Commentaires en ligne


19 évaluations
5 étoiles:
 (16)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, intemporel et pourtant..., 19 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
"Ultra" est sorti au printemps 1997 et est synonyme de fin de crise pour Depeche Mode. En effet, le milieu des années 90 fut une période durant laquelle Dave Gahan échappa de peu à la mort (suite à une injection de "Speedball" après avoir subit pourtant une cure de désintoxication) et Martin Gore rencontra de gros problèmes avec l'alcool. Le premier opus (également le premier titre) "Barrel of a Gun", sortit dans les bacs trois mois avant l'album, expose clairement les faits énoncés précédemment, avec une rythmique de guitares lourdes et un Dave Gahan hurlant aux abois! L'ensemble de l'album sonne beaucoup plus "rock" que tous les précédents, avec une part importante accordée aux guitares même si, bien évidemment, le synthétiseur reste omniprésent. "It's no good" est un véritable Hit, "Syster of night" une très belle ballade comme DM sait en faire, tout comme "The bottom line" et le sublime "Freestate" (pour moi la plus belle chanson de l'album). Et pourtant, "Ultra" n'est pas considéré comme un grand album et encore moins comme une référence à côté de "Violator" ou "Music for the Masses"; il est même souvent négligé par les critiques. Ce qui fort dommage car, si vous aimez les autres albums de DM, n'hésitez pas à découvrir celui-ci, dans lequel on retrouve l'inépuisable ressource du groupe à diversifier sa musique tout en restant lui-même ("Uselink" n'est pas sans rappeler le DM des années 80). Un album intemporel et d'une grande beauté mélodieuse!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur?, 14 décembre 2007
Par 
B. Stephane (Villejuif, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
"Ultra" s'ouvre sur le titre le moins représentatif de l'album, l'excellent "Barrel Of A Gun" (un ovni dans le répertoire de Depeche Mode au niveau du son et de la mélodie), entrée en matière expérimentale et tonitruante pour un disque qui se montrera par la suite plutôt apaisé (exception faite du premier single, le dispensable "It's No Good" au refrain trop facile): La ballade "Home", le torturé et minimaliste "Useless", l'envoûtant "Sister Of Night". 4 ans d'attente pour un disque dépouillé et aux mélodies merveilleuses: La sage "Insight" clôt le tout de manière magistrale. "Ultra" ne préfigure absolument pas la catastrophe à venir ("Exciter"); DM se débarrasse ici de son étiquette gothique pour s'aventurer dans des contrées bien plus excitantes. Peut-être leur meilleur album.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ultra - le retour inattendu de DM, 5 octobre 2000
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Après le fabuleux album SOFAD, Depeche Mode revient en 1997 avec ULTRA, l'album de la renaissance prouvant qu'ils sont encore sur le devant de la scène musicale mondiale et qu'ils n'ont rien perdu de leur flamme. De superbes titres à ecouter tel que le très hardu "Barrel of a gun", le très classique "It's No good", ou encore la superbe fin avec "Insight" ... "the fire still burns", le message passe très bien... Enjoy...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 un titre bien choisi, 27 décembre 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (Remastered) (CD)
"ultra" car oui cet album vient tellement de nulle part que même le fait d'exister est ultra. Tous les voyants sont au rouge quand les sessions pour l'album commencent. Le groupe se remet très mal de la tournée SOFAD qui fut très éprouvante et longue....elle aura d'ailleurs eut raison d'Alan Wilder qui quitte le groupe en 96.....c'est donc à trois voir même à deux car Dave Gahan échappe miraculeusement à la mort durant cette période que le travail sur l'album commence....un travail long semé d'embuches....mais qui finalement portera ses fruits....Composé uniquement par Gore il reflète à merveille l'état d'esprit du groupe à cette époque. Des mélodies étriquées, des accords sortis de nulle part, une nouvelle palette sonore qui donne un souffle nouveau à DM. De plus on nous gratifie de trois interludes musicaux, les très bons "jazz thieves" ou "junior painkiller" et le magnifique "uselink"....Nous retrouvons aussi un des sommets de la discographie DM le très aérien "sister of night"...... bref encore un grand album de DM!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 ultra, 16 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (Remastered) (CD)
un des meilleurs de depeche mode; résiste incroyablement à l'épreuve du temps qui passe et aux modes qui vont et viennent...une fois de plus, je noterai également la voix invraisemblable du chanteur. quel disque !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ultra Depeche Mode, 11 avril 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Ultra se ressent de la maturité et des dernières années difficiles du groupe. Désormais trio, ces anglais continuent de tisser une pop synthétique nébuleuse "sister of night" entremêlée d'instruments acoustiques "freelove ; the love thieves ; home ; the bottom line". Ces mélodies mélancoliques admirablement interprétées par un Dave gahan ressuscité constituent un diamant noir, brut et opaque.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 I belong here, 16 avril 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Il a été dit que ce Cd fut moins travaillé que les précédents cePendAnt il reste mon préféré.. Bien sur il ne faut pas avoir peur des reflexions sombres et des courants qui désorientent, mais quand on aime Depeche Mode, il est inutile (et insencé ;) de résister..
J'ai un gros faible pour Home (avec la superbe voix de Martin ;)) mais j'aime aussi beaucoup les deux premiers morceaux ainsi que Sister of night (qui fleure bon l'hymne goth) et It's no good (des paroles simples mais. . irrésistiblent!)
A croquer à pleine dents §
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le retour d'un grand groupe, 11 septembre 2001
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Enfin voici l'album qu'on attendait,tout simplement une suite de morceaux superbes!Depeche Mode réinvente la new wave et la réactualise au gout du jour,c'est un chef d'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pierre angulaire., 6 mars 2014
Par 
Vincent "The Chameleon" (Haute Savoie) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
L'histoire est entendue. Depuis le colossal succès du groupe, au sortir de son très acclamé album Violator, Dave Gahan son chanteur s'enfonce doucement mais sûrement vers ce qu'il pense être son salut pour échapper à son statut de nouvelle Icône de la Pop. La pression sur ses épaules est si forte qu'au moment de la publication de Songs of Faith and Devotion (Remastered), puis sur toute la tournée qui s'en suivra, Gahan est devenu un vrai Junkie, accroc aux drogues dures.
Les tensions internes sont alors de plus en plus nombreuses au sain du groupe et conduiront l'éminent Alan Wilder a quitter définitivement la formation. Coup dur pour pareille institution.

A ce stade de sa carrière, le groupe, devenu trio, n'a pas d'autre choix que de se ressaisir très vite s'il veut pouvoir espérer continuer à intéresser les foules. Mais en ces périodes de troubles et de vraies dissensions, était-ce bien là la préoccupation première du désormais trio DEPECHE MODE ?
C'est ainsi que, sans annoncer la moindre dissolution du groupe, Dave, Andy et Martin vont chacun poursuivre leur chemin (artistique ou non) dans leur coin pendant un très long laps de temps. 4 années séparent en effet Songs of Faith and Devotion de son successeur. Quant à la prochaine, et hypothétique tournée du groupe, les fans devront même patienter 4 ans de plus. Autant dire une éternité.
DEPECHE MODE en veille, cela ne signifiait nullement que le groupe soit à conjuguer au passé. Le Capitaine Gore trouvera d'ailleurs le temps d'élaborer durant ce temps ce qui l'on considérera alors comme l'album le plus sombre des DM.
Fortement encouragé et poussé par son management qui somme les 3 hommes d'essayer de voir si la magie opère encore entre eux, il faut aussi savoir que durant l'enregistrement d'Ultra, Dave Gahan n'était toujours pas pleinement sortie de ses histoires d'addiction. L'album qui finalement verra le jour dans le courant de l'année 1997, s'avèrera donc assez éprouvant à réaliser, surtout pour son chanteur.

Sur fond de colère, de tristesse et de désappointement, les qualités d'Ultra n'en demeurent pas moins très présentes. Quel put*** de son en plus !!! Après plusieurs écoutes attentives, une évidence s'impose à moi : Jamais le nom de DEPECHE MODE ne m'était apparu aussi inapproprié pour qualifié aujourd'hui la musique de ce groupe. Retour à un son Electro Rock pour le groupe d'accord, mais un Electro Rock ô combien sourd, lourd et ambiant. S'il me faut le définir succinctement, je vous dirai qu'Ultra est un album en forme d'état des lieux, de bilan, en même temps que celui du pardon.
"Pardon les amis ! C'est vrai que sur le plan strictement personnel, on a salement merdé" semble nous dire à chaque phrase un Dave Gahan souvent touchant, ironique sur lui même, et presque méconnaissable vocalement sur ce disque. Avec la violence d'un titre comme "Barrel of Gun", son chant possédé et sa guitare saturée, Dave Gahan en aura une nouvelle fois surpris plus d'un. Même si Dave Gahan chante que "le feu brûle encore" sur le dernier titre de l'album, le très joli "Insight", Ultra montre malgré tout à quel point la formation reste fragile, et son avenir (nous sommes en 1997) toujours incertain.

16,5/20
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 L'après "Alan Wilder"..., 5 avril 2009
Par 
Touzot "hubert" (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ultra (CD)
Pour les spécialistes du groupe depeche Mode, il y aurait un avant avec Alan Wilder, le 4 ème du groupe, apparu dès le deuxième album pour remplacé Vince Clarck.
Ultra est le premier album sans Wilder. Les fan de la première heure hurlent que Dépêche Mode s'arrête avec Violator... Que le reste est de la bouillie...
... Et puis il y a les adorateurs absolu, dont je fais parti qui pensent qu' avec ou sans sa présence, le groupe continue toujours à surprendre dans une espèce de continuité qui rassure et qui ne faiblit pas.
Ultra sorti en 1997 devait se confronté à la déferlante électronique en tout genre qui sévissait à l'époque. Depeche Mode se converti alors à un son un peu plus "rock". Heureusement, le son "depeche Mode", lui reste intact. On le reconnaîtrait entre mille. Alan Wilder est parti? Vive Depeche Mode.
malgré 2 ou 3 titres un peu plus faibles qu'a l'accoutumé, Ultra nous offre des morceaux puissants, des mélodies fortes et la voix de Dave Gahan prends de plus en plus d'épaisseur et de gravité.
Si ce n'est donc pas leur meilleur albums il reste supérieur à Songs for faith and devotion, qui précédait celui-ci et qui était pourtant sorti avec la signature d' Alan Wilder. Un album beaucoup plus faible et éparpillé.
Ultra est cohérent et classieux, sombre, lourd et fait la parfaite jonction entre Violator et Exiter qui sortira en 2001, soit 4 ans plus tard.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Ultra (Remastered)
Ultra (Remastered) de Depeche Mode (CD - 2013)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit