Commentaires en ligne 


11 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du blues rock classique, sans surprise, mais diablement agréable à écouter
Voici la dernière pépite de notre ami Stephen Stills. Avec l'âge, on sent notre guitariste épanoui et en pleine plénitude. Ceux qui, comme moi, l'ont vu en juillet dernier sur la scène de l'Olympia avec ses compères Crosby et Nash ont du être frappé par le plaisir qu'il dégageait de se trouver sur scène. On...
Publié il y a 12 mois par Frédéric

versus
Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Stills la résurection
Après bien des déboires, Stephen Stills s'offre un seconde jeunesse avec des compositions Rock, blues et jazz. L'ensemble est bon, mais pas exceptionnel.
Publié il y a 11 mois par polnajeep


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du blues rock classique, sans surprise, mais diablement agréable à écouter, 6 septembre 2013
Par 
Frédéric (Bordeaux France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Voici la dernière pépite de notre ami Stephen Stills. Avec l'âge, on sent notre guitariste épanoui et en pleine plénitude. Ceux qui, comme moi, l'ont vu en juillet dernier sur la scène de l'Olympia avec ses compères Crosby et Nash ont du être frappé par le plaisir qu'il dégageait de se trouver sur scène. On sentait un homme épanoui, heureux et ayant envie de nous faire partager ce bonheur. Avec son nouveau groupe "The Rides", il effectue un retour aux fondamentaux du blues rock avec un album qui sonne très seventies. Certes, il n'y a rien d'original dans cet opus, mais c'est terriblement carré, en place et les solos de guitare donnent toujours le frisson, bref de l'excellente musique jouée par des cadors du rock. J'adore et en redemande.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 5 étoiles pour 3 étoiles du BLUES ROCK, 7 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Poussez les meubles, Montez le SON et envoyez la sauce v'là du BLUES ROCK fabuleusement entrainant.
Qu'est-ce-que çà fait du bien ! les voix sont justes comme il le faut : éraillées, saturées mais bluesy à mort.......LE disque BLUES ROCK du moment avec que de superbes reprises .
Stephen STILLS, Kenny WAYNE SHEPPERD et Barry GOLDBERG beau trio, grand disque ...... sur scène çà doit être énorme .....only teardrops fall !
De très belles reprises et de splendides compositions, bref un EXCELLENT ALBUM pour cette rentrée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ah la belle rencontre!, 3 septembre 2013
Par 
Jean-pascal Guillet "bluegrass and Co" (lot) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Quand deux vétérans de la scène californienne des sixties rencontrent un petit jeunot (36 ans quand même!) guitariste prodige de blues-rock, tendance Texas-shuffle, ca donne un super-groupe (éphémère sans doute) The Rides et un opus oh combien réjouissant "Can't get enough".
D'un côté Mr Steve Stills (68 ans) en personne, qu'on ne présente plus tant ses états de service sont impressionnants, et Barry Goldberg (70 ans) autre figure du blues, claviers en tout genre et co-fondateur avec Mike Bloomfield du trop méconnu Electric Flag, groupe flamboyant du début des seventies qui alliait avec brio blues/soul:funk.En face Kenny Wayne Sheperd , un des plus brillants guitaristes de blues-rock , sur le circuit depuis l'âge de 18 ans.
Ces trois là se sont donc réunis le temps d'un disque, et quel disque! Du blues-rock brillant, concis, illuminé par les solis de Stills et Sheperd. Et surtout quel bonheur de retrouver un Steve Stills plus en forme que jamais! Notre homme a repris du poil de la bête (et perdu quelques kilos!), ses interventions à la guitares sont courtes mais brûlantes et inventives, un vrai plaisir, même si la voix est un peu fatiguée....Sacrée surprise, car l'écoute de son "Live at Sheperd's Bush" en 2009 m'avait laissé plutôt inquiet sur l'avenir musical du bonhomme. Retour confirmé également avec ses deux compères Crosby et Nash , et pour l'avoir vu sur scène cet été, on peu dire sans crainte que Stills est un peu éreinté certes mais toujours là!

Mais revenons à ce "Can't get enough", donc 10 titres entre compos récentes et reprises, deux blues des maîtres Muddy Waters (superbe Honey Bee) et Elmore James, le "Rockin' in the free world" de Neil Youg et "Search and Destroy" des Stooges. L'ombre de Manassas plane même parfois, comme sur le magnifique "Only Tear Drops fall", chanté par Stills et dont le chorus de guitare vous replonge direct en 1972 sur le quai d'une petite gare du dixie-land Manassas....

Rien à jeter, une bien belle rencontre qui vient illuminer cette rentrée, déjà bien pourvue avec le dernier Tedeschi Trucks Band, le Buddy Guy et le Gov't Mule annoncé!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent cru, 23 octobre 2013
Par 
Pierre94 "pierre94" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
ce CD tourne en boucle depuis que je l'ai acheté. Blues-rock de haute volée. Les guitares sont magnifiques et la batterie de l'ex Stevie Ray Vaughan assure à la perfection.
Du grand Stills pas vu depuis Manassas (1972:1973). Il se bonifie comme le bon vin.
Excellente surprise donc; vite un concert à Paris.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 excellent!, 19 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Faut aimer le rock US, ce qui est mon cas.. (aussi) c'est subtil, il y a de l'esprit, et c'est aussi une claque. faut dire que le jeune qui joue avec les 2 vétérans (dont stephen stills qui a eu Hendrix en invité sur son album éponyme!) est une pointure .Avec une surprise énorme: la reprise de "Search and Destroy" d'Iggy and the stooges!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Du beau linge au m2., 28 mars 2014
Par 
JEAN-CLAUDE "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Attendons un peu pour voir si on peut affubler ce trio du statut de super groupe. Il ne suffit pas d’être 3, d’appartenir pour deux d’entre eux et depuis presque 50 ans au gratin du rock (Stephen Stills et Barry Goldberg) pour user d’une panoplie de qualificatifs réservés traditionnellement à une élite : Cream, Jimi Hendrix Experience, Blind Faith et Z.Z Top, les plus populaires ; à un degré moindre, Beck Bogert Appice, West Bruce Laing, des projets qui ont flirté avec le haut niveau du power trio.

Stephen Stills sait de quoi il retourne en matière de tierces musicales, étant lui-même un pilier de Crosby Stills & Nash. L’heure de gloire du claviériste Goldberg, l’autre vétéran des Rides, a notamment consisté à former l’Electric Flag avec Mike Bloomfield (1967) et à graviter dans l’environnement de Dylan, bien qu’il ait réalisé une belle carrière d’auteur-compositeur ce qui lui a valu d’être repris par de nombreux artistes, parmi lesquels Joe Cocker, Rod Stewart, Gram Parsons ou Steve Miller.

Le troisième larron, un des meilleurs guitaristes de blues actuels, Kenny Wayne Sheperd, appartient à une plus jeune génération. Il fait irruption dans la profession en 1995. Quand il naît en 1977, Stills, de 32 ans son aîné, affiche au compteur un passé prestigieux avec Buffalo Springfield, peut-être plus prestigieux mais sous-estimé avec Manassas et publie alors son cinquième LP avec Crosby Stills & Nash (CSN), sans compter que sa besace personnelle est déjà bien chargée. Goldberg, le grand pote de Mike Bloomfield avec lequel il pointe sur le mythique Super Session de Bloomfield/Stills/Kooper, est trois ans plus vieux que Stills. Outre l’Electric Flag, il est derrière l’Ivar Avenue Reunion, le Barry Goldberg Blues Band, le Barry Goldberg Reunion ou encore KGB.

Ajoutez derrière ce trio majeur, le batteur Chris Layton, un ancien de la maison Stevie Ray Vaughn, Kevin McCormick, bassiste qui a bossé avec Crosby Stills & Nash, Jackson Browne, Bonnie Raitt, Bruce Hornsby ou encore Nils Lofgren ainsi que le percussionniste Luis Conte (James Taylor, Phil Collins…). Pas le genre de musiciens à venir simplement poser pour la photo…
Blues-rock. Les Rides, dont on doit l’idée à un Stills fortement appuyé par Goldberg, font dans le blues-rock comme le restitue le répertoire de Can’t Get Enough (2013), album inattendu, passé inaperçu aux yeux de beaucoup et pourtant publié depuis 8 mois déjà. Partagé entre une écriture assurée par les membres des Rides (Don’t Want Lies, Can’t get Enough et Only Teardrops Fall) et des reprises plutôt inspirées de cadors du rock et du blues (Muddy Waters, Elmore James, Neil Young, Stills, Stooges), Can’t Get Enough, sorte de live de studio, dévoile que les papys et leur succession ne sont pas là pour faire de la figuration.

L’affaire est sérieuse, impressionne dans son mélange entre anciens et modernes, et mérite d’ores et déjà une reconduction dans le temps ; elle est à suivre avec grand intérêt. La collection spontanée et réussie de blues-rocks lourds et classiques ici portée et réalisée en une petite semaine, plaide incontestablement en faveur d’un bis repetita, voie dans laquelle les acteurs, visiblement satisfaits de leur prestation et il y a de quoi, semblent signer des deux mains et plutôt deux fois qu’une.

Ces Rides, dans leur première version discographique, prennent les traits d’un vrai projet à long terme. On s’éloigne donc de l’idée du groupe sans lendemain ou de la réunion ponctuelle de stars du rock. Dans les cartons s’annonce un deuxième jet dont l’écriture est entamée ; on entrevoit à l’horizon de ce N°2 des titres originaux en cours de prépa. Par ailleurs, une tournée de promotion de Can’t Get Enough a depuis été engagée.

Stills et Goldberg d’un côté, et Shepherd, de l’autre, montrent une belle complémentarité et allient la maîtrise instrumentale insolente et arrogante des seniors à l’énergie de la jeunesse. Les anciens font fi de leur forte personnalité et le petit, posé et réservé que Stills invite à se dépasser, se fond trop gentiment dans un moule collectif qui permet de tirer le meilleur parti d’un répertoire qui avait tout de la chausse-trappe. Puisse-t-il dans les desseins annoncés des Rides en lâcher plus encore et tout déchirer…

Dans l’attente de réécouter ce groupe (pas encore super groupe) que je vais désormais surveiller comme le lait sur le feu et dont je me fais fort d’épier les moindres faits et gestes à l’avenir, je me réjouis de retrouver Stills à un si haut niveau. Ses fans ont tellement et si longtemps attendu. Pour l’heure, permettez-moi de lancer une ola pour son retour sur le devant de la scène, pour cette unité aboutie et ce disque très très accrocheur (PLO54).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 du blues du blues du blues, 31 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Bonjour,

je viens d'écouter cet album, comme l'indique le titre du commentaire, c'est du blues. Notre trio n'invente rien, mais c'est carré, très bien fait et très bien joué. Il faut dire qu'il y a 2 grands guitaristes, Kenny Wayne Shepherd guitariste surdoué reconnu dans le monde du blues, et notre ami Stephen Stills grand guitariste qui touche à plusieurs styles de musiques. J'ai eu la chance de voir Stills en concert avec ses copains Nash et Crosby, je le préfère avec une guitare acoustique ou folk qu'électrique (car on a eu droit à quelques solos de guitare folk à tomber par terre). Bref, vous vous en foutez un peu du concert dont je vous parle, je comprends. Le troisième larron est Barry Goldberg est un auteur-compositeur, claviériste et producteur de blues et de rock, connu notamment pour avoir formé le groupe The Electric Flag avec Mike Bloomfield. En résumé, du bon blues et blues rock, on sent qu'ils se sont éclatés à jouer ensemble et ça s'entend, bonne écoute.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 jouvence, 12 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Certes, les titres sont des reprises, mais c'est bon de voir Stills en forme avec un groupe de talent! Bien meilleur que les derniers albums solo en tout cas
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 TOUJOURS LA, 30 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
EXCELLENT MARIAGE ENTRE STEPHEN STILLS ET KENNY WAYNE SHEPPARD POUR EXPRIMER LEUR MUSIQUE DE GUITARISTES HORS PAIR. LE BLUES ENTRE AUTRE A L'ETAT PUR
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Stills la résurection, 2 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Can'T Get Enough (CD)
Après bien des déboires, Stephen Stills s'offre un seconde jeunesse avec des compositions Rock, blues et jazz. L'ensemble est bon, mais pas exceptionnel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Can'T Get Enough
Can'T Get Enough de The Rides (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit