undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles16
4,3 sur 5 étoiles
Format: Blu-rayModifier
Prix:16,35 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Quand au début des 70's, Santana et McLaughlin enregistrèrent ensemble le légendaire Love Devotion Surrender en hommage à John Coltrane, il régnait alors un climat de passion et de créativité que l'on ne retrouve guère dans ce concert célébrant quelques quarante années plus tard cette mémorable collaboration. Il s'agit plutôt ici de retrouvailles sympathiques entre deux guitaristes qui, en dépit de leurs différences culturelles, ont une réelle empathie l'un pour l'autre. Ca se traduit sur scène par une ambiance de fête tout sourire que ce DVD parvient fort bien à restituer. Carlos Santana n'a pas son pareil pour interpréter de superbes mélodies qu'il personnalise par une sonorité et un sustain qui lui sont propres tandis que McLaughlin se charge d'épicer la musique par des chapelets de notes en cascades qui font monter la pression sous le regard approbateur de son complice d'un soir.

Par ailleurs, la durée d'un LP n'étant pas suffisante pour couvrir une soirée musicale, les deux hommes ont complété le répertoire original par des emprunts à des grands créateurs de l'époque comme Bob Dylan (A Hard Rain’s Gonna Fall), Led Zeppelin (Stairway to Heaven), Pharoah Sanders (The Creator has a Master Plan), Tony Williams (Vuelta Abajo, Vashkar), et bien sûr Miles Davis (Right Off, Black Satin). Les amateurs de jazz-rock pur et dur pourraient être déçus mais les autres gagnent au change, les deux hommes abordant au cours du concert une myriade de styles musicaux divertissant ainsi un public nombreux aux intérêts diversifiés. C'est aussi une chance pour l'amateur d'entendre pour une fois McLaughlin jouer avec bonhomie et entrain du pop-rock, du blues et du boogie en plus de la fusion virtuose et pyrotechnique dont il est coutumier.

Le groupe qui les accompagne est hors-pair avec Cindy Blackman Santana, parfois doublée par le grand Dennis Chambers, qui délivre ici une prestation d'un extraordinaire dynamisme (il faut la voir agresser ses fûts pendant l'émulation de Tony Williams sur Vuelta Abajo). L'un des deux bassistes est Etienne M’Bappé, membre du 4th Dimension de McLaughlin, qui fait courir avec dextérité ses gants noirs sur son manche, s'autorisant sur Let Us Go Into The House Of The Lord un solo d'anthologie qui laisse les deux leaders littéralement pantois. Quand à l'orgue et au piano, on a fait appel à David K. Mathews, un musicien éclectique parfaitement adapté à un répertoire qui fluctue constamment entre différents genres musicaux.

Sans être absolument indispensable, ce DVD bien enregistré et filmé fera quand même passer un très agréable moment, l'atmosphère de détente et de camaraderie qui prévalait ce jour-là sur la scène de Montreux diffusant comme par osmose jusqu'au spectateur satisfait.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Si d'aventure certaines personnes viennent sonner chez vous en vous présentant quelques fascicules de pacotille, vous disant qu'il ne faut surtout pas écouter Santana car dans son nom il y a le nom de "Satan" je vous invite à faire comme moi : c'est simple : un coup de pied dans le derrière, parfois peut même être approuvé par la maréchaussée !

Vous voyez de qui je parle, bien sûr !

Ce "Live at Montreux 2011" est une pure merveille. Sous-titré " Invitation to Illumination " cela va comme un gant à cette grande rencontre sur scène :

" Santana & McLaughlin " Le premier ne cache jamais sa croyance à toute épreuve, le voir sur une scène sans une icone du Christ posée sur un ampli ou toute autre chose, serait impensable pour lui. Quant à McLaughlin, il alla jusqu'à faire un concert pour le dalaï-lama Tenzin Gyasto.

Sans plus entrer dans des détails agaçants, nous sommes obligés de dire, que nous l'ayons ou non, je ne suis pas un juge, force est de reconnaître qu'avoir une telle foi dans le Divin donne à réfléchir un peu et même plus. J'admire cette foi car j'en manque souvent d'une bonne dose. Mais que de les voir sur une scène et pas n'importe laquelle... C'est fabuleux, faites le au moins une fois dans votre vie en choisissant bien ce que vous aimez.

Fichtre, diantre et tant d'autres aux marchands de prosélytisme "products made in U.S.A." avec leurs beaux livres d'images truffés d'icones soit disant pieuses et autres imbéciles malheureux !

La foi, elle est là, c'est ce que Carlos Santana veut nous transmettre depuis des années et il le fait ! Très bien même, et McLaughlin aussi. Et ça, cela se respecte, s'écoute mais de l'entendre point ne suffit. Et c'est bien tout cela que j'aime chez Carlos Santana outre aussi le fait qu'il soit un génie dans l'art de soulever une foule de spectateurs, de les faire se lever de leurs sièges et de les maintenir debout, haut les mains ne les baissant que pour les frapper l'une contre l'autre, mouvement s'accélérant que pour applaudir. C'est cela Santana, loin des diables vauvert et de toutes autres espèces.

Écouter " A Love Supreme" de Trane, faire chanter cet hymne de jazz et pieux à la fois par la foule pendant de longues mais au grand jamais interminables minutes, oui, devant nos écrans, il faut chanter avec lui et surtout avec eux ; Santana, son épouse, McLaughlin, son fabuleux orchestre, ses chanteurs qui nous emportent dans un presque "mantra", mais presque seulement.

De ce "Love Devotion Surender" même Claude Nobs vint jouer avec son harmonica sur cette scène ! Claude Nobs était le fondateur et directeur du Festival de Montreux mort dans accident de ski de fond à 77 ans. Quel dommage.

Pour moi, pêcheur à la ligne ou pécheur tout court, je pense que c'est cela et uniquement cela, ce que l'on nomme la dévotion.

Christian.

Je vous invite à découvrir ces Monuments du Jazz, du Rock et de la World Music ! Cela en vaut la peine.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 septembre 2013
DVD d'une très bonne qualité d'image et de son. Deux géants de la guitare ensemble sur scène pour un spectacle inoubliable mérite d'avoir ce DVD sur ses étagères. Je le recommande.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2013
Excellente prestation pour la réunion de ces 2 musiciens incontournables sur des titres parfois déroutant, de led zep en passant par Dylan.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2013
Quel plaisir de voir ces deux artistes se régaler à jouer ensemble.
Belle qualité d'image et de son pour cet enregistrement Blu-ray.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2014
je viens de regarder cette rencontre au sommet de 2 virtuoses, c'est la claque!
le son est excellentissime, superbe rythmique derrière nos 2 magiciens à savoir mme Santana et Chambers! Mention spéciale pour Naima, sans oublier le regretté Claude Nobs
à l'harmonica sur un titre de John Lee hooker!
rendons hommage à feu mr Nobs qui a suscité tant de rencontres musicales à Montreux!

David
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2013
Magnifique concert très bien enregistré et très bien filmé. C'est du lourd, plutôt musical, peu chanté et je le recommande vivement!
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2015
Voila un concert ou les deux protagonistes se livrent à des facéties parfois ennuyeuses. Santana et Mac Laughlin ont l'air de s'amuser(surtout John Mac Laughlin) sans tenir compte des attentes d'un public qui semble rester sur sa faim, comme nous en regardant le DVD. La première partie du concert est déconcertante, tant Santana parait être là contraint et forcé, mâchant du chewing-gum et ne semblant ni inspiré, ni réellement concerné. Mac Laughlin lui semble heureux d’être là et de jouer mais ses accords plus rocks sont assez répétitifs et ça ne décolle jamais. Enfin, au final un concert bien décevant ou nous prend souvent l'envie de bailler! Heureusement la deuxième partie du concert est un peu plus enlevée et surtout l'intervention du regretté CLAUDE NOBS qui donne à l'harmonica ce qu'il a de meilleur!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2015
2 guitaristes d'exception qui se retrouvent après une collaboration dans les années 70 qui avait surpris, tant les 2 hommes baignaient dans des univers éloignés . Pour être franc, le résultat n'est pas à la hauteur des espérances ! Le concert semble plus une improvisation permanente élaborée sur les thèmes des morceaux, que les morceaux eux-mêmes . L'impression qui reste c'est un flot de notes sans support dans un univers musical vague .
Les musiciens qui accompagnent sont excellents et nos 2 compères n'ont rien perdu de leur verve
Globalement, une petite déception
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2015
Concert très friendly ou les 2 compères nous font une très bonne prestation; la mise en place est impeccables et les parties de guitare ébouriffantes.Good job.

qualité son et image: très bonne.
duration. 2h15.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus