Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour au Classique
Peavy, leader de Rage depuis bientôt trente ans, était-il prédestiné (son nom de famille n'étant autre que Wagner) à se pencher un jour où l'autre sur la musique classique ? Etait-ce couru d'avance ? Probablement pas mais ce qui est sûr, c'est que l'idée de marier le metal et le classique avec l'album Lingua Mortis en 1996,...
Publié il y a 12 mois par Blaster of Muppets

versus
3.0 étoiles sur 5 Rage en mode progressif et orchestral
L'album peut être intéressant mais doit se débarrasser de quelques étiquettes d'abord:
1/ l'artiste affiché est Lingua Mortis Orchestra featuring Rage mais j'ai plutôt entendu du Rage featuring Lingua Mortis Orchestra. Les chansons (hormis les ballades et l'interlude) comportent des passages très heavy et absolument typique de Rage...
Publié il y a 11 mois par meonito


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Retour au Classique, 5 août 2013
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Peavy, leader de Rage depuis bientôt trente ans, était-il prédestiné (son nom de famille n'étant autre que Wagner) à se pencher un jour où l'autre sur la musique classique ? Etait-ce couru d'avance ? Probablement pas mais ce qui est sûr, c'est que l'idée de marier le metal et le classique avec l'album Lingua Mortis en 1996, en se payant les services d'un véritable orchestre (avant, je le rappelle, Rhapsody, Therion, Metallica...), fut inspirée et offrit à son groupe un second souffle et de nouvelles possibilités. Aujourd'hui, après avoir aligné quelques albums de facture plus classique, délaissant ainsi momentanément ses penchants symphoniques, Rage revient avec un album renouant avec la "grande musique" mais attention : le disque sort sous le nom de Lingua Mortis Orchestra feat. Rage. Qu'est-ce à dire ? La démarche est-elle différente de celle adoptée sur des oeuvres comme XIII, Ghosts ou une partie de Speak Of The Dead ? Non, pas vraiment. En 2010, Peavy et ses acolytes ont juste décidé de bien distinguer les deux chemins qu'ils souhaitaient emprunter : dorénavant, Rage sortirait des albums de metal et Lingua Mortis Orchestra se chargerait d'explorer l'inspiration classique du groupe. LMO, c'est donc toujours du Rage (l'album a été principalement composé par le guitariste Victor Smolski), mais avec deux chanteuses (Jeannette Marchewka et Dana Harnge) en plus et bien sûr, une centaine de participants répartis sur deux orchestres, l'un venant d'Espagne, l'autre de Biélorussie.

Derrière ce nouvel album sobrement intitulé LMO se cache un concept. L'histoire s'inspire de faits réels survenus lors de la chasse aux sorcières qui a pris place dans un petit village allemand nommé Glenhausen en 1599... ce que des titres de chansons comme Cleansed By Fire, The Devil's Bride ou Witches' Judge confirment clairement. Musicalement parlant, le résultat est séduisant. Voilà un album riche et traversé par des passages de toute beauté (à l'instar d'Oremus, intermède de deux minutes, aussi beau que planant évoquant Dream Theater sous influence Floydienne, comme sur Trial of Tears ou sur le passage calme de The Count of Tuscany). Mais ce qui m'a tout de suite séduit avec ce nouvel opus, c'est la puissance qui s'en dégage. LMO reste metal, ressemble bien à du Rage (en plus riche et expérimental, forcément) et ne sombre pas dans la mollesse ou la balladasse mielleuse. Scapegoat, sombre, heavy, avec son gros riff velu, ses accélérations de tempo et Henning Basse (Metalium, Sons Of Seasons) en invité, The Devil's Bride, mid-tempo dont l'ambiance et les mélodies sur le refrain rappellent les premiers essais sympho de Rage (je pense notamment à XIII et son From The Cradle To The Grave) ou la plus enlevée Witches' Judge (quel riff !) à la double grosse caisse ultra-rapide sur l'intro (c'est très impressionant) sont là pour en attester : nous sommes bien en présence d'un disque de metal. Mais évidemment, LMO va plus loin que ça. Beaucoup de titres ont une saveur progressive. Il suffit d'ailleurs de regarder la longueur des morceaux. On descend rarement en dessous des six minutes. Deux d'entre-eux tournent même autour des dix minutes. Ce sont d'ailleurs ceux sur lesquels les éléments symphoniques sont les plus travaillés. Exemple : Cleansed By Fire est une compo changeante, à l'intro mystique, aux orchestrations bien amenées et dont le break très metal prog dans l'âme (avec ses changements de rythme, sa succession de riffs percutants et même un solo de clavier) fait mouche. Bien sûr, tout n'est pas parfait. Le groupe se fend de deux ballades qui me séduisent un peu moins. Lament est un peu pleurnicharde (la prestation théâtrale d'une des chanteuses ne m'a pas convaincu). Cependant, Afterglow, qui clôt le concept, me plaît plus... je la trouve plus classe, moins gnan-gan.

Assez de détails, c'est l'heure du bilan. Cet album est beau, heavy et soigné (la production co-signée Charlie Bauerfeind ne déçoit pas). Victor Smolski nous a encore concocté une palette de riffs, breaks et soli de toute beauté. Les orchestrations sont bien intégrées dans les morceaux, même si parfois un peu en retrait. C'est d'ailleurs là que je formulerai un petit bémol. On va vous survendre ce LMO à grands renforts de "Jamais auparavant un groupe et un orchestre n'avaient fonctionné aussi bien" (je l'ai lu dans le dossier de presse) et autres commentaires dithyrambiques. Mais personnellement, pour un projet se nommant Lingua Mortis Orchestra (feat. Rage), je m'attendais à être plus impressionné et à ce que l'orchestre soit plus au centre... Un petit mot sur les deux morceaux bonus tous deux extraits de Welcome To The Other Side (One More Time et Straight To Hell) : ils sont sympas mais le traitement "Lingua Mortis" ne leur apporte pas grand chose. J'ai même la nette impression qu'ils n'ont pas été réenregistrés et que les orchestrations ont été ajoutées au mix de l'époque (un peu comme sur l'arnaque Symphonic de Jorn). Malgré cette petite déception, je ne vous conseillerai pas de passer à côté de ce disque. Il s'agit d'un album très réussi (cinq des huit nouveaux morceaux proposés sont vraiment excellents) et je dirais même qu'il est pour moi le meilleur essai symphonique jamais sorti par Rage (car plus consistant et moins inégal que XIII et Ghosts), c'est déjà très bien.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rage symphonique, 11 août 2013
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Voici enfin le premier opus du Lingua Mortis Orchestra ! Qui donc ?, vois-je les plus étourdis se questionner... Le Lingua Mortis Orchestra, que diable !, soit le projet orchestral de Peavy Wagner (un patronyme prédestiné !) & co autrement connus sous le nom de Rage, groupe vétéran d'un Teutonique Metal toujours aussi actif.

D'ailleurs, sans doute pour de basses raisons commerciales, le nom de Rage apparait sur la pochette, une étrangeté quand on sait que la création de ce nouvel ensemble vient de la volonté du trio de dissocier ses travaux purement Heavy/Speed Metal de ses tentations symphoniques néo-classiques. Ceci dit, la formule régulièrement entrevue chez Rage est ici poussée à son extrême avec, en supplément du trio et des deux ensembles orchestraux l'accompagnant, deux vocalistes féminines et des chaeurs rajoutant une dimension opératique sympathique et bienvenue à la musique.

A la baguette, outre le bassiste/vocaliste/leader déjà cité, on retrouve évidemment l'excellent guitariste bélarusse Victor Smolski (Malmsteen en mieux !), membre de Rage depuis 1999 et également coproducteur de la galette, un mec dont les capacités d'arrangeur et de compositeur ne sont plus à vanter (il compose et arrange d'ailleurs tout ici), il est après tout tombé dedans quand il était petit sous le patronage bienveillant de son compositeur de père. C'est clairement lui la tête pensante derrière la musique et la façon dont elle fut élaborée, c'est lui et son background classicos qui offrent l'opportunité à Rage de se transformer en machin évidemment pompeux à souhait, on n'en attendait pas moins de ce type d'exercice, mais fondamentalement satisfaisant.

Satisfaisant parce que les chansons y sont bonnes (avec les tics mélodiques reconnaissables entre mille de Peavy, c'est heureux, et des passages balladeurs un peu crapoteux, ça l'est moins), que les arrangements y sont précis et précieux et que tout s'y enchaîne harmonieusement dans une mise en son parfaitement adéquate. Ainsi goute-t-on sans arrière pensée aux 55 minutes du concept pondu par Mr. Wagner (l'équivalent teutonique des sorcières de Salem, plus ou moins), qui n'est, à moins que vous soyez particulièrement sensibles à ce genre de délires textuels, qu'un habile prétexte à dérouler une aeuvre musicalement accomplie qui, c'est entendu, n'égale pas la puissance de feu du trio originel, mais tel n'était de toute façon pas le propos. Et, quoiqu'il en soit, les montées de sève sont suffisamment nombreuses pour occasionner quelques dommages cervicaux. N''attendez pas non plus du Lingua Mortis Orchestra qu'il réinvente le genre, il n'en est rien ici. Leur album est définitivement classique dans sa facture, offrant exactement ce qu'on en attendait : du Metal Symphonique néo-classique tel que Rage sait en faire depuis 1996 (et l'album Lingua Mortis... tiens, tiens) augmenté de l'expérience acquise depuis, un savoir-faire irremplaçable en la matière.

