Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Gloria Tibi Taverner, 7 mai 2014
Par 
Gérard BEGNI (Toulouse, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Taverner : Missa Gloria tibi Trinitas - Magnificats. Phillips. (CD)
La musique de Taverner est caractéristique de cette transparence et du goût de la consonance dont les créateurs ou du moins les 'consolidateurs' furent Power et Dunstable , et que les français appelaient 'la contenance angloise'. Cette belle messe en est un exemple parfait, de sorte qu'un de ses fragments est devenu un véritable 'genre' qui a refait surface près d'un demi-millénaire après.

En effet, le "in nomine" de cette messe est devenu un thème en soi pour ceux qui voulaient faire preuve de science contrapunctique. On écrivait des "in nomine" comme on écrivait un peu plus tard des "ricercare" - et bien souvent le (ou les quelques) "in nomine" étaient les pièces les plus savantes d'un recueil, celles qui comptaient le plus de voix. Une certaine école contemporaine a repris cette tradition (de manière radicalement différente, cela va de soi ...) de sorte que le "in nomine" a franchi le "British Channel". Il n'empêche: durant son demi-millénaire d'histoire, les deux compositeurs - Taverner mis à part, bien entendu - qui aient écrit les "in nomine" les plus géniaux à mon humble avis sont des anglais: Purcell avec les "in nomine" de ses fantazias" (écrites très jeunes et fort rapidement - certaines en un jour) et Brian Ferneyhough avec son "in nomine" à 3 de 2001 (piccolo, hautbois & clarinette).

On trouvera un étonnant et intéressant florilège (quoique fatalement un peu inégal) de ce renouveau contemporain du genre dans le disque "In Nomine : The Witten In Nomine Briken Consort Book" (l'hyperlien 'maison' semble ne pas fonctionner - vous retrouverez ce Cd sans difficulté).

Thank you; M. Taverner !!!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Revue de presse, 18 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Taverner : Missa Gloria tibi Trinitas - Magnificats. Phillips. (CD)
Depuis son lancement en novembre 2013 ce CD a reçu de nombreuses mentions très favorables. Seul commentaire discordant, celui de David Fiala de Diapason (# 620, 01/2014) (Note de 3) qui trouve à redire quant au choix de diapason de Peter Philips – trop élevé soutient-il.
Chez Gramophone (11/2013), on attribue un Editor’s Choice à l’enregistrement. David Fallows apprécie « … l’attitude dégagée de cette récente version, permettant à chaque détail de ressortir avec clarté et précision sans jamais exagérer ». La revue Classica (# 160, 03/2014) lui accorde également sa plus haute note : un Choc bien mérité nous dit Guillaume Bunel. « On ne pouvait espérer plus bel enregistrement des Tallis Scholars pour fêter leur quarante ans de carrière, touchant et fantastique de bout en bout ». Ce qui l’impressionne le plus à l’écoute de cette messe qui « … illustre la quintessence du répertoire anglais de la Renaissance » (dixit Peter Philips) c’est « … sans doute le souffle de l’ensemble, son énergie contenue et maîtrisée, particulièrement sensible dans les sections les plus étirées de la messe, que Taverner déploie avec une rare maîtrise du temps ».
Le critique d’International Record Review (12/2013), Robert Levett, rédige une critique appréciative mais quelque peu superficielle de cet enregistrement. Il souligne en particulier la contribution des deux sopranos, Janet Coxwell et Amy Haworth. Il s’empresse d’ajouter que tous les interprètes sont en fait excellents, qu’il n’y a pas de faiblesse ici.
Du côté de BBC Music Magazine (12/2013), Kate Bolton ne tarit pas d’éloges à l’endroit des Tallis Scholars. L’enregistrement selon elle « … met avant tout en évidence les chanteurs de l’ensemble, allant des voix exubérantes des sopranos jusqu’aux basses abyssales ». Les voix des sopranos sont tout simplement exceptionnelles. Dans les trois chants consacrés à la vierge Marie, Kate Bolton nous dit que Peter Philips insuffle à ces lectures « … un heureux mélange de joie, de révérence et d’humilité, des qualités qui ont caractérisé sa direction tout au long de ces quarante années de fantastique accomplissement musical ».
Chez Fanfare (37:4, 03-04/2014) J.F. Weber rédige à nouveau un texte qui n’est pas une critique du CD mais plutôt un survol discographique se rapportant à la messe « Gloria Tibi Trinitas » et aux trois psaumes (Magnificat a 4, 5, 6 voix) qui complètent l’enregistrement. Sans vraiment se prononcer sur la qualité du travail des Tallis Scholars, il se borne à leur souhaiter ce qu’il y a de meilleur pour les années à venir.
C’est John Quinn qui rédige chez MusicWeb (11/2013 – Recording of the month) le compte-rendu le plus significatif en rapport avec cet enregistrement et les circonstances entourant sa production, soit le quarantième anniversaire de la création de l’ensemble en 1973. Après avoir longuement élaboré sur chacune des parties de la messe, de même que sur les trois psaumes dédiés à Marie, ce critique juge qu’il s’agit d’un disque exceptionnel. « La musique est en soi fort intéressante et Peter Philips et ses chanteurs superbement disciplinés donnent vie à cette musique d’un façon fascinante. Il s’agit d’une musique virtuose et les Tallis Scholars savent se mesurer à chacun des défis proposés par le compositeur. On est ébranlé par cette musique de Taverner, composée avec autant d’invention et d’habileté technique ; mais néanmoins tout paraît si naturel, surtout lorsque chanté avec l’habileté et l’assurance des Tallis Scholars ».
Dans le monde de la « blogosphère » on peut également consulter deux essais remarquablement rédigés par Charles T. Downey sur Ionarts et de Robert Hugill sur Planet Hugill.
Il s’agit donc assurément d’un très beau cadeau d’anniversaire de la part des Tallis Scholars.

Chez Classic @ la Carte, on poursuit le recensement des critiques disponibles. On peut les consulter dans la section « Récompenses/Awards – 2013 ». Il vous suffit d’effectuer une recherche au moyen des deux expressions suivantes « classicalacarte + ID351 ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit