Commentaires en ligne 


148 évaluations
5 étoiles:
 (117)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (14)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


115 internautes sur 117 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le livre qui m'a fait aimer les livres....
Tout a sans doute été écrit sur ce livre, alors plutôt que de parler de l'histoire elle-même, il est peut être plus démonstratif de vous parler de mon histoire avec ce roman...

Dans ma jeunesse je n'ai que très rarement lu, et avec le collège, le lycée et les classes prépas, les choses ne se sont pas...
Publié le 21 novembre 2008 par Eric - Livrophile

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Lobotomie et servitude
J'en sors à l'instant. Une histoire de manipulation du cerveau humain ou comment conditionner par la peur. C'est effrayant de réalisme. Orwell nous dresse le portrait d'une société déshumanisée, rigide, persécutrice... Le despotisme à l'état pur. Dans un autre style, j'ai cependant préféré...
Publié il y a 6 mois par nonoslemenn


‹ Précédent | 1 215 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

115 internautes sur 117 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le livre qui m'a fait aimer les livres...., 21 novembre 2008
Par 
Eric - Livrophile (Nancy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Tout a sans doute été écrit sur ce livre, alors plutôt que de parler de l'histoire elle-même, il est peut être plus démonstratif de vous parler de mon histoire avec ce roman...

Dans ma jeunesse je n'ai que très rarement lu, et avec le collège, le lycée et les classes prépas, les choses ne se sont pas arrangées, étant obligé de lire des romans qui ne me plaisaient pas...

Et puis un beau jour, à l'aube de mes 21 ans, un peu par hasard, j'ai ouvert ce livre et j'ai commencé à lire la première page décrivant ce couloir sentant le choux cuit et le vieux tapis, et puis la deuxième parlant du fameux « Big Brother »... Et je n'ai pas pu m'arrêter. J'ai découvert un univers que je connaissais que très peu : celui du voyage par les livres. Projeté dans un monde si dérangeant et pourtant si peu éloigné du notre, je me suis mis à partager les moments de la vie de Winston, avec un plaisir indéniable. Et lorsque je l'ai enfin refermé sur la dernière page, je me suis rendu compte que j'avais envie d'en ouvrir un autre et puis encore un autre...

Depuis je collectionne les lectures, je ne peux m'endormir sans avoir lu au moins quelques pages d'un roman... De Wolfe à Ellis, de Dostoïevski à Dick, de Le Carré à Littell, je n'ai alors jamais plus m'arrêter...

Pour moi ce livre est le plus beau de tous car c'est celui qui m'a donné l'amour de la lecture...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


51 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le roman politique du siècle, 3 janvier 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Tout a été dit sur 1984, la figure de Big Brother est passée dans le vocabulaire courant, l'image d'une police omniprésente alimente notre imaginaire et nos craintes. Pourtant sa lecture et relecture n'est jamais une répétition.
Orwell accomplit avec ce roman politique, l'objectif qu'il s'était fixé, fondre l'art et la politique en un même projet.
Première grande oeuvre sur l'expérience totalitaire, publié avant Les origines du totalitarisme d'Arendt (1951), 1984 met en scène les formes insidieuses de l'emprise du pouvoir sur les consciences, la complicité du résistant avec son tortionnaire, la nécessité de l'échec quand tous les liens sociaux se sont défaits.
Orwell nous montre que l'homme n'a à opposer à la toute-puissance totalitaire que la fragilité des liens humains, familiaux ou amoureux, l'attachement à la simple humanité.
1984 clôt l'oeuvre d'Orwell et a contribué injustement à l'occulter. Nous souhaitons que la lecture du livre, sans doute le roman politique du siècle, contribue à sa redécouverte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe critique du totalitarisme., 26 avril 2007
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
"1984", c'est de toute époque, le récit de dénonciation du totalitarisme. George Orwell décrit dans ce roman futuriste, avec une minutie quasi-scientifique, le fonctionnement d'une société totalitaire ("Océania").

Le tout est pensé - le tout est agi - le tout est dit. Penser différemment, c'est être un fou. Être un fou, c'est représenter un danger pour la société d'enfermement. Il faut donc soit être emprisonné (variantes : camps de concentration, goulags, prisons etc.), soit être ré-éduqué (rééducations nazies, marxistes etc.) ...

L'homme fou peut être réparé; c'est ainsi que s'exprime la magnanimité de la société d'enfermement (cf. les déviantes maladives de l'auto-critique marxiste).

Penser différemment, c'est commencer à critiquer le langage imposé, cette novlangue (mot créé par Orwell) qui affirmait l'anéantissement de l'ancienne langue ("l'ancilangue"). Education, conditionnement, réflexe, vies définies : dans ce pays, abandonnez tout espoir.

Pour nourrir la réflexion du lecteur sur les systèmes totalitaires, je recommande (liste non exhaustive) "La colonie pénitentiaire" de Kafka, "L'Archipel du Goulag" de Soljénitsyne et "Si c'est un homme" de Primo Levy.

Les déclinaisons "douces" de 1984 sont multiples aujourd'hui:

- Les communications stéréotypes, les conventions d'expression médiatiques imposées et non critiquables (cf. "Les nouveaux chiens de garde" de Serge Halimi),

- l'accent mis sur l'éducation insuffisante "des gens" (en lieu et place des citoyens) pour justifier un vote non conforme aux attentes du Pouvoir (exemple : le "non" au référendum sur le TCE).

"1984" est un chef d'oeuvre a-temporel de saine réflexion sur la liberté.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pas si science-fiction que ca!, 1 février 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
On connait tous le classique: "big brother is watching you...", et cela n'a peut-etre jamais ete si vrai a l'heure des nouvelles technologies et d'un monde parfois assez surrealiste.
Ce livre est un must pour deux bonnes raisons: la traduction du livre est parfaite et fait bien ressentir les idees de l'auteur, ainsi que le climat oppressant du livre, et de plus, qui ne peut etre touche par la quete ideologique d'un homme, recherchant les plaisirs simple de la vie sous une dictature?
Ne pas manquer de lire non plus l'appendice a la fin du livre, ou se trouve une grammaire expliquee du novlangue, invention geniale de l'auteur pour aller encore plus loin dans cette idee de totalitarisme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 D'une actualité étonnante..., 23 janvier 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Dans ce livre, écrit au lendemain de la seconde guerre mondiale, Orwell dépeint de manière terrifiante un monde totalitaire, où l'emprise "du parti" sur les esprits est (presque) totale. Bâtie autour d'un fonctionnaire en charge de la réécriture de l'histoire (sic), la trame du récit est simple, et le style est facilement accessible. L'interêt du livre réside principalement dans son côté "prophétique" (qui n'a pas entendu parler aujourd'hui de Big brother?).
Orwell a senti la menace et donne avec 1984 une véritable mise en garde, un appel à la vigilance. Contre tous les totalitarismes, contres la centralisation du pouvoir, contre l'ignorance et la manipulation, et en défense de la liberté d'expression. Il ne s'agit pas que d'une dénonciation des totalitarismes du passé (nazisme, stalinisme etc...), mais aussi d'un avertissement aux régimes démocratiques, où,suite à l'anéantissement de l'esprit critique et de la raison, risque de s'installer la servitude "volontaire" des masses. Ecrit par un homme de gauche, c'est un livre à lire par tous, quelque soit votre position sur l'axe politique!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un antidote contre le totalitarisme., 26 mai 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
1984 nous fait vivre de l'intérieur la réalité d'une société totalitaire ou l'état tente non seulement de controler les pensées des ses sujets,mais également de s'emparer de leur ame afin de se maintenir au pouvoir.Ce livre nous décrit le cheminement de pensée d'un homme qui grace aux sentiments du coeur va tenter de résister au lavage de cerveau du Parti.C'est une lecture effrayante non seulement parce qu'on se met facilement à la place du narrateur,mais parce ce qu'on se sent nous meme à sa place dans notre société ou les médias,qui prennent une place de plus en plus importante,servent parfois de relais au mensonge et à la propagande des états.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout est là, 3 janvier 2013
Par 
Daniel Roux - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Dans ce roman, Orwell nous plonge dans un futur totalitaire, qui étrangement, est de plus en plus la direction dans laquelle notre monde est entrain de sombrer..

Ce n'est pas qu'une critique des totalitarisme stalinien et hitlérien, c'est aussi et surtout une critique du monde libéral, que bien trop de gens ne voient pas en le lisant..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le livre déprimant que vous devez pourtant lire absolument., 5 juillet 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Eric Arthur Blair était l'un des plus grands auteurs anglais, que vous connaissez probablement sous le pseudonyme de George Orwell. Il écrivit pas mal de livres, mais la plupart des gens considèrent que « 1984 » et la « Ferme des animaux » furent les plus influents parmi ceux-ci. Dans ces deux derniers récits, il exprima, plutôt par l'usage de la métaphore que tout à fait explicitement, sa perception de la société communiste soviétique.

Je vais donc vous délivrer mon commentaire à propos de ce second livre, « 1984 ».

George Orwell écrivit « 1984 » vers la fin de sa vie, alors qu'il mourrait peu à peu de la tuberculose, et ce détail a certainement influencé le thème de ce livre, et plus encore son style si noir décrivant une inévitable fatalité frappant le Monde. L'histoire prend place à Londres, en 1984, date à laquelle son auteur pense que la sinistre menace qu'il présage pour la société des humains se sera produite. En fait, en écrivant ce livre, George Orwell voulait nous avertir du danger que représentait pour la civilisation occidentale une société collectiviste et despotique telle que l'Union soviétique, si rien de significatif n'était entrepris pour en stopper l'expansion avant cette date fatidique.
Pour ce faire, George Orwell décrivit un Etat totalitaire où la vérité n'existe plus au sens où nous l'entendons ordinairement, mais telle que « Big Brother » nous la dicte ; une vérité construite de toutes pièces, ne répondant plus à la rationalité, et que d'aucun appellerait aujourd'hui le « politiquement correcte », ou encore la « pensée unique »... Dans un tel Etat, liberté veut dire obéissance totale et aveugle au « Parti », et amour relève d'un concept étranger à la société si ce mot ne s'applique pas à l'amour pour ce même « Parti ».

Le récit nous est narré selon la perspective de Winston Smith, un fonctionnaire du Ministère de la Vérité, dont la tache quotidienne consiste à altérer la vérité des faits passés dans les archives, chaque fois que « Big Brother » décide qu'il doit en être ainsi. Le slogan du Parti ne dit-il pas « Qui contrôle le passé, contrôle le futur ; qui contrôle le présent contrôle le passé ». Et ce slogan est d'ailleurs appliqué au quotidien par le réajustement des faits du passé de manière à ce que ceux-ci justifient ceux du présent, tels que voulus par le Parti. Du point de vue de Winston Smith, pas mal de choses que nous trouverions effrayantes paraissent à ce dernier somme toute ordinaires. Tel est le cas, par exemple, de l'omniprésence de « Big Brother », toujours en train d'observer tout le monde, et aussi de la « Police de la Pensée », laquelle punit les pensées traitresses à propos du « Parti ».
Le lecteur ne peut que ressentir l'inévitable triste fatalité qui se répète tout au long du récit, et qui semble devoir frapper toute entreprise positive, fut-elle des plus modestes, dans des phrases telles que « Le crime par la pensée n'est pas une chose que l'on peut cacher éternellement. Vous pouvez parvenir à tricher pendant quelques temps, des années durant, même ; mais tôt ou tard, ils vous auront... ».
Winston Smith commence peu à peu à réaliser que quelque chose ne va tout de même pas, dans cette société, et qu'il faut que cela change (aujourd'hui, on l'accuserait d'être un anarchiste, pour oser s'élever ainsi contre le despotisme, ironiquement). Le lecteur accompagne donc Winston Smith dans son entreprise de subversion, et devient ainsi le témoin de ce vers quoi celle ci va le mener. Soyez prévenu que « 1984 » est marqué par la fatalité, par ce à quoi on ne peut échapper, quoique l'on fasse ; mais il est tout à la fois ce genre de livre que nous avons tous besoin de lire, un jour ou l'autre.

Pourquoi devrions-nous tous le lire, me rétorquerez-vous peut-être ?

Pour deux raisons, répondrai-je.

Premièrement, George Orwell formule plusieurs observations dans « 1884 » qui ne relèvent pas uniquement de son caractère fictif, mais qui s'appliquent aujourd'hui à des faits qui ont considérablement réduit notre liberté, toujours au nom du bien être de la collectivité.
Deuxièmement - et ce deuxième point est lié au premier - « 1984 » est un livre qui possède la particularité peu commune d'être de plus en plus dans l'air du temps à mesure qu'il prend de l'âge, tant les descriptions que l'on y trouve ressemblent de plus en plus à des faits et à certaines évolutions de notre société. L'une des principales raisons pour lesquelles George Orwell écrivit « 1984 », pourrait bien avoir été de tenter de nous avertir de ce que nous risquions de devenir, de nous prévenir des dangers du communisme, avéré ou déguisé sous d'autres formes d'idéologies. Mais bien des années après la chute de l'Union Soviétique et de la disparation progressive du communisme en général, nous pouvons aussi interpréter la dystopie « 1984 » (dystopie signifie anti-utopie) comme un avertissement à propos du pouvoir excessif des media, et des dérives des gouvernements entreprenant d'outrepasser leur rôle de service auprès de la Nation. Aldous Huxley l'avait fait avant George Orwell, en écrivant « Le Meilleur des Mondes », puis Ray Bardbury avait écrit « Fahrenheit 451 », peu après la parution de « 1984 », puis, beaucoup plus récemment, Dominique Raymond Poirier l'a également fait en écrivant « Grandoria ».
L'innovation technologique devrait servir l'humain qui en est à l'origine, pour faire s'améliorer son existence, normalement, mais elle est également utilisée contre lui, au contraire. Je pense que ce dernier point présente la plus importante des leçons qu'a voulu nous donner George Orwell.

« 1984 » est bien plus qu'un classique ; il est une petite Bible des temps modernes qui existe pour nous rappeler ou se situent les limites de l'inacceptable dans une société - tellement d'entre nous semblent être absolument incapables de les cerner, en 2010. C'est pourquoi je pense que ce livre peut profiter à tout le monde, et que je vous recommande hautement de l'acheter.

Comment donner moins de cinq étoiles à l'un des plus grands best seller de tous les temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pas une ride, 3 août 2008
Par 
Stephane (Nouméa, New Caledonia) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
George Orwell fait parti de ces visionnaires à l'esprit clair et lucide.
Si le contexte dépeint par l'histoire n'est pas advenu en tant que tel en 1984 ou après, il n'en est pas moins présent depuis avant 1984 et encore aujourd'hui.
Si on veut vraiment s'attacher au message d'Orwell qui dénonce la manipulation des masses et de leurs esprits par un pouvoir central alors nous y sommes en plein dedans : manipulation par les médias, consommation à outrance, manœuvres politiques sont la normalité d'aujourd'hui.
Une question : Puisque aujourd'hui plus personne ne peut se passer de sa TV, lorsqu'on aura trouvé l'argument de consommation ou de "sécurité" qui motivera les gens à avoir chez eux des écrans qui les "regardent", que ferez-vous ?
Lisez donc 1984 avant de répondre ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef d'oeuvre absolu, 14 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : 1984 (Poche)
Ce livre, le meilleur roman de la seconde moitié du vingtième siècle (mouillons-nous) est plus qu'un roman, c'est le mode d'emploi de la démocratie ; en décrivant le pire régime totalitaire qui soit, George Orwell dénonce de façon visionnaire tout ce que les régimes politiques ne doivent pas faire et être. Il nous défini ce qu'est la démocratie en mettant en scène son anthithèse la plus totale. Ce roman est une institution, l'oeuvre faisant la synthèse de tous les régimes autoritaires qui ont secoué la planète, ce devrait être le livre de chevet de tous les citoyens démocrates, défenseurs de libertés individuelles, il devrait être élevé au rang de symbole au même niveau des différentes déclarations des droits de l'homme.
Ce livre dépasse de loin son statut de roman, il colporte une des plus importantes significations, ce qui en fait un chef d'oeuvre absolu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 215 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaa14e114)

Ce produit

1984
1984 de George Orwell
EUR 7,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit