Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 QUELLE EXCITATION!!!!!!!
DEUXIÈME OPUS POUR CE COMBO ESPAGNOL AVEC UN SON JAZZ/POP/ROCK ORIGINAL, LE TOUT ACCOMPAGNÈ PAR UNE SUPERBE CHANTEUSE EN LEAD VOCAL...LAISSEZ VOUS TENTER!!!!!!!!!!!!!!
Publié il y a 8 mois par pascowboy

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ni "Too Much", ni "Enough"
Formé à Barcelone (Catalogne) en 2010, le groupe The Excitements comprend pour ce disque six musiciens du cru plus une figure de proue, Koko Jean Davis, chanteuse mozambicaine élevée aux USA.

'Sometimes Too Much Ain't Enough' est leur deuxième LP, qui fait suite à l'éponyme début LP 'The Excitements'...
Publié il y a 8 mois par Stan FREDO


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ni "Too Much", ni "Enough", 3 janvier 2014
Par 
Stan FREDO (BORDEAUX, Aquitaine, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sometimes Too Much Ain'T Enough (Album vinyle)
Formé à Barcelone (Catalogne) en 2010, le groupe The Excitements comprend pour ce disque six musiciens du cru plus une figure de proue, Koko Jean Davis, chanteuse mozambicaine élevée aux USA.

'Sometimes Too Much Ain't Enough' est leur deuxième LP, qui fait suite à l'éponyme début LP 'The Excitements' (2011). Ces deux disques ont été signés par Penniman Records, un label catalan qui ne fait pas mystère de son admiration pour le légendaire Little Richard.

The Excitements est un groupe super sympa et ce disque est une forme de carte de visite aux séductions évidentes pour être "booké" dans des concerts ou pour servir de souvenir aux publics qui ont la chance de les voir "live".

Mais il vient après :

- une longue lignée de super-stars du R&B des années 1960, aux oeuvres constamment disponibles grâce aux rééditions pilotées par les majors de l'industrie du disque (cf. catalogues Motown Records, Stax Records, Atlantic Records etc.),
- une pléthore de rééditions du R&B et de la soul musique des années 1960, en provenance notamment des îles britanniques, liée à la vogue "Northern Soul" (cf. labels Ace, Kent, Charly etc.), sans parler des compilations du label allemand Bear Family (cf. la remarquable série "Sweet Soul Music") etc.,
- au label étatsunien et contemporain Daptone Records (fondé en 2001) et notamment à Sharon Jones & The Dap Kings,
- aux émules de Daptone Records à travers le monde, au premier rang desquels une certaine Amy Winehouse (1983-2011) qui a enregistré une partie de son désormais légendaire 'Back To Black' avec les Dap Kings,
- à la vague "breakbeat" également britannique, qui après Fatboy Slim, "pille" les perles du R&B des années 1960 pour les transformer en tueries très actuelles pour les dancefloors internationaux. Sans parler des "edits" et re-edits" réalisés par des DJs de partout en Europe, et notamment en Scandinavie, à partir de plus ou moins obscurs hits R&B ou soul.

C'est ainsi que si cet album permet de s'assurer qu'une soirée en concert avec The Excitements vaut son pesant de cacachuètes, la comparaison avec les chefs d'oeuvre discographiques des générations précédentes depuis plus de 60 ans ne joue pas en faveur des Catalans, un peu "raides" dans leur reproduction des merveilles du passé.

Les compositions, toutes des chansons sauf l'instrumental 'The Hammer', viennent pour l'essentiel du patron de Penniman Records (Enric Bosser), du groupe (le guitariste Adrià Gual) ou sont des reprises. Globalement, elles proposent un "tour du propriétaire" des meilleures recettes du R&B des années 1960 : gospel défroqué, plans à la Ray Charles, ou bien à la Booker T. & The M.G.s etc.

Miss Davis a pour elle de ne pas en faire trop mais elle n'est certes pas dans la même catégorie que les Aretha Franklin ou Candy Staton à qui vont nos préférences personnelles.

La pochette de l'album vinyle est superbe, le pressage de qualité, le son est Mono.

*** et 1/2
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 QUELLE EXCITATION!!!!!!!, 24 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sometimes Too Much Ain'T Enough (Album vinyle)
DEUXIÈME OPUS POUR CE COMBO ESPAGNOL AVEC UN SON JAZZ/POP/ROCK ORIGINAL, LE TOUT ACCOMPAGNÈ PAR UNE SUPERBE CHANTEUSE EN LEAD VOCAL...LAISSEZ VOUS TENTER!!!!!!!!!!!!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit