undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles4
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:6,07 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 juin 2014
Injustement méprisé comme le 4 (film authentiquement mauvais) ce 3eme volet se distingue par son humour sympa même si pas toujours maitrisé et par une galerie de personnages et de situations saugrenus . Lois Lane reléguée au second plan et remplacée par une amie du lycée est une idée bien vue pour renouveler la franchise. On y assiste même à sans doute la scène la plus mystique de la série où Clark Kent se bat avec son double complètement saoul, comme une dualité difficile à gérer. Très beau passage. De plus la scène de combat façon console Sega est très drôle tout comme celles de la Tour de Pise. Les effets spéciaux plus énormes ont cependant bcp plus mal vieilli que dans les 2 premiers et les personnages secondaires auraient mérité plus de corps. Au final cet épisode quoique inférieur aux précédents est bien loin de la daube annoncée. De par son ton et son intrigue il en devient même personnel et se regarde avec un plaisir certain. Bluray parfait cette fois. L'image est claire et sans trop de grains. Le relief est même étonnant. Très bon making of en bonus. Achat obligatoire pour les fans et les amateurs.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après avoir remplacé Richard Donner sur le tournage de Superman II, à la demande des producteurs, Richard Lester se vit naturellement confier le troisième film de la série de l’Homme d’Acier. Sur le précédent, il avait notamment infusé un ton plus léger dans une intrigue à la base très sérieuse et dramatique, et ajouté un certain nombre de petits gags au film déjà en partie tourné par Donner. Sur Superman III, il était entièrement aux commandes et décida de jouer la carte de l’humour bien plus à fond.

Cela se retrouve d’abord dans un certain nombre de gags similaires à ceux de Superman II (par exemple Non qui cherche désespérément à faire fonctionner ses yeux laser). Pour que le ton soit donné au spectateur d’entrée de jeu, Lester a choisi de changer radicalement de style de générique, supprimant la musique grandiose et héroïque de John Williams et les titres pompeux en 3D sur fond stellaire en faveur d’une série de maladresses en cascade dignes de Benny Hill, où Superman viendra remettre de l’ordre tant bien que mal : aveugle qui confond son chien avec une traceuse de peinture routière, cabines téléphoniques qui se renversent comme des dominos, chute dans un trou, une voiture qui s’arrête sur une bouche d’incendie et se remplit d’eau comme un bocal, un homme d’affaire qui se prend un seau de peinture sur la tête et même une tarte à la crème… Une fois le ton donné, Richard Lester sort son atout maître : Richard Pryor. Quasi-oublié aujourd’hui, cet acteur noir fut l’un des plus grands comiques sérieux des années 70 et 80 (son Comment claquer un million de dollars par jour reste une savoureuse friandise, encore aujourd’hui), avant d’être supplanté par Eddie Murphy. Le personnage qu’il incarne est un condensé de toutes les faiblesses humaines, mais auxquelles il parvient à donner une touche certaine d’humanité qui rend son Gus Gorman particulièrement attachant. S’il est associé aux vrais méchants, le magnat Ross Webster joué par Robert Vaughn, sa sœur Vera qui finit par être changée en robot maléfique (si, si !), et un giga-ordinateur incontrôlable, il reste très à part dans un film qui lui donne la part belle, ce qui reste beaucoup critiqué aujourd’hui, surtout en comparaison du ton bien plus sérieux des deux premiers films.

Pourtant, le film de Lester est loin d’être aussi mauvais qu’on le dit. Pour commencer, il n’a rien d’ennuyeux ; et si l’histoire d’amour avec Lana Lang est assez cul-cul, ce n’est pas forcément un mal qu’elle vienne remplacer Loïs Lane, avec qui une nouvelle romance eût paru franchement réchauffée. De plus, par un twist de scenario pas si mal imaginé, les scénaristes parviennent à rendre Superman méchant pendant le deuxième acte du film, et c’est franchement savoureux de vois le super-héros utiliser ses pouvoirs de façon gratuite et perverse. La scène où il s’affronte lui-même est même complètement surréaliste et osée pour un film grand public ; à part le (bien plus court) combat entre Luke et son double déguisé en Vador sur Dagobah dans L’empire contre-attaque, il n’existe aucun équivalent. Enfin, si les effets spéciaux et le look du film ont vieilli et paraissent très années 80, tout l’univers informatique représenté a quelque chose d’assez nostalgique et naïf qui se marie franchement bien au ton plus léger et décalé du film.

Dois-je l’avouer ? Superman III est pour moi une madeleine de Proust de mon enfance, que je regardais en boucle sur la VHS de mes grands-parents. Aujourd’hui trentenaire, j’ai pris le risque de le revoir et de le faire découvrir à mon épouse et je suis agréablement surpris de la façon dont il a vieilli. Sans prétendre qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre (faudrait pas pousser non plus) il conserve un côté friandise très amusante que je recommande.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2014
Belle édition.
Surement un film un peu oublié mais moins décevant que la nouvelle version de Superman.
A voir absolument.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2014
le plaisir de retrouver christopher reeve dans les films cultes, on ne se lasse pas de les regarder , bl bien fait
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,87 €