undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

7
3,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 22 novembre 2013
-
(attention, légers spoilers en vue ! forcément légers d'ailleurs, vu le peu de nouveautés de ce deuxième tome)

J'ai adoré le premier roman de Penryn, que je viens de relire avec le même enthousiasme. J'étais tout à fait consciente du fait que l'auteur en était à son galop d'essai et que la suite de l'histoire risquait d'être un poil bancale, n'ayant sans doute pas été pensée en détail.
J'étais ainsi prête à une qualité un peu inférieure.

Mais là, il n'y a tout simplement rien de neuf. Que des redites, des ressassages, du déjà-vu. Certes le style est toujours agréable, on retrouve la personnalité de Penryn, il y a une ou deux idées originales (Clara, pooky doo), mais on en fait très vite le tour.
On retrouve la résistance qui s'organise, avec les jumeaux à la sauce Weasley, le chef fait un petit tour, hop, rien de neuf, c'est déjà fini.
On revoit une fête grandiose avec les méchants anges et les pauvres humaines (d'ailleurs, étant donné le mépris des anges pour les humains, voire même leur dégoût, la présence systématique de belles femmes sur leur 31 - des guenons à leurs yeux - n'est pas compréhensible).
On revoit la petite sœur, on insiste sur son aspect effrayant, on montre de quoi elle est capable (rien de surprenant), on sous-entend des choses, on comprend finalement... pas grand chose.
On revoit la mère folle, on la voit bien folle, encore et encore, dans plein de scènes différentes, on bâille un peu.
Penryn va de-ci de-là, dans un cadre post-ap à souhait, c'est sombre à souhait d'ailleurs aussi, bien décrit, trop décrit, ça prend beaucoup de place, tout ce décor.
Beaucoup d'action à la sauce macabre, c’est bien fait, bien détaillé, très détaillé même, riche en détails affreux, mais on garde une confortable distance, c'est quand même très ressassé, le mieux est l'ennemi du bien, on ne frémit pas.
Ah oui, les "scorpions" pullulent, on en apprend un peu plus sur eux, sans aucune surprise, c'était évident.

L'intro, qui remet en place les éléments de la série, s'étale sur le premier quart du livre, c'est un peu longuet. Et surtout, les réminiscences énamourées de Penryn à propos de Raffe sont complètement déplacées et ridicules : c'est quoi ce virage romance stéréotypée à la noix ?

D'une manière générale, alors que l'auteur s'était montré si douée à tout faire comprendre à demi-mot dans son premier roman, elle enfonce ici des portes ouvertes à coups de pieds rageurs, nous expliquant tout en détail et à plusieurs reprises, alourdissant son récit, le banalisant, le gâchant.

L'auteur nous gratifie de mémoires oniriques via l'épée archangiesque qui est tombée dans les mains de Penryn, utilisant ce procédé pour montrer à l'héroïne le point de vue du héros dans le tome précédent ; quelle lourdeur, quelle inutilité, quel ennui en plus dans ces scènes de baston à répétition, quelle idée !
D'une autre manière, encore plus tirée par les cheveux, on a le droit à un flash-back sur ce qu'a vécu Paige, la petite sœur - plus ridicule comme artifice le livre prend feu !
Et, crotte de nez sur la bouse diarrhéique, l'héroïne peut espionner à son aise l'ennemi, parce qu'elle est déguisée en potiche humaine, whaouh, c'est trop fort !! Bon là je suis sévère, l'auteur tente une justification désespérée, raccrochage aux branches basses in extremis, 10/20.

Lectrices, vous avez aimé la relation entre Raffe et Penryn ? Sachez qu'ici vous devrez attendre les 3/4 du roman avant qu'ils ne se retrouvent. Et alors on les voit tout énamourés, en mode gnangnan, on flirte en mangeant des céréales au beurre de cacahuète, juste après avoir assisté à des éventrations à mains nues, mais bon, c'est un monde post-apocalyptique, c'est normal ! On n'a plus de cinémas après tout, arrêtez de chercher la petite bête. Et puis Raffe est troooop cool, avec son humour chick litt !
Bon, c'est peut-être parce que j'en étais pressée d'en finir avec ce livre raté, mais j'ai trouvé ça assez niais et peu convaincant.
Autre chose, pendant qu'on parle de Raffe : ils ont avec Penryn une conversation au calme. Elle lui demande certaines choses assez personnelles. Cependant, jamais, mais alors jamais, la question de savoir d'où ils viennent, lui et les autres anges, n'est mise sur le tapis : du paradis ? et si oui où est-il, comment y va-t-on ? d'une autre planète ? à quoi ça ressemble ? à la terre ? avec des maisons ? de la nourriture ? qui sort d'où ?
Comment Penryn peut-elle ne pas poser ces questions ?!
Parce que l'auteur n'en sait rien, ou en garde pour la suite, dans les deux cas c'est très boiteux...

Voilà. A la fin de ce roman on avancé d'un micro chouia, qui pourrait être résumé en trois lignes, et seul le talent narratif de l'auteur sauve ce livre du néant d'où il a glissé depuis la première page.
Je commence sérieusement à me demander si elle a encore quelque chose dans le ventre, ou si elle a déjà tout sorti, et ne peut plus que répéter les mêmes choses en boucle.
Mais en fait je suis optimiste de nature, alors je lirai sans doute le prochain tome...

Bon. Maintenant j'ai lu le tome 1 bis de Penryn and the end of days.
A quand le tome 2 ?!
2020 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quel dommage et quel gâchis...

J'ai attendu avec impatience, pendant de longs mois cette suite des aventures de Penryn, j'ai laissé éclater ma joie quand mon livre est arrivé sur mon Kindle grâce à une pré commande. Et puis au bout de quelques chapitres, j'ai commencé à bailler, à interrompre ma lecture pour aller surfer. J'ai bien tenté de mettre mon ennui grandissant sur le compte de la fatigue, de mon emploi du temps chronométré mais il a bien fallu se rendre à l'évidence:la cause était intrinsèque.

Bizarrement, alors que le livre ne manque pas d'action, l'héroïne m'a paru très attentiste, passive. L'auteur a beau essayer d'expliquer pourquoi Penryn est contrainte de souvent rester spectatrice, j'ai trouvé ça pénible. Ses choix étaient toujours à l'inverse de la logique. Un exemple:elle se cache pendant une scène atroce afin de préserver sa mère mais, deux chapitres plus loins, l'oublie limite en se bornant à se dire que sa mère a dû s'en tirer.

Ses relations avec sa soeur deviennent ambivalentes mais le rendu est fade alors qu'il y avait matière à exploiter.
Quant à la mère givrée, on l'a voit presque trop:Penryn redevient une jeune fille de son âge, un peu écrasée par elle alors qu'elle assume depuis plusieurs années le rôle de chef de famille.

Que dire enfin de Raffe? Pas grand chose vu qu'il n'est pas très présent.

Dernière remarque: ces anges terribles me paraissent très humains dans ce tome, trop humains.

Pour moi, vous l'aurez compris, ce tome est raté mais je donnerai sa chance au tome 3 probablement, en souvenir du merveilleux début de cette série.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 novembre 2014
Les autres commentaires sont très justes, c'est différent du premier tome et cela manque peut être d'un petit plus. Heureusement mon niveau d'anglais est limité alors j'ai adoré le glauque des bestioles, les expériences écoeurantes , les pérégrinations de Peyrin, la romance tout en douceur, les humains promenés en toutous, l'épée capricieuse et la monstrueuse petite soeur à l’âme d'enfant. Ce livre m'a offert les thèmes que j'aime, horreur et désolation mais aussi loyauté, sacrifice et obstination. et puis j'adore que le grand super ange se coltine des ailes de démons, ça le rend moins supérieur et donc plus ouvert ! J'ai vraiment hâte de lire la suite!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Penryn, une jeune femme de 17 ans, vit à Silicon Valley avec sa petite soeur handicapée Paige et sa mère folle à lier. Le monde a été bouleversé quelques semaines plus tôt, lorsque les anges se sont déchaînés sur Terre, semant l'apocalypse. Depuis, les survivants craignent les humains organisés en gangs, et les êtres ailés.

*****Je vous conseille de ne pas lire mon avis à partir d'ici, si vous n'avez pas lu le premier tome.*****

On retrouve notre héroïne exactement là où on l'avait laissée à la fin du premier tome. C'est à dire paralysée, considérée comme morte par ses camarades du clan rebelle.

L'univers de l'auteur est toujours aussi prenant. Les nouvelles révélations sont intéressantes, bien qu'elles ne soient pas de grosses surprises.
Au niveau de l'intrigue, j'ai été vraiment déçue. Si, dans l'ensemble, j'ai bien aimé, je dois avouer que le tout m'a semblé redondant. On revit pas mal de scènes du point de vue de Raffe, et même si c'est sympa de le retrouver, cela reste quand même l'histoire du premier tome. On a aussi quelques chapitres sur les évènements du point de vue de Paige. Du coup, j'ai eu l'impression de ne pas lire un tome 2, mais plutôt une réécriture du tome 1, avec quelques nouveaux éléments.
De plus, l'auteur utilise le même schéma narratif et les mêmes ficelles que pour le premier tome. Par conséquent, on sait d'avance comment les choses vont évoluer ou comment les personnages vont réagir.

Au niveau des personnages principaux, je reste sur mes impressions acquises durant le premier tome.
Penryn est une jeune femme attachante, forte et loyale. Son amour pour sa soeur m'a, une fois de plus, prise aux tripes. En revanche, j'ai beaucoup de mal avec son attachement envers sa folle de mère. Dans un sens, je comprends Penryn, car elle reste sa mère. Toutefois, j'aurais bien voulu qu'elle se rebelle un peu plus, qu'elle lui dise sa façon de penser (même si la personne en face n'est pas réceptive, ça fait du bien de se lâcher).
Quant à Raffe, je l'avais trouvé mystérieux dans le précédent tome, et c'est toujours le cas. Cela vient du fait qu'on le voit très peu ! Il m'a beaucoup manqué, je dois l'avouer.

*****Fin des spoilers éventuels sur le premier tome.*****

En conclusion, j'ai été assez déçue par se second tome de la saga. J''étais contente de retrouver Penryn, Raffe, l'univers si spécial de l'auteur. Toutefois, l'intrigue s'enlise un peu et elle est redondante. Heureusement, les chapitres sont très courts et cela donne un peu de peps à l'histoire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"World After" est la suite de "Angel Fall", grande réussite de young adult fantasy.

On y retrouve l'héroïne, Penryn, plus désespérée et plus héroïque que jamais, entourée d'humains cruels et rendus aveugles par leurs certitudes, d'anges d'une beauté dévastatrice, de chimères atroces, d'une sœur qui vit un sort abject et soutenant plus que soutenue par sa mère, à la fois merveille d'ingéniosité et complètement toquée . Heureusement, une épée finalement très bavarde veille sur elle.

L'effet est moins sidérant, nous connaissons l'univers, les protagonistes, les enjeux. Néanmoins l'auteur réussit à rendre le climat glauque et morbide à souhait. L'ambiance est très sombre et pesant, mais je n'ai pas eu de souci à progresser dans la lecture (je sais qu'après les malheurs le meilleur va finir par arriver, même si on en est très loin encore).

L'histoire est ici très simple: survivre ou mourir. Et en toile de fond, comprendre les anges.

Je ne mets que 4 étoiles, même si l'ambiance est là, le rythme aussi, j'ai eu l'impression d'un épisode de transition où les personnages subissent avant de changer et de pouvoir réagir (mis à part un combat final de toute beauté). Je n'attends bien sur plus qu'une chose, la suite (la fin?).
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 juillet 2015
This book is darker tan Angelfall and that would have great IF there had been more Raf-Penryn time. After the ending of the first book I was expecting they would reunite sooner and return to their snarky banter. Facing the very disturbing events of this book together as a team would have been perfection.

When they are finally togheter again waves of emotion pour from the pages (literally) I didnt' know that Angels couldn't swim but that was a cool concept.

I can't wait for the final book. I just can't.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
"World After" est la suite de "Angel Fall", grande réussite de young adult fantasy. La couverture est aussi sobre et aussi significative que la précédente, bravo!

On y retrouve l'héroïne, Penryn, plus désespérée et plus héroïque que jamais, entourée d'humains cruels et rendus aveugles par leurs certitudes, d'anges d'une beauté dévastatrice, de chimères atroces, d'une sœur qui vit un sort abject et soutenant plus que soutenue par sa mère, à la fois merveille d'ingéniosité et complètement toquée . Heureusement, une épée finalement très bavarde veille sur elle.

L'effet est moins sidérant, nous connaissons l'univers, les protagonistes, les enjeux. Néanmoins l'auteur réussit à rendre le climat glauque et morbide à souhait. L'ambiance est très sombre et pesant, mais je n'ai pas eu de souci à progresser dans la lecture (je sais qu'après les malheurs le meilleur va finir par arriver, même si on en est très loin encore).

L'histoire est ici très simple: survivre ou mourir. Et en toile de fond, comprendre les anges.

Je ne mets que 4 étoiles, même si l'ambiance est là, le rythme aussi, j'ai eu l'impression d'un épisode de transition où les personnages subissent avant de changer et de pouvoir réagir (mis à part un combat final de toute beauté). Je n'attends bien sur plus qu'une chose, la suite (la fin?).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé