undrgrnd Cliquez ici Toys nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Litte nav_WSHT16 Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles2
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:22,77 €+ 2,49 € expédition

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Je suis sous le charme alors il faut que je vous en parle. Je viens de découvrir complètement par hasard le premier album éponyme de Walking Papers. L'accroche promotionnelle s'est orientée sur le fait que Duff McKagan (ex Guns 'n' Roses) y joue de la basse. Je pensais que c'était son nouveau projet mais en fait non, il n'y joue QUE la basse et l'intérêt de l'album est ailleurs même si la basse est excellente. Le projet est en fait celui du batteur Barret Martin (ex-Screaming Trees et Mad Season dont je n'ai jamais entendu parler) et du guitariste chanteur Jeff Angell (ex-Post Stardom Depression et The Missionary Position dont je n'ai jamais entendu parler non plus). Pour couronner tout ça, certains soli de guitares sont posés par Mike McCready qui officie dans Pearl Jam. Comme Pearl Jam, le combo est originaire de Seattle, et propose ce premier album difficile à étiqueter, car très varié, mais que je taxerais de petit bijou. Ce coup de maître alterne des morceaux rock minimalistes à la Lou Reed (RIP), avec des morceaux plus pêchus faisant parfois penser à Bruce Springsteen ou à The Doors. L'album fait voyager dans l'ouest américain, il raconte des histoires, des tranches de vies, souvent tristes, tragiques, pauvres (Walking Paper est le terme utilisé aux US pour une lettre de licenciement) avec une certaine poésie.

A bien des égards, cet album me rappelle celui de David & David, un duo de Los Angeles qui en 1986 sortait un album mythique et unique : Welcome To The Boomtown. Bon comme je dois être le seul, ou presque, à connaître cet album superbe, ça ne va pas vous aider beaucoup. Mais comme pour cet album à l'époque, je suis séduit dès les premières mesures de Already Dead qui ouvre le CD. Super minimaliste, grosse caisse et balais pour la caisse claire, ambiance sombre, le chant assez bas de Jeff est superbe. La ligne de basse super propre, surligne une production sans faille, on est immédiatement envouté par ce pure morceau de rock. Dans ce style rock minimaliste super inspiré, on trouve aussi Leave Me In The Dark où la batterie de Barret est parfaite, tout comme le chant très différent de Jeff. C'est Benjamin Anderson qui est crédité pour les excellents claviers du morceau (type orgue Hammond). The Butcher est aussi un morceau rock minimaliste, cette fois l'accompagnement principal est au piano, mais encore une fois les qualités de composition et de chant de Jeff sont indéniables. Les paroles sont aussi bien travaillées : "just when things can't get no worse... that's when they do, baby". Le dernier morceau de ce type, est le génialissime I'll Stick Around probablement le plus réussi de l'album. La guitare un peu blues est excellente, le chant de Jeff est superbe. Seul le petit délire de clavier strident qui double le solo de guitare (qui n'en avait pas besoin) de Mike McCready me semble dispensable. En parlant de dispensable, j'aime moins l'espèce de passo, A Place Like This. C'est accompagné d'un xylophone, et je n'aime pas trop. C'est quand même bien chanté et une trompette étonnante vient faire un solo sympa.

Pour rassurer les plus velus d'entre-vous, il y aussi du plus costaud sur l'album. Par exemple Whole World's Watching est une petite tuerie, la batterie est millimétrique, le chant super, les riffs de basse et guitares puissants. Le morceau accroche et on a l'impression à la deuxième écoute de le connaitre par cœur. Le solo de Mike McCready est des plus furieux. Le top. Dans la même veine, vous avez Your Secret's Safe With Me où le couple basse / batterie fait encore travail d'orfèvrerie, le refrain est super accrocheur. Red Envelopes est aussi remarquable à plusieurs égards. D'abord c'est un boogie à la Status Quo, entraînant, ensuite il y a des cuivres, qui font que ça ressemble aussi un peu à un blues à la Blues Brothers, enfin Jeff y pose un beau solo de guitare. J'aime aussi le riff guitare / basse tueur de Two Tickets And A Room, sur lequel Jeff balance de bons petits soli. Capital T est un morceau qui rappelle un peu Lenny Kravitz pour le son de guitare et le groove. C'est une vraie réussite aussi, et le chant de Jeff y est encore un peu différent, plus trainant, le refrain est encore très bon. L'album s'achève sur Independence Day, encore différent, sombre et rock, qui fait clairement penser aux Doors et au chant de Jim Morrison.

Les bonus de la version digipak sont très sympas. On y trouve en effet quatre morceaux live, enregistrés dans des petites salles où on n'entend guère le public. Un orchestre (le Synergia Northwest Orchestra) les accompagne et ajoute une dimension intéressante. Ce sont quatre des meilleurs morceaux de l'album, et en prime c'est Mike McCready qui se charge des soli de guitare. De vrais bonus.

Un travail de composition exceptionnel, une voix magnifique, ce CD est une pure merveille. Il s'écoute comme une série d'histoires, entre Lou Reed, les Doors, et Springsteen, à travers l'Ouest américain et les tranches de vies de pauvres bougres. L'ambiance est souvent plombée, les paroles crues (pour ceux qui y accordent un peu d'intérêt).

Comme vous m'avez lu jusqu'au bout, je vous ai trouvé trente minutes de live/interview enregistrées dans une station radio de Seattle, c'est d'excellente qualité video et son, et donne une très bonne idée du style du groupe. Du rock, les gars, du vrai, du pur.

Retrouvez cette chronique, et bien d'autres, sur notre webzine, auxportesdumetal.com
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2013
OLIVIER NO LIMIT du webzine METAL FRANCE

j'ai le blues au caeur !

Sorti en octobre 2012 à Seattle, « walking papers « du groupe.... WALKING PAPERS vient enfin d'être édité dans nos contrées. Un groupe à part, car ceux qui le composent sont ...

....Duff McKagan (ex Guns 'n' Roses) à la basse , Barret Martin à la batterie (ex-Screaming Trees et Mad Season ), Benjamin Anderson aux claviers (ex The missionary Position) ,Jeff Angell officiant comme guitariste / chanteur(ex-Post Stardom Depression et The Missionary Position). Et quelques solos de guitares sont de Mike McCready (Pearl Jam).

C'est en fait le batteur qui fut à l'origine de cette formation ; depuis ils ont tourné dans pas mal de petites salles, avec le voyage comme point de mire.

Quant à leur style on peut dire que c'est un mélange de rock, de blues, avec une légère coloration post grunge ou heavy vintage confinant parfois au stoner.

Il y a du blues mélancolique au piano comme ce magnifique « Butcher ». Dans « Already Dead « c'est un peu comme si LOU RED faisait du post grunge façon ballade /blues minimaliste. Quant à « Your Secret's Safe With Me », « Two Tickets and a Room », l'aura glacée qui s'en dégage aurait pu être tiré des tout premiers albums de BLUE YOSTER CULT, le tout chanté par... THE CULT. N'oublions pas « I'll Stick Around «, blues aérien au refrain accrocheur, ni « Capital T » qui aurait pu être pondu par LENNY KRAVITZ

Bon drôles de références mais qui essayent, tant bien que mal de vous donner un aperçu de leur musique qui frise pas mal avec les 70'.

quelle bestiole atypique que cet album qui vous happe au caeur et ne vous lâche plus les semelles une fois que vous vous y êtes baladé.

Si vous aimez PEARL JEAM, vous devriez aimer,si vous aimez le rock sous toutes ses formes, vous devriez aimer,si vous aimez ce qui a un parfum un peu vintage, vous devriez aimer. Si vous n'aimez que le metal extrême, bon bin là...passez votre tour.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

28,57 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)