undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

  • @
  • Commentaires client

Commentaires client

4
4,0 sur 5 étoiles
@
Format: CDModifier
Prix:16,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A voir la configuration en duo guitare et saxophone, on est évidemment tenté de faire le parallèle avec Art of Memory et ses successeurs, démonstrations conjointes de John Zorn avec le barjotant guitariste Fred Frith (Henry Cow, etc) mais, d'une, Thurston Moore (de Sonic Youth pour ceux qui ne suivraient pas) n'est pas Frith, de deux, Zorn n'a visiblement pas imaginé la rencontre de deux piliers de deux scènes New Yorkaises importantes (Downtown Scene et No Wave) de cette manière.

Enregistré le 12 février 2013, et rapidement mixé un mois plus tard (11 mars), "@" est un ensemble d'improvisations réunissant deux musiciens et compositeurs dont on sait que les seules limites sont celles de leurs imaginations et de leurs maîtrises instrumentales, deux créateurs libres capables de tout. C'est aussi la rencontre de deux mondes qui se sont souvent croisés (voir les Golden Palominos, par exemple) parce qu'une communion d'esprit existe, en plus d'une similitude géographique, dans une volonté de déstructurer, déconstruire, reconstruire le schmilblick. Evidemment, le bruit et la fureur sont souvent au rendez-vous mais pas seulement, le duo sachant ponctuellement flirter avec des mélodies plus accessibles et des ambiances plus éthérées rendant, de fait, les expérimentations bruitistes auxquelles s'adonnent les deux sbires encore plus puissantes et l'attrait d'entendre les deux hommes torturer leurs instruments respectifs plus satisfaisant. Il faut d'ailleurs noter que ces vignettes de douceur (relative) proviennent le plus souvent du saxophone quand la guitare texture la performance.

A déconseiller fermement aux âmes sensibles, ce mariage free jazz/no wave fonctionne tel la bande son d'un décor industriel et post-apocalyptique : dissonant, radical, inharmonique... Sans compromis ! On n'attendait, en vérité, pas autre chose d'une rencontre aussi improbable que bienvenue démontrant, s'il le fallait encore, la versatilité et l'intelligence de Thurston Moore et de John Zorn.

John Zorn - sax
Thurston Moore - guitar
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
@ : le réjouissant raffut lunatique des deux anciens agitateurs new-yorkais qui renouent avec leur obsessions déjantées loin du ronron assoupi de leurs activités récentes les plus en vues.

Moore à la guitare et Zorn au saxo nous livrent quelques improvisations foutraques, bruyantes et régulièrement brillantes, qui sonneront pour certains comme du n'importe quoi arriviste et branché mais qui contenteront les snobs comme moi qui y entendront eux des avancées, des prises de risques, des propositions artistiques aux antipodes de nos tièdes habitudes confortables.

Ça secoue les puces, ça pique ça gratte et ça grogne, ça nous hérisse et nous émeut, sans trop qu'on sache pourquoi peut-être, mais on est comme ça, les délires instrumentaux dissonants, retors et maléfiques ont toujours été notre dada. Ils nous hérissent les poils et nous parcourent de frissons comme seules les belles choses savent le faire. Beauty lies in the eyes of another's dreams.
Parfois l'atmosphère se fait plus caressante, légèrement mélodique, un peu méditative (surtout du fait de Zorn). Un peu de répit dans la tourmente.

@ : probablement pas un chef d'oeuvre intemporel, mais une récréation excitante et bienvenue, la preuve également que les deux lascars, même assagis, en ont toujours sous la pédale et peuvent encore en remontrer à plus d'un.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 novembre 2013
grincements, frottements il faut une certaine accoutumance pour entendre ce cd qui peut agacer en première écoute
il se mérite et demande une attention particulière qui permet d'en saisir de beautés insolites
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 janvier 2014
excellent duos j Zorn jouant avec thurston moore ou avec le regrette lou reed vraiment des claques ( ces deux disques sont vivement conseilles(
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Templars - In Sacred Blood
Templars - In Sacred Blood de Mike Patton / John Medeski / Trevor Dunn / Joey Baron (CD - 2012)

The big gundown
The big gundown de John Zorn (CD - 2000)

On Leaves of Grass
On Leaves of Grass de John Zorn (CD - 2014)