undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles15
4,2 sur 5 étoiles
Format: Blu-rayModifier
Prix:11,78 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Julian Kay vend ses charmes aux dames de la haute société hollywoodienne, en mal d'affection. Jeune, séduisant ( à en mourir), cultivé, parlant 5 ou 6 langues, il s'est préparé au métier de séduction pendant des longues années avec Ann, son entremetteuse, qui lui a tout appris. Il prend plaisir à son travail, dans les milieux aisés de Los Angeles, menant une vie de luxe, entre belles voitures et vêtements de marque. De temps en temps, il travaille pour un souteneur, Leon, qui lui demande de lui rendre le service , selon les désirs d'un financier , qui veut qu'il séduise sa femme , en sa présence. Peu de temps après, il apprend par les journaux, que la femme en question a été assassinée. Les relations avec Michelle, femme de sénateur, prennent une tournure imprévue,et pour ce qui est du meurtre, l'enquête est menée par l'Inspecteur Sanday(Hector Elizondo), qui croit que dans le cas de Palm Spring, Julian est le suspect numéro un. La femme avec laquelle il se trouvait au moment du meurtre, lui refuse un alibi. Voilà qui compromet encore davantage la situation du jeune séducteur, qui prend assez vite, des allures de machination machiavélique. Julian est la proie idéale dans ce milieu aisé de luxe et d'argent, qu'il incarne si bien, avec sa vulnérabilité, et sa luxure.
Un film de 1980, de Paul Schrader(Taxi driver, Raging Bull). Le rôle était destiné au début pour John Travolta, dont le manager refuse le rôle, lui faisant compromettre une reprise de carrière. Richard Gere est devenu une star internationale avec cette interprétation, habillé dans le film par Giorgio Armani, dont le film sert de trampoline vers la notoriété à sa marque.
11 commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2007
Les années 1970 sont un tournant radical pour le cinéma hollywoodien. Il faut tenter de filmer la réalité. Et si possible, l'ambiance des bas-fonds. En cela, Paul Schrader aura été un élément essentiel. Même s'il demeure relativement connu en tant que réalisateur, c'est surtout avec sa casquette de scénariste qu'il se voit dérouler le tapis rouge : 1976, il écrit sous la houlette du maître Scorcese le script de Taxi Driver, emmené par le magique de Niro. Un trio qui connaîtra à nouveau la gloire quelques années plus tard avec Raging Bull. 1980, Schrader fait cavalier solitaire avec American Gigolo qui lance Richard Gere sur les devans de la scène.

Julian (Richard Gere) est un prostitué haut de gamme. Et à Hollywood, les clientes exigent de lui qu'il sache parler différentes langues, qu'il soit cultivé et bien sûr, impeccablement vêtu. Fini pour Julian le temps où, pour survivre, il lui fallait offrir ses services dans des boîtes sordides. Les femmes du monde, la quarantaine tassée, sont nettement plus rentables. Néanmoins, le gigolo ne fait pas la fine bouche lorsqu'il s'agit de dépanner un ami, surtout si le coup s'avère juteux. C'est notamment dans cette optique qu'il assure un service pour Leon (Bill Duke). Malheureusement pour lui, cette petite affaire est plus complexe qu'elle n'y paraît et Julian comprend rapidement qu'il est tombé dans un piège très dangereux. Accusé de meurtre, il voit ses "amies" le fuir les unes après les autres. Et si Michelle (Lauren Hutton), cette épouse de sénateur délaissée, qui semble amoureuse de Julian, était sa seule alliée ?

Richard Gere, dans son coupé, lancé à pleine gomme sur un refrain de Blondie... Voilà qui sent bon les années 1980 ! Et pourtant, cette image d'introduction est trompeuse. Paul Schrader nous invite dans un Hollywood où l'amour n'existe plus depuis longtemps et où l'argent et le sexe font très bon ménage. Richard Gere, dont le rôle de séducteur lui collera à la peau par la suite, livre une prestation impeccable et Lauren Hutton, qu'on ne retrouvera, par la suite, qu'en de rares occasions, est également aussi fragile que sulfureuse. Outre ce casting intéressant, l'intrigue policière, glauque à souhait, se révèle parfois complexe. On regrettera néanmoins un montage final laissant un brin sur sa faim.

L'édition DVD est assez médiocre. Pas un seul bonus, bien que les retombées du film aient été médiatisées, notamment pour Richard Gere. On aurait souhaité en savoir plus. Un trailer, c'est vraiment un minimum à la limite de l'acceptable.
11 commentaire10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juin 2013
Un film comme on en fait plus! Richard Gere en début de carrière au top
dans son rôle de gigolo, le meilleur film de son réalisateur Paul Schrader
et la nostalgie du tout début des années 80 avec la musique de Blondie
survolant les montagnes de Palm Springs au début du film avant le retour
du gigolo à Los Angeles...
Difficile aussi de rester insensible au charme de Lauren Hutton, icône mode
de l'époque et femme d'une classe folle qui trouve l'Amour auprès de Julian,
personnage composé par Gere... film sans doute très sous-estimé, très très
bien filmé (certains plans/scènes sont réellement enthousiasmants),à découvrir
d'urgence pour les jeunes cinéphiles et qui procure toujours le même plaisir
coupable à chaque fois qu'on le revoit ! CALL ME...

P.S. Film à voir impérativement en V.O. sous titrée, car la VF serait très mauvaise et mal
doublée...de toute manière , et , dans la mesure du possible, tous les films anglo-saxons
doivent IMPERATIVEMENT être visionnés en V.O...
33 commentaires6 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 avril 2014
Beaucoup de coulure et de grains nuisent au plaisir de revoir ce grand classique ( conte sexy moral) toujours aussi bon. Même côté son , les basses saturent lors de certains passages musicaux...Très moyen mais toujours mieux que l'horrible DVD . Copie bien nettoyée .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mars 2013
Un film que l'on ne peut apprécier qu'en VO-ST (pour ceux qui, comme moi, n'ont pas travaillé leur anglais à l'école), car le doublage est HORRIBLE, mention de nullité spéciale à l'acteur qui double GERE et le rend ridicule, hautain, alors qu'en VO on se rend compte à quel point cet acteur est déjà remarquable... les dialogues ne veulent plus rien dire en français et on pense "Quel navet" !
Eh bien non, donnez-vous la peine de regarder ce DVD en VO avec la voix (Mmmmmmm !!!), la diction parfaite, le talent de Richard Gere.
Conclusion :
- en VF = film très décevant, "has been" ;
- en VO = un bon film qui vaut le détour et n'a pas énormément vieilli. De plus, il est passé peut-être 1 fois à la télé ??? Comme la plupart des bons films des années 80 que l'on ne voit plus JAMAIS.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 janvier 2014
Que dire sur ce film ..." CULTE BRILLANT DERANGEANT " parfait ! Richard GERE ce n'est pas que Pretty Woman ! Un film CULTE a avoir dans sa DVDIOTHEQUE's ! ;)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2015
Excellente interprétation. Le film est très bien construit.La musique est superbe.
Finir sur le concerto pour clarinette de Mozart est subtil.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2015
Ambiance année 80 sous la musique de la chanson " call me " chantée par Deborah Harry du groupe blondie. Nostalgie... nostalgie...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 février 2014
Le film n'a pas vieilli. Superbes couleurs digne d'un tableau d'art moderne des années 70 mis en valeur pas le Blue Ray . Un classique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2014
j'ai moins aimé qu'à l'époque de sa sortie et revu sans trop de plaisir, mais tout de même contente de l'avoir dans ma collection
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus