undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles63
4,6 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:9,35 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2013
comment fait elle pour nous surprendre à chaque fois ! incroyable et immense talent ! on retrouve avec plaisir tendresse et humour comme elle sait si bien le faire .
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 septembre 2013
je suis fan depuis toujours.......encore une fois de magnifiques textes;linda est innegalable! merci beaucoup;ses textes sont toujours aussi profonds et touchants
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 octobre 2013
Je reste un peu sur ma faim, mais peut-être attendais-je trop de ce nouvel album. Les textes sont parfaitement ciselés, joliment interprétés. C'est certes de la belle ouvrage, mais je n'ai retrouvé que rarement l'émotion qui m'a souvent fait frémir dans les albums précédents de Lynda Lemay. Se détachent de l'album : "Quand j'étais p(tit gars", "Soupe chaude", "Le grand tableau vert". Sur le thème de l'enfant disparu (kidnappé) "Au ciel ou à la vie" n'a pas l'ampleur dramatique que nous trouvions dans d'autres textes comme "J'ai battu ma fille" ou "Chaque fois que le train passe", pour ne citer que ceux-là.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2013
Comme toujours !
Lynda sera toujours Lynda, et même si on retrouve qq anciennes mélodies, ses paroles sont comme toujours un régal. Un pur moment de bonheur à l'écouter...
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2014
Onzième album studio en vingt trois années de carrière (et même douzième CD original, si l'on compte "Les lettres rouges", qui était certe un disque en public, mais constitué quasiment qu'avec des chansons inédites), la québécoise responsable sans partage des paroles, de la musique et de la réalisation globale (excepté le morceaux de finition co-écrit avec Yves Savart), a su ici assortir sa malle musicale avec l'habileté affilié au don de savoir se renouveler, sans pour autant déconcerter son auditora fidèle (dont moi même !) à ses ritournelles au (délicats) parfums mélodiques aspergées d'acoustiques, ainsi que du coté des textes, aux portrait classiques de ses congénères plumisés au vitriol, ou bien encore figé dans des douleurs amères vécues au quotidien en plus ou moins éloquent. Extrêmement généreux dans sa liste avec pas moins de dix sept nouvelles chansons nouvelles, venons en maintenant au contenu propre : On peut entre autre citer tout d'abord le titre d'ouverture ("Je tourne, je tourne"), qui scrute les dysfonctions à mener de front une vie d'artiste et le fait dêtre également mère et épouse, sur une sorte de bandéo semi-rapide, ou l'accordéon, le piano et la guitare surgissent, rugissent et s'imposent. L'aigreur de la séparation des coeurs qui en quelque sorte absout à se la jouer "fille volage", par déception et désappointement, jusqu'à en consumer tout son amour propre, dans ce désenchantement exaspérant ("N'importe qui") La fidélité justement arrimée en bandouillière de stagnation dans "Reste avec elle" (bordé d'une de ses très calmes et apaisantes mélodies habituelles) Aussi l'enfance qui rebondit inévitablement, comme dans "Quand j'étais petit gars", avec un accompagnement à corde de toute classe... comme la chanson cité juste avant. "Cagoule" est une dénonciation utile et jamais démodé du racisme qui parfois subsiste. "Soupe chaude", nous narre le train-train quotidien de quelques vies de couples empaillées entre cynisme et fatalisme, mais qui s'évide dans un rire en forme de laxatif. Un hommage à son pays d'origine nous invite en quatorzième piste ("Attendre son pays"), puis à la moitié d'avant, une pompe guitariste à la Brassens et en fanfare célèbre les différences entre les petits et les grands... un peu évident, mais franchemement hilarant ! ("Les petits quand ils honorent leur copine, tout ce qu'y voient, c'est des narines souffler comme des réacteurs") Pour rester sur les traits de l'humour, en plus d'un "Doux doux le méchant loup", très direct, Linda ne se fait par la suite aucune fleurs sur "La femme chauve-souris", qui cible l'indicible vieillesse physique des filles devenus (très) adultes ("Je plisse de partout, je suis toute molle, je me sens cuite comme une vieille nouille. J'ai les dessous de bras en peau de girolle, j'ai l'épiderme qui pendouille") Mais j'ai preservé de l'ultime réserve pour les trois qui m'on le plus iiluminé l'esprit : "Le grand tableau", très soft au niveau accompagnement (entre guitare et piano naturels) et abordant le thème poignant et révoltant du harcèlement scolaire ("Trente gamins qui rient, trente blessures au coeur. Au lieu d'infirmerie, juste un vieux professeur qui avait le dos tourné et qui ignore le problème, qui lui montre à compter sur nul autre que lui même"), "L'architecte" (sobre piano-cordes), sur liberté de choix de vocations chez les enfants que doivent laisser s'exulter leurs parents ("Et son père, un dimanche, s'est enfui dans son dernier repos, sans jamais avoir vu, semble t'il, que son fils était beau") et enfin "Au ciel ou à la vie" (uniquement au piano), sur l'infini douleur de la disparition d'un proche. A l'arrivée Linda ne surprend donc pas, mais ne déçoit aucunement dans le même temps. Avec assez fréquemment des arrangements plus étoffés, mais qui demeures discrets. Cela s'entame souvent par un piano ou une guitare, avant que d'autres instruments arrivent progressivement, sans jamais toutefois oblitérer la coloration musicale de base. En conclusion tendre, drôle, poignant, caustique, engagé, mélodique, vif, sensible et acoustique... Un patchwork assurément anti-friable et très agréable !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2013
il est comme tout les albums de Linda Lemay, tout simplement génial. 17 titres qui lui ressemble et nous renvoi à nos propres expériences
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2013
C'est un cadeau d'anniversaire .. Non seulement très apprécié, mais j'ai eu la surprise de pouvoir le télécharger via "Amazon" pour l'écouter sur mon PC puis sur ma chîne HI-FI via une clé USB !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2013
Fidèle à elle même ! de l'émotion et du rire sur ce nouvel album que je trouve plus léger que les précédents, (ses nouvelles chansons humoristiques sont géniales!) mais encore des sujets très forts abordés dans de très belles chansons (notemment sur l'enlèvement et sur la séparation) à découvrir vite !
J'aime moins le le cd 2 mais à voir dans le temps, en général plus j'écoute ses chansons et plus je découvre des textes touchants !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2013
J'ai tous les cd de Linda Lemay et celui-ci reste dans la (très bonne) lignée.Quel talent d'écriture surtout !
C'est, pour moi, la seule "auteur" actuelle à mettre au niveau de Jacques Brel ! Sauf qu'aucune de ses chansons n'arrive à être un tube comme Jacques en a fait toute une série !
Ceux qui, par ailleurs, font de Stromae un nouveau Brel, me paraissent n'être que des primates...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 octobre 2013
Un album attendu comme tout les autres et comme toujours très apprécié car les textes sont parfaits une artiste qui décrit les émotions avec une telle précision ! une mention spéciale pour "quand j'étais p'tit gars" ; "comment ça va"; digne de toi
mes chansons favorites beaucoup de plaisirs à écouter les autres aussi . merci Lynda pour ton talent .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,49 €
6,99 €
9,72 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)