undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

8
4,0 sur 5 étoiles
Steppenwolf [Sacd]
Format: CDModifier
Prix:39,29 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
100 PREMIERS RÉVISEURSle 12 septembre 2013
Quelqu'un a t-il vu la nouvelle pub Chanel ? Et... quelqu'un a t-il reconnu la musique ?

En rentrant ce midi, après une matinée de réunion fort pénible, je regardai distraitement la télé en dégustant une très goutue galette complète oeuf jambon fromage, quand soudain au tréfonds de moi-même retentit l'alarme sonique... "ROCK & ROLL" ! Et en effet, sur l'écran une nana brune plutôt pas mal s'agitait au son d'une musique qui ne m'était pas inconnue....Quézako ?.....Hum......Euréka !!!

THE PUSHER !

Merveilleux morceau du grand Steppenwolf, figurant sur leur non moins célèbre 1er album sorti en 1968 et sur lequel on trouve également le méga hit mondial "Born to be Wild". A propos de ce dernier, soulignons que ce titre, devenu l'hymne des bikers depuis son apparition sur la B.O de "Easy Rider", n'est en rien l'hymne des Hell's Angels (qui préfèraient Blue Cheer). Et pour cause, Steppenwolf a toujours affiché dans ses textes des positions pacifistes hostiles à la guerre du Vietnam, tandis que les Hell's Angels défendaient clairement des positions pro-war; Sonny Barger, leur leader, allant même jusqu'à proposer au gouvernement américain de former des commandos de Hell's Angels pour aller traquer le Viet minh au coeur de la jungle indochinoise...Prudemment, le gouvernement américain ne donna pas suite à cette proposition délirante et c'est bien dommage car on se serait marré cinq minutes !

Reste "The Pusher" superbe titre qui, me semble t-il, figure également sur la B.O de "Easy Reader" et qui, le temps passant, apparait de plus en plus comme le titre phare de cet album. Les autres disques du groupe valent aussi le détour, notamment le très bon "Steppenwolf Live", peu apprécié des bergers alpins... Steppenwolf Live.

Un magnifique groupe, entre blues psychédélique et proto hard rock, et une très opportune redécouverte. Merci Coco !
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
En janvier 1968, ABC Records nous sort une petite merveille de disque : Steppenwolf, un LP éponyme, lourd et dur, qui va poser les fondations du heavy metal. Joué fort et puissamment, porté par une voix exceptionnelle (une des meilleures du rock), celle de John Kay, cet album connaît un grand succès grâce à des titres mémorables comme Born To Be Wild, symbole de la rébellion et devenu hymne des Hells Angels, et The Pusher ; ces deux pièces sont popularisées par le film de Dennis Hopper, Easy Rider, sorti en 1969 et symbole de la contre-culture américaine. Dans la bande son de cette aeuvre cinématographique culte, elles côtoient, pour mémoire, les Byrds , Hendrix, Electric Flag, Electric Prunes, Roger McGuinn... Outre ces chansons mastodontes du rock, ce disque propose des superbes reprises comme Sookie Sookie du chanteur soul Don Covay, comme Hootchie Coochie Man de Willie Dixon, comme, cité plus haut, The Pusher de Hoyt Axton (chanson anti-drogue qui prend soin de distinguer The pusher, revendeur d'héro, du simple dealer de marijuana , moins nocive et dangereuse, selon son auteur). Il rend également hommage à Chuck Berry dans Berry Rides Again. Le reliquat de ce premier LP n'apporte pas grand chose qui puisse enrichir notre culture musicale ; hormis The Ostrich et la ballade A Girl I Knew, on ne souciera pas des titres non cités. La prochaine fois, c'est promis, l'écriture égalera la musique. Les motards, quant à eux, se sont approprié ce disque depuis 1968. Vous pouvez suivre leur opinion...Mieux vaut tard que jamais...ou vieux motard que jamais, vous avez le choix.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Fin des années soixante et voilà un album qui synthétise assez bien une certaine époque et une certaine idée du rock. Entre psychédélisme et hard rock naissant (et donc pas encore tombé dans les clichés déliquescents), Steppenwolf fait montre dès ce premier album d'une haute technicité instrumentale, ce qui fait de lui un combo surpuissant et très viril. Pas de fioritures ici, c'est une musique sauvage, à l'électricité brute, qui s'écoute à fort volume. Le point fort du groupe, c'est d'avoir de saines racines blues (Chicago et Chess en premier lieu) qui leur permettent de ne jamais vraiment s'égarer, conservant toujours le bon groove. Musique organique, qui ne peut guère lasser pour cette même raison, elle n'est évidemment pas idéale pour le format CD, surtout qu'ils n'ont jamais eu droit à une remasterisation digne de ce nom. J'ai failli enlever une étoile pour ça mais bon, non, l'album est vraiment très bon, même les compos juste correctes étant tirées vers le haut du fait de leur traitement sonore et interprétation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Pour beaucoup, nous avons découvert "STEPPENWOLF" grâce à "Easy Rider" et les deux méga tubes "the Pusher" et bien sur "Born to be wild" qui est l'hymne des "HELL'S ANGELS".
John Kay, le leader du groupe a fuit l'ancienne Allemagne de l'Est très jeune et s'est installé avec sa famille au canada.
En 1967, il forme "STEPPENWOLF" et le groupe sort plus de dix albums.
Mes deux préférés sont le premier ou l'on trouve outre les deux titres mentionnés plus haut, le fabuleux "Desesperation" mais aussi le live de 70.
Très grand groupe à découvrir ou à redécouvrir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 1 août 2014
......... ....... ....... ........ ........ ........ ...... ... ......... .... ...... .... ........ ....... .... ....... .... ............ .............. ............
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 février 2014
=Je ne connaissais que le titre générique, mais le reste n'est pas mal non plus comme Rock et hard-Rock même blues
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 mai 2014
Un classique du genre, ma préférence va pour "the pusher" ! certains n'y verront que born to be wild !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 février 2012
un peu démodé mais très pêchu. Livraison sans problème. Acheminement détaillé.Les titres de l'album sont assez inégaux ...à écouter avant en entier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Steppenwolf (Best Of)
Steppenwolf (Best Of) de Steppenwolf (CD - 2006)

The Best Of
The Best Of de Steppenwolf (CD - 2011)

Steppenwolf 2
Steppenwolf 2 de Steppenwolf (CD - 1999)