undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

24
4,7 sur 5 étoiles
Verdi : Requiem
Format: DVDModifier
Prix:12,75 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

18 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai été tenue en haleine de la première note audible (le requiem commence pianississimo et on entend la musique au bout de quelques mesures seulement) à la dernière. Et quand je dis tenue en haleine je veux dire presque en apnée. L'orchestre et les chœurs, somptueux, sont dirigés par un Barenboïm habité qui fait passer les moindres nuances de la musique et nous emmène de la douceur à des fortissimi éclatants, véritables explosions sonores, avec une grande maestria. Quant aux solistes, trouver un plateau plus relevé me semble à l'heure actuelle impossible. Elina Garanca a une voix ronde pleine qui vous happe, vous transporte, donne les frissons par son chant d'une beauté époustouflante et bouleversante. C'est ailleurs, bien loin qu'Anja Harteros vous conduit avec ses aigus sans faille et une musicalité toujours présente. Rene Pape a toute la solidité vocale qu'il faut pour habiter ses parties quant à Jonas Kaufamnn... Voilà ce qui est écrit derrière la pochette du dvd: "Kaufmann's first entry was like an erupting volcano". Cela dit tout. Cette interprétation somptueuse, presque "divine" est à voir et à écouter sans modération. J'attendais le "lacrymosa" (qui est aussi la sublime "la déploration de Posa" dans Don Carlo) et là, j'ai ressenti la même émotion que quand ce passage magnifique est donné dans l'opéra (ce n'est pas toujours le cas), lui apportant de la profondeur. Si je parle tout spécialement du "lacrymosa" c'est que j'ai récemment écouté un vieux cd assez mal enregistré où j'ai été déçue ce qui n'est pas du tout le cas ici, loin de là. Je pourrai parler encore et encore de cette musique que je dirais, surtout dans une telle interprétation, patrimoine de l'humanité. Un grand grand dvd à acquérir de toute urgence et surtout un grand merci à monsieur Verdi, aux chœurs et musiciens de la Scala de Milan, aux quatre émouvants autant que magnifiques solistes et à monsieur Barendoim.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 26 novembre 2013
Entendre, c'est bien mais voir outre qu'entendre, c'est mieux.
Ainsi, mon incompréhension du dénigrement en coupe réglée dont a fait ça et là l'objet cette version du Requiem de Giuseppe Verdi que je n'ai d'abord découverte qu'avec son enregistrement discographique est-elle totalement achevée mais surtout éclairée avec ma découverte de sa représentation vidéographique.
Une représentation magnifique et "questionnante".
Si le propre de la dimension universelle d'une œuvre d'art est de la faire échapper à ses frontières originelles, il reste qu'il est toujours fascinant qu'une œuvre musicale, sacrée de surcroît et à ce point "génétiquement" empreinte d'italianité que l'est le Requiem de Giuseppe Verdi, puisse être appropriée et "métabolisée" avec tant de force et de grâce par des artistes dont les racines et la culture lui sont "étrangères" : un chef doté de trois nationalités, argentine, israélienne et espagnole, outre d'un passeport palestinien "honoris causa", trois chanteurs allemands (Anja Harteros, Jonas Kaufmann et René Pape), une chanteuse lettone (Elina Garanca).
Ici, seuls l'orchestre et les chœurs sont d'Italie, de Milan plus précisément, c'est beaucoup mais cela pourrait être trop peu or cela ne l'est pas, on est bien dans le cœur de l'osmose musicale, artistique et spirituelle qui abolit toutes les frontières innées et/ou acquises, qui les pulvérise dans le sable impalpable et fluide d'un élan, d'une inspiration, d'une adhésion intime à la pure beauté et à la puissance secrète de l'œuvre interprétée.
En regard de la discographie et de la vidéographie pléthoriques qui nous sont proposées pour cette œuvre hors normes (une pléthore qui en dit long sur l'attrait sans relâche qu'elle exerce), il va de soi que la fête des préférences bat son plein, que l'embarras du choix règne, mais dans le cas particulier, s'agissant d'un tel chef d'œuvre, pourquoi choisir en ce sens que choisir, c'est renoncer, et surtout, pourquoi exclure ?
Oui, décidément, la preuve par les yeux faite, j'affirme que cette version du Requiem de Giuseppe Verdi ne mérite en rien d'être reléguée au rayon obscur des surabondantes ou des fourvoyées, ni par comparaison avec ses innombrables devancières, ni dans ses valeurs intrinsèques.
Elle est magnifique, tout simplement.
Magnifique de musicalité, d'humanité, d'intériorité et de noblesse.
Dirigée par un immense musicien mais pas seulement un immense musicien, bien plus que cela, un citoyen du monde qui a à lui seul prouvé, par son histoire et par ses choix, que "la musique est la mémoire du monde et de l'amour".
Interprétée par quatre chanteurs d'exception, vocalement splendides, artistiquement intelligents et humbles, ce qui va d'ailleurs de pair.
Et puis, pour nous qui n'étions pas sur place, dans l'ambiance vivante et charnelle de cette représentation, une compensation : la très belle manière dont elle est filmée, avec des vues qui nous font frôler le visage émouvant de tous les exécutants, choristes, musiciens de l'orchestre et chanteurs solistes, les instruments montrés en gros plan comme des artistes à part entière, détachés de leurs "maîtres", et le chef, habité par sa mission, sobre mais enflammé, jusqu'à cette forte image finale de son poing qui se ferme, comme une résolution, puis de sa main qui s'ouvre, comme une offrande.
Heureusement, les ovations du public, qui n'ont rien de convenu, disent "sans explication de texte" la raison d'être d'une telle représentation.
Et sa jolie morale aussi : "la critique est aisée mais l'art est difficile".
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 octobre 2013
Sì, davvero è emozionante questo REQUIEM...una tensione spirituale e musicale da vertigine...Baremboim trasmette,on il gesto, le espressioni, ciò che poi si ascolta in orchestra e dal coro (bravissimo!)...sono felice d'aver acquistato il DVD e non il CD (ero tentato di farlo dato che un Requiem "non si vede"...ed invece questo si vede!!!)... Ci sono dei momenti di altissima intensità...di Requiem ne ho ascoltati (e visti!) tanti ma questo mi ha stupefatto!! I solisti, poi...davvero chi dice che i "cantanti di una volta non esistono più" è uno che non ascolta i grandi doni che oggi abbiamo sui nostri palcoscenici...i quattro sono perfetti per vocalità, intensità, fraseggio pieno di intuiti e approfondimenti del testo latino forte e sublime della liturgia della Chiesa...la Artejos canta tutto con una vocalità perfettamente a suo agio nella scrittura di Verdi: i piani, i fortissimi, le note gravi...non saprei pensare di meglio; lo stesso vale per la Garanca, intensa, bravissima (e perchè no? bellissima!); Kaufmann...che dire? PERFETTO! La sua virile dolcezza incanta e fa vibrare! Bravo Jonas! E' sempre un'emozione ascoltarlo ed anche vederlo...Oggi è sovrano! Pape è anch'egli perfetto...bellissimi i suoi "piano"...la parola "mors" ripetuta è da brividi e i cala in un abisso di riflessioni e di speranze ...UN DVD che non può mancare ad ogni amante della musica!
Il REQUIEM, poi, ti stupisce sempre e ti prende e musicalmente e spiritualmente (ma le due cose come si possono scindere?)...che capolavoro altissimo; ti dice la bellezza dell'uomo e del suo profondo! Spero che non ci siano più quelli che fan distinzioni tra musica da chiesa e musica teatrale...quante stupidaggini sono state dette e ripetute! Ci sono delle imbecillità che hanno successo...(si pensi al medioevo come "secoli bui" blaterati da Voltaire e compagni!!!)
Un ascolto quello del REQUIEM e di questo REQUIEM che lascia il segno.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 octobre 2013
Quatre solistes immenses dont les voix s'accordent parfaitement. Un choeur sans faille. Et, par dessus tout, l'émotion de la musique de Verdi ; émotion partagée avec les protagonistes (tant instrumentistes que chanteurs), et soulignée par les prises de vue qu'offre la version DVD.
Un grand moment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'interprétation de ce Requiem reflète l'image d'un Homme qui incarne la musique mais qui surtout symbolise le courage, la paix et l'humanité.

Hommage à Daniel Barenboïm qui non, content de se reposer sur sa notoriété planétaire, crée avec son ami, l'intellectuel Edward Saïd le West-Eastern Divan Orchestra qui réunit des instrumentistes venus d'Israël, de Palestine et des pays arabes voisins.
Cette phalange a vu le jour en 1999 et continue d'affirmer, aujourd'hui encore un message de dialogue et de paix.

Son interprétation du Requiem de Verdi est totalement nourrie par cette vision. Un Requiem qui sans évacuer la Mort nous parle de l'Humain dans ce qu'il a de plus beau !

Barenboïm est directeur artistique de la Scala depuis quelques années. Nous sentons, nous écoutons et nous voyons l'attention et l'admiration que portent les chœurs et l'orchestre de cette prestigieuse institution, à son chef suivant ainsi la moindre de ses intentions. (Son Ring en cours !)
Flamboyance et murmures.

Les chanteurs : quatuor de rêve, avec Anja Harteros, Elïna Garanca, Jonas Kaufmann et René Pape. Ils sont tous au sommet de leur art.
Je pourrai éventuellement décrire mon émerveillement devant la prestation de Kaufmann, ou encore celle de Elïna Garanca mais ce serait faire ombrage aux autres protagonistes qui sont, à mon sens, tout aussi investis et habités par cette musique.

Le Blue ray nous restitue des images et un son dignes de cette soirée mémorable.
Merci Monsieur Barenboïm.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 octobre 2013
Superbe version signée du très grand artiste qu'est Barenboïm, avec tout le prestige de la Scala de Milan dans Verdi. Il faut l'acquérir en DVD, l'image permettant de plonger dans le "live" du concert pris sur le vif, ce qu'aucun CD ne permettra jamais (le CD du concert n'est rien d'autre que la bande-son du DVD).
Pour avoir écouté plusieurs dizaines de fois la version historique de Giulini (Schwartzkopf, Ludwig, Gedda, Ghiaurov, 1964), chaque fois pétrifié, j'ai été tout autant saisi par cette extraordinaire version en DVD. Si Barenboïm a choisi les mêmes solistes que pour son précédent enregistrement, c'est bien parce qu'il les sait excellents. Et on peut tout de même se fier à son savoir. Que les chœurs et l'orchestre de la Scala de Milan soient formidables dans Verdi ne devrait surprendre personne, puisqu'ils en sont les spécialistes incontestés. Que la Scala se soit choisie jusqu'en 2016 Daniel Barenboïm comme chef principal et directeur musical, celui qui était déjà le premier chef invité, montre qu'à la Scala on compte sur lui pour conduire cette formation prestigieuse aux sommets dans son propre répertoire, en particulier dans Verdi. Et on peut tout de même se fier au savoir de son surintendant, Stéphane Lissner.
En réponse à des appréciations méprisantes sur cette version en CD, je souligne que Verdi n'ayant jamais écrit pour être écouté en CD, proclamer que telle version serait la version "absolue" n'a aucun sens. D'autre part, être musicien c'est pratiquer un métier qui consiste justement à donner des concerts et produire des CD et des DVD, qui en sont le souvenir. Il est donc ridicule, sous prétexte qu'un autre serait indépassable, de reprocher à un musicien de réaliser un nouvel enregistrement : c'est dans l'ordre des choses qu'un musicien fasse son travail. Enfin, le propre de la musique c'est de vivre au présent, chaque interprétation étant une création, dont le souvenir ne saurait remplacer l'instant magique. Un DVD qui montre Barenboïm ciselant le son, tirant des chœurs d'infinies nuances, et quatre solistes magnifiques avec tous les musiciens en plein travail, contient une vérité sur le concert et une vie qu'aucun CD ne pourra jamais donner.
Bref, un DVD à acheter absolument et à mettre entre toutes mains. À écouter sur du bon matériel, l'étendue de la dynamique étant sans concession (il faut pouvoir profiter des pianissimo à la limite du silence et des fortissimo éclatants).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 décembre 2013
Il ne s'agit pas de l'interprétation mais de la prise de son. Un son parfois insupportable et ensuite des solistes que l'on n'entend absolument pas (pauvre René Pape). J'ai du jouer avec ma télécommande pour monter ou descendre le son, (quand il y en avait).
Pauvre Verdi!
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 novembre 2013
Pour moi incontestablement le meilleur Requiem de ces dernières années.Le quatuor est équilibré et techniquement parfait.....L' orchestre de la Scala est , comme toujours,éblouissant avec,notamment des cuivres au plus haut niveau......Enfin la direction de Daniel Barenboim est totalement en phase avec cette musique du meilleur Verdi ,sans doute le plus grand de tous les Requiem.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 décembre 2013
version très bien filmée et magnifiquement dirigée par Barenboïm et voix proches de la perfection. Un petit faible pour Elina Garanca
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 décembre 2014
Tout était reuni pour un très grand Requiem !!!le cast bien entendu ! Mais cet enregistrement est la preuve de la limite du live sur un ou deux jours!!! Tout était reuni n etait .... La forme vocale ! La déception est plus amère . Harteros dans un mauvais jour ( cela arrive !) peut tellement mieux! Garanca juste mais trop prudente , trop lisse ( comme souvent ) pape pas au top non plus! Même kauffman a fait mieux l été precedent avec Jansons !!! Pourtant c est lui qui justifie l achat! Et la promesse ! La magie n opére pas tous les jours même avec les plus grands!et un manque de cohésion ne rachète pas quatre individualités au demeurant idéales . Pas grand chose à dire sur la direction , on a connu barenboim plus inspiré! Combien de jours ont ils répèté? Trop peu sans le moindre doute! Domage ! A refaire!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Verdi : Requiem
Verdi : Requiem de Giuseppe Verdi (CD - 2013)

Don Carlo
Don Carlo de Verdi (DVD - 2014)
EUR 22,00