Si on réservera l'album aux amateurs du genre (et de Rage), les autres reconnaîtront sans peine l'excellence du travail réalisé et la possible viabilité à long terme d'une massive formation qu'il ne sera certainement pas facile de déplacer en tournée mais qu'on aimerait bien voir quand même parce que, franchement, ça doit en jeter... Comme le confirme le bonus DVD proposant deux performances de la formation de 2010 et 2013 (une excellente raison de se procurer l'édition limitée, ceci dit en passant).

D'ores et déjà, LMO, premier opus du Lingua Mortis Orchestra, s'inscrit dans les classiques du genre, un exploit qu'on espère vraiment voir répété dans un avenir proche.

Peter "Peavy" Wagner - vocals, bass
Victor Smolski - guitar, cello, keyboards, piano, sitar
André Hilgers - drums
Jeannette Marchewka - vocals
Dana Harnge - soparano
Orquestra Barcelona Filharmonica - orchestra
Daniel Antoli i Plaza - conductor
&
Inspector Symphony Orchestra - orchestra
Andrei Zubrich - conductor
Henning Basse - vocals
Lutz Thomas - didgeridoo
Babushka - vocals
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 LMO it's OK, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Très agréablement surpris par la prestation de nos amis venu du pays de la Vodka de qualités ajouter un peu de jus d'orange et des glaçons .Avec Victor Smolski à la guitare et cette voix féminine don j'ai oublié le nom.On arrive à un ensemble harmonieux,(orchestre classique) groupe rock,de très bonne facture.A bientot LMO.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 superbe album !, 17 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Une excellente découverte que cet album ! Très bonnes mélodies et magnifiques voix féminines avec des choeurs, un chant masculin qui se complète bien.A écouter si on ne connait pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 du très bon, 4 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
l'album est parfait, LMO et Rage collent super bien ensemble, ça fait très plaisir de les revoir travailler ensemble. Pour le DVD, il contient deux live, e premier est de très bonne facture, vidéo et audio, les titres sont très bien choisi (tout particulièrement un version de No Regrets qui a elle seul vaudrait l'achat du tout. Le deuxième live est plus anecdotique, une petite bafouille de Peavey qui nous explique le pourquoi du projet LMO et ensuite quelques titres filmés durant le 70000 tonnes of metal (son et image pourri, mais j'aurai bien voulu y être)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Rage en mode progressif et orchestral, 2 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO (Téléchargement MP3)
L'album peut être intéressant mais doit se débarrasser de quelques étiquettes d'abord:
1/ l'artiste affiché est Lingua Mortis Orchestra featuring Rage mais j'ai plutôt entendu du Rage featuring Lingua Mortis Orchestra. Les chansons (hormis les ballades et l'interlude) comportent des passages très heavy et absolument typique de Rage. De plus elles ont été composées par Victor Smolsky donc forcément... Quitte à écouter du Rage feat LMO, je préférais leur première expérience (XIII, Ghosts)
2/ Ce n'est pas un album de heavy metal traditionnel, ce dont on peut se douter en regardant la playlist et la durée des chansons (entre 6 et 10 minutes). On tire sur le progressif avec des morceaux très travaillés mais qui peuvent tirer en longueur, avec des hauts et des bas

J'ai été gêné aussi pour les voix féminines qui, je trouve, ne s'accordaient pas forcément avec le style musical (trop lyriques, dans le genre de Thérion) ou avec la voix dominante et heavy de Peavy (exception sur Afterglow mais Peavy y est plus modéré, et sur le refrain de Eye for an Eye)

Ceci étant dit, l'album est dans la veine de ce que fait Rage et est plutôt réussi : compositions travaillés, solo soignés, rythmiques fortes. Et à cela il faut rajouter une touche de finesse avec LMO, illustrée par les orchestrations, les chanteuses, et les breaks. Il faut juste savoir à quoi s'attendre et l'acheter en connaissance de cause :)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent album, 27 août 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Je plussoie les commantaires deja mis au sujet de cet album : un mariage réussi entre le heavy et le syphonique.
Des solos de guitare, au plans batterie, en passant par l'alliance harmonieuse entre les voix...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 surprenant, 21 septembre 2013
Par 
Wojak Bruno "LEMMY 62" (SAINS EN GOHELLE FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : LMO - Edition Limité CD+DVD (CD)
Rage et surtout peter wagner nous délivre un ovni avec chanteuses et 'LMO' vaut son pesant d'or avec quelques belles découvertes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

LMO - Edition Limité CD+DVD
LMO - Edition Limité CD+DVD de Lingua Mortis Orchestra (CD - 2013)
Cliquez pour plus d'informations
Habituellement expédié sous 1 à 3 semaines
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit