undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 décembre 2012
Paul Veyne a quelque chose d'incroyable dans son parcours, par ce que sa bibliographie peut avoir d'hétéroclite. On peut lui reprocher un minimum de notes de bas de pages, une bibliographie sommaire, mais il est pourtant impossible d'étudier le monde romain sans consulter ses ouvrages, et notamment "Le Pain et le Cirque", l'un de ses meilleurs textes.

Dans ce texte, qui frôle parfois l'exposé philosophique, et s'enchevêtre dans des comparaisons parfois peut-être excessives, l'auteur confine par moments au génie. Une écriture ample, plus littéraire qu'historique, pour décrire des réalités dans ce qu'elles ont de concret, en nous replaçant dans le corps d'un contemporain, lorsqu'un historien plus académique se contenterait d'un récit froid des réalités mesurables, et d'une étude des probabilités au regard des sources. Paul Veyne ne s'encombre pas des sources, mais les monopolise en tant qu'exemples dans une démonstration où il embarque son lecteur avec brio, et ce, dès les premières pages.

Alors comment qualifier un tel ouvrage ? Du vrai Paul Veyne ! Un génie d'historien, qui ne se laisse pas brider par les rigueurs du métier, et le propulsent à mi-chemin entre l'ouvrage scientifique, tant la culture de l'auteur et son esprit critique valent tout l'intérêt du lecteur, et l'ouvrage grand-public, que l'on touche par le style extrêmement bien trouvé, et dépare complètement avec d'autres études sur ces mêmes questions.

Au reste, pour "Le Pain et le Cirque", peu de critiques peuvent être admises : ce livre est une référence incontournable en histoire romaine, qui fait encore autorité.

Quant à l'essentiel du sujet traité (l'évergétisme), peu d'études peuvent se vanter d'être aussi complètes. L'évergétisme est traité ici comme l'un des piliers de la société romaine : pour l'honneur qu'ils peuvent en retirer, les riches Romains dépensaient leur argent pour le bien d'une collectivité, voire de l'Etat, en offrant des bâtiments publics (thermes, amphithéâtres, temples, ...), en distribuant des biens aux pauvres, en payant l'impôt d'une ville pendant un temps donné, entre autres exemples des visages de l'évergétisme. Cet intérêt que les riches avaient à dépenser leur argent permettait une redistribution des richesses, insufflait dans le système monétaire du numéraire utilisable, alors que l'Antiquité avait davantage l'habitude de la thésaurisation (conserver l'argent à l'abri). Ici, Paul Veyne nous présente notamment l'empereur romain comme le premier évergète de son empire, et considère que l'impôt ne lui était pas payé selon un principe supérieur, mais bel et bien en l'attente d'un retour par ses évergésies. Une analyse qui a fait date dans l'historiographie, et révèle, au prix d'une lecture passionnante, un visage peu connu et très poussé de la société romaine.

Un livre à lire un jour ou l'autre pour quiconque se prétend des connaissances en histoire romaine ! Une lecture aisée, un style passionnant, des résultats de recherche captivants... du vrai Paul Veyne !
11 commentaire11 sur 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2014
Paul Veyne est probablement LE plus grand historien francophone, spécialiste de l'Antiquité gréco-romaine. Avec son érudition stupéfiante et son talent d'écrivain qui fait d'un phénomène bizarre au nom savant - l'évergétisme - quelque chose de compréhensible, il explique à des néophytes comment cette quasi-institution est apparue, s'est développée et transformée au cours des siècles .
Mais je trouve que les notes explicatives seraient plus faciles à lire si elles étaient sous le texte principal et non à la fin du bouquin.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2009
Il s'agit, avec le Pain et le Cirque de P.Veyne, d'une vision ciblée du monde greco-romain qui permet d'expliquer efficacement les grands rouages politico-économiques depuis 2000 ans, pour conclure que le monde d'aujourd'hui n'est qu'héritage. Certes, c'est une lecture historique; pas d'objectif descriptif, mais mélange de réflexions philosophiques, politiques, économiques, sociologiques.. Une lecture qui s'adresse tout de même à des initiés.
11 commentaire23 sur 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2013
Je ne l'ai pas encore fini, c'est un livre qui retrace l'évolution des empires gréco-romains ayant au centre de son analyse le concept d'évergetisme. C'est dense, complexe mais très riche. Excellent moyen de s'impregner de l'histoire occidentale.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2011
une magnifique synthèse : un livre dense, documenté, mais ludique et vif.
l'auteur a une connaissance impressionnante de l'époque romaine.
bravo
0Commentaire3 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus