undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

13
3,8 sur 5 étoiles
Gun Crazy [Édition Limitée et Numérotée]
Format: Blu-rayModifier
Prix:57,90 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 janvier 2014
Un tel travail éditorial force le respect. Même si on peut penser que le prix d'achat de ce superbe coffret est élevé, il faut bien admettre qu'il n'y a pas tromperie sur la qualité du produit. Le film de Joseph LEWIS n'a pas une ride bien qu'il ai été réalisé il y a 63 ans. Une histoire en béton servie par deux comédiens malheureusement peu connus (à part des cinéphiles purs et durs) Peggy CUMMINS (qui joue dans le "CURSE OF THE DEMON" de Jacques TOURNEUR, 1957) et John DALL (un des protagonistes de "ROPE" d'Alfred HITCHCOCK en 1948. J'avais découvert ce film à la TV il y a bien 25 ans et puis...plus rien. Ni VHS, ni DVD (à part une édition anglaise je crois). Ce film majeur méritait bien cette luxueuse édition agrémentée de bonus somptueux comme une rare (et trop courte interview du réalisateur), un long et passionnant entretien avec Russ TAMBLYN (qui joue le rôle du personnage principal adolescent au début du film) et un entretien récent avec la merveilleuse Peggy CUMMINS. Et puis le livre intégré au coffret qui reprend la genèse du film accompagné de photos magnifiques. Vous avez dit...cher ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 janvier 2014
LE FILM: 9/10

Bart a toujours été fasciné par les armes à feu. De retour dans sa ville natale après avoir passé des années éloigné de sa famille, il rencontre Laurie, tireuse d’élite vedette d’un spectacle de fête foraine, et en tombe fou amoureux. Mais, bien décidée à vivre dans l’aisance, Laurie va entraîner Bart dans une série de braquages de plus en plus audacieux..

Si le coffret arbore un énigmatique "un film de Joseph Lewis ?", ce n’est ni une faute de frappe ni un hasard! Ce point d’interrogation signifie que la réussite du film est dûe, certes à Joseph H. Lewis mais à beaucoup d’autres personnes: à MacKinlay Kantor, l’auteur de la nouvelle; aux frères King, anciens mafieux reconvertis dans la production de films de gangsters, tombés sous le charme de cette histoire; à Dalton Trumbo, célèbre scénariste blacklisté qui a adapté l’oeuvre; John Dall et Peggy Cummins, les deux interprètes principaux; et bien sûr Russell Harlan pour sa magnifique photo!

L’absence de moyens sur ce film a poussé Joseph H.Lewis a faire preuve d’inventivité et c’est sans doute ça qui contribue à faire de ce film un petit chef d’oeuvre: les nombreux plans séquences dont le casse filmé de l’arrière de la voiture, le brouillard final destiné à cacher le manque de figurants…

Et bien sûr le sex-appeal de la formidable Peggy Cummins!

TECHNIQUE: 10/10

Des restaurations comme celle-ci, ça tient du miracle! Splendide!

BONUS: 10/10

"Peggy Cummins : à bout portant" : entretien avec l’actrice (25′), "Russ Tamblyn : enfant de la balle" : entretien avec l’acteur (27′), Entretien avec Joseph H. Lewis (1′), Analyse d’une séquence par Joseph H. Lewis (2’30").

Outre ces bonus, on trouve évidemment le superbe livre d’Eddie Muller, spécialiste du film noir, aussi passionnant que richement illustré!

VERDICT: 9.5/10

Tout comme la Nuit du Chasseur, un "Big Combo" aussi beau qu’indispensable!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 décembre 2013
This is a top notch restoration of the classic film noir with both English and French audio. The French subtitles are removable on the English language track. You just have to go to your normal display and turn the subtitles off. Nothing special is required. I have tested this disc and it is AN ALL REGION DISC. So you don't need a multi region player. What is astonishing is that you basically get a 220 page hardback book (22 cms by 22 cms) and in the middle of the book you get 2 thick black cardboard inserts with the DVD and blu-ray. The book is in French but that doesn't mater as the pictures are worth the price of admission alone.
Each book is individually numbered and there are extras as well like an interview with Peggy Cummins.
Yes the set is very expensive but for what you are getting, worth every penny.
Easily along with "Night of the Demon" contender for the best blu-ray release of the year.
Enjoy you will not be disappointed.
Congratulations Wildside on another exceptional release. Look forward to the next one......

Roger Shore
55 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 avril 2010
Le démon des armes c'est le titre français de Gun crazy,film réalisé en 1949 par Joseph H.Lewis.C'est un excellent film noir plus ou moins oublié et c'est dommage.La rencontre de Bart Tare (John Dall) et de Annie Laurie Starr (Peggy Cummins)va faire des étincelles!Tous les deux passionnés d'armes à feu ils se complètent à merveille, deviennent très vite des braqueurs de banques et la traque,inévitable,commence jusqu'à cette fin tragique (que je ne dévoilerait pas).Peggy Cummins est rééllement animal, d'un érotisme puissant pour l'époque,on ressent sa jouissance lorsqu'elle tient son arme et surtout lorsqu'elle s'en sert! Le film est en noir et blanc et le dvd présenté est de bonne qualité.Le film est en vo sous-titrée française,le documentaire de Glenn Erickson (spécialiste du film noir) n'est pas sous-titré.Bref, un bon polar à voir et à revoir ça ne se refuse pas!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 octobre 2013
Personne n'oblige à acheter un produit de qualité avec une vraie valeur ajoutée : livre et vrais bonus ...

Personnellement, j'apprécie que certains éditeurs aient le souci de proposer de véritables collectors et non pas des produits standardisés et passe partout ...

Il n'est heureusement pas interdit, à l'ère du téléchargement (qui tend à ruiner la création artistique), d'apprécier de beaux objets : l'équivalent pour le cinéma de la Pléiade en littérature, en quelque sorte ...
77 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Présentation superbe et luxueuse effectivement pour ce petit bijou. Pas le grand format de "La Nuit Du Chasseur", plutôt format 45 tours mais même qualité du papier, superbe couverture toilée. Philippe Garnier s'est ici juste contenté de la traduction du consistent bouquin sur le film déjà existant tant ce bouquin était pertinent. Bouquin de 220 pages avec de superbes photos. Il ne faut finalement jamais trop hésiter avec ce genre d'objet. C'est cher à la base mais plutôt justifié mais cela sera encore plus cher une fois épuisé. Ce qui est dommage car de belles éditions pour des films assez exceptionnels, moi, j'aime bien. A sa sortie, j'ai déboursé moins de 50 euros pour "Gun Crazy" et je ne vais pas me plaindre (le livre est réellement très bon). Quant au film, au dos de l'étui, Garnier parle d'un film rupture. Et c'est exactement ça, je ne vois rien de mieux pour résumer ce superbe polar. Sorti en 1949, le film est sans doute le premier à si ouvertement évoquer des jeunes gens à la dérive, ne trouvant pas leur place dans la société alors qu'ils sont parfaitement des produits de cette société mais également stupidement rejetés par cette dernière. Le film est donc d'un modernisme inouï et influencera, et pas qu'un peu, le "A Bout De Souffle" de Godard (ne serait-ce que dans le look de ces rebelles sans cause). A noter que le personnage féminin, dans la dernière bobine, quand ils fuient sans trop d'espoir la police à leurs trousses dans la montagne et donc en manque d'oxygène, lâchera cette phrase: "je suis à bout de souffle". Et au bout de leur course effrénée. Le couple apparait bien comme une victime totale de la société, de façon très maligne et subtile, les deux personnages ayant un profil psychologique très travaillé. Le personnage féminin apparait au départ plus fort que son homologue masculin. Mais c'est parce qu'on en sait plus ce denier. Petit à petit, le personnage féminin va révéler des blessures et apparaitre au moins aussi intéressant et fouillé que le personnage masculin. Noir et blanc superbe, réalisation pas avare en audaces formelles (ah, ces gros plans sur les visages qui valent tous les dialogues), personnages, comme on l'a vu, fouillés, scénario implacable, on tient bien là un remarquable polar. Et ce avant "L'Equipée Sauvage" (aux qualités cinématographiques fort discutables par ailleurs), avant le "Bonnie And Clyde" d'Arthur Penn, avant James Dean. Bien que cet aspect, même si c'est le cœur du film, reste secondaire quelque part, derrière l'intrigue principale. Petite perle donc cinéphilique dans une présentation d'exception.
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jolie copie proposée par Wild Side. Un N&B contrasté et stable, couplé à une copie très propre, et plutôt détaillée, même si la mise au point régulièrement approximative limite aussi régulièrement la netteté de l'image. Pour autant, l'ensemble est plutôt réjouissant et redonne une certaine jeunesse au film.

Le son s'en sort un tout petit peu moins, la faute à un rendu un peu étriqué, forcément limité par les conditions de tournage. La VO est cependant très propre, même si un souffle se fait parfois entendre, notamment lors de la dernière scène. Les dialogues restent cependant toujours clairs, bien que parfois un peu sourds.

Enfin, on pourra saluer le travail éditorial de Wild Side qui part à fond dans l'édition de luxe. Au delà du film à pas cher en DVD, ils ont décidé de partir à l'opposé vers l'objet, accompagnant le film d'1h de suppléments, mais surtout d'un passionnant livre de 220p revenant sur la genèse du film.

Image : 8/10
Son (VO) : 7.5/10
Film : 7.5/10
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jospeh H. Lewis (1907-2000) n'est guère connu que pour quelques réussites mineures comme The big Combo (1955) ou Terror in a Texas town (1958) : obscur réalisateur de série B, on reste confondu devant la maîtrise et l'originalité dont il a pu faire preuve avec cet incroyable Gun crazy (1950) qui est un des grands chefs d'oeuvre méconnus du film noir au panthéon duquel il mérite de figurer. L'histoire est simple : un jeune homme fanatique de tir rencontre une saltimbanque de fête foraine. Le mélange détonnant des deux personnalités en fait un couple de braqueurs qui partent en cavale au mépris des lois de la société. Le thème rappelle évidemment les Amants de la nuit, Bonnie & Clyde ou Badlands : un jeune couple d'amoureux, ça peut être dangereux. Même si Dalton Trumbo est au scénario, c'est surtout l'originalité de la mise en scène qui fait le prix de Gun Crazy : on croirait voir un Welles par moment (les cadrages en particulier sont en permanence étonnants). La fin du film, qui rappelle beaucoup le High Sierra de Walsh, est admirable. Précipitez vous sur ces 90 mns de pure adrénaline.
NB : ce dvd z1 comprend une vo avec STF
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Tout d'abord ce coffret ( Un peu cher, payé 54 euros ) est un véritable pavé de 1,280 kg et mesurant 21,5 cm x 21,5 cm x 3,4 cm, associant un magnifique livre relié de 218 pages écrit en français ( traduit de l'américain, beaucoup de photos couleur et N&B magnifiques, impression superbe, papier de grande qualité ) avec couverture très rigide en tissu accompagné d'un Blu-ray ainsi qu'un DVD. Le coffret en tirage limité est numéroté ( * 04264 pour le mien ).

Le film " Gun Crazy - Deadly is the female / Le démon des armes " est un film exceptionnel à plus d'un titre durant une époque où la censure cinématographique veille sévèrement aux US. Il s'est passé une sorte de magie lors de la réalisation de ce film. Joseph H. Lewis, réalisateur très moyen de séries B, Peggy Cummins ( 1925 - ), actrice peu connue à la filmographie très restreinte ( Femme très belle, elle a eu pour amants, Howard Hughes, John F. Kennedy... ), John Dall ( 1918 - 1971 ), acteur très peu connu et possédant une bien faible filmographie, une très belle histoire ( 1940 ) de l'écrivain MacKinlay Kantor et un scénario du grand Dalton Trumbo ( A l'époque sur la liste noire des 10 d'Hollywood pour activités " antiaméricaines " ) assisté de Millard Kaufman; toutes ces personnes ont participé à la création d'un pur bijou du cinéma noir. Voila pourquoi le titre du coffret est " Gun crazy, un film de Joseph H. Lewis ? ". Le point d'interrogation a son importance. La photo de couverture est d'une exceptionnelle modernité, nous sommes en 1949, avec un Bart habillé d'un trench et portant des Ray-Ban Wayfarer s'interposant pour empêcher Annie de tuer pour couvrir sa fuite après un hold-up réussi.

L'histoire du film, sans entrer dans le détail est simple. Un duo de tireurs d'élite très amoureux, Annie Laurie Starr ( Peggy Cummins ) et Bart Tare ( John Dall ) décident sous l'impulsion d' Annie de passer du mauvais coté de la loi pour une vie plus facile et Annie est prête à tuer pour cela, ce qui n'est pas le cas de Bart... C'est " Bonnie & Clyde - 1967 " à l'envers 18 ans auparavant et il est certain que notre Jean-Luc Godard national a certainement longuement étudié ce film avant de réaliser son très beau " A bout de souffle - 1960 ".

Film vu en Blu-ray VOST, son DTS Master Audio monophonique anglais ou français, format 4/3 en noir & blanc. Très bien si on possède un upscaler 4K et une TV 4K. Je regrette simplement le manque de contraste de plusieurs scènes.

La version DVD dure 4 minutes de moins que la version Blu-ray et est en Dolby Digital ou DTS monophonique anglais ou français. Une heure de compléments sur les versions Blu-ray et DVD.

En conclusion, un film à voir absolument et un superbe coffret à posséder pour tout cinéphile averti. La grande qualité du coffret fait oublier le prix.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 juillet 2014
20 ans avant Bonnie and Clyde voici le prototype du road movie violent de jeunes gangsters en mal de la société qui commettent hold ups sur hold-ups parce la vie "normale" n'est pas pour eux... Avec des quasi inconnus le metteur en scène réalise une œuvre sans concession, réaliste mais dans des paysages assez étonnants ( surtout vers la fin). On est étonné par le rythme du film, la photographie noir et blanc somptueuse et le jeu ultra réaliste des 2 amants. Pas étonnant que ce film soit l'un des préférés des grands metteurs en scène (Scorsese et Tavernier entre autres) A posséder dans sa dvdthèque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé