undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles21
4,9 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3|Modifier
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 août 2009
Un album indispensable pour le Fan et le non-fans. Elvis est au top de sa forme durant ces sessions (1969)et va faire un retour sur scene fracasant à las vegas. Il melange a merveille le country, la soul et le rock. Ici on a droit a la totalité des titres enregistré a Memphis en 69' que du bon. suspicious minds, in the ghetto, don't cry daddy et kentucky rain sont les succes de cette album mais les autres titres valent le detour. n'etant pourtant pas un fan d'Elvis je conseille cette Album pour les amateurs de bonne musique. Perso je ne regrette nullement cet achat.
Amicalement.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2002
Avec cet album on découvre enfin le VERITABLE Elvis, celui qui a su puiser dans tous les genres musicaux (soul, country, blues...)pour en faire un style inimitable, émotionnel mais spontané.
Elvis y apparaît, à mon humble avis, à l'apogée de sa carrière: Tous les titres sont des tubes en puissance (et il y en a pour tous les goûts, du rock explosif à la ballade romantique en passant par la soul nerveuse et la country dépoussiérée...), sa voix plus puissante que jamais mais toujours maîtrisée, les choeurs quasi "gospeliens", les musiciens qui l'accompagnent excellents et les textes variés et lucides à la fois... que demander de plus à un chanteur?
Du grand Art, tout simplement! A écouter sans modération...
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Que dire qui n'aurait été dit sur ces deux albums de légende qui marque le grand retour du King sur le devant de la scéne musicale en cette année 1969.Des titres qui font desormais partis le l'histoire,un packaging irréprochable pour cette edition 2009 marquant le quarantieme Anniversaire de l'enregistrement de ces titres à l'american sound studio de Memphis,bref un superbe travail de la part de"RCA,SONY LEGACY".C'est l'histoire de la musique avec un grand H.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2004
Elvis au meilleure de sa forme. Il y chante tout les styles de l'hypnotique "i'll hold you in my arms" à la chanson engagée "In the Ghetto". BMG a eu la bonne idée de rajouter quelques bonus notamment "Suspicious minds" qui est l'une des chanson préférée des fans du king. C'est sans aucun doute un des vinyl de l'époque qui a le plus trainé sur mon tourne disque. "I'm movin' on" et "after loving you" sont d'autres titres à écouter, écouter, écouter....
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2004
Ce disque je l ai ecoute des centaines de fois, il n y a que du remarquable: du rock, de la soul, du blues et de la country.
Les musiciens sont ceux de l american studio de Memphis ce qui change du son de Nashville.
Un disque cle dans la carriere d Elvis et indispensable dans toute CDtheque qui se respecte.
A moins que vous ne possediez le coffret des annees 60 from Nashville to Memphis.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2009
Certainement le meilleur d'Elvis des années 1969-1977.
Une session d'enregistrement réalisée à Memphis (American Sound Studio)avec un producteur digne de l'artiste, Chip Moman.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2002
Avec cet album on découvre enfin le VERITABLE Elvis, celui qui a su puiser dans tous les genres musicaux (soul, country, blues...)pour en faire un style inimitable, émotionnel mais spontané.
Elvis y apparaît, à mon humble avis, à l'apogée de sa carrière: Tous les titres sont des tubes en puissance (et il y en a pour tous les goûts, du rock explosif à la ballade romantique en passant par la soul nerveuse et la country dépoussiérée...), sa voix plus puissante que jamais mais toujours maîtrisée, les choeurs quasi "gospeliens", les musiciens qui l'accompagnent excellents et les textes variés et lucides à la fois... que demander de plus à un chanteur?
Du grand Art, tout simplement! A écouter sans modération...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2003
Certainement le meilleur album du King depuis les Sun Sessions de 1953-1955 et les premiers disques RCA de 1956-1961. Ecoutez cette voix gorgee de soul sudiste de la fin des sixties et vous tomberez immediatement a genoux devant elle. Une borne indispensable dans la longue disco d'Elvisenregistree avec la bande de Chips Moman a l'American Studio de Memphis!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 septembre 2014
Après les années rock'n roll qui avaient fait de lui le "King" à partir du milieu des années 50, Elvis s'était tourné du côté du cinéma pour épouser une carrière d'acteur assez impressionnante en termes quantitatifs (trente et uns films de 1956 à 1969 !).
Il effectuait ainsi son retour dans le monde de la musique en 1969 avec cet album intitulé "From Elvis In Memphis".

A plus d'un titre, "From Elvis In Memphis" s'impose comme un album de transition. Il met un terme à la période ouvertement rock'n roll de la star et annonce celle du crooner, surnommée avec mépris "période Las-Vegas" par les puristes.
Histoire de mettre les pendules à l'heure d'entrée de jeu, je précise que je n'ai strictement rien à faire de l'avis fermé des puristes et que je préfère un million de fois la période Las-Vegas. Voilà, c'est dit. Et tant pis pour les arrêts cardiaques de tous ceux qui se trimballent encore avec une banane sur la tronche en 2014...

Toutefois, le débat entre ceux qui aiment telle ou telle période du "King" est assez stérile à l'écoute de ce "From Elvis In Memphis" complètement hors du temps et des genres.
Le titre de l'album peut ainsi nous mettre la puce à l'oreille quant à l'orientation artistique d'un chanteur à la recherche sincère de ses racines musicales. Pétri d'influences rythm'n blues, coloré par des chœurs gospels et des orchestrations à la limite de la soul (écoutez un peu les basses monstrueuses de Mike Leech et Tommy Cogbill !), on sent bien que l'ex rocker est parti en quête de la source d'une musique qu'il a plus que largement contribué à populariser.
"From Elvis In Memphis" est au final un album-somme, dont les douze titres originaux fusionnent entre le rock, la country, le rythm'n blues et le blues de Memphis. La boucle était ainsi bouclée de magnifique manière, pour un artiste ayant grandi dans la plus grande ville du Tennessee, qui fut le berceau du blues, de la musique des noirs, et par extension de toute la musique moderne...
C'est dire l'importance d'un tel album, qui se clôture tout de même par "In The Ghetto", l'une des plus belles chansons de tous les temps...

Maintenant, il est temps de se tourner vers ce qui fait que cet album est certainement, de toute la discographie du "King", le joyau à garder entre tous : Les bonus !
Rarement un album phare aura comporté autant de bonus d'une telle qualité.
Pour commencer, il y a "Suspicious Minds" ! L'une des plus belles chansons de tous les temps en simple bonus dans un album comprenant déjà "In The ghetto" : Sacré Elvis !
Les autres titres ne devraient pas être pris à la légère, même s'ils sont nettement moins connus. On a "Don't Cry Baby" et "Mama Liked The Roses", deux superbes ballades candides et, surtout, l'impressionnant "Kentucky Rain", sans doute l'une de mes chansons préférées du king, toute en montées frissonnantes et en rupture de tons !
L'interprétation d'Elvis est à son sommet, car le chanteur se montre capable de changer de registre vocal avec une virtuosité qui ne connait aucun rival. Ecoutez ces quelques bonus et vous comprendrez que ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle toujours le "King" ! Le couplet central de "Suspicious Minds" est à lui-seul une démonstration éblouissante du potentiel vocal de l'une des plus belles voix du XX° siècle, tout genre confondu.

Mais la fête est loin d'être terminée ! La première édition de l'album accompagné de bonus comportait six chansons supplémentaires. Celle-ci, la dernière en date, en propose vingt-quatre !
Quelques titres country ("My Little Friend") côtoient ainsi de magnifiques ballades à la pure sauce Elvis, comme "I'll Be There", "Who Am I", Do You Know Who I Am", "Without Love (There Is Nothing")", "If I'm A Fool (From Loving You)", ou encore la superbe reprise du "Hey Jude" des Beatles, ainsi que des titres aux couleurs de gospel comme "Iinherit The Wind". Quelques chansons annoncent la fameuse "Période Las-Vegas", comme "This Is The Story", "A Little Bit Of Green" et d'autres enfin, reviennent sur une courte période où Elvis enregistrait des titres souls survoltés ("Stranger In My Own Home Town" et l'incroyable "Rubberneckin" !) !

Bref, "From Elvis In Memphis" s'impose à l'arrivée comme l'album de la transition, celui du retour aux sources et celui de tous les superlatifs. S'il fallait n'en garder qu'un, vous devinez quel est l'album que je vous conseille...
Quant aux puristes et bien... Bonjour et au revoir !

Attention, plusieurs versions de l'album sont encore proposées avec seulement six titres bonus. Préférez donc celui-là, qui contient deux CD : From Elvis In Memphis.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'album (1969) fait l'unanimité pour deux mauvaises raisons :

1 - Les admirateurs de l'Elvis "rocker" (années 50) ne peuvent qu'adhérer quand, en 1969 après le "Comeback Special", le Messie, crucifié par les niaiseries variétoches hollywoodiennes, s'embarque dans une résurrection en forme de blue-eyed Soul du meilleur goût. Comment les mêmes qui encensent "Dusty in Memphis" pourraient-ils faire les fines-gueules quand, au même moment, c'est Elvis qui donne la leçon in loco ?
2 - Les admirateurs de l'Elvis "crooner" (années 70) ne peuvent qu'adhérer quand ils découvrent que leur animal favori, qu'ils ont chéri alors même qu'il se transfigurait physiquement, avait alors le look d'un félin et la race d'un pur-sang arabe. Ceux qui collectionnent les enregistrement Stax du Messie ravalé sur le chemin de la Croix et les albums live douloureux du Golgotha ne peuvent que se réjouir d'entendre que le Christ était déjà là, en 1969, fors les clous et la couronne d'épines.

"From Elvis in Memphis" (année 1969) est donc le disque du consensus facile. Facile, parce qu'il n'y a pas deux Elvis opposés qu'il faudrait concilier, en cette année charnière, autour d'un disque publié au mitan de sa carrière. Il n'y a qu'un seul Elvis qui, d'emblée, savait tout faire et qui a produit, à ce moment-là, une série d'enregistrements qui ont débouché sur deux albums parfaitement singuliers et jumeaux ("From Elvis In Memphis" et "Back In Memphis"). Entre 1954 et 1977, le King n'a jamais vraiment changé : il est né caméléon versatile et génial. Elvis a toujours été, même dans ses films les plus niais ou ses albums les plus médiocres, capable de délivrer, ci ou là, un titre qui rappelait à tous qu'il était le plus grand. Un film comme "Viva Las Vegas", avec une Ann-Margret qui lui en impose côté sex-appeal, montre à quel point ce type avait besoin d'être confronté aux meilleurs pour se transcender. Ici, il est avec les meilleurs du genre (Chips MOMAN, Reggie YOUNG) et, comme dans les années 50 (Scotty MOORE, DJ FONTANA, Bill BLACK) cela s'entend. Il retrouvera les meilleurs dans sa période country (James BURTON, David BRIGGS) et il fera encore parler la poudre sur un album entier ("Elvis Country").

Ce "From Elvis in Memphis" est assurément un grand disque : un disque cohérent comme il y en a peu dans toute sa carrière. La remastérisation soignée révèle l'omniprésence d'une basse pneumatique très gratifiante mais me semble manquer de cohésion quand à la spatialisation de la voix. Il faut dire que depuis le début de l'ère CD, ces disques ont connu de discrets remixages (j'ai trois éditions CD : aucune ne sonne pareillement et je n'ai pas réécouté le vinyle depuis 25 ans au moins).

A l'époque, je préférais les titres qui sortaient en singles. Des titres meilleurs encore, issus de ces mêmes sessions à Memphis, mais que l'on ne trouvait pas sur les albums. Ils sont, ici, servis en bonus : "Don't Cry Daddy", "Suspicious Mind" et "Kentucky Rain" (un truc inoubliable avec des ritardandi assassins). Je cherche vainement "Rubberneckin'"... Il doit servir de bonus sur une autre édition.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,99 €
10,99 €
10,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)