retrouvent volontairement le style des premières années sans toutefois que les compositions n 'atteignent le niveau de l'age d'or.
Cependant, force est de constater qu 'il y a de bonnes choses sur cet album à commencer par un style homogène, c'est un groupe de métal et il le fait savoir, plus de tergiversations stylistiques on sait quelle musique on écoute.

Cet album aurait pu s'intituler "Back to Roots" mais son titre éponyme ainsi que le Logo du "Ryche" sont encore plus explicites pour nous indiquer que la bataille pour l 'héritage fait rage (for order j'ai pas pu m'empêcher)entre cette formation et le groupe à Tate.
Pour ma part je donne l'avantage aux premiers car ce disque n'est pas mauvais , se dévoile au fil des écoutes il est dans l'orthodoxie des premiers albums et ce groupe me semble en devenir (paradoxal : comme une renaissance) alors que l'autre apparait plus comme un album solo de l 'ex chanteur malgré des reprises de titres de la grande époque (peut être une tentative pour s' accaparer la mise?)
Encore une fois de bons titres (reportez vous aux autres chroniques) mais pas de titres majeurs; en attente d'une suite pour peut-être côtoyer de nouveau les sommets?
Cependant le pilote de ligne est parti depuis longtemps et son retour n'est pas prévu pour le moment alors, à voir dans le futur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 quel retour inespere le ryche sort une tuerie qu on attendait plus, 26 juin 2013
Par 
Bordg David "Papa bordg" (Vernon, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
autant le dire tout de suite,j ai adore l album!!! il est fougueux, heavy , comme jamais!! on sent le talent a l etat pure mais aussi la rage et une determination sans limite(redemption)!! a la premiere ecoute ce qui m a bluffe c est une rythmique folle et groovy et d une puissace pachydermique!! eddie jackson, scott rockenfield, tout le monde sait que c est une des meilleurs paire du circuit (ecoutez empire vous comprendrez)!! mais ils arrivent encore a nous tuer sur place(ex: spore)!! les guitares sont belles mais plus discretent agrementees d un chant proche du sieur tate( pas de paysement) mais avec de belles nuances et de belles palettes d emotion que la torre reussit a faire passer!! c est du grand queensryche proche je trouve des deux premiers(the warning, rage for order) efforts sans les singer et ca c est monstrueux!! et plus on le decouvre et plus il tourne sans lasser aucunement car tous les titres sont superbes et prennent au fil des ecoutes une splendeur et une mageste non soupconnable!! quelle jouissance pour le fan de la premiere heure que je suis!! les miracles musicaux peuvent se faire!! la preuve par 100!! un must!! une tuerie!! une peninsule!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 pal mal mais peut mieux faire !!!, 23 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensrÿche (CD)
Un QUEENSRYCHE sans Tate mais avec son clone La Torre pour un album qui retrouve de la virulence avec des guitares agressives et une batterie qui claque. Entre la "Rage for Order" et "Empire", cet album renoue avec l'age d'or du groupe.
Dommage que les compositions restent un poil en deçà niveau inspiration. Heureusement que le travail effectué au niveau des guitares est phénoménal !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Retour intéressant., 5 août 2013
Par 
M. Philippe Gosselin "Phil GOSSELIN" (Pérenchies, Nord, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
Tout a été dit et bien dit par les précédents chroniqueurs. Pour ma part, j'ai toujours été déçu par les albums du groupe après Empire. Faut dire aussi que se remettre d'Operation Mindcrime n'était pas chose aisée. Cet album n'a pas pris une ride et s'avère être l'un des meilleur albums de hard rock de tous les temps. On sent bien ici un retour aux sources somme toute convaincant avec un chanteur dont la voix est absolument troublante de ressemblance avec Tate. Il manque un petit quelque chose pour être définitivement convaincu par cet album : des mélodies puissantes, un peu plus de hargne dans les riffs et un peu plus d'originalité. Les gars sont quand même sur la bonne voie et j'ai presque retrouvé le Rÿche qui me plaisait tant. Rendez-vous donc au prochain album. 4 étoiles sur 5 pour la belle tentative. Affaire à suivre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Espoir, 29 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Queensryche (CD)
Album inéspéré
Je n'osais plus y croire
Celui ci se situe dans la ligne d'un "Promised Land"
Quant on sait qu'il ne s'agit que de nouveaux titres , ça laisse reveur pour le prochain!!
La Torre mérite sa place , il évolue dans un registre très proche d'un Goeff Tate d'il y a pas mal d'années...
Merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Queensryche
Queensryche de Queensrÿche (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit