undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
The Wild Hunt
Format: CDModifier
Prix:17,59 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 septembre 2013
Alors voilà, je suis de ces nouveaux disciples de Watain depuis Lawless Darkness. Ce qui m'a plût dans ce dernier opus de 2010, c'est justement que Watain a toute la brutalité de leurs compatriotes de Marduk, mais la tire vers les sonorités plus mélodiques qui faisaient de Dissection un électron libre et scintillant à souhait dans l'univers obtus du true black...
J'entame ainsi parce qu'à la lecture des diverses chroniques de the Wild Hunt que l'on trouve sur internet, il est évident que même les aficionados du style boudent totalement leur plaisir...

J'en ai lu qui reprochent au groupe d'avoir enregistré un album trop long (62', c'est un scandale, je comprends!!), d'autres qui confondent le morceau en voix claire (une première pour le leader "E" et Watain, premier titre enregistré de l'album et donc important dans le processus de création du disque) avec une ballade des Scorpions, alors même qu'on se trouve plus aux portes de l'univers de Primordial, à la fois épique et sombre (un brin pop-rock sans doute, mais c'est aussi l'enjeu de Watain... Bref on lit de ces conneries, qu'on se remémore le doux adage : la critique est décidément toujours aussi facile, où l'art est difficile.

Bref tout ce qui fait de The Wild Hunt une chose à part, originale, bien foutue, mélodique, dark, brutale et caverneuse (car oui, si l'album est long c'est qu'il se propose d'explorer un maximum de sphères du black métal) semble avoir déplu aux critiques qui s'en mêlent et déversent ainsi leur hargne sur des types qui ne se contentent pas de causer, mais fabriquent depuis 16 longues années le noyau dur du genre. Ce n'est franchement pas leur faire honneur!

Eh bien elles sont terribles ces 62 minutes. Elles vont partout. Leur sauvagerie sait en effet se terrer dans un solo épique, un passage plus calme, une chanson chantée en voix claire, mais d'une trempe qui ne trompe pas, l'ambiance demeure lourde et intense. Ces 62 minutes, c'est aussi le parti pris de montrer des choses, de prouver qu'ils savent faire, qu'ils ne sont pas jean-foutistes, qu'ils ne sortent pas un disque parce qu'ils ont enchaîné trois riffs cool au fond d'un garage et que, ayé, y peuvent enregistrer! On sent que ces 62 minutes sont un long travail, les breaks sont intelligents, surprenants, les compos paraissent classiques et puis très vite on est pris dans un engrenage d'une autre texture : si la matière élémentaire est classique, le travail de Watain l'a rendu contemporaine. C'est tellement agréable d'être un peu surpris.

Moi j'y mets un bon 9.5/10 à cet album (pas 10 parce que comme les profs, j'estime que la perfection n'existe pas!)

Et du coup je ne force personne à l'acheter, mais à l'écouter pénard, s'y laisser bercer sans lire au préalable les idioties des râleurs, spécialistes auto-proclamés qui noircissent des pages de web-fanzines avec 2 mots de vocabulaire...

Vive le black, Vive Watain!
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 28 avril 2015
J'écris vite mon avis sur cet album que je trouve très bien travaillé aussi bien musicalement que l'édition qui je trouve est d'une beauté rare.
Le son est parfait, les riff bien placés la ou il faut et les morceaux sont puissants et mélodiques en même temps.
Cet album est très varié et je trouve cela excellent.
En un mot c'est un album parfait, du moins en ce qui me concerne.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 septembre 2014
après avoir découvert Watain il y a peu, je suis tombé accroc à cet album !!!
très mélodique ! trop peut être pour les vieux fans...
en tout cas cet album est déjà culte pour moi !!!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 janvier 2014
Ce qui m'a d'emblée frappé, c'est la qualité de l'édition, tout simplement magnifique. Quand au plus important, la musique, hé bien, on s'en prend plein les oreilles !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 octobre 2013
Toujours d'accord pour partir à l'écoute de toute musique sans a priori. Le problème, car il y a un problème, c'est que Watain ne nous propose pas une création, ni une oeuvre unique et irreductible, mais une véritable foire-exposition de métal, de sorte que chacun y retrouve de quoi exciter son goût personnel, de-ci de-là cahin-caha. Du black, du dark, du doom, du planant, du stoner rock, de la voix eraillée et de la voix claire, du dur et du mou et mêmes des remontées douceâtres de Pink Floyd. Tout cela est fait avec soin, et Watain qui pensait agrandir sa vitrine, vient, en ce qui me concerne au moins, de mettre la clé sous la porte. Fermé pour gros travaux, car il y a du boulot pour proposer une nouvelle oeuvre, et surtout faire oublier The Wild Hunt. Dommage, ils étaient convainquants et convaincus dans leurs précédentes productions (Casus Luciferi, Sworn to the dark, et même Lawless Darkness,pourtant moins haineux et maléfique, un peu flasque pour tout dire), mais ici ils semblent avoir perdu la boule, et plus justement : perdu le Nord. Ecoutez plutôt Aosoth, Altar of Plagues, Antaeus, Leviathan, Amenra, tous ces musiciens qui osent sans pour autant perdre leur âme. Ce disque est une perte de temps et de monnaie. C'est dit.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Lawless Darkness
Lawless Darkness de Watain (CD - 2010)

Old mornings dawn
Old mornings dawn de Summoning (CD - 2013)