Commentaires en ligne 


55 évaluations
5 étoiles:
 (21)
4 étoiles:
 (13)
3 étoiles:
 (12)
2 étoiles:
 (8)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Superbe album
Voilà donc le nouvel album de Dream Theater. Je vais essayer de commenter la version deluxe (CD+DVD).

Tout d'abord, le packaging : La pochette est plutôt sobre. Le coffret comporte 2 compartiments, l'un pour le CD et l'autre pour le DVD. Entre les deux compartiments se trouve un petit livret avec les paroles de toutes les chansons, quelques images...
Publié il y a 10 mois par Sébastien

versus
11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bon album ? Oui. Génial ? Non. (3,5/5)
Dream Theater, l'un des piliers du metal progressif, m'a vraiment fait rêver. Il y a une époque où j'attendais chaque nouvelle sortie du groupe avec impatience et fébrilité. Un nouveau Dream Theater, c'était vraiment quelque chose, un événement... Et puis, au fil du temps, ce sentiment d'excitation s'est amenuisé...
Publié il y a 9 mois par Blaster of Muppets


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bon album ? Oui. Génial ? Non. (3,5/5), 12 octobre 2013
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Dream Theater, l'un des piliers du metal progressif, m'a vraiment fait rêver. Il y a une époque où j'attendais chaque nouvelle sortie du groupe avec impatience et fébrilité. Un nouveau Dream Theater, c'était vraiment quelque chose, un événement... Et puis, au fil du temps, ce sentiment d'excitation s'est amenuisé. Non pas que leurs disques soient forcément devenus mauvais (même si il y en a deux ou trois que je n'ai que très moyennement appréciés), mais disons que la magie a fini par disparaître. Vous savez, c'est un peu comme certaines séries TV qui durent trop longtemps (qui a dit Dexter ?) : les premières saisons sont inspirées, surprenantes, il y a le plaisir de la découverte... Et puis, au bout de quelques années, les bourdes scénaristiques ou invraisemblances sont de plus en plus fréquentes, un personnage que l'on aimait bien quitte l'aventure, l'ensemble tourne un peu en rond, on est de moins en moins surpris et on finit par se lasser, même si une certaine forme de qualité subsiste. Black Clouds and Silver Linings m'avait un peu redonné la foi, A Dramatic Turn Of Events afffirmait un retour à davantage de mélodie qui n'était pas déplaisant sans provoquer chez moi un vrai coup de coeur. Arrive aujourd'hui le douzième opus (simplement intitulé Dream Theater) des New-Yorkais. Et il est bon.

Bon, c'est certain... extraordinaire, ça l'est moins.
Bon, parce que les musiciens de Dream Theater sont toujours aussi époustouflants, ça ne surprendra personne. Parce que la qualité du son, mis à part celui de la batterie (déjà pas terrible sur l'album précédent), est globalement très bonne. Parce que les New-Yorkais continuent sur la lancée de ADTOE en proposant de très bonnes mélodies et en ne misant pas tout sur l'aspect technique ou "gros metal" de leur musique. En plus, la durée des morceaux est à la baisse (Illumination Theory et ses vingt-deux minutes mises à part), ce qui rend l'ensemble plus digeste.
Pas extraordinaire parce que malgré les qualités décrites ci-dessus, Dream Theater étonne de moins en moins. Certes, c'est très bien fait et quelques compos sont vraiment réussies mais cela manque aussi de surprise, de fraîcheur et de folie. A une époque, Petrucci et ses acolytes constituaient une formation en constante évolution et ne présentaient jamais deux fois le même album à leurs fans. Plus un groupe fait dans la longévité, plus il lui est difficile de se renouveler... et Dream Theater n'échappe pas à cette fatalité. Et c'est sans doute à cause de cela que je n'ai pas été très emballé à la première écoute de cet album éponyme. Heureusement, j'ai insisté et certaines nouvelles compos se sont alors imposées à moi comme des évidences. Je pense notamment à The Looking Glass, morceau aux influences Rush et au refrain de toute beauté. Dans une veine toute aussi mélodique (qui rappelle un peu le Dream Theater "old-school"), The Bigger Picture, à mi-chemin entre le heavy et la ballade, est également une réussite. Le premier single, The Enemy Inside, qui montre le groupe sous un jour plus percutant et vindicatif, est aussi à classer parmi les titres de choix de cet album (malgré la réserve qu'il m'inspira lors de sa découverte, comme quoi il ne faut pas s'arrêter à une première impression). Je suis un peu moins charmé par Enigma Machine, instrumental clairement conçu pour nous en mettre plein la vue mais pas franchement mémorable. Au passage, notons la petite originalité de l'album : deux instrumentaux (car il y a aussi l'intro False Awakening Suite, assez grandiloquente et martiale), ça n'était pas arrivé depuis... ouh là, Metropolis Pt.2. A part ça, il y a le pavé : Illumination Theory qui contient de beaux et intéressants passages même si j'avoue ne pas le trouver aussi fort que A Change Of Seasons ou The Count Of Tuscany, par exemple. En revanche, sa conclusion est belle et cette outro apaisée et inhabituelle (pour le groupe) au piano et à la guitare permet à l'album de s'achever en beauté.

Pas bouleversant et encore moins révolutionnaire, ce Dream Theater s'apprécie de plus en plus au fur et à mesure des écoutes et me procure un plaisir certain. Ah, c'est sûr, ce n'est pas la même baffe qu'avec les classiques Images and Words, Awake ou Metropolis Pt.2... mais cet opus aux mélodies soignées se montre très agréable et (à mon sens) supérieur à certains de ses prédécesseurs (Octavarium, Systematic Chaos). Perfectible ? Oui, sans doute. Cependant, Dream Theater va de l'avant et confirme pour la deuxième fois consécutive qu'il y a bien une vie après Portnoy, quoi qu'en pensent certains fans aigris persuadés que le départ du fameux batteur est synonyme de déroute artistique.

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien mais pas top., 19 octobre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
"Bien" dans le sens où ça reste quand-même du DT, donc qualité de production exemplaire, performance technique des musiciens irréprochable et compositions somme toute au-dessus de la moyenne (même si c'est là que le bas blesse de mon point de vue).

"Mais pas top"... pour du DT j'entends ! Faites découvrir le groupe à quelqu'un susceptible d'aimer le rock prog et il accrochera, c'est certain.
Mais quand on est fan de longue date et qu'on connait tous leurs albums par coeur, force est de constater que ce "Dream Theater" est loin d'être le plus inspiré. Premier album éponyme, on s'attend à LA claque ! Après la première écoute, c'est LA désillusion ! Et c'est une surprise car jamais je n'avais été déçu par un album de DT jusqu'à présent. Donc je relance immédiatement la lecture du disque, hélas non pas par envie, mais pour me rassurer, me disant que je suis passé complètement à côté... Je dois en être à une dizaine d'écoutes à présent et je cherche ce qui pourrait me faire changer d'avis mais je n'ai pas (encore ?) trouvé. Alors c'est loin d'être mauvais, très loin même. Mais flûte, j'attends plus de DT !

Nos 5 fantastiques étaient-ils trop harassés après leur énorme tournée de promotion de Mike Mangini pour ADTOE ? Et quelques side projects encombrants pour certains (album solo pour LaBrie, G3 pour Petrucci, Rudess avec toujours quelque chose sur le feu lol) ? Toujours est-il que c'est vraiment l'impression décevante que me laisse ce dernier opus : un manque d'inspiration et une frustrante sensation de linéarité. Les morceaux manquent d'identité et s'enchainent avec une certaine indifférence. Il n'y a pas de moments forts, qui sortent du lot. On a des prémisses, à quelques reprises on croit que ça va décoller... et non, le soufflé retombe, comme si les morceaux n'étaient pas optimisés à leur plein potentiel. Le morceau The Looking Glass est le parfait exemple de faux espoirs que donne plusieurs fois l'album. Du coup ça manque cruellement de relief. Un comble pour du DT ! D'où cette double sensation de déception et de frustration à l'écoute du disque. C'est comme un bon film, avec un bon scénar, de bons acteurs, mais auquel il manque la petite étincelle qui fait la différence et on se retrouve au générique de fin en attendant encore que ça démarre.

Même la conclusion de l'épique qui est censée être une éruption musicale concluant l'album en feux d'artifices dans une extase auditive me laisse sur ma faim. On est hélas clairement un gros cran en-dessous du final de The Count Of Tuscany par exemple (ok, c'est difficile de faire mieux), puisque je trouve le structure globale de ces 2 morceaux relativement comparable et qu'ils ont à la base le même objectif : finir l'album en apothéose. Et je pourrais malheureusement étendre ce constat à l'ensemble de "Dream Theater" : c'est du DT qu'on a déjà entendu... mais en moins bien qui plus est. Et c'est là que ça fait mal.

La bonne surprise pour moi, vient de James LaBrie qui semble avoir trouvé sa zone de confort. Mais mon souci, c'est que je n'ai jamais écouté DT pour la performance vocale.
J'en viens donc à ma plus grande déception : John Petrucci, mon idole. Pour la première fois, il n'y a aucun solo dans cet album qui me donne envie d'attraper ma guitare et de m'arracher les cheveux dessus pendant des jours. Gros manque d'inspiration MELODIQUE (car techniquement il y a encore quelques trouvailles !) de mon point de vue ce coup-ci.
John Myung est parfait, comme d'hab.
Jordan Rudess, un peu en retenu, tant mieux diront certains, est excellent.
Et Mike Mangini : impeccable. Même si je ne suis pas fan de son son sur cet album (et que perso je préfère le style du Mike précédent).

Bref, un album qui ne restera pas dans les mémoires à mon avis et que je mets :
- au niveau de Falling Into Infinty ainsi que de Sytematic Chaos et Octavarium mais dont les 2 épiques respectives, In The Presence Of Ennemies et Octavarium surpassent à mon avis celle de ce "Dream Theater" nommée Illumination Theory,
- derrière les excellents Awake, Six Degrees Of Inner Turbulence (CD2) et A Dramatic Turn Of Events,
- mais loin derrière les chefs d'oeuvre que sont Images And Words, les 23 minutes de A Change Of Seasons, Scenes From A Memory et Black Clouds And Silver Linings.
- Train Of Thought et When Dream and Day Unite je les mets à part : le premier car le groupe a voulu faire son album de black metal et il faut le prendre pour ce qu'il est, et le deuxième car il y avait 3 musiciens sur 5 différents de la formation actuelle.

Donc en conclusion, un album de DT qui me donne l'impression de se chercher, d'avoir manqué de conviction dans sa réalisation et dont j'ai du mal à voir où il veut en venir. "Bien" dans l'absolu, mais "pas top" pour du DT.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mi-figue mi-raisin, 2 octobre 2013
Par 
Walterjovi - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Qu'y a-t-il de nouveau chez Dream Theater? Quasiment un quart de siècle de carrière discographique et voici un douzième album studio éponyme, peut-être censé représenter ce qu'est absolument le groupe musicalement. Peu importe d'ailleurs car il y a tant de groupes qui ont un disque éponyme, pourquoi DT? Puis il ne faut pas se leurrer : après tant d'années, la créativité d'un groupe n'est plus aussi efficace et ce "Dream Theater" n'est que la suite logique des disques sorti depuis 2005 par Petrucci & co. Reprenant de nombreux aspects musicaux déjà couverts par des titres anciens, on se retrouve avec un disque classique et parfois prévisible ("The Enemy Inside", "Along For The Ride", "The Looking Glass" ou bien "The Bigger Picture" à un certain degré) mais pas désagréable pour autant. Dream Theater fait la musique que l'on connait et attend de lui, ni plus ni moins. On peut noter qu'il s'agit de l'un des albums du groupe où l'étalage technique est est moins présent malgré quelques parties évidemment folles. L'album compte deux instrumentaux (une première) et un unique titre épique d'une vingtaine de minutes dont le final d'une rare beauté est certainement la belle réussite du disque. Morceau à tiroirs, "Illumination Theory" est un étalage de style, un digest de DT malgré un break central à l'introduction ratée. L'album représente une fusion de tous les styles abordés depuis "Octavarium" à travers des chansons somme toute simples parfois pour un groupe si alambiqué. Quant à ceux qui entendent des influences Rush ou Symphony X ici, ce n'est pas mon cas car je ne suis pas assez familier avec ces groupes pour m'en apercevoir tout comme il faut écouter Muse pour s'apercevoir d'un quais-plagiat sur "Never Enough". Dream Theater n'a jamais caché ses influences même si c'est parfois gênant ("Surrounded" et "Sugar Mice" de Marillion). Le groupe est ainsi, une éponge rendant parfois bien, parfois trop brutalement ses influences.
Le véritable souci est la batterie selon moi, qui regrette toujours l'absence de Mike Portnoy que Mike Mangini remplace très bien mais celui-ci n'a pas su créer de parties de batterie séduisantes. Il ne semble être qu'une machine au son infect. L'arrivée de ce nouveau membre n'a pas changé la donne - DT fait ce qu'il fait de mieux - et il ne semble être qu'un exécutant. Ceux qui pensaient que le départ de Portnoy, générallissime dirigeant le groupe d'une manière un peu autoritaire, allait changer les choses doivent en être pour leur frais. "A Dramatic Turn Of Events" a vaguement fait croire qu'un peu de changement pouvait se produire mais au final, il s'agit vraiment de la vision de John Petrucci et de Jordan Rudess (le pianiste semble un peu absent de cet album d'ailleurs), le guitariste signant presque tous les textes (un seul texte de John Myung) et se coltinant encore la production.
"Dream Theater" n'est donc pas l'album éponyme que l'on pouvait rêver d'entendre mais n'est pas honteux, loin de là car il y a d'excellents moments, de bonnes chansons mais ce n'est pas démentiel. Si DT avait sorti cet album à la place de "Falling Into Infinity", il aurait mieux été apprécié mais il manque définitivement quelque chose pour que cet album décolle fortement et devienne une référence pour un groupe légendaire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Superbe album, 23 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Voilà donc le nouvel album de Dream Theater. Je vais essayer de commenter la version deluxe (CD+DVD).

Tout d'abord, le packaging : La pochette est plutôt sobre. Le coffret comporte 2 compartiments, l'un pour le CD et l'autre pour le DVD. Entre les deux compartiments se trouve un petit livret avec les paroles de toutes les chansons, quelques images superbes et bien sur, une photo du groupe. Il n'y a rien à dire, la qualité artistique est bien là.

Le CD : La musique est tout simplement superbe. Dream Theater mélange toujours habilement des moments rocks avec des passages plus grandiloquents et plus classiques. On sent vraiment que le groupe a atteind sa maturité. Pour les fans pures et dures, cet album peut décevoir car il n'y a pas grand chose d'original (losqu'on connait ce groupe). Pour apprécier pleinement ce disque, il faut absolument prendre le temps de l'écouter plusieurs fois. Le meilleur moment de cet album est, pour moi, certainement "Illumination Theory". Il faut absolument écouter ce monument jusqu'au bout (près de 22 minutes). Mais, le reste est vraiment excellent (j'ai adoré "The looking glass").
Bref, comme vous l'aurez compris, je trouve cet album excellent.

Le DVD : Ici, attention, il s'agit d'un DVD audio. Pas de film... pour moi, ce n'est pas très utile. Je n'en vois pas l'intêret (à moins d'avoir un super matos pour du son).

Ma note globale est de 4 étoiles (a cause du DVD). Mais, honnêtement, le CD est génial et le groupe nous montre encore une fois toute sa sensibilité artistique et sa technicité.

Bonne écoute !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 SANS RELIEF, 1 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Je ne relèverai pas tout ce qui a déjà été dit (en bien ou en moins bien) sur ce nouvel opus de DT.
Néanmoins, force est de constater que la majorité ne s'y retrouve pas, et c'est aussi mon cas !
Evidemment la "Portnoy-Touch" manque (d'ailleurs c'est quoi ce son pourri de caisse claire et de grosse caisse Mr MANGINI ?).

Bref, dans l'ensemble un album malheureusement sans grande surprise, stéréotypé voire insipide... >> Ca manque de fraîcheur tout ça !
(Je viens d'acquérir le dernier album de HAKEN et côté fraîcheur et prise de risque c'est le jour et la nuit).

Sans moi la prochaine tournée à mon grand regret !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 le théatre est là, le rêve s' est envolé...., 7 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Dream theater est un groupe que j 'écoute depuis leur début et que j 'ai eu la chance de voir une bonne dizaine de fois et sur scène c 'est toujours au TOP. Alors ce nouvel album qu est ce qu il vaut ? Et bien pour moi tout est fait pou y trouver son comte mais il manque l ingrédient secret??? ( PORTNOY ? ). J avoue etre un peu frustré après plusieurs écoutes. Il faut attendre la 2e partie de l album pour retrouver un peu d originalité, dommage. Je pense qu on ne peu pas remplacer un mike portnoy comme ça, même si Mangini est très bon mais manque un peu de groove. A voir en live.......
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Du Dream, mais.., 8 octobre 2013
Par 
Carlos "lolos70" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
A la lecture des messages des commentateurs, on peut constater les très éblouis et puis les fans sceptiques. Moi bien entendu je suis un vieux fan depuis les débuts de cette exceptionnel Groupe.
Il y a eu des merveilles, des super albums, et des moins bons.
Mais un album moyen des Dream reste quand même un produit au dessus des productions sortantes et abondantes dans le genre Metal-Prog.
Je suis mitigé sur cet opus, car pour moi le meilleur est resté à "Scenes from memory".
Globalement l'album n'est pas homogène, je parle d'un point de vue purement novateur.
Mais il faut être honnête cette opus est tout de même une belle pépite,certes loin du meilleur de leur productions, et puis se sont des putains de musicos, respect. Et j'aime bien Illumination theory, morceau long et varié, une réelle pépite.
Je n'ai mis que 3 étoiles, mais cela comparativement à l'ensemble du répertoire si riche et si varié.
Pour finir je dirai que la 5° écoute a été plus agréble(c'est un signe). Je dois avouer que je n’appréciai pas "Falling...", mais aujourd'hui je le trouve plutôt excellent.
Bref Dream cela ne peut pas être pourri, simplement un peu plus faible.
Le prochain opus sera (espérons le, le groupe en a les capacités) plus osé musicalement, pour cela Jordan Rudess devra vraiment s'impliquer plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Passage en revue., 28 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Le prog’ continuera toujours à m’étonner. En dépit de deux écoutes décevantes, il semble que la troisième soit incontestablement nécessaire pour apprécier à sa juste valeur le nouvel opus du combo new-yorkais. Après un album décisif, que fut A Dramatic Turn Of The Events, qui voyait s’installer derrière les fûts Mike Mangini, puis une interminable tournée chargée de promouvoir la nouvelle équipe, Dream Theater se remis inlassablement au boulot pour nous livrer aujourd’hui son premier album éponyme de sa carrière. Que faut-il en attendre ? La formation de Long Island frôlant les trente ans, est-elle encore en mesure d’étonner ? Ou juste en mesure de conforter son titre de groupe culte que certains lui verrait bien perdre. « Play ».

1 – False Awakening Suite : étonnante ouverture instrumentale aux accents théâtraux évoquant le rock progressif des années 70. Le groupe innove.
2 – The Enemy Inside : single made in DT, dans la lignée de Constant Motion, A Rite Of Passage… Pas vraiment original mais toujours terriblement efficace !
3 – The Looking Glass : les « hostilités » commence avec cette troisième piste. Même si ce titre s’inscrit dans la tradition DT, il se veut être étonnamment frais et mélodique, bien plus progressif que métal, rappelant curieusement les premières heures de DT, à savoir des chansons issues d’Images & Words. Avouez qu’il y a pire référence.
4 – Enigma Machine : le groupe repart ici pour une nouvelle aventure instrumentale. Peut-être moins surprenant que l’ouverture, ce titre se veut plus traditionnel et paraît être une version instrumentale d’une chanson, plus qu’un véritable titre orchestral. Assez complexe le titre demandera vraisemblablement plusieurs écoutes pour être dompter.
5 – The Bigger Picture : cette chanson s’inscrit dans la veine de The Enemy Inside et de tous les autres titres « single métal prog’ » de DT. Toujours sympathique, à défaut d’être révolutionnaire.
6 – Behind The Veil : du DT classique, d’aucuns pourraient dire en manque d’inspiration...
7 – Surrender To Reason : idem, même si certains passages viennent rehausser l’intérêt du morceau.
8 – Along For The Ride : même si une fois de plus ce titre reprend une structure classique, il se veut frais et intéressant, apportant une touche rafraichissante à l’album.
9 – Beyond Illumination : DT se lance à nouveau, comme ce fut le cas pour Octavarium, et plus encore pour Black Clouds (…), dans la longue suite progressive de plus de 20 mn. Est-ce un gage suffisant pour clôturer un album de prog’ ? La première partie chantée se veut intéressante, complexe, progressive, quant au pont façon musique classique, on peut s’en étonner, est-ce du plagiat ? Un manque d’inspiration ? Une facilité ? Toujours est-il qu’il fait son effet. La reprise nous entraine dans un voyage plus complexe et grandiloquent qui s’appréciera pleinement à la longue.

Au final, DT nous livre ici un album qui paraît être bien plus progressif qu’agressif. Les titres sont étonnamment courts, avoisinant, en moyenne, les 6-7 mn, alors que DT nous avaient habitués dans le passer à des titres dépassant allègrement les 10 mn, ne serait-ce que sur l’album précédent. Le son reste typique de DT, même s’il semble vouloir être depuis l’avant dernier album assez pointu et sec, alors que nous avions atteints des sommets adipeux avec Black Clouds & Silver Linings. Un album bien plus subtile qu’il n’y paraît de prime abord, très mélodique, assez frais, beaucoup moins métal et sombre dans l’esprit que d’autres opus de DT, même si l’inspiration pèche quelque peu part endroit (structure des morceaux, inspiration du milieu de l’album), on peut lui donner la chance de distiller son intérêt, qui reste assez bien dissimulé. Reprenant par certains côtés, l’esprit de A Dramatic Turn Of The Events, cet album éponyme, s’enrichit de nombreuses petites subtilités, qui sembleront apparaître au fur et à mesure des écoutes successives. DT semble avoir une fois de plus relever le défit, qui s’il ne brille pas par son originalité, pourra avoir le mérite de renouer avec une veine plus prog’, plus fine, qui paraissait avoir disparu depuis pas mal d’années chez DT. Plutôt une bonne surprise, malgré ce qu’il laisse présager aux premières écoutes, le groupe progresse encore et toujours, et ce nonobstant une inspiration quelque fois moyenne.

DVD Dream Theater – Dream Theater (version 5.1).

Face à une production étonnement lisse et sans relief du dernier album éponyme de Dream Theater, la version CD/DVD eût pu sembler être une bonne alternative, or, les fans « hardcore » du Théâtre des Rêves risquent d’être fortement désappointés, et ce à plus d’un titre. Tout d’abord en ce qui concerne le son de cette mouture 5.1, rien ou presque ne change comparée à la version CD stéréo. Le son est « légèrement » plus gros, mais guère plus puissant, à moins de hausser le volume (abusé !), les basses ne sont pas plus volumineuses, et quelques maigres effets de spatialisation semble difficilement palier une production médiocre. Pourquoi ne pas avoir opté pour un mixage DTS ?! Notons par ailleurs que Mangini se voit ici gratifier du pire son de batterie de l’histoire du rock ! Jamais un son de caisse claire n’eût été aussi pourri que le sien ! De plus, ce DVD est uniquement un DVD audio de l’album, ce qui veut dire aucun bonus vidéo, aucune version démos des chansons, aucune galerie photos, ni même – ce qui est un comble ! – de fonds d’écrans accompagnant la bande son du DVD ! Du foutage de gueule complet ! Préférez, et de loin, la version stéréo au casque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Mitigé...., 27 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
Cet album me laisse mitigé. D'un côté la fabuleuse virtuosité du groupe comme toujours, porté cette fois-ci par l'incroyable batteur Mike Mangini (ce type est un monstre ....), la production léchée (trop peut-être ? ...) et la qualité de certains morceaux.
De l'autre, la faiblesse générale de composition de l'album (pas vraiment de morceaux qui sortent du lot, des solos peu inspirés de maître Petrucci et du clavieriste), des structures de morceaux ratées (le morceau d'ouverture par ex ...) et le manque de nouveauté.
Bref pas un mauvais album mais pas un très bon cru....

--> je corrige mon avis et met la note de 4/5 au lieu de 3/5. Après de nombreuses écoutes, je trouve que cet album mérite 4/5 car les morceaux sont finalement très bon sauf peut être le premier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Premier faux pas, 27 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dream Theater - Inclus DVD (CD)
J'ai beau écouter et re-écouter l'album dans sa totalité, je ne retrouve pas le Dream Theater que j'ai tant aimé. Le son est là, mais c'est plat. Par certains moments on dirait que les morceaux n'ont pas été assez travaillé. Ca ne leur ressemble pas. Première déception avec mon groupe favori, j'espère la dernière. L'avant dernier opus était pourtant un chef d'oeuvre ... comme tous le reste de leur discographie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Dream Theater - Inclus DVD
Dream Theater - Inclus DVD de Dream Theater (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit